AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 FB - A la recherche des évadés [PV Lewis & Hayley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 340
Fonction : Médecin
Localisation : Whyskey Peak
MessageSujet: FB - A la recherche des évadés [PV Lewis & Hayley]  Sam 11 Avr - 19:42

Dawn Island, une île désastreuse et infecte. C'était la première fois que Hayley s'y rendait mais pour quelle raison ? Pour le savoir, il faut retourner à seulement quelques jours en arrière. La jeune femme travaillait comme d'habitude en toute tranquillité dans la base de Loguetown. Elle s'occupa d'un pirate d'une dangerosité impressionnante : Colton D. Ardwyk. Cela faisait quelques temps qu'il périmait en prison et personne ne se doutait qu'il détenait un fruit extrêmement dangereux. La Sergente trouvait ça idiot de ne pas avoir tester cet homme dès son entrée dans la base. Un homme aussi dangereux n'avait rien à faire emprisonné dans une aussi petite prison... Il y avait donc des failles dans le système de la marine... Des failles qui ont valu un remontage de bretelles à Hayley. Le pirate utilisa son fruit pour s'enfuir et autant vous dire que le désordre qu'il a mis permit à d'autres prisonniers de s'échapper. Ce sale rouquin s'échappa trop facilement alors que les marines tentèrent de l'arrêter en plus de courir après d'autres prisonniers. La blanchette eut alors à peine le temps de se soigner. Elle grimpa dans un navire et n'avait pas encore réellement dormit. Il fallait rattraper tous les évadés dont Colton D. Ardwyk. Pour sa part, elle se retrouva donc dans le bateau qui se dirigeait à Dawn Island. Ensuite, l'équipe fut divisée en deux. L'une fouillerait tant bien que mal les maisons, l'autre irait dans les montagnes qui entourent la ville. Hayley se retrouva alors du côté de la nature. Il fallait marcher et encore marcher. Rien de plus désagréable ! Elle maudit ce pirate qui lui avait fait passer un sale quart d'heure.

Son groupe était une dizaine, si peu... La marine disposait de si peu d'effectif ? C'était pitoyable. Marineford a été un sacré désastre ! Mais elle allait le retrouve ce pirate. Un jour ou l'autre c'est sûr. Et Hayley n'allait pas lâcher l'affaire. Il allait retourner en prison par n'importe quel moyen. Le tuer serait trop une libération pour lui. Hors de question de lui faire ce plaisir-là. Et le jour où elle le chopperait, La sergente sera une marine reconnue. Le pouvoir, oui... Le pouvoir. Cet échec était difficile à digérer, c'était une humiliation.  

Finalement, les arbres s'agitaient un peu partout. Il y avait plusieurs personnes autours du groupe de marines dans cet endroit trop sauvage. Des personnes qui avaient l'air de s'être dispersé. Ce n'était peut-être que des animaux mais le Lieutenant qui dirigeait la troupe ne voulait pas perdre une infime chance de laisser filer un petit pirate. Il donna ainsi ses ordres et dispersa le groupe. De ce fait, la gueularde se retrouva avec une jeune femme qu'elle n'avait jamais croisé auparavant.

- Sergent Schwartz, vous allez à l'Est
- A vos ordres !

S'exécutant immédiatement, la blanchette s'enfonçant dans une petite masse de verdure tout en grimpant une petite montagne. Elle entendit des bruits de pas et s'y dirigea immédiatement, d'un pas lent et discret. Elle ne voulait pas que les pirates fuient en l'entendant arriver. La demoiselle qui l'accompagnait en fit de même mais était tellement cruche qu'elle tomba par terre en faisant un gros roulé boulé ! Cette idiote finit par glisser de plus en plus vers le vide pour s'y retrouver suspendue. C'était plutôt haut ! Afin d'aider sa collègue, la Sergente lui attrapa la main mais la jeune fille trop jeune paniquait tellement qu'elle n'aidait pas Hayley à la remonter.

- Mais quelle idiote ! Arrête de bouger à la fin !
- J'ai peuuuuuuuuuuuuur ! Kyaaaaaaaa
- Putaiiiiiiiiiiiin

La jeune fille tira tellement fort sur Hayley que cette dernière finit par tomber avec elle. Au final, les deux femmes roulèrent tout le long. S'égratignant plusieurs parties de leur corps. La bleue finit par s'assommer sur une pierre et continua sa lancée toujours plus bas. Finalement, elles arrivèrent vers une petite étendue d'eau mais la blanchette avait mal partout. De plus, s'étant plusieurs fois tapée la tête, l'infirmière était à son tour légèrement sonnée. Il n'y a plus qu'à espérer que des marines les retrouvent. Après tout, ils sont censés être nombreux ce jour-là. Hayley regardait sa collègue, elle était inconsciente. Quant à elle, elle n'arrivait toujours pas à se relever et gémissait presque de douleur. Elle entendit ensuite des bruits de pas à nouveau. Si c'était un pirate, elles étaient dans la merde si je peux dire ça comme ça ! Heureusement pour elles, c'était un marine ou peut-être plusieurs. Hayley voyait un peu flou mais l'un d'entre eux semblait être un jeune homme blond.  

_______________________________

322D9775-6EAB-4A25-B51A-D2E21416789E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t214-hayley-schwartz
Sergent
avatarSergent
Yavahn Lewis


Messages : 29
Fonction : Charpentier - Mécanicien
MessageSujet: Re: FB - A la recherche des évadés [PV Lewis & Hayley]  Dim 12 Avr - 14:20

One Year before
Nous ne pouvons year befrechoisir l’heure de notre mort, mais nous pouvons décider comment aller à sa rencontre.
Sergent de la Marine. Tel était le grade qu'il avait réussi à obtenir. Il n'en était pas mécontent, même si son ascension vers le sommet de la hiérarchie n'en serait que plus longue, le résultat n'en serait que plus appréciable. Yavahn n'avait pas désiré profiter de la permission qui lui avait été accordée par ses supérieurs, lui préférait s'entraîner, prouver sa valeur et sa capacité à aller sur Grand Line. Aussi fut il envoyé pour surveiller... une prison. Cela aurait été mentir que d'avouer qu'il espérait une affectation un peu plus palpitante, mais les troupes manquaient et les quotas de gardiens ne permettaient pas de leurs assurer une sécurité nécessaire face à cette population croissante d'ordures qui traînaient dans les prisons. Qui plus est, la prison avait élu domicile à East Blue, le voyage fut donc long à en mourir, et au combien frustrant. Le blondinet ne faisait rien pour arranger la situation, il prenait même plaisir à observer les troubles que cela causait aux soldats, tous s'énervaient plus vite, la tension était palpable sur le navire. Mais une nouvelle inattendue, qui réjouissait en partie le charpentier, vint secouer l'équipage de fortune. Le Den Den Mushi fit part de la fuite d'un détenu de haut rang. Si il n'avait pas réussi à obtenir l'identité de l'évadé, il savait néanmoins qu'il serait directement envoyé à ses trousses ainsi qu'à celles de tous les malfrats qu'il avait emmené dans sa folle escapade. La caravelle se détourna alors en direction de Dawn Island.

Les Marines furent donc débarqués sur la côte forestière. A proximité des montagnes. L'organisation était anarchique et un grand de soldats s'éparpillèrent sans qu'un seul ordre eu été donné. Rapidement le jeune homme ne se trouva qu'en compagnie d'une demi-douzaine de personnes. Ces derniers, tous de simples soldats, semblaient de toutes évidences, craindre la forêt qui se dressait face à eux, prête à les avaler. Ils semblaient aussi plus dépendant de la hiérarchie et semblait attendre les directives de leur Sergent. Au moins pourrait il commencer à s'organiser un temps soit peu. Malheureusement, il ne connaissait ni d'Adam ni d'Eve le physique de la personne recherchée. Il savait juste qu'il s'agissait d'un homme aux capacités qui lui avaient tout de même permis de s'échapper d'une base sans intervention extérieure. Il n'aurait qu'à s'occuper d'un marine, lui prendre son équipement, et espérer ne pas croiser l'un de ses anciens geôliers. Yavahn prit donc la tête de la petite unité et s'engagea dans la forêt dense. Les chances de réussites étaient on ne peut plus mince. N'importe qui d'assez intelligent aurait réussit à se cacher du peu de Marines présent et de leur incompétence. La Puce Blonde avait placé l'un de ses hommes en faction devant le navire pour éviter toutes mauvaises surprises. Sachant pertinemment que si le malfrat était aussi puissant qu'on le lui avait dit, il n'aurait aucun mal à se défaire de ce petit Marine sans importance.

La petite troupe était bien trop visible, et ces soldats mutants qui faisaient presque tous une tête de plus que lui marchaient avec leur gros sabots comme si il s'agissait d'une simple patrouille de surveillance. La casquette à la mouette ne les avait pas rendu plus intelligent. Soudain, des jurons raisonnèrent au dessus de leur tête. Le groupe se stoppa cherchant à savoir d'où provenait les bruits qui se répercutaient sur la façade, presque à pic, du flanc le plus proche de la vallée. L'échange fut assez bref et fut suivit d'un long cri qui cessa d'un coup, un léger bruit d'éboulement, puis deux chocs sourds. D'un pas prudent, Yavahn prit la direction des bruits ce qui lui semblait être la meilleure chose à faire, étant donné que la possibilité de tomber par hasard sur une source d'action était très faible. Qui sait ? Ce pirate était peut-être totalement stupide et était tombé du haut de cette petite montagne, il réussirait alors un joli coup de filet, sans avoir eu à rien faire, comme quoi les récompenses ne se méritaient pas toujours... Le sergent et ses hommes arrivèrent finalement à proximité d'un petit étang, ils y découvrirent finalement deux corps, deux femmes en tenues de Marines. La grosse prise ne serait donc pas donnée. L'une d'elle semblait consciente et gémissait faiblement, sûrement encore un peu assommée par la chute qu'elle venait de faire. Le blondinet s'approcha de la jeune femme cherchant à connaître son état de santé. Elle semblait à peine consciente, d'un geste de la tête il fit signe à une partie des Marines d'établir un périmètre et à l'un d'entre eux de déplacer la Marine inconsciente contre un arbre. Yavahn attrapa la femme aux cheveux argentés par les épaules et la traîna jusqu'à un autre arbre. Une fois qu'il eu réussi à lui placer le dos contre l'arbre il ouvrit sa gourde et la lui tendu :

"Ça va ? Pas trop de bobos ? Moi c'est Yavahn, Yavah Lewis, sergent au même titre que toi il semblerait..."
code by Silver Lungs

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 340
Fonction : Médecin
Localisation : Whyskey Peak
MessageSujet: Re: FB - A la recherche des évadés [PV Lewis & Hayley]  Lun 13 Avr - 18:13

Voilà ce que ça coûtait d'être en équipe avec une bleue, une pitoyable débutante. Une fille tellement lâche et si peu débrouillarde qu'elle emporta avec elle la Sergente. Désormais sonnée, Hayley n'arrivait même plus à bouger le petit doigt. Sa vue était trouble, un jeune homme blond la transporta jusqu'à un arbre. C'était donc un marine, une chance énorme pour le coup. Autant vous dire qu'elle se demandait déjà comment elle allait passer un savon à cette empotée. L'infirmière mit bien plusieurs minutes avant de se remettre de cette chute. La gourde que lui tendait son camarade se multipliait. La grande dame finit par attraper tant bien que mal l'objet et bu de l'eau. Cela lui faisait un bien fou ! Mais hélas, une douleur lui parcourut tout le corps en même temps que ce jeune homme lui adressait la parole. Il lui demandait plus ou moins si ça allait bien et donna son identité. Ce sergent devait être patient concernant la réponse de sa collègue car cette dernière se remettait petit à petit de sa chute. On pouvait d'ailleurs voir son visage se crisper sous la douleur.

- Je pense que ça devrait aller. C'était... Une petite chute. Tout ça à cause de cette empotée...


Soudainement, la jeune femme sentit une grosse douleur à la tête. Elle y posa sa main pour l'enlever quelques secondes plus tard. En la regardant de plus près, elle remarqua du sang. L'infirmière avait donc saigné légèrement de la tête. Tu m'étonnes, avec cette chute, ce n'est pas évident de ne pas prendre beaucoup de dégâts. Heureusement qu'elle a un fruit du démon qui lui permet de bien se protéger. Ce n'était en revanche pas le cas pour sa collègue à laquelle elle pensa juste à ce moment-là. Immédiatement, Hayley détourna son regard vers cette jeune fille. Elle était inconsciente, manque de bol... Espérant tout de même qu'elle soit en vie. Ce serait fâcheux de perdre une vie aussi bêtement. Le trésor vivant oubliait presque de donner sa réponse à son collègue Sergent.

- Excusez-moi, j'avais la tête ailleurs quelques secondes. Sergent Hayley Schwartz. Est-ce qu'elle respire encore ? On a fait une grosse chute, elle a glissé et n'a pas su garder son calme. Vous êtes également là pour les évadés ?


Une fois les présentations faites, Hayley tendit sa main à son cher collègue Sergent Yavah Lewis. Elle en profita également pour se relever à l'aide de l'arbre juste derrière. Chaque mouvement était douloureux. Comme si on lui donnait un coup de poing à chaque fois qu'elle bouge. L'infirmière se tenait même le ventre et toucha ses côtes afin de vérifier que rien n'était cassé. Tout allait bien donc à ce niveau-là. Soufflant un bon coup, la jeune femme comptait alors effectuer son premier pas mais manque de bol. Il semblerait que sa cheville soit foulée. Comment ça c'est pas original ? Oui bah désolé, j'ai trouvé que ça d'intéressant moi ! Sentant la douleur lui traverser toute la jeune, la blanchette faillit tomber mais se retint en s'agrippant presque à l'épaule de ce petit blondinet.

- Mmh, désolé. Je crois que je vais avoir du mal à marcher rapidement.

Des bruits de feuillages interpellèrent Hayley, le vent ? Un intru ? Un animal ? Personne ne le savait sauf ceux qui allaient vérifier. Le regard de l'infirmière se porta vers ces sons étranges puis sur la jeune fille vers laquelle elle se dirigea immédiatement. L'auscultant le plus rapidement possible, la sergente compris que son état était plus ou moins critique. Elle semblait avoir une hémorragie et sa blessure au crâne n'envisageait rien de bon. Hayley tâchait de ne pas parler trop fort afin de ne pas attirer la chose qui faisait bouger les feuillages. Si c'était bien une chose bien entendu.

- Je crois qu'on ne devrait pas rester dans le coin. Il faudrait l'emmener chez un médecin. Je n'ai aucun matériel ici. Et si on ne fait rien, elle risque de perdre la vie. Est-ce que vous pouvez nous aider ?

_______________________________

322D9775-6EAB-4A25-B51A-D2E21416789E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t214-hayley-schwartz
Sergent
avatarSergent
Yavahn Lewis


Messages : 29
Fonction : Charpentier - Mécanicien
MessageSujet: Re: FB - A la recherche des évadés [PV Lewis & Hayley]  Mar 14 Avr - 16:55

Les chasseurs chassés.
Nous ne pouvons choisir l’heure de notre mort, mais nous pouvons décider comment aller à sa rencontre.
La jeune femme semblait émerger petit à petit, nul doutes qu'elle avait du se faire mal dans sa longue chute. Il restait néanmoins à savoir si les dégâts causés par l'attraction terrestre seraient nuisible à sa santé et réversible. Dans une grimace qui traduisait la douleur de chaque instants qu'elle vivait, elle eu le réflexe de placer sa main sur le foyer de la douleur, lorsqu'elle la retira une belle tâche rouge la colorait. Il ne fallait pas être détective priver pour se douter qu'elle devait avoir une sacré migraine. Après quelques minutes qu'elle passa à se remettre de ses émotions elle eu un réflexe à l'égard de sa camarade de chute, toujours inconsciente quand à elle. Ces quelques minutes concentrées sur la même personne commençait à lui faire mal à la tête, il le sentait, il fallait qu'il change de sujet de concentration, qu'il trouve quelque chose à faire.

C'est le moment que choisit la jeune femme pour réengager la conversation, se présentant rapidement. Yavahn n'avait que faire de son identité, certes c'était pratique pour appeler quelqu'un sans devoir l'insulter, mais dans la mesure où son esprit commençait à lui jouer des tours. Le pire moment fut quand elle commença à le torpiller de questions dont le jeune Marine n'avait que faire. Tentant de calmer le trouble qui sévissait en lui pour en laisser le moins paraître, il massa doucement sa tempe avec sa main gauche. Puis dans un geste qui devait lui sembler tout ce qu'il y avait de plus naturel, elle lui tendit la main. Le blondinet n'était pas vraiment un fan du contact avec ses congénères, surtout quand il était physique. A contre cœur il procéda au rituel de salutation. La dénommée Hayley se servit de l'arbre pour se relever, elle ne paraissait pas tout à fait sur de ses gestes sans doute qu'elle remettrai encore un peu de temps pour s'en remettre. Dans un second temps elle en vint à s'auto-osculter, vérifiant ainsi que tous ses os étaient à leur place. Il semblerait qu'elle n'avait pas bien fait son travail car à peine essayait-elle de faire un pas qu'elle ne pu se reposer sur l'une de ses jambes, comme si la pression sur sa cheville était insoutenable. En déséquilibre, elle se retint sur l'épaule de la Puce Blonde, prononçant quelques vagues excuses, et émettant l'hypothèse qu'elle ne serait pas en mesure de courir un cent mètre. Merci Sherlock. Cependant un bruit étrange attira l'attention des deux compères, les buissons à proximité de la fille qui était dans les bras de Morphée. La faune de l'île était réputée pour être aussi agressive que dangereuse, et Yavahn n'avait pas trop envie de finir en steak pour sanglier mutant.

- Je crois qu'on ne devrait pas rester dans le coin. Il faudrait l'emmener chez un médecin. Je n'ai aucun matériel ici. Et si on ne fait rien, elle risque de perdre la vie. Est-ce que vous pouvez nous aider ?

Apparemment, la jeune femme s'inquiétait de ce qui grondait dans l'obscurité, les quelques marines surveillaient avec les feuillages dangereux. Cependant, Yavahn voyait difficilement comment il pourrait transporter deux personnes, il aurait bien pu faire un petit brancard, mais le temps leur était compté. Ce n'était certainement pas en cinq petites minutes qu'elle aurait le temps de réparer sa cheville blessée. Il fallait choisir et vite, déjà, le Sergent entrevoyait les silhouettes inconnu, déformées par les ombres et la végétation. Le soleil se trouvait assez bas déjà, et à peut près dans la direction qu'il comptait leur faire emprunter, plus le temps passerai plus il couvrirait leur fuite en aveuglant d'éventuels poursuivant. Utilisant un langage des signe basiques, il fit comprendre aux soldats qu'ils devaient soulever avec toute la délicatesse que leur petit cerveau était capable d'imaginer, qu'ils devaient transporter l'acolyte de la sergente. Il en choisit un plus costaud que les autres pour prendre la dite Hayley sur son dos. La progression fut bien plus lente qu'à l'allez, la petite troupe évitant d'inutiles commentaire de peur d'être repéré dans une situation délicate. Yavahn avait pris décidé d'ouvrir la marche laissant l'arrière garde aux soldats qui restaient. Il était partagé entre le désir de se presser pour sauver la vie de la blessée ainsi que sortir de cette situation délicate et la nécessité de prendre son temps et de s'appliquer pour ne pas être repérés.

Lorsque le soleil fut sur le point de prendre son bain du soir ils arrivèrent finalement à la caravelle, le Marine en faction s'était assoupi, négligemment le Sergent poussa du pied la recrue qui bafouilla quelques vagues excuses en essuyant sa bave. Le navire était équipé d'une petite salle à part qui leur permettrait d'entreposer la blessé ou même son cadavre si s'en était fini. Des outils basique y furent déposé. A l'attention de l'infirmière boiteuse. Yavahn profita du calme retrouvé pour laisser libre court aux hommes qui étaient rentrés. Il aurait pu les réprimander de façons exemplaire pour l'organisation mais à quoi bon ? Il n'était jamais que Sergent, il leur laissa donc quartiers libre. Une bonne partie des soldats manquaient à l'appel, y compris le plus haut-gradé. Ils leur étaient donc impossible de bouger et une attaque nocturne pour s'octroyer le moyen de transport maritime était à prévoir. Pour satisfaire son insomnie habituelle il décida donc de veiller. Au beau milieu de la nuit il entendit des pas dans son dos qui se rapprochaient, absorbé par le morceau de bois qu'il taillait avec sa lame et par la lisière de la forêt il ne prit pas la peine de se retourner.
code by Silver Lungs

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 340
Fonction : Médecin
Localisation : Whyskey Peak
MessageSujet: Re: FB - A la recherche des évadés [PV Lewis & Hayley]  Mer 15 Avr - 15:17

Hayley remarqua légèrement les expressions légèrement hautaines de son collègue. Son silence en disait long et autant vous dire que la jeune femme finit par le regarder de très haut. Vraiment très haut vu sa taille à côté de la sienne. N'oublions pas qu'elle mesure pratiquement deux mètres et qu'elle était prête à lui gueuler dessus s'il avait un quelconque souci. La première chose qu'elle n'aimait pas avant tout, c'était ce genre de personnage un peu trop grossier. Heureusement qu'il restait poli. Tant qu'il ne gueulait pas, tout allait bien se passer entre eux. Après tout cela, le groupe de marine se décida à bouger le plus rapidement possible. L'un transportait la blessée... Un autre porta Hayley sur son dos. Ca ne plaisait vraiment pas à la blanchette tout ça qui tenta de marcher seule au départ mais finit par céder. Quelle humiliation. Se faire porter par un homme qui en plus est un pecno! Une fois arrivée au navire, elle descendit rapidement en remerciant froidement son porteur. Elle était comme ça, trop fière !

La blessée se fit déposé à son tour dans une salle pour les blessées. Des outils furent déposer non loin d'elle et Hayley effectua les premiers soins. Rapidement, le médecin du navire prit en charge sa collègue toujours inconsciente. L'infirmière lui donna son premier diagnostic. Ce dernier la félicita de son diagnostic qui avait été vraiment bon. Il constatait qu'elle s'améliorait de plus en plus et en continuant à persévérer ainsi, la blanchette deviendrait rapidement médecin dans l'année qui suit. Ce n'était qu'une question de patience, comme pour tout médecin, le chemin était long et rude. De son côté, le Sergent Lewis retourna à ses occupations. Il avait certainement mieux à faire, d'autant plus que c'était l'heure du repos. Hayley le remercia d'un simple geste de la tête. Elle commença son travail de soin accompagné du médecin qui ne faisait que la guider ou lui montrer des gestes plus complexes. Les heures passèrent et la nuit était tombée. La blanchette était fatiguée mais elle avait sauvée la vie de sa camarade. Elle partit d'abord se changer puisque beaucoup de sang avait giclé sur ses vêtements. Une fois dans une cabine, elle eut une visite surprise. Toujours le même médecin qui vint s'occuper de sa cheville. Au moins, elle pouvait marcher plus facilement. Quelques douleurs tout de même mais c'était déjà mieux puisqu'il lui fit une sorte d'attelle vraiment pratique. Ils se saluèrent et partit dormir chacun de leur côté.

Etrangement, Hayley ne trouvait pas le sommeil. Quand même ses mouvements n'étaient plus trop limités, la blanchette ressentait un battement de coeur dans sa cheville. Une douleur qui vous empêche de vous endormir aussi facilement. Elle était d'ailleurs prise de petites bouffées de chaleur. Ce bateau était inconfortable et les ronflements de ses collègues l'étaient également. Jetant un verre d'eau sur l'un des plus gros ronfleur et souriant comme une bonne chieuse qu'elle est, l'infirmière partit prendre un bain de minuit à l'extérieur. Rien à faire du danger, elle n'avait peur de rien. Il y avait non loin du bateau une petite source d'eau dans laquelle tout le monde prenait sa douche depuis leur arrivée. Ce bain était agréable et les étoiles étaient belles à admirer. Beaucoup de souvenir envahissaient ses pensées. Des souvenirs qui lui donnaient envie d'aller toujours plus loin et capturer le sale rouquin qui l'avait trainé jusqu'ici.

Une fois terminée, elle rentra au bateau. Il faisait bien sombre mais elle entendait comme du bois se faire tailler. En s'approchant toujours plus près, Hayley vit une petite tête blonde lui tournant le dos. La voilà désormais juste derrière lui et reconnu immédiatement le sergent Lewis.

- Le sommeil vous jouerait-il des tours ?

Une sourire taquin se dessina sur ses lèvres. Elle avait bien envie de l'embêter un peu celui-là ! Mais hélas, la suite des événements n'étaient pas du même avis. Les bruits de pas n'étaient plus les siens à présent. La jeune femme se retourna immédiatement. Un pervers qui l'avait observé ? Certainement pas, sinon, elle lui aurait péter toutes ses dents. Elle vit une tête, une simple tête puisqu'il faisait trop noir. Puis elle vit un petit flash lumineux. La personne qui se cachait dans les bois venait de tirer une flèche enflammée sur le bateau et tout près des deux Sergents. Immédiatement, la caravelle commençait à prendre feu. L'ennemi lui s'échappa le plus rapidement possible et s'engouffra dans la forêt.

- Putain l'enfoiré ! Vite de l'eau !


Bien entendu, Hayley allait bien être dans une sale situation si le bateau coulait dans l'eau de mer. Elle tapa au plus vite avec son pieds les flammes et transforma ce dernier en or afin de ne rien craindre mais il se propageait rapidement. Il fallait immédiatement de l'eau ! Sinon ça allait très mal se passer.

_______________________________

322D9775-6EAB-4A25-B51A-D2E21416789E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t214-hayley-schwartz
Sergent
avatarSergent
Yavahn Lewis


Messages : 29
Fonction : Charpentier - Mécanicien
MessageSujet: Re: FB - A la recherche des évadés [PV Lewis & Hayley]  Jeu 16 Avr - 19:06

Hurry up and fight
Nous ne pouvons choisir l’heure de notre mort, mais nous pouvons décider comment aller à sa rencontre.
Yavahn s'était tranquillement installé sur le bastingage, tentant tant bien que mal d'oublier la frustration omniprésente qu'il lui tenait compagnie quand il n'avait rien à faire. La branche d'arbre qu'il avait ramassé il y a quelques minutes prenait peu à peu forme, une petite barque, rien de bien particulier. Ses défauts d'apprentissage lui jouaient des tours, même si il prenait plaisir à découvrir et à comprendre, ses capacités sur la longueurs étaient limitées. Tentant tant bien que mal de se souvenir du nom de cet arbre tout en hauteur et très fin, mais rien n'y faisait. Laissant plutôt la place à son imagination et à son instinct plutôt qu'à la réflexion qui embarrassait son esprit encombré. Partiellement plongé dans sa taille qui aurait pu lui couper un doigt d'un mouvement mal maîtrisé il n'entendit pas les pas de la sergente secourue l'après midi même. Sûrement avaient ils étés recouverts par le clapot de la caravelle. Apparemment sa cheville semblait aller mieux, car elle était allé faire une petit balade. Arrivant dans son dos elle l'interpella.

- Le sommeil vous jouerait-il des tours ?

La tête blonde sursauta de cette intervention brutale dans sa sphère privée qu'il s'était crée depuis la tombé de la nuit et le début de cette garde qu'il avait finalement abandonné sans en avertir qui que ce soit. Il manqua de peu une belle entaille mais sa lame s'arrêta net dans la rambarde. Heureusement que le lieutenant n'était pas là, il se serait encore fait passer un savon à tous les coups. Si il avait reconnu la voix dans son dos il prit tout de même la peine de se retourner pour observer la jeune femme monter sur le navire. Sa bouche s'agrandissait sans que ses lèvres s'écarte l'une de l'autre, et une lueur espiègle tintait ses yeux. De toutes évidences elle n'était pas prête de le laisser tranquille. Alors qu'elle se rapprochait un éclair de lumière traversa l'obscurité nocturne pour venir se loger sur le pont du navire à quelques mètres entre les deux jeunes gens. Presque sans réaction face à l’inefficacité d'une simple flèche sur un navire même petit, Yavahn ne comprit pas tout de suite l'intérêt de cette attaque. Ce ne fut que quand la jeune femme poussa un jurons en demandant d'une façon aussi peu agréable que malpoli un contenue liquide qui aurait pour but d'éteindre le feu qui se répandait à une vitesse qu'il n'aurait pas soupçonné sur le pont du bateau, que le sergent comprit que la situation était plus incommodante que prévue. Cependant les flammes qui se léchait le bois éclairaient l'esprit de notre ami quand à la coloration du trait. Secouant la tête, le jeune homme comprit qu'il avait encore changé de sujet. Ces flammes étaient assez captivantes, en plus d'être un danger de part leur température ce pour la santé de l'équipage comme pour le navire, elles permettraient aux Marines perdu de retrouver le chemin du navire. Mais il y avait aussi les pirates et les forbans. Peut être faudrait il prévoir un traquenard pour tous les avoir d'un seul coup. Comme des insectes qui seraient attiré par une lampe. La question étant : Pourquoi diable sont-ils attirés par les sources lumineuses intense ? Tout simplement parce que ces lumières artificielles les détournent de leur trajectoire qu'ils basent sur la Lune. En parlant de celle-ci, elle se cachait derrière un épais amas de nuages noir comme la suie. Suie qui provenait sans aucun doute d'un merveilleux feu de cheminé.

- Damnit !

Le petit Prince sortit de sa réflexion au combien profonde. Il fallait quelque chose qui permettrait d'étouffer les flammes. Il avait entendu dire une fois qu'en créant une explosion à côté d'un brasier en brûlait assez d'oxygène pour étouffer les flammes. Le problème c'est qu'il n'avait ni de quoi étouffer les flammes -et certainement pas cette splendide cape qui lui avait coûté une fortune et qui, accessoirement, faisait une grande part de son charisme indéniable- ni d'explosif assez puissant pour créer l'explosion désirée. Il aurait bien pu tenter d'uriner sur le foyer, mais la dame aurait sûrement était choqué de l'engin en question et de sa taille tout à fait exceptionnelle. Mais laissons fantasmer la gente féminine et intéressons nous plutôt à la dénommée Hayley qui venait de transformer son pied en or. Oui juste comme ça, elle tapait se dernier avec moult violence sur le pont du navire qui souffrait déjà beaucoup des flammes qui ne cessait de proliférer. Sentant une nouvelle idée germer dans son esprit perturbé, Yavahn observa l'arrivée de quelques Marines réveillé par tout ce tapage nocturne. Le sergent profita de sa position hiérarchique pour vociférer un bon coup sur les secondes classes qui se dépêchèrent de se préparer au combat. Finalement le blondinet attrapa un saut d'eau qui traînait, sûrement n'avait-il pas été rangé par un soldat peu attentif qui nettoyait le pont. Il devrait faire un rapport à ce sujet. Secouant une énième fois la tête il lança le seau sur les flammes les éteignant dans un "pchhh" assez drôle puisqu'il le fit sourire naïvement.

Mais très vite il redevint froid comme les hivers d'Yzengarr, il descendit dans la cale sans adresser le moindre regard à la jeune femme, non pas qu'il la méprisait de ne pas avoir éteind le seau, mais il jugeait plus intéressant de se préparer à ramasser le pactole de la façon qui mettrait le moins possible son magnifique postérieur en danger. Aussi ordonna-t-il la préparation immédiate des canons du côté terre. Il fit venir le reste des soldats sur le pont, les disposant de façons à pouvoir recevoir de manière conséquente des hôtes exigent. Finalement, il tendit le bras à la jeune femme pour l'inviter à le suivre sur la terre ferme. Yavahn l'avait vu dès son arrivée, il était quasiment impossible de distinguer ce qui se trouvait sur le pont du navire depuis la lisière et dans la plaine qui menait au bateau. Autant vous dire qu'en pleine nuit les marines caché derrière la rambarde seraient invisible. Finalement le blondinet se tourna vers la jeune femme, et même si il n'aimait pas être en compagnie d'autrui, le plaisir procuré par cette théâtralisation lui permettait de passer outre son désir de solitude habituel.

- M’accorderiez-vous une valse ?

Il n'y avait plus qu'à attendre les invités.
code by Silver Lungs

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 340
Fonction : Médecin
Localisation : Whyskey Peak
MessageSujet: Re: FB - A la recherche des évadés [PV Lewis & Hayley]  Sam 18 Avr - 15:27

Hayley tentait d'étouffer le feu tout en ordonnant d'aller chercher de l'eau. Cela empêcherait le feu de se propager encore plus rapidement. Hélas, le Sergent Lewis eut un instant... de rêverie ? Il le faisait exprès ou bien ? N'avait-il pas compris l'urgence qui se présentait face à lui. La jeune femme n'en revenait pas de voir un marine avec si peu de jujotte. C'est un genre de comportement qu'elle déteste. Si elle le pouvait, l'infirmière lui aurait mit la tête dans le feu. Peut-être que comme ça, il aurait compris qu'il y a le feu en ce moment-même ! Heureusement pour lui, il s'est réveillé juste à temps. Juste avant que la blanchette ne lui déchire les tympans et ne lui mette un gros coup de pieds dans le derrière. Le blondinet finit par aller chercher de l'eau et voilà le feu enfin stoppé. C'était pas trop tôt ! Le regard que Hayley lui lança voulait tout dire. La prochaine fois, elle n'allait pas le louper. Elle finit par souffler un bon coup et resta calme tant bien que mal. Le problème c'est que si il avait bougé un peu plus rapidement, le pyromane n'aurait pas fuit aussi loin. Où était-il maintenant ? Il avait bien eu le temps de s'engouffrer dans la forêt. C'est donc dans le silence que la blanchette suivit son collègue en dehors du bateau.

Connasse comme elle est, et parce que si un homme ne lui plait pas c'est comme ça, elle snobba tout banalement le bras que lui tendait Lewis. Attends, depuis le début il a du mal à sortir deux mots et à se forcer à sourire et maintenant il se la joue galant. La blanchette n'hésita pas une seule seconde à envoyer un revers tout en continuant sa marche sans accepter l'aide du Sergent.

- On évite les hypocrisies voulez-vous ?


C'était certainement dans un climat plutôt tendu que les deux marines se cachèrent dans un petit coin sombre. Un coin où on ne pouvait pas les voir.  Très sincèrement j'aurai du mal à aimer c'te nana moi ! Y'a qu'un pirate fou pour apprécier ce genre de personnage. Mais d'un côté, si Hayley vous aime bien, tout ne peut que très bien se passer. Il suffit d'être plus courtois ou avoir un caractère bien plus fort qu'elle. En réalité, l'infirmière ne comprenait pas trop ce qu'ils foutaient planté là... Au milieu de rien à attendre Godo. La plus grosse blague allait suivre... Le sergent lui proposait... Une valse ? Non mais avait-il cerné le personnage que Hayley était ? Une femme vraiment casse pieds, si tu ne gueules pas plus fort qu'elle n'espère pas une seule seconde mais alors vraiment pas une seule seconde pouvoir gagner sa sympathie. La blanchette le regardait avec un air un peu... comment dire... Froid ? Désagréable ? Moqueur. Peu importe, ce qui est certain c'est que ça ne lui plaisait pas du tout ce genre de demande et peut-être que son interlocuteur n'avait pas du tout prévu ce genre de réaction. Comme quoi, toutes les femmes ne sont pas les même. Certaines sont plus... Méchantes et garces que d'autres.

- C'est sérieux là ? Une valse ?

Un peu vexée d'être prise pour une idiote de fille, Hayley haussa la voix. Pour qui il la prenait ? Pour la première demoiselle qui cherchait le prince charmant qui l'inviterait à danser en plein milieu d'une mission ? Une petite pisseuse qui tombait dans les bras du premier homme galant. Elle n'aimait pas beaucoup la galanterie. C'était une façon comme une autre de traiter les femmes comme si c'était des idiotes et des faibles.

- Alors c'est comme ça que vous me voyez ? Une femme ! Une idiote prête à danser la VALSE au milieu de RIEN ! UNE VALSE ?????

Hausser la voix n'était peut-être pas très ingénieux sur le coup. Mais que voulez-vous, lorsqu'elle commence à faire son hystérique son cerveau se met en pause. C'est comme ça et c'est tout. Les bruits qu'elle faisait attira tout simplement des ennemis sauvages... Donc des animaux. Hayley ne faisait même pas attention aux bruits de pas et ils risquaient de leur sauter à la gorge à tout moment. Sûrement des loups affamés ou quelque chose du genre. Ce qui est sûr, c'est que ça grognait aussi fort que l'infirmière. Ou peut-être était-ce tout simplement un petit groupe de Marine ou des pirates ? La blanchette se tut et fixait droit dans les yeux son interlocuteur qui visiblement n'avait pas trouvé mieux à faire que de partir. Il était sûrement vexé, ça pouvait se comprendre. Sans dire un mot, la jeune femme le laissa s'en aller. Il n'en valait certainement pas la peine. Le regardant s'enfoncer dans l'ombre, la jeune femme baissa totalement sa garde et un homme lui sauta rapidement à la gorge avec un couteau dans les mains. Ce n'était pas réellement flippant pour elle, mais ça l'agaçait terriblement.

- J'ai beaucoup aimé la démonstration de ton pouvoir sur le bateau. Tu vas être sympa et plus bouger ok.

Ne disant rien, Hayley attendait banalement la suite des événements. Devait-elle directement lui foutre une grosse patate ou attendre un petit peu qu'il lui montre d'autres potes à lui. Après tout, c'était juste encore un connard qu'en avait après son or. Avec un peu de chance, un autre marine ferait le travail à sa place et l'assommerait avant elle.

Spoiler:
 

_______________________________

322D9775-6EAB-4A25-B51A-D2E21416789E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t214-hayley-schwartz

Messages : 368
Fonction : Capitaine et Navigateur
Localisation : sur mon magma
MessageSujet: Re: FB - A la recherche des évadés [PV Lewis & Hayley]  Dim 7 Juin - 23:26

ET bien, je viens de m’évader de Logue Town, c’est simple comme dire bonjour. Je n’ai pas eu trop de difficulté à sortir de cette prison. Juste cette fille infirmière qui à été un peu compliqué à battre. Elle est forte, moins forte que moi en tous cas, la preuve, j’ai réussis à sortir de cette prison facilement, alors que c’est réputé pour être l’une des plus grandes prisons d’East Blue. Ce qui veut dire que je peux être considérer comme étant un grand pirate d’East Blue ! Je pense que ce titre me convient parfaitement. Je vais devenir le roi du monde quand je serais plus fort, là ce n’est pas la bonne heure pour avoir ce titre. Le jour où je contrôlerais parfaitement mon pouvoir, je serais le roi du monde et plus personne ne pourra me battre, la lave vaincra dans ce monde de merde.

Je venais de quitter Logue Town depuis quelques jours. J’avais eu un peu de mal à pouvoir aller sur Dawn Island. Je ne sais pas pourquoi j’ai mit autant de temps. Il n’y avait pas assez de vent pour venir, j’aurais peut-être du attendre. Mais il fallait que je me cache, je sais que la marine doit être sur cette île à la recherche des fugitifs. Il va donc devoir falloir que je me cache dans cette île. J’ai trouvé un moyenne de passer inaperçu, je vais me cacher dans l’île. Non j’ai trouvé mieux, je vais me déguiser et essayer de trouver un truc pour changer ma voie, le temps que toute la marine part de l’île.

En arrivant sur l’île par un bateau de marchandise, je pu cacher mon apparition aux marines. Je me cachai sous une capuche, je me devais de ne pas me faire capturer, la première chose que je fis c’est un passage chez le coiffeur. Il teint mes cheveux en noir et coupa mes cheveux, je ne ressemblais plus du tout à moi-même. J’étais transformé, j’étais une autre personne. Je voulais me faire passer pour un marine, c’est ce que j’allais faire. Je me faisais passer pour un marine. Je sortie et je suis allé dans une boutique de déguisement, dedans, ils avaient un déguisement de marine avec un long sabre et un escargophone. J’allais pouvoir vivre tranquillement maintenant. Je me nomme Zacklé Spion.

La journée j’ai fait un petit tour dans les rues de la ville. Le soir venu, je me baladais d’abord aux abords du quartier marine. Je voyais l’autre blanchâtre se faire attaquer. Je pris le sabre en main et je lui ai donné un coup de manche dans le crâne. Il est tombé à la renverse, je venais de le battre, youpi. Je regardais la dame et je lui parlais avec une voie normale, ni trop aigu ni trop grave et on n’en pouvait pas me reconnaître.

« Bonjour, je suis le nouveau sergent, Zacklé Spion et vous qui êtes vous ? »

Ça me faisait horriblement bizarre de vouvoyez une marine et qui plus est une marine que je connais, de toute manière elle ne peut pas me reconnaître.

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t260-par-la-lave-il-regnera
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: FB - A la recherche des évadés [PV Lewis & Hayley]  

Revenir en haut Aller en bas
 

FB - A la recherche des évadés [PV Lewis & Hayley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FB - A la recherche des évadés [PV Lewis & Hayley]
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece New Order :: Zone RP :: Les Blues :: East Blue :: Dawn Island-