AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 FB - Une sortie en famille [Miraak Darklight]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Inventrice pyromane
avatarInventrice pyromane
Zyra Encendys


Messages : 61
Fonction : Inventrice et charpentière
Localisation : Little Graden
MessageSujet: FB - Une sortie en famille [Miraak Darklight]  Mar 7 Juil - 2:25


Une belle journée ce lève ce matin là. Ca fait déjà deux jours que Miraak est arrivé terrifié chez Zyra et Maryn et habite dans la chambre d’amis. Aujourd’hui une grande journée attend le petit groupe. En effet, la veille au soir, le petit ange leur a dit qu’il allait un peu mieux et Zyra lui a dit qu’ils iraient au parc pour qu’il puisse tirer un trait sur tout ce qui c’est passé. Comme c’est encore le matin, l’enfant dort encore, bien au chaud sous sa couette alors que les deux femmes sont en train de préparer le petit déjeuner. Tout se passe bien jusqu'à ce qu’un ami de Zyra frappe à la porte. L’inventrice va donc ouvrir.

- Bonjour Zyra.

- Colonel Quaritch, qu’est-ce qui vous amène de si bon matin ?

- J’ai une nouvelle pour toi. Tu te souviens de la tragédie du bar ? Et bien, on a repéré un homme qui correspondait à la description que tu m’avais donnée. Il a été vu ce matin quittant l’ile.

- C’est une excellente nouvelle même, j’avais peur qu’il s’en prenne à moi. Je te remercie d’être passé me tenir au courant colonel.

- Pas de problème, bonne journée à toi.

- Bonne journée à toi aussi.

L’inventrice referme la porte avant de retourner dans la salle à manger retrouver son amie Maryn pour lui annoncer la nouvelle.

- Bonne nouvelle Maryn, l’homme qui avait fait peur à Miraak est parti !

- Tant mieux alors, il ira surement mieux maintenant. D’ailleurs il serait temps de le réveiller, pour profiter au maximum du parc.

- Pas de soucis je m’en occupe !

- Tu le réveilles doucement, ménages le petit, il a subit beaucoup d’épreuves ses derniers temps.

- T’inquiètes pas. Tu me connais !

- Justement !

Zyra s’en va fouiller dans ses affaires à la recherche d’un seau pour jeter de l’eau sur l’ange afin de le réveiller  ’’délicatement’’. La jeune femme se dirige vers l’escalier, le seau à la main, fort heureusement encore vide de tout liquide. Toujours en regardant se qu’elle prépare en cuisine, Maryn parle à l’inventrice.

- Et pas de seau d’eau !

- Mais comment tu… ?!? bon d’accord.

Zyra renvoie le seau dans son atelier et continue son ascension vers le premier étage.

- Et pas de lance-flammes non plus !

- Maiseuhhh !

*Pas grave j’ai encore plein d’autres moyens pour réveiller les gens*

L’inventrice termine son ascension et se dirige vers la chambre de l’ange. Elle y entre discrètement et remarque que l’enfant à eu un sommeil assez agité, encore une fois. Elle s’approche délicatement de la tête du lit et murmure discrètement à l’oreille de l’ange.

- Cookies.

*Ca c’est une bonne méthode pour réveiller discrètement, j’espère juste qu’inconsciemment, l’ange a faim *

Ne voyant aucune réaction de l’ange, Zyra essaye avec d’autres pâtisseries.

- Cupcakes.
- Eclair au chocolat.
- Croissants.
- Mille-feuilles.

*Etrange, ça marche avec moi d’habitude… *

- Donuts.
- Brownies.
- Meringues.
- Roulés à la cannelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t637-la-fiche-technique-de-la-g
Enfant perdu
avatarEnfant perdu
Miraak Darklight


Messages : 58
MessageSujet: Re: FB - Une sortie en famille [Miraak Darklight]  Jeu 9 Juil - 0:14

Deux épées qui s'entrechoquent, encore et encore, chaque tintement de l'acier s'accompagnant d'une étincelle. Alors qu'un enfer noir brule autours deux sans consumer quoi que ce soit, deux rivaux qui combattent, Miraak parvenant de justesse à esquiver l'attaque de son "jumeau"... Ou miroir. Car l'être en face de lui lui ressemble. ça, c'est sur, mais en même temps... Il est radicalement différent. Brun au lieu de blond soleil. Des yeux rouges comme le sang au lieu d'être turquoise. Vêtu de blanc au lieu de noir... Et même son aile est différente : complètement noire au lieu d'être blanche et en plus, située sur l'épaule opposée : à gauche au lieu d'être à droite. Pr ailleurs, la créature le fixe d'un air haineux, chaque coup manquant de le tuer. En fait, même leurs éclairs sont différents : Miraak étant entouré d'éclairs violets, comme d'habitude alors que l'être en face a des éclairs noirs comme la nuit. L'épée de son adversaire fend d'un coup l'air en direction de sa tête et il parvient de justesse à bloquer la lame à quelques centimètres de son cou, les deux armes s'accrochant dans une douche d'étincelles et leurs aura de foudre commençant à se fondre l'une dans l'autre alors qu'il regarde l'être dans les yeux, se rappelant d'où il vient : Alors qu'il poursuivait le prêtre... Siméon, tous deux se sont arrêtés dans une jet de lumière venu de nulle part et l'homme, se retournant vers lui lui a murmuré quelque chose : Que "plus il avançait dans la lumière et plus son ombre grandissait". L'instant d'après, l'ombre de Miraak s'est brusquement étendue sur le sol, passant derrière l'homme et un katana à lame complètement noire a brusquement traversé la poitrine du prêtre fou, tuant ce dernier instantanément, la créature apparaissant juste après et l'attaquant à son tour.Et depuis  il y une chose que Miraak sait :Son ombre est forte... Très forte... Esquivant de justesse une autre frappe, il bondit en arrière pour prendre un peu de retrait avant de demander :

"Bon sang ! Mais qu'est ce que... Qu'est ce que j'ai f-fait ?!"

En temps normal, demander quelque chose à son ombre, même après qu'elle ait pris vie serait vraiment quelque chose qu'il n'aurait pas fait, mais là... Il ne comprend pas vraiment ce qu'il a pu faire pour qu'une partie de lui se retourne ainsi contre lui, mais apparemment, c'était impardonnable. Et la réponse le prouve :

"Tu oses me le demander ?! Idiot ! Tu veux vraiment le savoir ?! Très bien : tu as complètement oublié ce pour quoi tu existais ! Et en plus, tu as laissé tous ces gens périr ! Idiot : tu as un pouvoir pratiquement infini ! Une partie de la nature est littéralement en toi et obéis à tes ordres, mais tu es trop faible pour l'utiliser ! Tu aurais pu tuer ce monstre de dix manières différentes ce jour là, mais tu as été trop lâche ! Tu as préféré t'enfuir et résultat, vingt personnes sont mortes !"

"Oh ? Et juste parce que... J-juste parce que je chéris la vie et que... J'essaye d'éviter de t-tuer, je suis faible ?!"

"Et hypocrite aussi ! Chérir la vie ? Éviter de tuer ? Tu as littéralement assassiné Zemblu sans la moindre hésitation juste parce qu'il s'était opposé à toi. Et juste après, tu as mutilé irrémédiablement Nambu en sachant pertinemment que tu le condamnais à mort ! Sans compter les animaux que tu as écrasé comme des insectes alors que tu aurais pu te contenter de fuir ou de les assommer ! Quand tuer n'est pas obligatoire, tu le fais, mais quand il le faut et que tu pourrais sauver des vies en le faisant, tu n'as pas le coeur de le faire !"

Le coeur de Miraak se glace légèrement devant cette tirade, mais juste après, son coeur se met à brûler : c'est faux ! Il se rue alors sur son ombre, frappant de toutes ses forces, mais la créature parvient à bloquer l'attaque sans trop de difficulté avant de le regarder froidement :

"J'ai tué Zemblu parce qu'il mettait t-toute la tribu en d-danger ! Quant à Nambu, c'était un accident ! Je ne voulais par tirer, mais le rayon est p-partit seul ! Saren aurait massacré tout ce qu'il pouvait alors juste... T-tuer deux idiots pour en sauver une t-trentaine !"

"Oh ? Le droit de vie ou de mort ? Seuls les rois et les dieux ont ce droit normalement. Et tu prétends détester ces titres ? Après avoir jugé que deux personnes devaient périr pour en sauver d'autre ? A plus forte raison que tu aurais très facilement pu tuer Saren ! Mais non, tu as préféré protéger la vie d'un parfait inconnu qui t'avais menacé par trois fois au lieu de préserver celles de deux personnes appartenant à la tribu qui prenait soin de toi !"

Miraak crie de rage en entendant ces mots : Zemblu et Nambu se sont acharnés sur lui pendant quatre ans et ont même tenté de le tuer par deux fois, uniquement arrêtés par ses pouvoirs. Saren lui n'a pas levé la main sur lui une seule fois, alors... Comment est ce que ce monstre peut oser critiquer son choix ? Il frappe une autre fois et parvient cette fois ci à entailler légèrement le ventre de son adversaire, mais l'épée de ce dernier fauche également l'air, entaillant sa main droite et lui faisant lâcher son épée, la créature poursuivant ensuite :

"Et tu refuses de faire ce pourquoi tu es né... Sais-tu seulement ce que ton prénom veut dire ? Il signifie littéralement... Cookie..."

"Euh... Q-quoi ?"

Alors que Mir se prépare à sauter en arrière pour essayer d'esquiver la frappe de son adversaire, l'épée de ce dernier s'arrête à quelques centimètres de son oeil gauche avant de disparaître dans une volute noire qui se propage lentement tout le long du bras de l'ombre. La créature semble aussi stupéfaite que lui, les grands yeux rouges étant complètement stupéfaits. Cependant, alors qu'elle continue à se désintégrer, l'ombre poursuit la conversation, sa voix changeant peu à peu, son visage commençant à se fissurer dans quelques éclats de lumière :- Cupcakes.- Eclair au chocolat.- Croissants.- Mille-feuilles. ce qui lui fait hausser les sourcils, se demandant pourquoi son adversaire disparaît ainsi en citant des noms de desserts. Finalement, la créature se volatilise, suivit de près par les flammes noires, puis le ciel noir et la lune rouge et enfin, le sol, le laissant dans un néant complètement noir avec la voix de plus en plus familière qui retentit... Jusqu'à ce que d'un coup, Un plat particulier n'apparaisse devant lui : un plat dont la voix donne d'un coup le nom :

- Roulés à la cannelle.

Mir reste un instant pétrifié, fixant du regard son dessert favoris. Un... Roulé à la cannelle ? Il sent d'un coup la salive lui arriver aux lèvres et avant même d'avoir compris quoi que ce soit, bondit brusquement sur le dessert, refermant ses doigts dessus... Juste à temps pour que rêve explose dans une énorme lumière, l'éblouissant complètement. Il rester complètement choqué, sa main gauche partant vers ses yeux pour essayer de les essuyer d'une manière vaguement semblable à celle d'un tigre venant de se réveiller, mais d'un coup, son regard accroche une tâche rouge... Et quand sa vue finit de remettre en place, il reste complètement pétrifié en se rendant compte qu'il a littéralement plaqué Zyra au sol, se tenant désormais à califourchon sur elle. Ses joues semblent immédiatement prendre feu et il bondit brusquement en arrière, atterrissant à quatre pattes sur son lit, chaque plume de son aile et ses cheveux s’ébouriffant d'un coup, un cri aigu lui échappant :

"EEP !"

Alors que son visage continue à brûler, il regarde Zyra, essayant de s’excuser tandis que quelques éclairs s'échappent de ses joues, mais vu la manière dont il bafouille encore plus que la normale, il se doute que la jeune femme ne doit pas comprendre un seul mot de ce qui raconte. De plus, un rire provenant de la porte de sa chambre se fait entendre et la première chose qu'il voit en tournant la tête dans cette direction n'est autre que Maryn, cette dernière s'accrochant à l'encadrement de la porte pour ne pas tomber, certainement attiré par le cri presque féminin qu'il a poussé plus tôt. Sa gêne augmente d'avantage à cette vue et il gémit légèrement, son bégaiement empirant encore plus :

"Ma... M-m-ma... M-maryn ! Ce... C-ce n'est p-p-pas d-d-drôle !"

"Si Miraak... C'est à... Mourir de rire, même. Au fait, tu sais que tu est
vraiment mignon dans ce pyjama ?"


Cette phrase le fait rougir encore plus, à plus forte raison lorsqu'il baisse la tête vers le pyjama en question. Le vêtement est deux ou trois fois trop grand pour lui, servant surtout à laisser son aile plus ou moins libre sans déchirer le vêtement ou le trouer pour la laisser passer. Le problème, c'est que dans son sommeil, le haut s'est relevé dans le dos tandis que chose étrange, son ventre est resté couvert. Le vêtement flotte vraiment autours de lui, à moins que ce soit le contraire... Et du coup il baisse la tête avant de commencer à tapoter nerveusement les points de ses index, puis de regarder timidement Zyra qui vient de se relever avant de murmurer, calmant comme il le peut son bégaiement :

"Je... J-je s-suis vraiment désolé P-pour ça... Je... J-je vous ai pas fait m-mal au moins ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inventrice pyromane
avatarInventrice pyromane
Zyra Encendys


Messages : 61
Fonction : Inventrice et charpentière
Localisation : Little Graden
MessageSujet: Re: FB - Une sortie en famille [Miraak Darklight]  Ven 10 Juil - 2:28


Immédiatement après avoir donné le nom de la dernière pâtisserie, le petit ange s’éveille et se rue littéralement sur Zyra, comme si c’était elle le roulé à la cannelle. Une fois qu’il se rend compte que la jeune femme n’est pas un dessert, il bondit sur son lit atterrissant à 4 pattes sur le matelas, cheveux et plumes ébouriffées, comme un petit chaton qui vient de prendre peur. Seul le cri qu’il échappe le différencie du chaton.

- EEP !

Maryn, attirée par le cri de l’enfant, arrive dans sa chambre et se met à rire aux éclats en voyant la scène qui se déroule devant elle.

- Ma... M-m-ma... M-maryn ! Ce... C-ce n'est p-p-pas d-d-drôle !

Pendant que Maryn trouve la situation hilarante et félicite Miraak pour son pyjama, l’inventrice se relève, toujours surprise par le choc qui vient de lui arriver. Le petit être, rouge comme une tomate, tente de bégayer quelques excuses.

- Je... J-je s-suis vraiment désolé P-pour ça... Je... J-je vous ai pas fait m-mal au moins ?

- Nan ça va Miraak, j’ai déjà prit des explosions dans la tronche, dont une qui m’a enlevé un bras, alors c’est pas un enfant de 40kg tout mouillé qui me fera mal en se levant un peu violement.

L’inventrice s’adresse ensuite à son amie Maryn.

- Et je te jure que je voulais le réveiller en douceur, j’ai fait comme toi quand tu veux me réveiller, en donnant des noms de pâtisseries.

Zyra s’en retourne ensuite à la cuisine pour prendre son déjeuner, suivie de Maryn qui s’adresse une dernière fois à l’ange avant de descendre.

- Habilles-toi et vient au déjeuner, Zyra a de bonnes nouvelles pour toi aujourd’hui, notamment le programme de la journée.

De retour dans la salle à manger, les deux femmes commencent leur déjeuner le temps que l’ange s’habille, se prépare et descende à son tour.

- Alors Mir’, je suppose que t’es pressé de connaitre les nouvelles toutes fraiches du matin ? Vient t’assoir et prends un chocolat.

Pendant que l’enfant s’installe à table devant la grande tasse de chocolat chaud que lui a préparé Maryn, Zyra prends une grande gorgée de café.

- Le colonel est passé ce matin, celui à qui j’avais donné la description de l’homme qui t’avais abordé dans le bar. Il m’a dit que ses gars l’ont aperçu quittant Whiskey Peak ce matin. Alors pour fêter ça, je te propose d’aller passer la journée au parc pour définitivement oublier cette histoire. J’espère que ça va te plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t637-la-fiche-technique-de-la-g
Enfant perdu
avatarEnfant perdu
Miraak Darklight


Messages : 58
MessageSujet: Re: FB - Une sortie en famille [Miraak Darklight]  Dim 12 Juil - 18:17

Après que Zyra ne l'ait rassuré en lui rappelant qu'elle a survécu à plusieurs explosions dont une lui ayant pris un bras, Elle et Maryn descendent, le laissant seul pour lui permettre de s'habiller, la femme-poisson prenant juste le temps de lui indiquer que la rousse a une bonne nouvelle à lui apprendre, ce qui lui fait hausser un sourcil. Une... Bonne nouvelle ? Il serait temps en fait... Lorsque les deux femmes le laisse finalement seul, il reste un instant immobile avant de soupirer, s'approchant de l'armoire pour en sortir l'un de ses Yukatas habituels, retirant le pantalon de Pyjama pour enfiler le Hakama noir, reproduisant l'opération avec le haut pour enfiler le Haori. Cependant, au lieu de mettre à Obi blanc, afin de changer un peu, il prend à la place un rouge qu'il noue autour de sa taille comme d'habitude. Son regard se tourne alors vers le miroir en face de son lit et il grimace un moment en voyant ses cheveux, complètement emmêlés formant presque une crinière autour de sa tête. Mais ce qui attire le plus son attention n'est autre que son visage, beaucoup plus pâle que la normale et les cernes présentes sous ses yeux turquoise étrangement ternes. Apparemment, ses cauchemars ont fait plus de dégâts que prévu, mais il se contente de hausser les épaules, se dirigeant ensuite vers la salle de bain où il passe un peu d'eau sur son visage, grimaçant lorsque le liquide glacée provoque un très léger fourmillement au contact avec ses joues, ce qui finit de le libérer. Enfin, il empoigne une brosse, démêlant rapidement ses cheveux avant de finalement les attacher en trois tresses : une au niveau de sa nuque et deux plus petite tombant devant ses oreilles, après quoi il descend enfin rejoindre les deux femmes à la salle à manger sans prendre la peine d'enfiler ses sandales, s'asseyant à sa place habituelle et regardant Zyra d'un air interrogateur. Cela dit, il est distrait un bref instant par la tasse de chocolat fumant posé devant lui par Maryn.

"M-merci Maryn."

"Il n'y pas de quoi Miraak.

La femme-poisson retourne ensuite à la cuisine, le laissant seul avec Zyra quelques instants ce qui permet à cette dernière de boire rapidement une gorgée de café, chose qui d'ailleurs arrache une légère grimace à Miraak : comment est ce que la rousse peut boire quelque chose d'aussi amer ? La seule et unique fois où il a essayé le café remonte à environ quatre jours, alors qu'il venait de s'installer au bar... Chose qu'il se dépêche d'oublier : mieux ne vaut pas y repenser... C'est loin d'être un bon souvenir... Il est rapidement arraché à ses souvenirs quand la jeune pyromane se remet à lui parler, ce qu'elle lui dit provoquant l'étrange impression qu'un poids immense est d'un coup arraché à ses épaules et son coeur : Siméon est... Partit ?! Certes, il a dit aux deux femmes qu'il se sentait mieux, la veille, mais le cauchemar de ce matin lui a rappelé que tant que l'homme serait dans les parages, il ne risquait pas de dormir tranquille. Cela dit, entendre qu'il est partit le rassure tellement qu'il est forcé de se cramponner à la tasse qu'il tient pour éviter de la faire tomber. Presque immédiatement cependant, il sent aussi un léger dégoût mêlé de culpabilité l'envahir., le souvenir de ce que son "ombre" lui a dit plus tôt lui revenant :

"Tu as laissé tous ces gens périr ! Idiot : tu as un pouvoir pratiquement infini ! Une partie de la nature est littéralement en toi et obéis à tes ordres, mais tu es trop faible pour l'utiliser ! Tu aurais pu tuer ce monstre de dix manières différentes ce jour là, mais tu as été trop lâche ! Tu as préféré t'enfuir et résultat, vingt personnes sont mortes !"

****J'étais trop faible... Mais la prochaine fois...****

En temps normal, jamais il n'aurait songé à tuer quelqu'un sans être directement menacé ou juste parce que cette personne était sur son chemin. Mais dans le cas de ce monstre, il est prêt à faire une exception... Siméon a tué vingt personnes par simple "caprice". Par ailleurs, il a surement tué d'autres personnes. Combien d'innocents ont quittés ce monde des mains de ce malade ? Il n'en a aucune idée, mais... Elles ne connaîtront jamais la paix aussi longtemps que ce monstre sera encore quelque part. Peu importe s'il en a peur : il a au moins le devoir envers les victimes du bar de retrouver et tuer ce démon vu que c'est partiellement sa faute s'il elles ont été tuées. Cependant, il est vite arraché à ses pensés quand Zyra termine sa phrase, lui précisant qu'elle a prévu de l'aider à oublier en l'emmenant passer la journée au parc, ce qui lui arrache un léger sourire, son coeur battant un peu plus vite dans sa poitrine. Le Parc ? Il se souvient qu'ils auraient du y aller le jour même de son arrivée sur l'île, mais que la rencontre avec Oriana avait mis fin à ce projet... Enfin, ça, plus les révélations de la rosée. D'ailleurs...

"Est ce que... Oriana-Han va... V-va venir avec n-nous ? Je... Je ne l'ai p-pas revue depuis le p-premier jour et... Elle avait l'air si... T-triste quand je suis partit..."

Alors même qu'il finit de poser la question, il connait déjà la réponse : la jeune femme est pratiquement impossible à trouver dans la ville, logeant certainement dans l'un des nombreux hôtels. Les chances qu'elle vienne avec eux sont quasiment nulles. Même si ça lui ferait du bien... Cela dit, le souvenir de ce qu'elle leur a révélé fait à nouveau naître une légère pointe de colère dans sa poitrine, comme une aiguille chauffée à blanc plantée dans son coeur. L'histoire de la jeune femme ressemble tellement à la sienne que ça n'en est même pas drôle, même si la finalité était largement différente. Son père lui a fait avaler un fruit par la ruse afin de lui donner un pouvoir qui servirait à lui faire oublier sa timidité. Il avait donc ses meilleurs intérêts en tête et même si la manière de faire était vraiment discutable et a trahie sa confiance, ça partait d'une bonne intention, quoi que l'enfer en est pavé. Dans le cas de la jeune femme par contre, le garçon qu'elle aimait mais auquel elle était forcée de renoncer à cause de sa religion l'a trahie, la faisant avaler un fruit du démon par ruse afin de la faire souffrir et de la voir bannie de sa religion et de sa demeure... Chose qui le place presque inconsciemment, pour Mir en tous cas, dans la liste des plutôt courte des personnes qu'il aimerait vraiment voir mortes, juste à côté de Siméon, seulement retenu par le fait que la rosée n'aimerait surement pas le voir tuer de ses mains l'homme qu'elle a autrefois aimée.

****C'est... C'est pas à moi de décider de son sort. C'est Oriana qui a été trahie et déshonorée par ce monstre. C'est elle qui a le dernier mot. Mais bon sang, d'où vient cette maudite colère ?! J'ai jamais été... Si agressif avant !****

"J'ai jamais été à un p-parc d'attraction avant... je sais juste que... Les autres enfants a-adorent ça. Je... Je c-crois que ça... P-pourrait être intéressant à t-tester..."

_______________________________
Miraak is Back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inventrice pyromane
avatarInventrice pyromane
Zyra Encendys


Messages : 61
Fonction : Inventrice et charpentière
Localisation : Little Graden
MessageSujet: Re: FB - Une sortie en famille [Miraak Darklight]  Mar 14 Juil - 3:11


- Je ne pense pas qu’Oriana vienne au parc, elle est surement en train de décider si elle nous rejoindra sur le bateau. Et ne t’inquiètes pas pour elle, c’est une jeune femme très forte et qui sait se débrouiller. La preuve, malgré tout ce qu’elle a subit, elle a réussi à venir jusqu’ici. Elle a peut être l’air de garder quelque chose pour elle mais elle le dira en temps voulu si elle le juge nécessaire.

Il est vrai que sa meilleure amie semblait en avoir gros sur le cœur. L’inventrice espère beaucoup qu’Ori ira avec eux pour faire partie de l’équipage. Un équipage familial, voila ce que voudrait Zyra. Juste elle, Maryn, Ori, le petit Miraak et pourquoi pas d’autres personnes qui voudraient nous rejoindre, si les autres membres d’équipage sont tous d’accord. Mais pour le moment les deux ’’enfants’’ ont rendez-vous au parc d’attraction vu que le petit ange accepte cette sortie.

- J'ai jamais été à un p-parc d'attraction avant... je sais juste que... Les autres enfants a-adorent ça. Je... Je c-crois que ça... P-pourrait être intéressant à t-tester...

- Mais le parc, il ne faut pas tester, il faut s’amuser !!! Aller, termine ton déjeuner et prépare toi à t’amuser.

Une fois tous les bols terminés et toutes les chaussures enfilées, la petite troupe composée de Zyra, Maryn et Miraak s’en vont en direction de la zone de divertissement de l’île, l’une pour travailler, les  2 autres pour s’amuser. Sur le trajet en direction de la porte principale vers laquelle ils sont allés quelques jours avant, le petit groupe repasse à coté de l’ex-bar où l’angelot à percuté la fille du feu, toujours fermé évidement, après ce qu’il c’est passé. Comme la dernière fois, la femme poisson quitte le groupe pour passer par la porte des employés.

Le duo ’’d’enfants’’ restant se dirige à nouveau vers l’entrée principale du parc et passe devant l’endroit où Ori se trouvait quelques jours auparavant, au moment des retrouvailles entre elle et Zyra. Evidemment, la femme aux cheveux roses n’est pas à cet endroit aujourd’hui, elle sait très bien se cacher. Elle était déjà difficile à trouver quand les deux amies jouaient à cache-cache à San Faldo, avant de faire une nouvelle bêtise proposée par Zyra.

En continuant la route, l’inventrice et le petit ange arrivent enfin dans le parc. La journée d’amusement va enfin pouvoir commencer pour eux.

- Bon, nous y voila enfin ! Prêt à t’amuser Mir’ ? Tu veux commencer par quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t637-la-fiche-technique-de-la-g
Enfant perdu
avatarEnfant perdu
Miraak Darklight


Messages : 58
MessageSujet: Re: FB - Une sortie en famille [Miraak Darklight]  Mer 22 Juil - 13:45

Alors que Zyra lui indique qu'elle doute sincèrement qu'Oriana sera présente, Mir ne peut pas s'empêcher de sourire tristement, surtout quand la rousse lui précise que son amie est une femme forte. Bien sur qu'elle est forte... Elle a été trahie et déshonorée de la pire des manières par quelqu’un en qui elle aurait du avoir toute confiance, mais elle est toujours là... Toujours à vivre, chercher quelque chose à faire de sa vie et d'une certaine manière, toujours à combattre après avoir vécue quelque chose qui aurait brisé beaucoup d'autres femmes. Bien qu'il la craigne plus ou moins car ne sachant pas vraiment tout d'elle, il la respecte déjà beaucoup et chose étrange... Désire déjà autant la protéger que Maryn et Zyra. Le souvenir de sa décision deux jours plus tôt lui revient et il sourit légèrement : Whiskey Peak n'a pas encore eu d'orage assez fort pour lui permettre de mettre son plan à exécution, mais bientôt... C'est un plan simple, mais efficace : comme son ombre le lui a dit, il porte une "partie de la nature" en lui. Par conséquent, les chances qu'il puisse absorber plus de puissance à partir de la présence de la nature elle-même sont plutôt grandes. Juste lever la main au ciel dans une tempête et essayer "d'appeler" un éclair vers lui. Cela dit, mieux ne vaut pas en parler pour le moment : ce n'est encore qu'une simple théorie après tout... Le reste du déjeuner se passe dans quelques projets pour la journée avant que finalement, tout le monde ne se prépare, Mir enfilant ses sandales, puis son manteau, laissant cependant sa tête à l'air libre : après tout, c'est son aile qui attire l'attention, pas son visage. Le petit groupe sort finalement de la maison et Mir grimace légèrement lorsque la lumière attaque violemment ses yeux. Après deux jours passés dans sa chambre de peur de croiser ce monstre, il n'est plus du tout habitué au soleil mordant de l'île, raison pour laquelle il se dépêche de placer son capuchon sur sa tête afin de limiter légèrement l'impact. Au moins, jusqu'à ce qu'il se réhabitue. Alors que lui, Maryn et Zyra poursuivent leur route jusqu’au parc, il ne peut pas s'empêcher de sourire légèrement face à l'impression de déjà vu... Sourire qui disparaît instantanément lorsqu'ils passent devant le bar où il a croisé la rousse pour la première fois. Bar désormais fermé faute de propriétaire. Sa haine envers Siméon revient à grands cris à ce souvenir, mais il se contente d'inspirer profondément avant de regarder la porte scellée avant de murmurer doucement

"Drem Yol Lok, Zeymahs... Zu Fen Tahrodiis Siméon Dinok. Sah Fen Dii Aak..." (Paix sous un ciel de feu mes frères. Je serais la mort de ce traître de Siméon. Que vos spectres soient mes guides)

Sans vraiment savoir pourquoi, il ressent d'un coup un froid glacial envahir sa poitrine. Cela fait des années qu'il n'a plus utilisé la langue ancestrale de son peuple... Bien avant d'être banni en fait. Mais ça lui paraissait... Normal on va dire de l'utiliser pour cette promesse. Siméon doit payer, peu importe quand ou comment, mais il doit payer. Cela dit, il se contente d'inspirer pour rejoindre les deux femmes qui apparemment, n'ont pas remarquées son court arrêt, finissant enfin le voyage pour arriver à la petite porte du parc où Maryn les laisse comme la dernière fois.

"B-bonne journée Maryn..."

"A toi aussi Miraak. Suis bien Zyra, d'accord ? Il n'y a malheureusement pas que des enfants de ton âge et des gens bien dans ce parc. Juste... Amuses-toi bien et restes avec elle. Tu ne risquera rien tant que tu seras à ses côtés.

"Euh, Ok... P-promis."

La femme-poisson franchit ensuite la porte après un bref sourire, le laissant seul avec la rousse, laquelle l’emmène ensuite à la grande porte, ramenant à la vie l'impression de déjà vu qui lui fait oublier le "mal" vu récemment, à tel point qu'il s’attend presque à voir la chevelure rosée d'Oriana réapparaître dans la foule et Zyra proposer à nouveau son idée farfelue de parler de cette dernière à voix haute. Cependant, rien ne se passe et tous deux franchissent la porte la moindre interruption, l'inventrice se retournant finalement vers lui avant de lui demander par quoi il veut commencer ce qui le surprend légèrement. Par quoi il veut commencer ? Bonne question... Après tout, c'est sa première fois... Mais soudain, quelque chose attire son regard. Deux choses en fait. Touchant presque le ciel, les deux premières attractions qu'il a repérées de loin le jour de son arrivée. Après tout, il est difficile de rater les deux attractions les plus majestueuses. La grande roue bouge lentement... Mais les montagnes russes... Il voit les wagons monter et descendre à une vitesse folle et son imagination s'emballe d'un coup, lui montrant à quel point ça pourrait être amusant. Sentir le vent fouetter son visage. Un peu comme une parodie de son rêve réel : voler. Du coup, il sourit légèrement, puis regarde Zyra avant de montrer l'énorme manège du doigt, la regardant sans même s'en rendre compte avec de grands yeux de chien battu avant de demander timidement :

"C'est... C'est ça qu'on appelle les... L-les montagnes r-russes, hein ? On... On p-peut commencer par ç-ça ? S'il vous plait ?

C'est étrange, il n'a jamais été sur un manège de sa vie, mais là... L'idée de pouvoir un jour faire ça... Certes, Zyra lui a dit qu'un jour, elle lui fabriquerait une aile, mais c'est surtout pour qu'il puisse enfin se montrer sous son vrai jour sans risque d'attirer la mauvaise attention. A aucun moment a-telle précisé que cette aile pourrait lui permettre de s'arracher du sol ou même bouger efficacement. Alors, pouvoir joindre un manège qui lui permettrait, même pour un bref instant de se rapprocher de son rêve...

"J'aimerai juste... S-savoir ce que ça fait... L'un de... M-mes rêves est de p-pouvoir v-voler un jour. M-mon pouvoir pourrait m'aider mais... En t-tant qu'éclair, je ressentirai rien. Le vent me p-portera pas et... Les animaux ont déjà p-peur de m-moi par instinct. Alors, si je pouvais s-sentir juste une fois...

Alors qu'il essaye de finir sa phrase, Mir ne peut pas s'empêcher de commencer à tapoter nerveusement les pointes de ses index l'une contre l'autre. Il n'y a en fait que trois choses qui peuvent réellement le mettre dans un tel état d'excitation mêlé d'appréhension. Les roulés à la cannelle (encore qu'à ce niveau, il n'y a aucune appréhension), apprendre de nouvelles choses et enfin, l'idée de voler ou en tous cas, de se rapprocher du ciel d'une manière ou d'une autre. il se rappelle vaguement qu'il a mis pas mal de temps avant de comprendre les raisons de son désir : juste... Le mal du pays... Du coup, il regarde le manège avec de grands yeux, puis Zyra avec le même regard suppliant qu'il avait plus tôt, attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inventrice pyromane
avatarInventrice pyromane
Zyra Encendys


Messages : 61
Fonction : Inventrice et charpentière
Localisation : Little Graden
MessageSujet: Re: FB - Une sortie en famille [Miraak Darklight]  Lun 27 Juil - 6:04


Les montagnes russes, rien que ça !!! Le petit ange commence fort pour une première fois dans un parc d’attraction.

- T’es sur que tu veux commencer par les montagnes russes ? c’est plutôt hardcore pour une première fois.

- J'aimerai juste... S-savoir ce que ça fait... L'un de... M-mes rêves est de p-pouvoir v-voler un jour. M-mon pouvoir pourrait m'aider mais... En t-tant qu'éclair, je ressentirai rien. Le vent me p-portera pas et... Les animaux ont déjà p-peur de m-moi par instinct. Alors, si je pouvais s-sentir juste une fois...

- Bon d’accord, va pour les montagnes russes… Mais je n’ai pas envie de faire la queue alors tu me suis et tu fait ce que je te dit et tu dis rien.

Zyra se dirige donc vers la sortie de l’attraction et non vers l’entrée, suivie de son ami et protégé Miraak. Une fois au niveau de cet accès, elle sort de sa poche un trousseau de clés ainsi qu’une carte d’identité qu’elle tend à l’enfant avant de s’adresser à lui.

- C’est pratique d’avoir le droit de venir de temps en temps pour inspecter des attractions. Tu me tiens ca et tu me suis, yaura pas de problèmes, ne t’inquiètes pas.

La jeune femme utilise ensuite une de ses clés pour ouvrir la sortie depuis l’extérieur et entre dans l’attraction suivie de près par le petit ange. Une fois entrés, elle se dirige vers la personne qui s’occupe du panneau de contrôle.

- Salut ! Comment ça va ?

- Heu… Bonjour… Vous êtes qui ?

- T’es nouveau toi… Moi c’est Zyra, et le petit qui m’accompagne c’est Mir’.

- Et vous faites quoi ici ?

- Regardes la carte et tu verra que je suis ici pour la maintenance de l’attraction dans laquelle tu travailles.

L’employé regarde la carte que tient Miraak avant de le désigner et de s’adresser à Zyra.

- Mais lui il n’a pas de carte.

- C’est mon assistant, j’ai pas encore eu le temps de lui en demander une au chef.

- Bon d’accord, dépêches-toi par contre.

- Laisses-moi juste accéder au panneau de contrôle, t’arrivera quand même à appuyer sur le gros bouton vert pour lancer tes trains.

La jeune femme, suivie de son ’’assistant’’ vont en direction de la console de commande et utilise une autre de ses clés pour ouvrir la trappe en dessous et commence à regarder les différents câbles et boutons de contrôle. Quelques minutes après, l’inventrice se relève et retourne voir l’employé de contrôle.

- Pas de soucis du coté du panneau de contrôle, ça ne nous reste plus que le tour de sécurité et on te laisse à tes occupations. La tête du train je te prie.

- D’accord, prenez le prochain train.

- Merci beaucoup.

Le train en question arrive et les deux amis se mettent en place au premier rang et se sécurisent. Les vrais clients visiteurs, eux, s’installent derrière et se laissent sécuriser par les employés de la station. Une fois tout le monde attaché, l’employé de contrôle appuie sur le gros bouton vert qui relâche les freins et fait avancer le train. Quelques instants après, les wagons commencent l’ascension de la montée principale.

- Tu verra Mir’, le plus difficile c’est pas la montée, c’est ce qu’il y a après. Surtout quand le train s’arrête en haut pour qu’on profite brièvement de la vue du parc. Et surtout quand on arrivera a la station, reste silencieux surtout.

L’ascension est assez longue, ce qui laisse présager une magnifique descente. L’inventrice connait évidemment ce que va subir l’ange dans la suite de cette attraction. Ce n’est pas la première fois qu’elle vient ici, elle a déjà fait plusieurs maintenances pour le parc. Ils font souvent appel a du personnel extérieur pour avoir plusieurs avis sur leurs attractions.

Le train arrive en haut de la montée principale et comme prévu s’arrête pour que les gens puissent profiter de la vue. Pendant ces quelques secondes, Zyra en profite pour glisser un dernier mot à Miraak.

- Et si t’a envie de vomir, ne me vise pas.

Juste après la réplique de la jeune femme, les freins se sont débloqués et le train commença l’immense descente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t637-la-fiche-technique-de-la-g
Enfant perdu
avatarEnfant perdu
Miraak Darklight


Messages : 58
MessageSujet: Re: FB - Une sortie en famille [Miraak Darklight]  Mer 29 Juil - 2:51

Apparemment, Zyra est surprise par son choix dans la mesure où elle lui demande immédiatement s'il est sur, précisant que c'est "plutôt Hardcore pour une première fois". Cependant, elle est apparemment rassurée lorsqu'il lui indique son rêve de pouvoir voler un jour et accepte, avant de lui dire qu'elle n'est pas l'intention de faire la queue et lui demande de la suivre sans rien dire et de faire ce qu'elle dit, faisant naître une étrange sensation de curiosité. Bien sur, il sait que Maryn travaille sur place, mais... Qu'est ce que la rousse a bien pu prévoir ? Cette question gagne en intensité lorsqu'elle se dirige vers l'attraction, mais ne prend pas la grande porte s'arrêtant devant une petite et sortant une carte qu'elle lui tend et un trousseau de clé dont elle se sert pour ouvrir la porte, indiquant qu'elle a en fait le droit de venir de temps en temps pour tester les attractions, si bien qu'il comprend immédiatement son projet... Et son coeur est immédiatement partagé entre l'amusement et la désapprobation. D'accord, faire ça leur permettra effectivement d'avoir accès aux attractions sans avoir à attendre, mais d'un autre côté... Zyra abuse de sa position, chose qu'il n'apprécierait en général pas vraiment, lui rappelant un peu trop les nobles décrits par Saren. Il chasse cependant tout de suite cette idée de son esprit : Zyra a passé les trois derniers jours à prendre soin de lui, l'a invité sous son toit sans sourciller, lui a permis de rejoindre son futur équipage, le tout, sans rien attendre de particulier en retour excepté un peu d'aide de temps à autres sur des tâches prenant en général en tout et pour tout dix minutes. Oh, et naturellement, qu'il garde sa chambre et sa salle de bain propre, quoi que ça, ce soit surtout Maryn qui l'ait exigé. Du coup, il rit le plus doucement possible, cachant son grand sourire derrière l'une de ses manches avant de suivre la jeune femme, laissant son amusement prendre le pas sur sa désapprobation. Après tout... Il est là pour s'amuser, alors autant en profiter. Restant le plus silencieux possible et essayant d'avoir l'air complètement "professionnel" ce qui est plutôt difficile vue son envie de rire, il regarde Zyra baratiner le jeune homme s'occupant des contrôles du manège, ce dernier hésitant un bref instant avant de laisser l'inventrice accéder à son poste de travail.

****Hn ? Intéressant...****

Apparemment, la jeune femme fait quand même le travail pour lequel elle prétend être là. Observant en effet les câbles, les boutons, et même la solidité des rails depuis une distance, elle indique finalement au jeune homme qu'ils vont désormais faire un tour de sécurité ce qui manque de le faire éclater de rire, chose qu'il parvient de justesse à camoufler en une quinte de toux lorsque l'homme se tourne vers lui.

"Dé... Désolé. J'ai... J'ai avalé un p-peu de p-poussière."

Une excuse minable, mais qui fonctionne à en juger le léger sourire du jeune homme, ce dernier arrêtant l'un des "trains" et les laissant y monter. Le wagon commence lentement à monter le long des rails, Zyra lui indiquant que le plus dur n'est pas la monté, mais la descente et lui précisant qu'ils auront vue sur le parc entier une fois en haut, avant de lui dire de rester silencieux quand ils arriveront en gare, chose à laquelle il se contente d'acquiescer tout en rangeant la carte dans la poche intérieure de son Yukata pour éviter de la perdre. Finalement, le trains s'arrête en haut de la pente et Mir reste un instant choqué : certes... C'est moins haut que la grande roue, mais... Il y déjà une superbe vue. Le parc s'étend, les gens étant minuscules vus du dessus, l'océan s'étendant également à perte de vue. Quelque part dans cette immensité bleue s'étend Alambra... Et ailleurs, Saren doit vivre, seul ou peut être avec un équipage, tout comme lui. Espérant que l'homme-poisson va bien, il pointe son regard vers la pente qui plonge devant lui, entendant d'un coup Zyra lui dire de ne pas "la viser s'il a envie de vomir" ce qui le fait légèrement sourire : Vomir ? Pourquoi ? Il a vite la réponse lorsque le wagon plonge brutalement en avant, le vent venant fouetter avec violence son visage et il reste un instant choqué lorsque les élastiques maintenant ses cheveux sont arrachés par les rafales, la crinière blonde volant désormais partout autour de sa tête. Alors... C'est ça qu'on ressent ? Il ne crie pas, ne ressentant aucune peur. En fait, il ressent juste... Cette impression. L'étrange impression de retrouver un vieil ami qu'il n'a plus vu depuis des années. La violence du vent sur son visage semble d'un coup devenir une simple caresse et il sourit légèrement, sentant une forte impression de douceur qui le fait sourire d'autant plus. Malheureusement, la sensation disparaît trop rapidement lorsque le parcours s'arrête en cinq minutes, Mir sentant un manque incroyable l'envahir. Comme une morsure glacée lui vrillant le coeur. Alors que lui et Zyra quittent ensemble le manège, il laisse la rousse discuter avec le jeune homme sans broncher, une seule chose lui venant en tête :

****Voler... Je veux voler...****

Un bref instant, il sent son aile se raidir dans son dos, fort heureusement toujours cachée par le manteau deux fois trop grand dans lequel il est drapé. Est ce qu'il a des regrets ? Non... Enfin , pas vraiment. Il a juste l'impression d'avoir revu un ami cher et de l'avoir de nouveau perdu de vue peu après, mais ça lui a au moins appris une chose : sa place est dans le ciel... Donc, il doit apprendre à voler. A tous prix ! Cela dit, il regarde Zyra revenir, lui souriant faiblement avant de murmurer :

"C'était... C'était comme je...J-je l'avais imaginé..."

Cependant, il est arraché à ses pensés en entendant un léger rire derrière lui et il se retourne, voyant une femme modérément âgée le regarder avec un sourire. Assez grosse, vêtue d'une robe à fleurs rouges, et des cheveux bruns coiffés de manière compliquée, elle regarde un point au niveau de son crâne avant de lui dire gentiment, toujours en riant légèrement

"Tu es très mignonne comme ça, petite, mais... Tu étais mieux avec ta coiffure d'avant."

Petite ? Mir sent d'un coup ses joues prendre feu, prenant certainement une couleur pourpre. Ce n'est pas la première fois que quelqu'un l'appelle comme ça, mais... C'est toujours aussi gênant, surtout avec le rire qu'il croit entendre venant de Zyra ! Pourquoi tout le monde croit qu'il est une fille ?! Le reste de la phrase lui vient d'un coup en tête et il plaque sa main droite sur ses cheveux, juste à temps pour se rende compte que les mèches blondes habituellement raides ressemblent désormais de près comme de loin à un nid d'oiseau ou peut être à un toit de chaume ce qui augmente encore plus l'impression de chaleur dans ses joues. Il avait complètement oublié que le vent a embarqué ses élastiques et du coup, sa chevelure est tellement emmêlée qu'il va falloir des heures pour la coiffer. Apparemment, il fait une drôle de tête dans la mesure où la femme se remet à rire avant de sortir un peigne de son sac et de le lui lancer, le forçant à l'attraper par réflexe avant de lui dire :

"Les amis de Zyra sont mes amis. Tu n'auras qu'à demander à Maryn de me le rendre demain. Elle sait où j'habite. Dis lui juste que c'est Echidna la boulangère qui te l'as donné."

Après une courte hésitation, Miraak se contente d'acquiescer gentiment avant de commencer à essayer de rattraper sa coiffure, même s'il se doute que c'est peine perdu tandis que la femme salue Zyra de la tête avant de partir. Echidna... Quelque chose lui dit que cette femme n'est pas seulement boulangère dans la mesure où il se rend compte que sa manière de se déplacer est beaucoup trop gracieuse pour une femme de cet âge et de cette carrure. Une chasseresse de primes à temps partiel peut être ? La rousse à côté de lui a l'air de la connaître en tous cas donc, il se doute qu'il n'y a aucun danger, mais... Finalement, il laisse tomber après avoir juste réussit à forcer ses mèches à redescendre quoi qu'elles restent totalement emmêlées et se retourne vers l'inventrice en rangeant le peigne, demandant timidement :

"Et... Et maintenant ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inventrice pyromane
avatarInventrice pyromane
Zyra Encendys


Messages : 61
Fonction : Inventrice et charpentière
Localisation : Little Graden
MessageSujet: Re: FB - Une sortie en famille [Miraak Darklight]  Jeu 30 Juil - 3:48


La montagne russe préférée de Zyra vient tout juste de se terminer, l’inventrice n’est pas décoiffée, contrairement à son ’’assistant’’ pour la journée qui semble être passé dans la machine à laver. Peut être que sa coiffure n’a pas supporté les 3 loopings à la suite, comme la jeune femme derrière les deux compagnons qui à tout juste eu le temps de se ruer aux toilettes pour faire analyser son petit déjeuner par le Dr Cabinets. La rouquine quitte ensuite le train pour exposer son compte-rendu à l’employé de l’attraction.

- Bon bah dans l’ensemble ça va, il faudrait juste graisser un peu la roue d’entrainement de la chaine en haut de la montée, elle couine un peu.

- D’accord, je préviendrais la maintenance pour qu’ils viennent. Merci d’être passée miss Encendys et bonne journée.

Son ton avait changé, maintenant qu’il savait bien que la jeune femme venait ’’travailler’’. Après c’est qu’un petit nouveau. Les anciens qui connaissent bien la jeune femme savent ce qu’elle vient faire et n’ont pas besoin de voir sa carte

- C'était... C'était comme je...J-je l'avais imaginé...

- Et toi t’es plus solide que je l’avais imaginé, pas comme la dame derrière nous.

Le nid d’oiseaux accompagnant l’inventrice parle ensuite avec une femme dans la file d’attente qui semble être la boulangère dans sa tenue de chasseur, et qui prends le petit ange pour une fille, ce qui n’empêche pas Zyra de lâcher un petit rire en coin. Pendant la conversation entre eux deux, la rouquine s’en va au niveau d’un comptoir, juste à coté de la sortie ou on peut acheter une photographie prise pendant la première descente ou on voit Mir, cheveux au vent qui semble être heureux de ressentir les effets d’un ’’presque’’ vol, et Zyra, bras levés en train de hurler ’’YOUHOU !!!’’. La jeune femme achète donc cette photo sans le dire à Miraak, pendant qu’il se recoiffe avec un peigne que lui a surement prêté Echnida. Après avoir tenté de remettre ses cheveux en place, le petit ange se retourne vers la jeune femme et demande, avec un air tout mignon.

- Et... Et maintenant ?

- Maintenant ? Et bien on va aller faire la maintenance de mon attraction préférée.

La jeune femme affiche ensuite un sourire jusqu’aux oreilles et prend la sortie qu’ils ont prit pour entrer, suivie de prêt par le petit ange.

- C’est à l’autre bout du parc par contre, ya un peu de marche, et en plus on passe devant le restaurant de Maryn.

La mécanicienne et son assistant entament donc une petite marche d’environ 15 minutes, le temps de rejoindre un étrange et immense bâtiment. Lors de cette marche ils passent en effet devant le restaurant ou travaille Maryn. Cette dernière est d’ailleurs en train de s’occuper de la terrasse et fait un signe à ses amis.

- Où tu l’emmène le petit ?

- Devine

- Amusez-vous bien alors !

La femme poisson s’adresse ensuite directement à Miraak

- Et essaie de me retrouver Mir’ !

Les deux compagnons continuent ensuite leur route jusqu'à l’attraction. L’entrée de la file d’attente est habillée par un immense panneau avec écrit dessus le nom de l’attraction.


IT’S A LITTLE WORLD

La jeune femme, suivie de l’angelot entrent dans l’attraction, par la vraie entrée cette fois, il n’y a jamais de queue ici mais pour ne pas se faire repérer, ils vont quand même inspecter l’attraction avant de faire un ’’tour de sécurité’’. Même si cette fois, l’inventrice connait bien la jeune femme qui s’occupe du manège. Manège qui consiste pour le moment à entrer dans une barque sur un petit court d’eau artificiel et sans pente. L’employée fait partir l’embarcation une fois que la mécano et son ’’assistant’’ ont prit place. La barque se déplace lentement et s’apprête à pénétrer dans le grand bâtiment.

- Tu va voir, ça va te mettre des étoiles dans les yeux.

La barque entre et le thème de l’attraction se fait alors entendre. D’étranges poupées situées sur les rives, d’environ 50cm et qui dansent au rythme de la chanson. La durée du manège est d’une dizaine de minutes, l’embarcation avançant plutôt lentement. 10 minutes ou l’inventrice se sent comme une gamine avec le sourire du chat d’Alice aux pays des merveilles, se dandinant elle aussi au rythme de la chanson, comme une des poupées. Peu avant de sortir du bâtiment, elle s’adresse à son compagnon.

- Pour remercier ceux qui y travaillent, le parc a installé des poupées 2 fois plus petites que les autres de chaque employé dans la dernière section. Même ceux qui ne viennent que de temps en temps pour faire la maintenance des attractions…

La barque continue d’avancer et, peu avant de sortir du bâtiment, l’inventrice désigne à Miraak 2 des poupées, l’une ressemblant à Maryn avec un plateau de restauration à une main, et l’autre ressemblant à Zyra avec une clé anglaise dans sa main gauche et avec une allumette accrochée au niveau de l’oreille.

- Tu leur dit pas mais c’est moi qui ai accroché l’allumette peu après que les poupées soient installées.

L’embarcation ressort enfin du bâtiment et retourne en gare.

- Alors Zyra, il y a rien de cassé, tout va bien ?

- Mais enfin Lily, tu sais bien que je ne fait pas cette attraction pour la maintenance mais pour le plaisir… Ya juste mon lance flammes qui est éteint, c’est tout.

- Tu le sais que tu me dit ça à chaque fois que tu viens inspecter mon attraction ?

- Bon d’accord c’était la dernière fois que je te le disait.

En voila une promesse facile à réaliser pour elle, vu qu’elle quitte l’ile dans une dizaine de jours. L’inventrice et l’angelot quittent ensuite l’attraction pour se diriger au milieu de la grande place qui est devant le manège et ou se trouve un plan du parc.

- A ton tour de choisir, il y a quoi qui te tente ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t637-la-fiche-technique-de-la-g
Enfant perdu
avatarEnfant perdu
Miraak Darklight


Messages : 58
MessageSujet: Re: FB - Une sortie en famille [Miraak Darklight]  Jeu 6 Aoû - 3:50

Faire la maintenance de son attraction préférée ? Mir ne peut pas s'empêcher de frissonner légèrement. L'attraction préférée de Zyra ne peut être, selon lui qu'un truc basé sur le feu. Cette seule idée contracte presque son coeur douloureusement, mais il se contente de grimacer légèrement, se renfonçant dans l'ombre du capuchon de son manteau originellement mis pour cacher l'état de ses cheveux avant de suivre la rouquine, tous deux passant rapidement devant le restaurant où travaille Maryn, cette dernière demandant à Zyra où ils vont avant de finalement leur dire de s'amuser une fois sa réponse obtenue. S'amuser ? Avec du feu ? Cependant, il reste un instant choqué lorsque l'inventrice s'arrête finalement devant une sorte de petit château de diverses couleurs avec une enseigne marquée "It's a small word" dessus. Le nombre de couleurs ne manque d'ailleurs pas de lui provoquer une légère migraine, à tel point qu'il baisse immédiatement les yeux, se cachant presque littéralement dans l'ombre de sa capuche : d'accord, ce n'est pas du feu, mais... La rousse le guide alors vers une espèce de barque et tous deux commencent un "voyage". Un voyage assez amusant en fait, Mir sortant de sa "carapace" pour mieux voir. La musique est légèrement agaçante au bout d'un moment, mais il l'oublie rapidement, surtout en voyant les poupées appartenant, d'après ce qu'il comprend, à certaines îles de Grandline ou des mers bleues, son regard étant d'ailleurs rapidement attiré par une poupée de cinquante centimètres représentant un Alam... Mais un Alam si mal représenté qu'il ne peut pas s'empêcher de rire légèrement, cachant le rire derrière l'une de ses manches. La poupée est en effet complètement tatouée, aussi noire que du chocolat et porte un pagne composé de feuilles. Certes, pas vraiment loin de la vérité... Mais un peu exagéré quand même dans la mesure où les Alams ne sont pas noirs, du moins, pas au sens propre, mais juste très bronzés. De plus, leurs pagnes ne sont pas en feuilles : pas assez solide, mais en écorce renforcée et en lianes. Enfin, il n'a JAMAIS vu un Alam porter autant de tatouages. Même Kawawate, pourtant le chef n'en a pas autant. Son regard est cependant vite attiré par Zyra et il se rend compte que pour la première fois, cette dernière n'est pas concentrée ou focalisé sur quelque chose. Elle est juste... Là, souriante et balançant légèrement son corps en rythme avec la musique. Bien qu'elle soit pas vraiment plus âgée que lui, elle fait encore plus jeune d'un coup. Sans même savoir pourquoi, lui-même se met à sourire légèrement à cette vue, oubliant la poupée Alam.

****Ce... Ce serait presque reposant sans cette musique... Enfin... Zyra a l'air de s'amuser...****

En fait, il se demande si ce n'était pas à ça qu'il ressemblait sur la montagne russe un peu plus tôt. Mais peu importe : d'un coup, l'inventrice lui agrippe gentiment l'épaule avant d'attirer son attention dans une certaine direction en lui expliquant qu'ils ont installées certaines poupées plus petite que les autres de chaque employés ou de partenaires venant faire la maintenance. Il voit alors en effet une poupée de Maryn, tenant un plateau à la main et Zyra, sa clé anglaise tenue dans la main droite et une allumette allumée sur l'oreille. La jeune femme lui murmure alors à l'oreille que c'est elle qui a mis l'allumette en question et lui demande de ne pas le dire ce qui lui arrache un rire timide tandis qu'il murmure :

"p-promis, je... J-je dirais rien. Mais je... J'aurais du m'en douter que c'était v-votre idée."

Finalement, Le tour s'arrête quelques instants après et tous deux ressortent, Zyra échangeant quelques mots avec la responsable de l'attraction et il en profite pour observer les environs, essayant de trouver quoi faire d'autre. Son regard est tout d'abord attiré par la grande roue et il peut presque sentir son coeur essayer de s'arracher à sa poitrine pour le traîner de force dans cette direction. Mais il inspire profondément : plus tard... Oui, plus tard. L'appel du ciel est toujours là, mais il parvient à le calmer légèrement. Il reverra le ciel bientôt. Pour le moment, il veut faire autre chose... Et son regard finit par être attiré par une certaine attraction. Une attraction dont la vue lui gèle brutalement le coeur dans la poitrine. Un air de vieux manoir en ruines, un squelette grimaçant à l'entré et une enseigne qui ne ment pas... C'est bien la maison hantée... Pendant un bref instant, il envisage de s'y rendre, juste pour voir, mais son corps s'immobilise, quelques éclairs venant nimber ses joues. La peur... Une émotion qu'il connaît déjà trop. Entre son temps chez les Alams, sa rencontre avec Siméon et d'une certaine manière, le temps passé avec Saren qui même s'il n'a jamais levé la main sur lui était loin d'être le plus rassurant des hommes-poissons. Son corps tout entier semble se rebeller à la vue de l'attraction et il se dépêche de détourner le regard, essayant de trouver autre chose. Cependant, il n'y parvient pas et lorsque Zyra vient lui demander ce qu'il veut faire ensuite, il reste un moment pétrifié. Peut être... Se faire peur avec autre chose...

"On... On p-peut... On peut tenter la... La maison hantée ?"

_______________________________
Miraak is Back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inventrice pyromane
avatarInventrice pyromane
Zyra Encendys


Messages : 61
Fonction : Inventrice et charpentière
Localisation : Little Graden
MessageSujet: Re: FB - Une sortie en famille [Miraak Darklight]  Jeu 13 Aoû - 3:30


La réponse de l’enfant choque l’inventrice, elle s’attendait à n’importe quelle attraction, sauf la maison hantée. En plus, c’est bien le seul manège où la jeune femme ne va jamais. Zyra déteste se faire peur et elle se demande bien pourquoi le petit être veut y aller alors qu’il à rejoint la maison de Zyra en courant quelques jours auparavant, suite à une énorme frayeur qu’il avait eu.

*Peut-être qu’il veut se faire peur pour oublier ses anciennes peurs… c’est logique, en quelque sorte.*

Juste avant de donner son avis à Miraak, l’inventrice commence à devenir blanche, au lieu de son éclat rougeâtre habituel.

- T’est sur ? C…c’est pas loin d’ici, il me s…semble.

Zyra se dirige donc vers l’attraction qu’elle n’aime pas. Tellement pas qu’elle ne va jamais y faire la maintenance. La peur ce n’est pas son truc à la jeune femme, certaines personnes aiment cette attraction, mais pas elle. Elle prend beaucoup sur elle pour faire plaisir au petit ange. Une fois arrivés devant le manège, l’inventrice attrape la main de l’angelot, comme pour se rassurer et se dirige vers la file d’attente.

- On p…prends la file cette fois, je viens j…jamais réparer cette a…attraction d’habitude.

Plus la file avance, plus le visage de l’inventrice blanchit et plus ses doigts se resserrent sur la main de l’enfant. Au moment de leur montée dans l’attraction, l’employé reconnait Zyra.

- Tient Zyra ? Tu fais quoi ici ? Ca fait un moment que je t’ai pas croisée, ça doit remonter à quand je travaillais sur une des montagnes russes.

- S…salut !

La jeune femme monte dans le wagonnet, suivie de miraak. Elle s’assoie dans le train et commence à s’accrocher à la barre de sécurité devant elle.

- Et pourquoi tu viens jamais ici d’habitude ?

- A…a t…ton a…avis ?

La barre s’abaisse et l’employé s’approche de la console de commande. Juste avant d’appuyer sur le bouton de lancement, il dit avec une voix sadique et étrange.

- Bonne chance !

Et l’employé lance le train qui s’engouffre dans le tunnel noir et plein de fumée pour mettre une ambiance oppressante à ce niveau de l’attraction. Le train aborde ensuite une immense descente ou on peut entendre une voix grave et rauque via des audio Den Den.

- BIENVENUE DANS LE ROYAUME DES ENFERS !!!!!!!

L’inventrice est mitigée entre les sentiments de peur lié a l’environnement et entre l’envie car pour elle, enfer égal feu, et Zyra adore le feu. Peu avant la fin de la descente, le wagonnet pénètre dans une immense salle, entièrement éclairée de rouge, très chaude et avec quelques flammes qui brulent et éclairent aussi la pièce avec leur lueur particulière et qui font danser l’ombre projetée par le train ou sont Zyra et Miraak. Contrairement à la fille d’attente, cette fois ci, ce n’est pas la Pyro-inventrice qui s’accroche à l’enfant.

*Si j’avais su que c’était ca la maison hantée, je serais venue plus tôt.*

La jeune femme est excitée et regarde partout autour d’elle pour jouir du ballet qu’offrent les flammes autour des rails et la ’’lave’’ au sol. Mais tout ce qui est bon a une fin, et la jeune femme se calme et redoute à nouveau ce qui l’attend. Le wagonnet fait quelques virages et entre dans une nouvelle salle, très sombre, un peu de brouillard au sol, qui empêche de voir les rails et des pierres tombales sur les cotés. Le train avance doucement et plusieurs ’’robots’’ représentant des morts-vivants s’approchent du train en menaçant les occupants du wagon. La jeune femme, effrayée, s’approche de l’ange qui l’accompagne et lui attrape la main, comme pour sentir une présence à coté d’elle pour la rassurer

*Ah oui c’est pour ca que je venais pas.*

Le train change à nouveau de salle et arrive dans une autre salle avec les murs d’un blanc crème, couverts de peintures et symboles étranges, et avec pour  ’’robots’’, des genres de squelettes couverts de bandages et de bandelettes, toujours s’approchant du wagonnet avec un air menaçant. L’inventrice ne lâche pas la main de son compagnon, voire même, elle se crispe encore plus dessus. Encore heureux que ce soit sa vraie main et non sa main cyborg qui est du coté de l’ange, sinon elle lui aurait déjà brisé plusieurs phalanges. Le wagonnet continue son chemin et entre dans une quatrième salle, à nouveau sombre, avec juste une lune et quelques étoiles artificiels pour éclairer, et aucun danger apparent… Du moins jusqu’à ce qu’une ’’chauve-souris’’ arrive dans les cheveux de la jeune femme qui se met alors à hurler pour exprimer sa surprise et sa peur et qui, par reflexe, démarre son briquet qui laisse apparaitre une légère flamme qui s’éteint une demi-seconde après, faute de carburant.

*Oh non, j’ai pas fait le plein de carburant !!!!!*

Les ’’chauves-souris’’ continuant à se jeter sur la jeune femme, elle continue d’hurler, vrillant les tympans de son compagnon ailé, tout en l’enlaçant, toujours pour sentir sa présence. Plus le train avance, plus une masse étrange, située dans la continuité des rails, devient grosse et ressemble de plus en plus à un serpent géant. Juste avant de le percuter, le serpent ouvre la gueule en grand et le train s’engouffre à l’intérieur du faux animal. Le train entame ensuite une grande montée.

*J’espère que c’est la fin !*

Le train sort ensuite du tunnel sombre après la montée qui semblait immense et s’arrête. Un employé déverrouille la barre de sécurité et déverrouille ensuite Zyra de Miraak. Loa jeune femme agrippe l’employer, à la limite de la menace.

- Où est la sortie ? OU EST LA SORTIE ???

L’employé désigne un couloir derrière lui.

- P…par là !!!

L’inventrice se rue en direction de ce sombre couloir et y entre. L’employé aide Miraak à sortir du wagonnet et s’adresse à lui.

- Retrouve vite ton amie ma petite, c’est que le milieu de l’attraction ici.

- AAAAAAAHHHHHHH !!!!!!!

- Ah ca c’est une toile d’araignée dans ses cheveux … Dépêches-toi de la retrouver avant qu’elle se perde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t637-la-fiche-technique-de-la-g
Enfant perdu
avatarEnfant perdu
Miraak Darklight


Messages : 58
MessageSujet: Re: FB - Une sortie en famille [Miraak Darklight]  Mar 1 Sep - 0:41

Ce n'était VRAIMENT pas une bonne idée. Probablement la pire qu'il ait pu avoir depuis des années en fait. C'est la première chose qu'il peut voir lorsque Zyra l'emmène faire la queue pour l'attraction, la jeune femme pâlissant un peu plus fortement à chaque pas et l'étreinte qu'elle a sur sa main devenant de plus en plus forte. Heureusement qu'il peut reformer ses os à volonté juste en prenant sa forme élémentaire parce qu'il est presque sur que sinon, sa main finirait brisée pour des jours avant qu'ils ne sortent de l'attraction. Il songe un bref moment à abandonner et proposer une autre attraction, genre, les chariots tamponneurs qu'il a vus plus tôt, mais malheureusement, le temps qu'il ne trouve le courage de le faire, Zyra commence déjà à discuter avec l'employé. S'il n'était aussi inquiet pour elle et aussi coupable de lui imposer ça, Miraak aurait trouvé le fait qu'elle bégaye d'un coup plus que lui amusant. Il n'a cependant pas le temps d'y songer que lui et la rousse sont placés dans un chariot, lequel part rapidement en avant. Et la première salle lui glace le sang : ce ne sont pas les démons qu'il peut voir ou les cris qui retentissent aux alentours, mais... Le feu... La lave... Partout. Tout autours de lui brûle et il reste complètement figé, incapable de crier, pleurer ou faire quoi que ce soit d'autre, son corps restant totalement pétrifié. Les flammes dansantes attirent son regard et comme une souris hypnotisée par un serpent, il est incapable de voir que ce soit d'autre, ignorant même la présence de l'inventrice à ses côtés, la brûlure à son bras semblant pratiquement s'être enflammée. Le temps n'existe même plus et après ce qui lui semble être une éternité, ils finissent par quitter la salle, même si le souvenir de ce qu'il vient de voir l'a tellement troublé qu'il ne fait même pas attention aux autres créatures, ne revenant à la réalité que lorsqu'il entend la voix de Zyra, cette dernière descendant du chariot et hurlant à l'employé de lui montrer la sortie sur un ton quasiment hystérique. Apparemment... Ce qu'il y a eu suite à la salle au feu devait être particulièrement effrayant et il ne peut pas s'empêcher de bénir le fait qu'il était encore trop choqué par sa pyrophobie pour y faire attention. Une main apparaît alors dans son champ de vision et il relève la tête, juste à temps pour voir l'homme, ce dernier l'aidant à sortir du wagonnet avant de l'appeler "petite" et de lui dire de rejoindre Zyra en lui précisant qu'ils n'en sont encore qu'à la moitié de l'attraction. Cette idée le fait frémir légèrement, une seule pensé lui venant en tête :

****Mais bon sang... Qu'est ce qui m'a pris d'avoir une idée aussi stupide ?!****

Il s'efforce alors de sourire à l'homme, mais très vite, il perd le dit sourire quand un cri strident retentit quelque part dans un couloir sombre et l'employé grimace un moment avant de lui dire que ça, c'est certainement Zyra qui est terrifiée par une toile d'araignée dans ses cheveux et lui conseille de la retrouver avant qu'elle ne se perde. Mir ne peut pas s'empêcher de déglutir difficilement alors que son coeur bat suffisamment fort pour retentir dans la pièce. S'il ne souffre pas vraiment de Kénophobie et que son pouvoir le protège théoriquement de la plupart des atteintes, l'idée de s'enfoncer dans un couloir obscur n'est pas vraiment quelque chose qu'il apprécie, surtout dans un endroit aussi effrayant. Cependant, son intelligence reprend le dessus et il se rappelle que c'est censé être un manège... Avant que d'un coup, un souvenir lui glace le sang : le parc est avant tout un piège pour les pirates... Ce qui veut dire qu'il y en a peut être quelque part. Zyra sait se défendre, oui, mais... Il y a peut être des êtres comme lui, quelque part, qui ont mangés un fruit les rendant pratiquement invulnérables. Des êtres aussi cruels que Siméon. Sans même s'en rendre compte, il commence d'un coup à générer une myriade de petits éclairs violets qui gagnent peu à peu à gagner en intensité au point d'illuminer complètement toute la zone et il commence d'un coup à marcher dans le couloir, notant les toiles d'araignées, les tâches de sang par terre et bruits peu rassurants. Bien qu'il ressente toujours une légère appréhension, l'idée qu'il puisse arriver quelque chose à l'inventrice le trouble bien plus que l'attraction pour le coup et même alors que plusieurs mannequins, pantins et probablement d'autres employés déguisés passent à côté de lui ou surgissent devant lui, il se contente de forcer le passage sans broncher, son esprit tout entier fixé sur une chose, une seule : d'abord Zyra. Uniquement Zyra. Il aura peur plus tard ! Une forme un peu différente des autres jaillit d'un coup devant lui et il reste un instant immobile, notant la tenue. Il s'agit d'un homme au visage balafré, dégageant une odeur immonde, mélange de sueur, d'alcool et autres choses toutes aussi ragoûtantes. Vêtu d'une simple veste de cuir, d'un pantalon blanc raide de tâches et de bottes de combat noires, l'homme montre un torse velu et des dents complètement pourries, le regard à la fois curieux et très intéressé... Trop intéressé... La manière dont l'homme le regard, ses yeux fixant sur son corps lui donnent la nausée et il tend d'un coup l'un de ses index vers l'inconnu, reconnaissant directement un pirate.

"Oh ? Voyez-moi ça ? Une fillette électrique ? J'en connais qui en donneront un bon prix au..."

"Mors Certa..."

L'homme n'a pas le temps de terminer sa phrase que le rayon violet jaillit d'un coup de l'index de Mir, perforant et cautérisant violemment l'épaule droite de sa cible dans une frappe semblable en tous points à celle qui handicapa Nambu deux semaines plus tôt. Mais cette fois, Miraak ne ressent aucun scrupule et se contente de fixer l'homme qui se convulse désormais par terre en hurlant de douleur, sentant une forte nausée remonter dans sa gorge : le regard, si semblable à celui de Siméon et le seul fait que l'imbécile ait parlé de le vendre... Il entend un bruit de pas derrière lui et se retourne, prêt à foudroyer le nouveau venu juste à temps pour voir Echidna, cette dernière levant immédiatement les mains pour lui indiquer qu'elle n'a aucune intention malsaine, ce qui le rassure partiellement. Apparemment, c'est bel et bien un pirate qu'il vient de foudroyer et la boulangère est bel et bien une chasseresse, vue la manière dont elle regarde l'homme.

"Tu es pleine de surprises on dirait, ma puce. Un fruit du diable ? A ton âge ?"

"Dé... D-désolé... J'espère que... Que je ne v-vous ai p-pas fait perdre de... D-d'argent en faisant ç-ça ?"

La boulangère à temps partiel se contente de sourire légèrement avant de sortir une affiche de son sac, montrant que l'être par terre est un petit contrebandier, valant à peine cinq-mille Berrys mort ou vif, ce qui lui indique qu'il aurait tout aussi bien pu le tuer, même si cette idée lui arrache un frisson : cette idée continue à le dégoûter, prendre des vies si facilement... Cependant, il se contente de sourire à la chasseresse, la laissant s'occuper de l'homme avant de s'arrêter d'un coup, prenant le temps de lui murmurer sans se retourner :

"J-je... Je s-suis un g-garçon au f-fait..."

Le "COMMENT ?" aigu qu'il entend d'un coup résonner derrière lui le fait légèrement sourire malgré la sensation de brûlure dans ses joues : est ce que c'est si étrange que ça ? Mais très rapidement, la raison pour laquelle il erre dans les couloirs dans sa forme élémentaire lui revient en tête et il accélère le pas, parvenant finalement jusqu'à la rousse, cette dernière se tenant pratiquement prostrée contre un mur, complètement tremblante, vision qui le fait grimacer tandis qu'il annule sa forme électrique, se postant devant elle avant de lui tendre légèrement la main, murmurant gentiment :

"Z-Zyra-nee ? On... O-on v-va b-boire un coca avec Maryn ? J'ai... J-j'ai un p-peu soif..."

Normalement pas le meilleur moyen de rassurer quelqu'un d'effrayé, mais s'il y a bien une chose qu'il a pu apprendre depuis qu'il vit chez elle, c'est que la rouquine adore le coca presque autant que lui-même adore les roulés à la cannelle. Malgré une très légère hésitation, il enroule légèrement ses bras autour des épaules de la jeune femme, se pelotonnant contre elle pour essayer de la rassurer avant de murmurer :

"L-les m-monstres ne s-sont pas réels mais... Les p-pirates le sont. R-rester ici est... Est dangereux, non ? V-vous ne v-voulez pas qu'on... Qu'on aille ailleurs ? J-je suis désolé de... D-de vous avoir entraînée là-dedans. Je p-pensais p-pas que... Que c-ce serait si... S-si effrayant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inventrice pyromane
avatarInventrice pyromane
Zyra Encendys


Messages : 61
Fonction : Inventrice et charpentière
Localisation : Little Graden
MessageSujet: Re: FB - Une sortie en famille [Miraak Darklight]  Lun 7 Sep - 22:38


La jeune femme, alors perdue dans ses pensées pour tenter d’oublier ce qui lui arrive dans cette attraction, sent soudainement quelque chose qui se colle à elle, à la manière d’un câlin. Elle est surprise au début mais la surprise passe à un sentiment de sécurité lorsqu’elle entend la voix de Miraak lui disant des mots qu’elle ne comprend pas à cause de son état de frayeur. Elle n’arrive pas non plus à articuler pour se faire comprendre et semble aussi figée sur place, ses jambes refusant de répondre. Pour quelqu’un qui arriverai juste maintenant, il verrait une jeune rouquine avec plein d’araignées dans les cheveux, acculée contre un mur, le regard vide et tremblant comme une feuille.

- Je crois que notre pyro-inventrice à calé. Il va falloir la redémarrer et aller faire le plein de carburant chez Maryn.

La semi-boulangère s’approche de l’inventrice et fouille dans une des poches de Zyra pour en extraire la boite d’allumette s’y trouvant. Elle se saisit d’un des bâtons et l’allume, créant une flamme qui attire le regard de la femme en rouge.

- Voila, maintenant qu’elle est redémarrée, on va pouvoir la sortir d’ici. Aller Zyra, suis la flamme, le feu est ton ami !

La boulangère, contrairement à l’inventrice et à l’ange, connait le chemin de la sortie, à cause des différents raids qu’elle à déjà fait dans cette attraction pour capturer des pirates. C’est donc sans aucun problème qu’elle dirige le groupe vers la sortie. Enfin sans aucun problème est un bien grand mot car Echnida ne sait pas que le petit ange est l’opposé de Zyra concernant le feu, même s’il ne dit rien et suit son amie.

Une fois le groupe sorti, la jeune femme arrive enfin à parler, suffisamment clairement pour se faire comprendre.

- M…merci, Enf…enfin de…dehors.

- On va aller chez Maryn pour boire un coup.

- B…bonne i…idée.

Le groupe se dirige donc tranquillement vers le restaurant ou travaille Maryn. Petit à petit, l’inventrice arrive à nouveau à s’exprimer normalement, même si elle reste encore relativement pâle par rapport à l’habitude.

Une fois arrivés au café-restaurant de Maryn, l’inventrice s’assoit à une des chaises, suivis de l’ange et de la boulangère. La femme poisson les voit et se dirige vers son amie inventrice pour prendre les commandes avant de remarquer la tête de Zyra.

- Et bien Zyra, t’es toute pâle, t’a vu un fantôme ?

- Nan, juste la maison hantée.

- Qu’est ce que t’es allé faire là-bas.

- J’ai suivi Miraak, c’est lui qui voulait y aller.

- Ah ok, je vous sers quelque chose ?

- Oui, 3 cafés, un cola pour le petit et Echnida c’est surement une bière.

- Exact.

La femme poisson retourne au comptoir et revient peu de temps après avec les différentes boissons. Une fois le premier café avalé, l’inventrice s’adresse au petit ange, assez sèchement, sur un ton qui ne lui ressemble pas habituellement et avec un regard qu’on pourrait qualifier de ’’regard noir’’ ou de ’’regard de tueuse’’.

- La prochaine fois que t’a une idée comme celle là, tu la garde pour toi surtout.

Une fois le second café avalé, la jeune femme en profite pour remercier Echnida de l’avoir sortie de l’attraction. Une fois le dernier café avalé, l’inventrice se lève et parle de nouveau à Miraak.

- Faut que j’aille me défouler, tu viens ?

Sans attendre la réponse de l’enfant, l’inventrice lui saisit la main et l’entraine au dehors du bâtiment et se dirige vers une autre attraction, assez proche du restaurant, à moins de deux minutes de marche. Deux minutes lors desquelles Zyra ne dit pas un mot et où son étreinte sur la main de l’enfant de ramollit pas.

Le duo arrive enfin dans une petite attraction de tir aux pigeons d’argile, avec des carabines à air, très peu dangereuses. La jeune femme s’adresse ensuite à l’employé, toujours sur le même ton sec que précédemment.

- Je prends une séance de 12 cibles, donne le fusil et dépêches toi d’aller au lanceur !!!

- Bien madame.

Le jeune homme, effrayé, tend une carabine à l’inventrice qui la saisit rapidement. Il s’en va ensuite au lanceur pendant que Zyra se met en position de tir.

- POOL !!!

Le premier pigeon part du lanceur et se fait détruire au vol par un tir de la jeune femme. Le deuxième pigeon part ensuite et se fait aussi détruire, suivi du troisième et du quatrième qui subissent le même sort. Lorsque l’inventrice tire pour abattre le cinquième pigeon, la gâchette fait juste un petit ’’clic’’ et rien ne sort du canon, alors que le chargeur devrait contenir 12 balles.

- C’est quoi ce bordel ?

Le sixième pigeon s’envole et l’inventrice tire pour l’abattre mais la gâchette émet à nouveau un ’’clic’’ et rien ne sort. La jeune femme s’en saisit différemment et jette l’arme au loin, à la façon d’un javelot.

- Fusil de merdeeeeeeeee !!!!!!!

Lors de son voyage dans les airs, le fusil frappe le septième pigeon qui se fracasse. La jeune femme se saisit alors de son fusil à pompe

- Voila !!! Ca c’est pas un fusil pour gonzesses !!!

Elle explose alors les cinq cibles restantes, sans oublier de recharger entre la dixième et la onzième cible. Une fois la série terminée, la jeune femme laisse échapper un ’’ça va mieux maintenant !’’ avant que l’employé retourne vers l’entrée de son attraction et remarque le fusil manquant

- Où est passé le fusil ?

Zyra ne dit rien et montre le milieu du champ ou sont lancés les pigeons d’argile

- Comment est-il arrivé là bas ? Il faut pas envoyer le matériel comme ça !!!

La jeune femme, son fossoyeur toujours en main, fait jouer les mécanismes et fait entendre le bruit caractéristique du chargement de la cartouche.

- J’espère q…que vous avez a…apprécié l’attraction e…et j’espère v…vous revoir bientôt.

Le jeune homme était tellement stréssé devant l’inventrice qu’il en avait du mal à trouver ses mots. Zyra range finalement son arme dans son fourreau, saisit la main de l’enfant et sort finalement de l’attraction. Elle se dirige au milieu de la place la plus proche et s’adresse au petit ange qui l’accompagne, avec sa voix normale et son regard normal aussi, comme s’il ne s’était rien passé pendant les dernières 30 minutes.

- Bon on va où maintenant, à part cette putain de maison hantée.

Enfin, presque rien passé…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t637-la-fiche-technique-de-la-g
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: FB - Une sortie en famille [Miraak Darklight]  

Revenir en haut Aller en bas
 

FB - Une sortie en famille [Miraak Darklight]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FB - Une sortie en famille [Miraak Darklight]
» Un pédoprêtre entre dans un bar... [PV Miraak]
» Sortie en famille
» Miraak Darklight (Finie)
» [Arc 2] Mission 4 : Vélociraptors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece New Order :: Zone RP :: Grand Line :: Voie n°1 :: Whyskey Peak-