AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Flashback] Le commencement...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chasseur de Prime
avatarChasseur de Prime
Haom Ike


Messages : 11
Localisation : Whyskey Peak
MessageSujet: [Flashback] Le commencement...  Dim 21 Juin - 9:20

Une pièce noire, portes et volets fermé, aucune lumière ne filtrait, aucun bruit ne se faisait entendre dans cet endroit mis à part la respiration d’un être inconnu. La température montait petit à petit au fur et à mesure que le soleil grimpait dans le ciel.
C’est alors qu’un bruit perça ce confortable silence, un grand et long bâillement à s’en déboiter la mâchoire. La bête était enfin réveillée…  Les volets s’ouvrirent et laissèrent pénétrer des rayons de soleil ainsi qu’un petit vent frais, Ike resta quelques instants appuyé sur le rebord de la fenêtre en profitant de l’instant présent. Dans la ville où il se trouvait dès à présent, le nom de celle-ci lui échappa sur l’instant, bons nombres de personnes étaient déjà réveillées. Les commerçants marchandant avec leurs clientèles pour tel ou telle chose, un moment très divertissant que le jeune homme savoura.
Ses yeux voguèrent d’un commerce à l’autre lorsqu’ils tombèrent sur une boulangerie, son estomac lui fit comprendre qu’il était l’heure de nourrir le bestiau ! Ike se détourna donc de la fenêtre et commença à se préparer, petite douche, rasage, il rassembla ses affaires et s’habilla dans le même temps. Une trentaine de minutes plus tard il quitta la chambre ainsi que l’auberge. Le jeune homme plongea la main dans sa poche droite et en sortie une petite liasse de billet. Il compta soigneusement tout en marchant, puis fit une grimace lorsqu’il arriva au dernier billet et il repensa à la conversation qu’il avait eu la veille avec les deux chasseuses de primes. Aujourd’hui était le grand jour, Ike le sentait particulièrement bien, il allait se trouver un job qui dépote ! Un travail pour lequel il allait pouvoir boire, dormir et agir comme bon lui semblait ! Cependant, avant cela son estomac criait famine.


Plus tard dans la matinée, Ike se trouvait dès à présent face à une caserne de la marine. Il passa le portail d’entrée et présenta son cas au poste de contrôle qui lui indiqua de se présenter à l’accueil. En continuant sa route, Ike put apercevoir des bleubites vêtu des survêtements de dotation de la marine en train de courir et de faire des pompes. Il esquissa un petit sourire, voir la tête de ces jeunes fit ressasser quelques durs et bons souvenirs, mais il n’est pas venu pour poser une candidature chez les bleus. Il continua son chemin et pénétra dans un bâtiment pour y trouver l’accueil et là, un choc. Le marine qui lui faisait face était plongé dans des papiers, mais alors que le nouvel entré ne disait rien, il releva la tête et sursauta face à l’apparence de son opposant.

-C’est quoi cet accoutrement monsieur, carnaval ou halloween ?

-Ohoh Jack ! Si on m’avait dit que je te reverrai derrière un bureau… Ike fit tomber sa capuche et souleva son masque sur le haut de sa tête.

-Ike ! Ca alors pour une surprise, que fais-tu dans une caserne de la marine ? L’ambiance te manquait ou tu t’es fait arrêter pour je ne sais quelle raison…

-Doucement l’ancien, non je ne me suis pas fait arrêter, ça m’étonne que tu penses ça de moi, comme si c’était moi qui nous attirais tous les ennuies hum ? Et qui plus est, je viens demander une accréditation pour devenir Chasseur de primes.

Jack, ancien camarade d’Ike lorsque celui-ci exerçait encore dans la marine. Ils ont fait leurs classes ensemble et ont atterri sur le même vaisseau de guerre à leurs sorties. Des liens se sont forcément créé entre les deux personnes, puisque lorsqu’on rampe dans la boue armée d’un fusil sous des barbelés… forcément ça ne laisse pas inerte, un exemple parmi tant d’autres.
Jack le regardait, il prit le temps de ne pas répondre tout de suite. Certainement pour réfléchir aux mots qui venaient de sortir de la bouche d’Ike, répondre à une question très simple, « Tentait-il de le prendre pour un fruit ? ». Il lâcha un soupir et se leva de sa chaise, il contourna son bureau et étendit les bras.


-Rahlala… J’avais oublié  qu’on ne s’ennuyait jamais avec toi, entre rigoler, faire des pompes et écrire des comptes rendus de tes conneries… Ça me manque un petit peu tout de même ! Les deux hommes se serrèrent dans leurs bras. Bon alors, c’est quoi cette idée de devenir chasseur de primes ? Tu as arrêté l’alcool ou t'es rond en ce moment ?

Jack plissa les yeux et plongea son regard dans celui d’Ike pour apercevoir de petites veines rouge. Il renifla ensuite plus près de son visage, mais Ike le repoussa des deux mains.

-Calme toi dis ! Il jeta un coup d’œil autour de lui. Je n’ai pas bu d’alcool ce matin, donc non je n’ai pas une haleine à en faire dormir plus d’un ! Et puis c’est très simple, je suis mon propre patron, je travail quand bon me semble, je peux voyager et me battre en étant payé pour le faire. Un bon compromis pour moi qui n’ai plus la marine tu ne trouves pas ?

-Jack posa sa main droite sur sa joue et prit un air désespéré. Ce sera comme quand nous étions sur le navire en effet, mis à part un tout petit détail…Tu seras seul, il n’y aura pas une garnison complète à tes côtés pour capturer l’équipage d’un groupe de pirates déchaînés ! Car si je me souviens bien, tu n’es pas spécialement bon en combat, ou du moins tu n’es pas un champion dira-t-on ! Ike lui fit son regard de méchant. Mais bon, c’est mieux que tu deviennes chasseur plutôt qu’un pirate ou une saleté de révo… Aller installe toi, nous allons, remplir quelques papiers.

Ils terminèrent une dizaine de minute avant la pause déjeuné, Jack voulu inviter son ancien collègue mangé à l’ordinaire à ses côtés. Cependant, le jeune homme de vingt-quatre ans déclina l’offre, il ne voulait pas se remémorer le goût des plats qui y sont délicieusement préparé. Les deux hommes sortirent donc de la caserne et prirent la direction du centre-ville. En chemin Ike put apprendre de nombreuses choses sur son ancien camarade, celui-ci âgé de trois ans de plus que lui était dès à présent marié et s’était acheté une petite maison en bordure de ville, bien loin de la caserne. Il s’agissait donc de la principale raison de son changement de poste au sein de la marine, sa femme souhaitant le voir tous les soirs et en vie qui plus est…
Ils s’installèrent autour d’une table d’une petite taverne, prirent un petit apéritif et Jack continua son interrogatoire ainsi que ses questions visant à décourager son vieil ami.


-Bien, j’ai une petite question pour toi. Pourquoi cet accoutrement ridicule ? Il fait beau tu ne peux pas te mettre en short et en chemise comme la plupart des touristes plutôt que de te donner une sorte de style ridicule… Car si tu veux prendre par surprise les pirates, je ne pense pas que ce soit le meilleur moyen pour passer inaperçu. Un masque blanc de chaton… Où as-tu dégotté ça ?

-Tu sais, j’ai accepté de manger avec toi non pas seulement pour que tu règles la note, mais également pour que tu me donnes des infos sur mes potentielles prochaines cibles ! Vu que tu m’as faits acheter toutes ces affiches de personnes recherchées j’aimerai bien que tu me donnes ton avis sur lequel commencer. Pour mon look vestimentaire, c’est simple. Je suis différents et donc personne ne vient me casser les pieds, mais j’y ai réfléchis cette nuit, on me reconnaîtra peut-être grâce à mon masque lorsque je serai devenue célèbre tu ne crois pas ? Hahaha

Les deux hommes continuèrent donc leur repas tout en discutant de la pluie et du beau temps. Jack conseilla à son ancien camarade de se faire la main sur de « Petites frappes », d’un jeune âge de préférence, agissant dans un petit groupe ou seul… En réunissant tous ces critères, il ne restait plus beaucoup de choix à notre vaillant débutant chasseur de primes. Il en choisit une au hasard, un dénommé Kyle Lin qui devrait se trouver autour de Karate Island selon Jack. Les anciens compagnons se quittèrent sur un grand signe de la main, le marine devant retourner à ses fonctions alors qu’Ike devait dès à présent se lancer sur la piste de sa future cible. Le jeune chasseur de prime prit donc la direction du port, une fois arrivé il commença ses recherches. Son objectif, trouver un marchand voulant bien de lui à son bord pour une traversée en direction de Karaté Island… Il se gratta la tête, regarda de gauche à droite et put identifier un peu moins d’une dizaine de navire réuni. Certains chargeant de la marchandise, d’autres déchargeant. Il prit une profonde inspiration, fit une brève prière et s’élança…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasseur de Prime
avatarChasseur de Prime
Haom Ike


Messages : 11
Localisation : Whyskey Peak
MessageSujet: Re: [Flashback] Le commencement...  Sam 27 Juin - 15:34

Le début de l’après-midi était dès à présent bien entamé, Ike se baladait dans le port et observait les équipages sous un grand soleil. Pourquoi n’avait-il pas opté pour une chemise, un short à fleur et des tatanes comme le lui avait suggéré son vieil ami… En cette heure, il regrettait amèrement son choix, transpirant sous son long manteau noir et son masque de chat. Il avait déjà parlé à deux équipages, mais aucun d’eux ne prenaient la direction de Karate Island. Sur les six navires encore présents au port, trois déchargeaient leur cargaison, deux étaient des bateaux de pêches préparant leurs matériels pour une pêche nocturne et le dernier n’était tout simplement pas occupé, l’équipage devant être en ville.
Ike continua ses recherches auprès des trois derniers navires marchands, tous se rendaient dans des îles voisines, mais aucun là où le jeune chasseur souhaitait. En parlant avec ces marins d’eau douce il eut même le droit à quelques remarques désinvoltes « Ba alors gringalet, tu veux apprendre à te battre en allant sur cette île et devenir un homme ? », ou encore « Achète une barque, en ramant tu te forgeras un corps ! Si tu t’ennuies vient nous aider à débarquer toutes ces caisses avortons ! ». Et encore bien d’autres suivirent, il fit donc la rencontre d’un tas de personnes vachement sympathique aujourd’hui. Voulant fêter cela il se rendit dans une taverne non loin de sa position actuelle et commanda une bière fraîche au barman.


-Dites-moi, vous ne sauriez pas à tout hasard comment je pourrai me rendre sur Karate Island ? Dit-il en s’adressant au barman.

-Le barman lui servit sa peinte, positionna son torchon sur son épaule droite, s’empara d’un propre et commença à nettoyer quelques verres sales tout en le regardant dans les yeux. Alors là… C’est qu’elle n’est pas toute toute  proche cette île qui plus est. Il me semble bien qu’il y en a un qui s’en rapproche mais… Le regard du barman dériva sur la droite.

-Ouais c’est bien mon navire qui s’en rapproche. On doit d’abord aller chercher tout un tas d’objets dans deux îles puis dans une semaine environ nous accosterons sur Karate Island. Avant de te demander comment tu souhaites payer ton passage, pourquoi souhaites-tu te rendre sur cette île ?

Il s'agissait d'un homme d'une trentaine d'année qui venait de prendre la parole, installé au bar sur une chaise haute à côté de celle du jeune chasseur il décida d'ouvrir la bouche et de se mêler de la conversation. Ike lui fit face et sortit l’avis de recherche de sa cible, mais ne dit aucun mot. L’homme observa la feuille attentivement, posa son regard sur le jeune chasseur puis revint à l’avis de recherche.

-Très bien, par contre au lieu de l’argent, j’ai une meilleure idée de la façon dont tu vas me payer ton voyage. J’ai perdu quelques marins et du coup il me faut des bras, si pendant toute cette semaine tu m’apportes ton aide à bord du navire, on peut trouver un arrangement. Dans le cas contraire tu pourras aller voir ailleurs, alors ?

Sans réfléchir ni émettre la moindre parole, Ike tendit la main à son opposant en signe d’approbation. Le capitaine marchand la lui serra et ils continuèrent donc à parler tout en sirotant leurs boissons. Le navire allait donc partir de cette île dans le début de soirée, faire route durant une journée et demie à vide puis chargé une partie de la marchandise sur une autre. Repartir en direction d’une autre, charger une autre marchandise et enfin accoster sur Karate Island en fin de semaine. Enfin, si tout se passait comme le pensait le capitaine du navire.
Il fut conduit par un matelot à bord du navire qui lui montra une couchette qui sera sienne durant le laps de temps qu’il passera sur le navire. Pensant qu’il pourrait se reposer avant le départ du navire, il s’allongea du mieux qu’il le pu sur son lit de fortune, ses pieds dépassant du lit, son oreiller plat… Une semaine de folie l’attendait. Cependant, quelques secondes après que notre héros eut fermé les yeux, le matelot revint dans sa direction et l’extirpa de sa sieste. Un sceau vide ainsi qu’un balai espagnol dans les mains, celui-ci lui adressa un grand sourire !
Ike passa donc la majeure partie de l’après-midi à nettoyer le navire, le pont en premier, la cuisine, le réfectoire, les chambres. Il eut le droit à un temps d’arrêt lorsque l’heure du dîner approcha, il eut le droit de manger du poisson accompagné de pommes de terre sautées. Le tout était un peu sec, mais le jeune homme réussit à engloutir ces aliments grâce à un petit verre de rhum.
L’équipage se mit en branle une fois le repas terminé, les voiles furent hissées et le navire commença à danser sur les vagues en direction du large. Ike ne participa pas aux tâches pour sortir du quai, pendant ce temps il fut assigné aux cuisines à nettoyer les couverts du précédent repas. Une écoutille devant les yeux, il put observer le paysage de sa position… La semaine allait être longue, très longue !!
La nuit s’installa petit à petit, seules les lampes présentes sur le pont ainsi que la lueur de la lune éclairaient les environs. Le ciel était clairsemé de nuage voilant une partie des étoiles, Ike était accoudé au bastingage et fixait les hauteurs. Il profitait de l’air frais du large et du bruit issu des vagues se fracassant contre la coque du navire, une ambiance relaxante.
Cependant, son voyage ne continua pas sur la même longueur d’onde.
Il fut juste assigné aux tâches de nettoyage sur le navire, du coup il avait relativement du temps pour glander et aller parler avec l’équipage. Ce n’est que le soir qu’ils rencontrèrent un problème, alors qu’ils devaient arriver sur une île au petit matin, à l’heure du dîner, lorsque la plupart de l’équipage se trouvait au réfectoire, la vigie commença à s’affoler.


-ON NOUS ATTAQUE !!!!

Et quelques secondes plus tard des bruits de canons retentirent… L’équipage sortit en trombe du réfectoire, et s’attela à défendre leur navire comme ils le pouvaient. Ike voulu suivre l’équipage, armé d’un torchon il s’élança en quête d’action, cela faisait maintenant quelques jours qu’il n’avait plus ni donné ni reçu de coup. Il était tout simplement en manque, son rythme cardiaque s’accéléra, mais juste avant de débouler sur le pont il marcha sur un morceau de viande. Le chasseur glissa et se retrouva les quatre fers en l’air, se tapant l’arrière du crâne contre le sol lors de sa chute il perdit connaissance…
Alors que notre héros rêvait paisiblement de jours meilleurs, les pirates continuèrent de tirer au canon en direction du navire marchand, qu’ils endommagèrent à de nombreux endroits. Le navire des pirates étant plus rapide, ils réussirent à aborder leur proie, un peu moins d’une dizaine de pirate sautèrent arme au poing et prêt à en découdre sur le navire marchand. Différents bruits firent suite à cet abordage, des cris de guerre, des cris d’agonis, des bruits issus de choc entre objets métalliques, ou encore des armes à feu, mais également le bruit que créaient les armes blanches en déchirant la chair. Ce fut cet ensemble qui extirpa Ike de son sommeil, lorsqu’il ouvrit les yeux il ne pouvait plus bouger, bloquer sous une pile de bois… Un des boulets de canon avait frappé le réfectoire, Ike étant au sol n’avait pas reçu de dommage, simplement quelques bouts de bois sur le corps. Il s’extirpa doucement, bougeant un morceau après l’autre, ne souhaitant pas attirer l’attention dans la position hasardeuse où il se trouvait actuellement. Une fois remis sur pied, le jeune chasseur observa la scène d’action qui s’offrait à lui.
L’agitation diminuait de plus en plus, les pirates avaient tué bon nombre de marchand et n’étaient pas résignés à les laisser en vie… Certains des marchands imploraient grâce d’autres cherchaient désespérément à se battre pour leur vie. Seulement trois étaient encore armés, ce qui revenait à faire quatre contre huit ou neuf pirate… Il repensa aux paroles que lui avait dites Jack la veille. *Ce sera différent de la marine, tu n’auras pas tout un bataillon derrière toi lorsque tu te retrouveras face à des pirates !*. Son vieil ami avait raison et il s’en rendait compte dès à présent… Qu’allait-il choisir ? Foncer dans le tas et sur un malentendu réussir à casser la figure aux pirates  ou trouver une autre solution ? Ses poings lui disaient de foncer et adviendra que pourra, mais ses jambes ainsi que la petite voie dans sa tête lui disait le contraire. Il n’allait pas donner raison à Jack, mourir lors de sa première confrontation, ridicule. Il fit volte-face, descendit les escaliers qui se trouvaient derrière lui, longea le couloir, prenant garde de ne pas se faire repérer il pénétra dans le dortoir, s’empara de son sac, y rembourra toutes ses affaires et quitta les lieux aussi vite qu’il s’y était rendu.
Dès lors, les affrontements étaient terminés, les pirates avaient vaincu et ils s’apprêtaient à fouiller le navire pour récolter leur butin de guerre. Ike remonta les escaliers qu’il avait descendus quelques instants auparavant et se cacha parmi les fracas de bois et de métaux présents sur le pont. Marchant doucement, à quatre pattes ou courbé, il allait de tas en tas se rapprochant du bastingage. Lorsque plusieurs pirates lui passèrent devant et empruntèrent les escaliers pour descendre, prenant appui sur le bastingage il s’élança en direction du navire pirate accolé au sien par des cordages. Une fois à bord il se cacha entre deux tonneaux et tendit l’oreille. Il ne décela aucun bruit proche de lui du moins, il se trouvait actuellement sur le devant du navire ennemie. Il pénétra dans le bâtiment par une porte laissée ouverte par l’équipage et s’enfonça dans ses entrailles. Il ne percevait aucune présence, Ike continua donc son inspection des lieux, puis il déboucha dans une pièce où il se retrouva face à un butin, des vivres, du tissu, des tonneaux et même quelques coffres. Il décida donc de se cacher dans un coin de cet endroit au milieu d’une pile de tissu. Recouvert de toute part, son sac en guise d’oreiller, le jeune homme allait pouvoir piquer tranquillement un petit somme à l’abri des regards… Demain était un autre jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chasseur de Prime
avatarChasseur de Prime
Haom Ike


Messages : 11
Localisation : Whyskey Peak
MessageSujet: Re: [Flashback] Le commencement...  Sam 4 Juil - 18:12

Correctement installé à l’abri des regards, Ike entendait tout ce qui se passait dans la pièce où il se trouvait actuellement, mais seul bémol il n’avait aucune visibilité et ne pouvait donc faire confiance qu’à son ouïe pour repérer un quelconque danger. Quelques pirates se succédèrent dans la pièce, apportant les uns après les autres des caisses ou des tonneaux. Du moins c’est ce que le jeune chasseur en conclus de pars le bruit des objets lorsqu’ils atteignirent le sol et les commentaires des brigands.
Puis plus tard dans la soirée, les allées et venues cessèrent. L’atmosphère était redevenue calme, aucun bruit ne se faisait entendre… Jusqu’à ce qu’une personne sur le pont beugla un ramassis de mot incompréhensible, le navire se remit à bouger et le son de différents canons retentirent suivi de nouveaux beuglement venant cette fois-ci de l’équipage.
En entendant tous ces cris, Ike commença à percuter dans l’embarra dans lequel il se trouvait. Car certes, il avait réussi à leur échapper sur le navire marchand, mais il était dès à présent seul avec un peu moins d’une dizaine de pirates… Qu’allait-il faire ? Ou du moins, que pouvait-il faire surtout ! Une idée lui vint à l’esprit, se faufiler dans les ombres du navire et tuer les uns après les autres les malfrats qu’il trouverait sur son chemin… Trop dangereux pour un bourrin de son espèce, le moindre faux pas il se retrouverait en confrontation direct avec tous les membres de l’équipage armée jusqu’aux dents sur un bâtiment dont il ne connait pas la structure, il se ferait découper en moins de deux. Une confrontation directe, courir tout droit jusqu’à rencontrer une personne et le fracasser, ou du moins tenter de le mettre hors d’état de nuire et ne pas s’arrêter tant qu’il resterait quelqu’un debout ? Impossible pour lui… Dernière option qui semblait la plus envisageable de toute, filer en douce… Il n’avait aucune raison de rester sur ce navire. Rester cacher et descendre en silence lorsque le navire accostera sur une île, voilà sa seule chance de survivre. Pitoyable, mais combattre et mourir n’allait pas le conduire au champ d’honneur…
Alors que notre jeune homme allait s’endormir, il entendit une conversation non loin de sa position, Ike curieux de savoir ce que pouvait se raconter deux personnes à cette heure tardive quitta sa position et alla se coller contre la porte pour tenter de mieux entendre. Les lampes accrochées un peu partout sur le navire lui permirent de voir où mettre les pieds pour ne pas renverser un quelconque objet et de ce fait signaler sa présence.


-Fouaaa, vivement demain matin qu’on mette pied à terre… Histoire de casser la croûte comme il se doit avec un bon barbeuc’ ! T’es pas d’accord avec moi ?

-C’est vrai que manger du poisson grillé ou n’importe quoi d’autre ne ferait pas de mal, il faudrait en faire par à Nono qu’il nous concocte le tout !

Les deux hommes continuèrent leurs baratins encore quelques minutes, Ike eut même le temps d’aligner quatre bâillements à s’en déboiter la mâchoire et alors qu’il allait faire demi-tour pour piquer son somme, le sujet de conversation changea brusquement. Ils parlaient dès à présent de leur capitaine et de sa renommée grandissante, le nom de celui-ci était Jimmy Baxter, ce nom lui disait quelque chose, le jeune chasseur l’avait soit entendu soit déjà vu quelque part. Il sortit ses affiches de recherche et les feuilleta doucement, prenant garde à ne pas faire trop de bruit. Ses yeux tombèrent sur l’affiche de ce dénommé Jimmy, recherché pour 1 million de Berrys. Le sourire sur les lèvres, Ike rangea ses affiches et retourna se cacher… Demain allait-être une journée très intéressante pour le jeune homme !

Ike ouvrit les yeux au petit matin… Il s’extirpa de sa cachette, rassembla ses affaires et se rapprocha doucement d’une écoutille pour jeter un coup d’œil en direction de l’extérieur. Le soleil n’était pas encore levé, bien que cela n’allait pas tarder, il avait encore un peu de temps devant lui. Le jeune chasseur se rapprocha ensuite de la porte de sortie de la pièce, jeta un coup d’œil par la serrure pour tenter d’apercevoir quelque chose, mais ne décela rien. Il colla ensuite son oreille contre la porte et écouta quelques instants, rien non plus. Ike actionna la poigné et tira la porte dans sa direction avant de s’extirper hors de la pièce. C’est sur la pointe des pieds qu’il continua son chemin, prenant garde de ne pas faire de bruit il arpenta un couloir et chercha non pas les dortoirs, mais la chambre du capitaine de ce navire Pirate. Il n’avait que faire d’une tête non primé, ce qu’il lui fallait était la tête de ce Jimmy !
Au fur et à mesure que le temps passait, il dut se cacher à l’intérieur de pièces qu’il traversait ou qu’il longeait pour éviter de croiser un pirate faisant soit sa ronde, soit se levant et se rendant on ne sait où. Ike passa devant de nombreuses portes n’ayant aucunes inscriptions, certaines étaient condamnées alors que d’autre abritait des produits d’entretiens ou encore des lits vide. Puis il arriva dans un couloir perpendiculaire au sien, menant à un cul de sac sur sa droite et sur sa gauche à un escalier en direction du pont. De sa position, le soleil commençant à grimper dans le ciel, les rayons en émanant éclairaient de plus en plus l’intérieur du navire grâce aux écoutilles, il put apercevoir des inscriptions gravé ainsi que des affiches clouées sur la porte. D’un pas souple il continua sa route en direction de son objectif, une fois assez prêt de la porte, Ike put aisément lire les différentes inscriptions. *Capitaine Baxter*, *Ne pas entrer sans frapper*, *Se présenter seulement sous ordre du Capitaine ou de son Second* et bien d’autres.
Sans attendre d’avantage, il posa la main sur la poigné, tourna et entra toujours dans le même rythme, sur la pointe des pieds, prenant garde de ne pas faire trop de bruit, que ce soit avec son corps ou sa respiration. Alors qu’il allait pénétrer dans la chambre de sa cible, son rythme cardiaque s’accéléra. Déjà que celui-ci était plus élevé que la normal dû au stress occasionné  durant sa petite escapade, il l’entendait dès à présent bourdonner dans ses oreilles.
Alors que la porte s’ouvrait, une silhouette apparue au milieu de la pièce, un homme de grande taille, cheveux roux, longue barbe rousse mal taillée. Il tenait une pile de papier dans les mains, les deux hommes se firent face.


-T’es qui toi ? On ne…

Ne le laissant pas finir sa phrase, Ike entreprit de le prendre par surprise et fit donc un mouvement pour affronter son adversaire, mais alors qu’il allait terminer sa première foulée, trou noir.
Plus tôt, quand Ike s’était caché dans une des pièces du premier couloir qu’il avait traversé pour échapper au vil regard d’un des pirates. Il avait pénétré par mégarde dans une chambre et avait réveillé son occupant. S’était ensuite déroulé une filature, le chasseur de prime novice n’ayant pas connaissance de s’être fait repéré, n’avait à aucun moment regardé derrière lui n’entendant pas de bruit. Le chasseur se faisant chasser ! Alors qu’Ike allait pénétrer dans la chambre de son Capitaine, l’homme l’avait devancé et avait bondit le premier, assénant un coup derrière la tête du chasseur à l’aide d’une bouteille de rhum vide, l’objet se fracassa en mille morceaux.
Son réveil fut douloureux, il reçut un grand sceau d’eau salé sur la tête. Pieds et poings liés, Ike était adossé contre le mat central du navire, une bonne partie de l’équipage s’était réuni autour de lui. Certains agitaient leurs armes de droite à gauche pendant que d’autres les aiguisaient. L’homme qui s’était trouvé quelques temps auparavant dans la chambre en face du chasseur, lui faisait de nouveau face.


-Alors alors… Qu’avons-nous ici ? C’est quoi cette tenue, y a un fête costumé dans le coin ? Des petits ricanements émanèrent des pirates, voyant que son prisonnier n’était pas prédisposé à répondre à ses questions, celui-ci leva la main et un homme arriva sur la gauche en marchant à vive allure. Le poing levé, il l’abattit sur le masque du jeune homme alors encore adossé au mat. Ike s’écrasa sur le sol, mais fut aussitôt relevé par le pirate qui le positionna une nouvelle fois face au Capitaine. Bien, je te laisse une dernière chance, soit tu réponds à mes questions, soit tu meurs. Qui es-tu et que me veux-tu ?

Ike allait ouvrir la bouche pour répondre lorsque le bruit d’un canon retentit. Les pirates s’affolèrent, regardant autour d’eux à la recherche d’une quelconque menace, tandis que la vigie perché en haut de son mat à en perdre la voie. Il s’agissait de la marine, un de leurs navires de guerre avait aperçu le bateau pirate et s’était lancé à sa poursuite. Les boulets de canon pleuvaient tout autour des pirates, certains accrochant le bateau tandis que d’autres tombaient à l’eau non loin de leur cible. Pris à dépourvu, faute à la vigie n’ayant pas correctement réalisé son travail, le bâtiment de la marine gagna énormément de terrain en peu de temps. Des boulets chaînés furent tirés et ceux-ci accrochèrent le mat du navire pirate, coupant ainsi toute éventuelle voie de retraite ! Le capitaine du navire s’empara d’Ike et le balança sans attendre par-dessus bord, les pieds liés, les mains également liés dans le dos, le chasseur prit une grande bouffé d’air avant de pénétré dans l’eau et tenta de se dandiner pour refaire surface. De sa position, il pouvait entendre le vacarme créé par l’affrontement, les marines avaient sans doute donné l’assaut et envahi le bateau pirate et lui que faisait-il ? Il allait se noyer lamentablement sans avoir combattu… Avant même d’avoir pu capturer ne serait-ce qu’un pirate primé. Premier essai, premier échec, ça c’est du palmarès… Quelques minutes plus tard, n’ayant plus une seule once d’air dans les poumons Ike s’évanouie une nouvelle fois dans la même journée.
Cependant, il revint à lui, de l’eau sortit de sa bouche lorsqu’il essaya de respirer, un marine présent à ses côtés venait de lui faire un massage cardiaque. Regardant autour de lui, il se rendit compte qu’il se trouvait actuellement sur un navire de la marine, en face de lui deux soldats armés le fixaient. Procédure de sécurité se trouvant face à un individu ne connaissant pas son identité. S’ensuivit un long interrogatoire, mais Ike avait les idées ailleurs, il était faible et ça, c’était dur à accepter…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Flashback] Le commencement...  

Revenir en haut Aller en bas
 

[Flashback] Le commencement...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» RP flashback en 1623
» [Flashback] Les cicatrices d’un passé douloureux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece New Order :: Zone RP :: Les Blues :: South Blue :: Autres iles-