AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 FB The Drunken Thief (Zyra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Légionnaire
avatarLégionnaire
Charles Peyton


Messages : 10
MessageSujet: FB The Drunken Thief (Zyra)  Jeu 10 Sep - 16:26

J'étais à présent seul sur l'île. Mes compagnons devaient bientôt reprendre la route. Je les avaient bien sûr avertis que le temps de rechargement du log pose était d'une journée, et je les avais quittés pour trouver une taverne pour me saouler. A présent, j'étais assis devant une table, à regarder par la fenêtre le soleil brillant se coucher derrière un cactus. J'attendais. J'attendais de voir un ballon éclater lorsqu'il atteindrait la surface , en imaginant les pleurs de l'enfant qui l'avait lâché par inadvertance. Lorsque ce spectacle se fit, je me surpris à attendre à nouveau. Qu'attendais-je déjà, si ce n'étais que la fin de ma vie ? Ah oui... Le pichet de vin que j'avais commandé au serveur. Et le steak. Saignant. Rouge de sang. J'étais de mauvaise humeur, et j'imaginais que la cuisson du steak s'accorderait bien à elle.

Me sortant de ma torpeur, le serveur m'accorda sa présence en me posant mon morceau de viande et mon pichet. Il eut à peine le temps de me dire le prix que j'avais déjà avalé deux gorgées de vin. J'en était à la troisième lorsqu'il finit sa phrase. Seules mes années d'expérience dans l'art du buvage de vin me permirent d'avaler ma gorgée au lieu de la recracher.


-"100 Berrys !?!"


-"Mais monsieur, ce sont les prix sur grand line..."

Je me rassis tranquillement en sortant ma bourse de Berrys. J'en posais 50 sur la table, lui laissant comprendre que je pouvais payer, mais que je n'en avais pas envie. Je laissais de plus ma bourse ouverte pour lui faire inconsciemment prendre conscience que je pouvais lui rapporter bien plus dans la soirée. Il ramassa les sous et fit demi tour. Je rangeai alors ma bourse et mangeai tranquillement mon steak. Une fois finis, je pus penser au plus important : finir mon pichet. Quel plaisir de sentir mon esprit s'embrumer, j'en voulais bien plus ! Mais mes fonds étaient limités. J'avais un plan, je devait me retenir... J'allais vers le comptoir, et commandais un bon rhum. Il me posa le verre sous le nez, et je le buvais coup sec, avant de mettre autant de berrys qu'il n'en demandais.

-"Ca, c'était pas un rhum dégueux, mais c'était pas non plus un grand rhum dites donc ! "

-"Ne vous méprenez pas, j'en ai de bien meilleurs dans ma cave, mais j'ai cru voire que monsieur étais près de ses sous."

-"J... Je paye juste le prix juste. Un simple repas ne devrait pas coûter plus cher qu'il ne le vaut, tout autant qu'un bon rhum ne doit pas être sous-payé ! "

-"Vous voulez un grand rhum, hein ? Regardez celui-là alors..."


Il disparût un moment, avant de réapparaître avec une vieille bouteille qu'il me tendit sous le nez.

-"Directement importé d'une île du nouveau monde ! Le verre coûte 1000 Berrys ! Vous en voulez ?! "

-" Fais donc goûter l'ami ! "


Je ponctuais ma phrase d'un coup de poing sur le comptoir avant de sortir les billets de ma bourse.

Il me servit un verre, que je pris le temps de sentir avant d'en prendre un peu en bouche et de le savourer. C'était de loin le meilleur rhum que j'avais jamais bu, le liquide épicé à souhait, sans trop piquer, mais laissant ressentir les 60° du breuvage. Je finis le verre cul sec, le laissant réchauffer mon estomac.


-"Ca, c'était un bon rhum ! Mais j'ai déjà vu mieux... Je vais pas trop boire tout de suite, mais tu peux être sûr que je repasserai ce soir pour en reprendre plus ! A moins que tu n'ai meilleur en réserve ? ..."

-"J'ai tout aussi bon, mais peut-être pas meilleur..."

-"Oh ? Vous pouvez me montrer ç... ça ?"

Il sourit et ouvrit la porte derrière lui. Sa cave était assez remplie, mais je ne m'en préoccupais pas. Je devais juste trouver un endroit où je pourrais créer une porte et bien me rappeler de l'endroit. Je pourrais alors passer dans sa cave et lui voler ses réserves. C'était assez immoral, mais bon. J'avais soif... Je l'entendis tripatouiller derrière moi alors que je faisais semblant de regarder les bouteilles. Je laissais passer quelques minutes avant de me retourner vers mon hôte, qui affichait un grand sourire. Je pouvais enfin me laisser aller à l'ivresse... Aussitôt, je perdis le peu de conscience que j'avais laissé allumé, et je me permis de me laisser aller. J'avais envie de me battre. Je m'approchais de l'homme toujours souriant et lui abattis mon poing sur la figure. Il recula de quelques pas tout en se tenant le nez. Son sourire laissant place à la colère.


-"Comment vous avez su que j'allais vous attaquer !? "

Je ne comprenais pas ce qu'il disait, mais je perçut la barre de métal qui m'arrivait dans les côtes. Mon bras encaissa le choc et l'autre le frappa d'un directe dans le ventre. Le coup n'avait pas été si fort, le tenancier ayant eu peu d'espace pour armé son coup, mais la douleur me rendit suffisamment lucide pour pouvoir utiliser les pouvoirs de mon fruit. L'homme m'asséna un coup dans le ventre, si fort que je reculais jusqu'aux tonneaux de l'autre côté. Il sortit un pistolet.

-"J'voulais pas t'abattre tu sais, juste te livrer en vie... J'ai pas trop l'âme d'un meurtrier tu sais... Mai tu me laisse pas le choix, tu t'es trop débattus..."


J'avais profité de son charabia de grand vilain pour estimer où créer ma porte.


-"Trapped door : Fist"
Criais-je alors.

Mon poing passa à travers la porte préalablement ouverte pour frapper le crane du barman depuis le mur derrière lui. Je le regardai s'effondrer. J'entendais du bruit ailleurs dans l'établissement, et me dis qu'il serait temps pour moi de décamper. Je n'avais pas encore assez bu pour me lancer dans un combat à mort...
J'attrapai plusieurs bouteilles du fond de la cave, et prononçai "Exit", qui me permit de créer une porte juste devant ma main. J'entrai dans ma dimension, et refermai l'entrée au moment où plusieurs personnes passaient par celle de la cave. J'avais 8 secondes pour quitter l'auberge et trouver un lieu sûr... A peine rentrés, les nouveaux arrivants essayèrent de comprendre la scène :



"Qui t'as fais ça papa ? Pourquoi tu nous as pas appelés ?"

"Aldo ! Réponds moi !! Pousses-toi Agnes !"

La première voix devait correspondre à la petite fille, d'à peine douze ans. L'autre, à la femme d'âge mûr. Je ne pouvais pas en entendre plus. J'étais dans la rue, et des badauds étonnés purent me voire sortir de ma dimension. J'avais mis trop de temps... Je commençai à courir, les bras chargés de bouteilles. Alors que j'entamais un premier croisement, j'entendis derrière moi la voix de la petite fille crier :
"C'est lui ! Le pirate Charles Peyton ! On veut la moitié de la prime ! On l'a vu le premier !"

Elle connaissait mon nom ? Et... Un pirate ? Je pensais être considéré comme révolutionnaire mais bon... Pour ces gens là, ça devait être du pareil au même... Pour le moment, mon seul désir était de boire mes petites chéries. L'agitation m'avait fait bien redescendre ; Mais pour boire, il me fallait me faire oublier. Et courir à travers les rues semblaient un bon moyen pour y parvenir.

Le soleil était déjà à moitié couché lorsque finalement je décidai que les rues étaient suffisamment sûres pour que je puisse y refaire une apparition. Mes poursuivants avaient été plus d'une dizaine, et j'avais dû cacher mes bouteilles en bordure de ville, proches du rivage, pour être moins remarquable. J'avais l'emplacement bien en tête. Épuisé par cette dure journée, j'essuyais mon front avec mon bandana, que je mis dans ma poche. Je n'avais qu'une bouteille en main, et je savais qu'elle ne serait pas suffisante pour la soirée. Mais de toute façon, je ne devais pas boire trop. Cette île… J'en avais déjà entendu parler. Des rumeurs circulaient comme quoi elle était habitée par des chasseurs de primes, et que c'était un enfer pour les hors-la-loi. Mais on racontait aussi que des îles dans le ciel existaient, alors je n'y avais pas prêté attention.

Je marchais ainsi perdu dans mes pensées, lorsque j’aperçus à quelques mètres de distances la petite famille que j'avais précipitamment quitté quelques heures plus tôt. Mon cœur se figea. C'était tout de même pas repartis pour un tour ? Ils n'avaient pas l'air de m'avoir déjà remarqué. Sur ma droite, un bar. Des gens semblaient y faire la fête. Ni une, ni deux, je me dépêchais de rentrer à l'intérieur, avant de regarder par la fenêtre le déplacement des chasseurs de prime. Ils passèrent devant l'établissement sans jeter un seul coup d’œil à l'intérieur. C'était bon. Soulagé, je m'assit à une table, le barman ayant l'air de ne pas m'avoir vu. L'agitation me faisait chaud au cœur. J'avais l'impression d'être chez moi. La bouteille me démangeais, et je bus au goulot quelques longues gorgées de rhum ambré. Soudain, mon attention se porta sur la table à laquelle j'étais assis. Elle était déjà occupée par deux jeunes femmes, et je compris alors pourquoi mon inconscient m'avait fait m'asseoir ici. Mes yeux se perdirent quelques instants avant de se concentrés sur la peau étrange de l'une d'entre elle. Puis mon cerveau sembla essayer de se remettre en marche. L'île était pleine de chasseurs de primes, elles pouvaient elles aussi en être. Je devais essayer de me faire passer pour un simple civil, en utilisant toute l'ingéniosité dont j'étais capable.


« B'jour Mesdames, beau temps nan ? Euh… Chui un rév… un honnête marchand, uaip. Vous accepteriez bien que… euh... je boive un verre avec vous au nom de votre euh... bôté ? »


Sur ces belles paroles, je buvais à nouveau à la bouteille faisant attention du coin de l’œil à ne pas être vu par le barman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inventrice pyromane
avatarInventrice pyromane
Zyra Encendys


Messages : 61
Fonction : Inventrice et charpentière
Localisation : Little Graden
MessageSujet: Re: FB The Drunken Thief (Zyra)  Jeu 17 Sep - 19:50


Une journée pas comme les autres attend Zyra aujourd’hui. Elle serait comme les autres pour beaucoup de monde en fait. Mais aujourd’hui, c’est l’anniversaire de sa plus grande amie et aussi de celle qui l’a recueillie après la disparition de ses parents. C’est donc bien évidemment de Maryn dont il est question. Pour fêter cela, l’inventrice lui a commandé un grand gâteau chez son amie Echnida qui est la boulangère du quartier ou habitent les deux amies. Par contre, pour ce qui est des bougies, Zyra s’occupera de les allumer, pour ca il n’y a aucun problème, dès qu’il s’agit de foutre le feu, elle n’a pas besoin d’aide, contrairement a la confection d’un gâteau.

Mais avant que la femme-poisson revienne de son travail au parc, l’inventrice décida d’aller la chercher pour l’emmener au bar ou elle a ses habitudes, pour boire un verre en fêtant les 39 ans de Maryn. En plus il y a souvent du monde dans ce bar le soir, civils comme pirates, qui font bien la fête, avec ou sans raison. Il y a même quelques marines qui trainent aussi quelquefois.

Une fois que les deux femmes arrivent au bar, elles ne manquent pas de remarquer l’ambiance relativement calme par rapport a d’habitude. Etant donné le beau temps extérieur, les deux amies s’installent près de l’entrée.

- Alors les filles, comment ca va ? je vous sert quoi aujourd’hui ?

- Apportes-nous une bonne bouteille de rhum, on vient pour une occasion spéciale.

- Alors toutes mes félicitations, c’est qui le père ?

- Mais je suis pas enceinte !!!
- Mais je suis pas enceinte !!!

- Ah, alors quel évènement vous amène ?

- L’anniversaire de la femme poisson pas enceinte qui est a coté de moi…

- Dans ce cas, bon anniversaire Maryn, la première bouteille est pour moi, cadeau de la maison !

Le patron retourne à son comptoir et en ramène une bonne bouteille de rhum avec trois verres, pour trinquer avec les deux femmes. Après avoir trinqué, des clients l’appellent et il laisse son verre sur la table de Zyra et Maryn.

De leur emplacement près de l’entrée, les deux femmes peuvent profiter de l’animation constante de la rue. Elles peuvent aussi remarquer les gens qui entrent et sortent de l’établissement, dont certains dont l’affiche à été mise récemment sur les panneaux de recherche.

Plus le soleil descend dans l’horizon, plus le bar se remplit de fêtards. Tout semble normal jusqu'à ce qu’un inconnu décide d’entrer précipitamment pour échapper à un groupe de chasseurs de primes qui passaient par là. Il vérifie leur déplacement via la fenêtre du bar puis il s’assoit a la table juste a coté, qui se trouve être la table des deux amies. Il sort une bouteille de sa veste et en boit quelques gorgées avant de s’apercevoir de la présence de Zyra et Maryn.

- B'jour Mesdames, beau temps nan ? Euh… Chui un rév… un honnête marchand, uaip. Vous accepteriez bien que… euh... je boive un verre avec vous au nom de votre euh... bôté ?

- Moi ça ne me dérange pas.

- Si tu partage ta bouteille, ça ne me dérange pas non plus.

Zyra termine ensuite son verre d’un trait, et le repose sur la table, bien en évidence devant l’inconnu qui se dit être un honnête marchand.

- De toutes manières, je pense que tu n’a pas trop le choix, vu comment tu surveillais mes amis qui passaient dehors quand t’es rentré.

La femme poisson termine ensuite le sien et le repose sur la table a cote de celui de son amie.

- Si tu veux qu’on t’aide va falloir nous montrer que tu vaut la peine qu’on t’aide.

Zyra regarde ensuite fixement et bien dans les yeux l’inconnu avant de lui parler, de façon complètement cynique.

- Alors, quel est ton choix, ’’honnête marchant’’ ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t637-la-fiche-technique-de-la-g
Légionnaire
avatarLégionnaire
Charles Peyton


Messages : 10
MessageSujet: Re: FB The Drunken Thief (Zyra)  Ven 25 Sep - 20:32

« Si tu partage ta bouteille, ça ne me dérange pas non plus. »

Partager mon alcool ? C'était… C'était vraiment fourbe de leur part. Pourquoi aurais-je dû accepter ? Puis mon regard se posa sur leur bouteille. Ah oui… Il était toujours possible d'en obtenir encore plus en acceptant. Mais étais-je prêt à prendre ce risque ?

« De toutes manières, je pense que tu n’a pas trop le choix, vu comment tu surveillais mes amis qui passaient dehors quand t’es rentré. »

Ah ? Bah je n'avais apparemment pas le choix. Je remplit le verre que la jeune femme m'avait tendu sans dire un mot. Je me demandais… Avais-je la possibilité de fuir discrètement le bar ? Je ne me sentais pas de réutiliser à nouveau ma dimension pour le moment. Pourtant, si elles étaient amies avec les chasseurs de primes, elles en étaient sûrement aussi…

« Si tu veux qu’on t’aide va falloir nous montrer que tu vaut la peine qu’on t’aide. »

De l'aide ? Ma suspicion était déjà bien endormie par l'alcool, je me détendis donc directement, buvant au goulot quelques longues gorgées d'alcool. Puis je reposais la bouteille au milieu de la table.

« Alors, quel est ton choix, ’’honnête marchant’’ ? »

Tout en disant ça, la jeune femme me fixait du regard. Ses yeux paraissaient presque rouge, et le soutenir était un réel exploit que j'essayais de réussir. Un ton dans sa voix me disait qu'elle se doutait peut-être que je n'étais pas un simple marchand. Savoir ma supercherie éventuellement démasquée me refroidit à nouveau dans mon confort, et la fuite me sembla à nouveau une bonne solution. Mais je devais partir de cette île de fou… Et puis, elles m'avaient proposées leur aide…


« Ok. V'savez, j'ai quasimment plus d'sous. J'me suis tout fait voler par des sapo… Salapo...Saloperies de pirates, et y m'reste plus que... »


Je comptais alors mentalement le nombre de bouteille que j'avais réussis à cacher. Il me semblait y en avoir environs seize.

« Euh… huit bouteilles j'crois. Du coup, j'vous propose un deal. Vous m'dez à quitter ct'île, et j'vous les offres. C't hônnête hein ? »

Puis je repris quelques gorgées de ma bouteille. Celle-ci commençait à contenir plus de vide que de plein, et je songeais au bar que j'avais visité un peu plus tôt. Lorsque cette bouteille serait vide, il faudrait que je retourne visiter la cave de ce brave tavernier. Si les deux femmes acceptaient de m'aider, huit bouteilles seraient bien insuffisantes pour la durée du voyage jusqu'à l'île suivante. Peut-être avaient-elles un bateau disponible ? Dans ce cas, je devrais aller visiter la cave dès lors que je quitterait ce bar...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inventrice pyromane
avatarInventrice pyromane
Zyra Encendys


Messages : 61
Fonction : Inventrice et charpentière
Localisation : Little Graden
MessageSujet: Re: FB The Drunken Thief (Zyra)  Lun 5 Oct - 17:39


- Huit bouteilles, moi ça me va.

- Moi aussi.

L’inventrice termine ensuite son verre, d’un trait et s’adresse à son amie sirène

- Je te laisse aller régler notre note, je m’occupe de lui expliquer les conditions.

- Pas de soucis.

Maryn se lève et se dirige vers le comptoir. Pendant ce temps là, Zyra explique discrètement la situation au ’’marchand’’

- Bon alors, comme tu as pu le remarquer, on est dans un bar ici, ce qui est, niveau discrétion, pas le meilleur qu’on puisse faire. Pour se faire, on va aller chez moi, c’est discret et au bord des limites de la ville.

La femme poisson revient vers la table et invite le reste du groupe à sortir de la taverne. Une fois les bouteilles ramassées et le groupe sorti dans la rue, la fille du feu donne la suite des informations à l’unique homme du groupe.

- Retrouves-nous une heure, à la maison avec la grande cheminée, au niveau de la sortie ouest de la ville, au bord de la mer. T’a juste à frapper et on t’ouvrira… Pour le moment, pars vers la droite, c’est plus discret.

- Juste une dernière chose, n’oublies pas les bouteilles.

Sur cette phrase, Zyra et Maryn partent en direction de la place principale du quartier, en passant par la route de gauche. Une fois arrivés sur cette place, elles regardent le tableau d’affichage des primes en cherchant, si elle y est, l’affiche avec la photo de l’homme qui les avait abordées au bar. Au bout de quelques minutes, elles trouvent ce qu’elles cherchaient, et remarquent sa prime de ß5.000.000. Une petite prime signifie soit que c’est un pirate qui débute, soit une nouvelle recrue chez les révolutionnaires.

- T’en pense quoi ?

- Révo…

- Une bonne cause alors.

- Il semblerai.

- Et t’a quoi pour lui ?

- Un petit bateau maniable par une personne, celui du pirate qui a visité le parc ce matin, il ne devrait pas y avoir beaucoup de gardes.

- Ca sera plus facile pour lui alors, il avait l’air torché comme un coing.

- Oui j’ai vu, si je lui confiais un fusil pour qu’il abatte le garde qui est sur le pont, il serait capable de toucher le nid de pie.

Sur cette phrase qui a surement dû faire éternuer le dénommé Charles Peyton, les deux amies retournent tranquillement chez elles pour attendre celui qui veut quitter l’ile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t637-la-fiche-technique-de-la-g
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: FB The Drunken Thief (Zyra)  

Revenir en haut Aller en bas
 

FB The Drunken Thief (Zyra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 02. Gay Thief, really?
» been a liar been a thief (( vicky ))
» 06. [Pierce-Holcomb's] The Unicorn and the Thief
» Zangetsu l'hermite ACCEPTE
» zyra (✰) délivrez-nous du mâle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece New Order :: Zone RP :: Grand Line :: Voie n°1 :: Whyskey Peak-