AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Arc 2] Mission 4 : Vélociraptors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 229
MessageSujet: [Arc 2] Mission 4 : Vélociraptors  Lun 15 Juin - 13:24

Rappel des règles :
Citation :
La mission devra être finie en deux semaines. Nous préconisons une attente maximal de 48h entre deux postes, n'hésitez pas à sauter le tour d'un absent ou d'une personne trop longue qui n'aurait pas prévenue de son retard, vous êtes en autogestion. Pour tout problème postez dans ce sujet ( lien . Le staff se garde le droit d'intervenir en cas de problème de délai ou de rp sortant du contexte, de GB...

- Carls D. Fantasia
- Saren Goto
- Miraak Darklight


Sujet : Vous vous croisez par hasard dans la jungle. Vous vous ferez attaquer par des vélociraptors qui étaient entrain de se nourrir d'un corps encore chaud, surement leur dernière victime. A la fin vous arrivez au flan d'un volcan.

(il n'y a pas d'ordre de poste)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org
Enfant perdu
avatarEnfant perdu
Miraak Darklight


Messages : 58
MessageSujet: Re: [Arc 2] Mission 4 : Vélociraptors  Mar 16 Juin - 13:48

Mir grimace légèrement tandis qu'il continue sa course libre à travers les arbres, sautant de branche en branche, son corps entouré d'éclairs violets. Naturellement, il a toujours su qu'Alambra n'était pas l'île la plus dangereuse de Grandline : Certes, elle était assez dangereuses pour les gens normaux à cause des moustiques toxiques, tigre géants et Alams affamés. Mais Little Garden est à un niveau tout aussi élevé, sinon plus. Non seulement l'île a ses propres animaux géants et dangereux moustiques, raison pour laquelle il utilise actuellement son "Nemo ne Tanjere" pour éviter les piqûres, mais en plus, les dinosaures sont de vraies plaies ! Les plus petits ne sont pas vraiment dangereux, mais les T-rex... Il sent d'un coup un lourd frisson envahir sa colonne vertébrale à ce souvenir. C'est la toute première fois que son "Mors Certa" échoue à tuer une cible. Vue la taille de l'animal et la solidité des écailles, le rayon n'est pas arrivé à traverser et n'a fait qu'ouvrir une plaie de quelques millimètres de profondeur, parvenant uniquement à énerver le reptile géant encore plus ! Ce n'est qu'en éborgnant son redoutable adversaire qu'il est parvenu à s'enfuir. Encore que même ainsi, il n'a pas réussi à le tuer vu que contrairement à ce qu'il espérait, le rayon a certes détruit l'oeil... Mais n'a pas réussi à griller le cerveau derrière !

****Ces choses ont la peau dure. Au propre comme au figuré. J'arrive pas à croire que... Que ma meilleure technique a été complètement inefficace ! Soit ma surcharge m'a plus endommagé que je le pensais, soit ces monstres sont vraiment solides !****

Dans les deux cas, ce n'est pas du tout une bonne nouvelle : Certes, pour le moment, il n'a croisé qu'un T-rex, mais il est sur et certain qu'il y en a d'autres. Sans compter les autres créatures. S'il ne peut pas les tuer aussi facilement que les tigres d'Alambra, il va falloir qu'il soit beaucoup plus prudent que d'habitude et reste à distance jusqu'à ce qu'il trouve des faiblesses exploitables sinon, il ne va pas aller loin. Son coeur se contracte désagréablement à cette idée, si bien qu'il s'arrête un bref instant, s'appuyant sur le tronc de l'arbre sur lequel il vient d’atterrir pour garder son équilibre, notant vaguement la beauté de la jungle autours de lui. Il n'y a pas fait attention au départ, mais maintenant...

****La nature est... Encore plus présente ici que sur Alambra. On dirait que l'île entière appartient à la jungle et à ses animaux. Personne n'a du venir ici depuis des lustres !****

C'est un endroit magnifique en effet... Presque paradisiaque s'il n'y avait pas les dinosaures, moustiques et autres créatures dangereuses. Il voit un petit cours d'eau limpide à quelques mètres en dessous de lui, divers arbres de grande taille clairement visibles, tous bardés de lianes et... Un serpent... Un énorme frisson plus gros que les précédents l'envahit à cette vue. L'animal est magnifique, d'une jolie couleur rubis avec des formes noires un peu partout, ressemblant vaguement à un python. Juste... Un python qui, à vue de nez, doit faire pratiquement quinze mètres de long et dont la tête est presque assez grosse pour qu'il puisse tenir debout dessus sans trop de difficulté. L'animal le regarde paresseusement, vautré sur le sol, mais semble ne pas avoir faim... Ou ne pas le considérer comme un repas digne de ce nom dans la mesure où l'énorme langue bifide goûte l'air un bref instant avant que les yeux jaunes ne se referment, le reptile retournant à sa sieste. Un léger soupir de soulagement plus tard, Miraak recommence à bouger, préférant s'éloigner le plus possible des fois que la créature, qu'il reconnait désormais comme un Titanoboa ne change d'avis, parvenant finalement à une clairière... Et à ses occupants, la scène lui arrivant aux yeux le dégoûtant tandis qu'il se plaque contre le tronc.

****Manquait plus que ça pour couronner cette journée !****

Une carcasse animale... Assez grosse et partiellement dévorée. Un spectacle déjà pas spécialement ragoûtant, même s'il a l'habitude depuis son séjour sur Alambra. Mais ce qui attire le plus son attention n'est autre que les cinq formes entourant la carcasse en question. Cinq gros animaux à plumes marron, blanches ou grises, tous plus longs que lui d'environ quarante centimètres à pratiquement un mètre quoi que mesurant à peine un mètre de haut vue leur position. Bipèdes, mais avec des pattes antérieures atrophiées, quoi que toujours assez solide pour déchirer la viande... Et des pattes postérieures solides faites pour courir très rapidement. Les animaux se tiennent voûtés, dévorant la viande à grandes bouchés avec des dents triangulaires dangereusement affûtées, lacérant de gros quartiers avec une griffe rétractile en forme de serpe présente sur les pattes postérieures. Tous ses détails plus le cou raisonnablement longs lui apprennent immédiatement à quoi il a affaire et il se met à trembler: certes... Les Vélociraptors sont techniquement moins dangereux que les T-rex... Mais il n'est pas prêt d'oublier les descriptions faites dans ses livres :

****Vifs... Intelligents et sans pitié. Chassent toujours en meute. Résistants et toujours affamés. Rapides pour bouger... Mais très lents pour mourir : parfaites machines à tuer capables de rattraper à la course presque toutes leurs proies, d'où leurs noms : les voleurs véloces. ça... ça leur va bien...****

A part cette pensé, l'une des premières choses qui lui vient en tête en voyant les créatures est qu'il aurait largement préféré passer le reste de son existence sans jamais en voir une seule, parce que s'il y a bien une chose dont il est sure, c'est que si jamais il est repéré, il ne pourra rien faire : tuer un Raptor est faisable, mais cinq ! Le problème, c'est qu'apparemment, ses éclairs attirent l'attention dans la mesure où l'un des animaux relève brutalement la tête, sa mâchoire dégoulinante de sang se pointant d'un coup sur lui, puis elle attire immédiatement l'attention de ses semblables en poussant un cri aigu qui, un bref instant, fait tinter les oreilles de Mir, bien qu'il se dépêche de tendre la main droite vers les animaux, son index commençant déjà à étinceler. Est ce que les Raptors peuvent grimper ? Son livre ne le disait pas... Mais il n'est pas pressé de le découvrir ! Cela dit, il n'en a pas le temps : un fort craquement retentit quelque part sur la droite de la clairière, attirant l'attention de deux des bestioles, les trois autres restant tournées vers lui.

****Trois contre un ? Génial... Vraiment, c'est à peine mieux. Cela dit...****

Prenant le temps de viser, il tire d'un coup son Mors Certa directement sur le Raptor le plus à droite, grimaçant lorsque l'animal, s'attendant à la frappe parvient à l'éviter partiellement en sautant sur le côté, quoi que le rayon brûle plusieurs plumes ce qui, apparemment, met la bestiole très en colère vu qu'elle bondit brutalement vers lui ce qui le fait sursauter : Son livre ne lui avait pas dit qu'un Vélociraptor pouvait bondir à cette hauteur ! Il s'arrache d'un coup à la branche, esquivant son adversaire de justesse et tire un second Mors Certa qui, malheureusement un peu trop hâtif ne frappe pas la tête, mais la poitrine... Ce qui est apparemment suffisant pour blesser et paralyser temporairement l'animal, même si le fait que le coup n'ait pas traversé de l'autre côté indique qu'il n'est vraiment pas aussi dangereux sur ces bestioles que les humains. Cependant alors qu'il frappe le sol, Mir se rappelle des deux autres reptiles et bondit juste à temps pour éviter la charge de l'un d'eux, ce dernier fonçant dans l'arbre derrière lui la tête la première, un craquement sonore indiquant que quelque chose a cassé... Et à en juger par la position de la tête...

****J'aurai du m'attendre à ce qu'avec un cou de cette taille, leurs vertèbres soient fragiles. Mais je pensais pas que j'aurai un tel coup de chance...****

Un coup de chance oui... Le genre qui ne se produit pas deux fois... Au diable la furtivité : il a besoin de toutes ses capacités en agilité et son manteau le gêne... Cette idée en tête, il retire le vêtement trop grand, montrant son aile et son visage aussi bien aux animaux qu'à la potentiel menace vers laquelle deux des créatures sont allées, observant ses deux adversaires tout en essayant de trouver un point faible. L'un des deux est blessé... Mais c'est justement ça qui le rend si dangereux. Et à moins de les prendre par surprise et de frapper la tête, Mors Certa n'est pas assez efficace, ce qui veut dire...

"H-hey... On... O-on joue au loup ? C'est... C'est vous qui e-êtes..."

Pas le truc le plus intelligent à dire, surtout que son coeur se met à battre beaucoup plus vite, mais ça reprend bien ce qui l'attend... Vu la quantité de sang sur leurs mâchoires, même sa forme élémentaire ne le protégera pas. Il ne reste donc que l'esquive... ça promet d'être difficile...

_______________________________
Miraak is Back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate
avatarPirate
Saren Goto


Messages : 46
Fonction : Second
Localisation : Grand Line
MessageSujet: Re: [Arc 2] Mission 4 : Vélociraptors  Mar 16 Juin - 21:51


Colton avait osé me défier, me provoquer. Il pensait sérieusement ramener une plus belle proie ? Au diable l'homme magma, j'allais lui prouver qu'un homme poisson était bien plus redoutable à la chasse que ce qu'il avait l'air de croire. C'est donc d'un pas décidé que je pénétrais dans la jungle. L'épaisse végétation empêchait toute avancée précipitée. J'avais déjà rencontré un environnement similaire, une fois, sur Alambra. Cela faisait remonter quelques souvenirs en moi, notamment ma rencontre avec Miraak, le petit être. Je me demandais bien ce qu'il pouvait devenir. Où en était-il dans sa quête. Même dans un sens cela ne m'importait peu, j'avais tout de même cette inquiétude pour lui. J'espérais au fond de moi qu'il était toujours en vie.

Après une demi heure de marche, à m'enfoncer tant bien que mal dans cette jungle luxuriante, j'avais déjà pu croiser quelques cibles potentielles. Mais toutes ces bestioles étaient bien trop petites pour pouvoir revenir fier de mon expédition. Aucunes d'elles ne faisaient plus de trois mètres, autant dire que la chasse devait continuer. C'est donc sans aucune autre alternative que j'avançais de plus en plus vers une direction qui me semblait me mener au centre de l'île. Il fallait que je trouve un point d'eau. Ces endroits attirent les herbivores qui viennent y boire en troupeau. Et là où il y a des proies, il y a des prédateurs. J'y trouverai donc sûrement un gros carnivore à la recherche d'un repas. Une fois trouvé, il sera ma proie et mon trophée, et Ardwyk ne pourra que reconnaître ma force.

Et la chance me souriait, car je finis quelques instants plus tard par tomber sur un cours d'eau qui ruisselait à vive allure. C'est donc sans hésiter que je me mis à suivre l'écoulement du ruisseau. Le lit grandissait au fur et à mesure de la descente, brassant de plus en plus. Tout à coup, un cri perça le frénétique son de l'eau qui s'écoule. Des animaux en chasse, des prédateurs, cela ne faisait aucun doute. Et ils étaient proche, probablement à une centaine de mètres sur ma droite. Quittant le bord de ce qui était devenu une rivière, je m'aventurais droit vers la source du hurlement. Il fallait que je me fasse discret, je voulais avoir l'avantage de l'effet de surprise. J'avançais donc à couvert des troncs et de la végétation jusqu'à apercevoir une clairière. Mais j'étais encore trop loin pour distinguer ce qu'il s'y passait. Posant mes pieds aussi délicatement que possible sur le sol, je progressais lentement mais aussi discrètement qu'il était possible pour un homme poisson dans une jungle.

La vue était désormais un peu plus dégagée. J'aperçus alors cinq dinosaures visiblement en plein repas. Ils étaient beaucoup trop petits pour m'offrir gloire et honneur à mon retour. Je les regardais un moment. J'allais tourner les talons pour reprendre ma traque, quand tout à coup les bestioles changèrent de comportement. Quelqu'un venait de faire son apparition, se détachant de la végétation. Les prédateurs levèrent la tête, avant de commencer à charger. Mais alors que je m'apprêtais à admirer un carnage de la part des dinosaures, je fus surpris de ce qu'il se passait. La personne ou plutôt l'enfant qui était leur proie fit jaillir des éclairs. Les mêmes que ceux que j'avais vu sur Alambra, il s'agissait de Miraak, cela ne pouvait faire aucun doute. Bizarrement mon cœur de pierre ne l'était peut être pas complètement, vu la joie qui me remplit lorsque je réalisais la chose.

Ces bestioles n'allaient pas faire du petit être leur repas ! Je frappais alors le premier arbre qui se trouvait à ma portée, le déracinant au passage. Deux des dinosaures semblaient m'avoir entendu. Sortant du bois avec l'arbre sous le bras, je criais à ces bestioles de venir se frotter à moi.

« Sales bouffeurs d'insectes ! Venez vous frotter à quelqu'un de votre taille ! »

De toutes mes force, je jetais mon lourd projectile vers les lézards, comptant bien en assommer un avant même que le combat commence.

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t368-votre-mort-viendra-du-diab

Messages : 182
Fonction : Capitaine/Roi
Localisation : Grandline
MessageSujet: Re: [Arc 2] Mission 4 : Vélociraptors  Mer 17 Juin - 2:48

Carls s'était occupé des natifs qui semblaient incapables de communiquer sur cette île pourrie. Ayant été victime d'un naufrage en partie sa faute, il avait rencontré dans cette jungle stupide une petite paire de créatures reptiliennes qui lui étaient inconnues, possiblement des éclaireurs venus vérifier ce qui se passait dans le environs. Ayant tenté de communiquer avec eux pour rencontrer leur chef et possiblement créer un protectorat de cette île primitive, ceux-ci l'attaquèrent tout simplement dents ouverts afin de lui arracher les bras. Il dut s'abaisser à attaquer des telles créatures et, après un léger affrontement, laissât les cadavres de ces reptiles sur le sol pour s'enfoncer dans la jungle, suivant ce qui lui semblait être leurs traces. Ces créatures étaient féroces et, malgré leur primitive manières, seraient sûrement de puissants soldats dans la reconquête de son île tant convoitée. Souriant, il put entendre quelques voix qui lui semblaient plus humaines parmi les broussailles, se demandant si quelques êtres plus évoluées ne dirigeaient pas ces créatures.

Il traversa les différents obstacles qui le séparait de la clairière où ces voix résonnaient avec facilité, la végétation avait bien beau être plus primitive et fournie, elle était grandement similaire avec celle de Caribou Island. Il était fort probable que les natifs habitant cette île puissent survivre sur Caribou Island sans difficulté, considérant les similitudes entres les deux royaumes. Il suffirait de trouver le roi de ces terres tribales et lui montrer qui est le réel Roi de ce monde, signant un contrat de protectorat qu'il ne pourrait sûrement pas lire au passage. Il espérait seulement que la créature qui dirigeait ces reptiles était plus évoluée que les petites merdes qui l'avaient attaquées plus tôt sinon la discussion risquait d'être difficile avec ces stupides créatures tentant de lui bouffer les membres. Mais tout ceci n'était que possibilités parmi possibilités, il lui fallait encore former un premier contact amical avec ces voix qui résonnaient devant lui alors qu'il traversât la jungle pour arriver devant la scène.

D'autres créatures reptiliennes, plus impressionnante et en plus grand nombre, semblaient terminer leur dernier repas dans une petit clairière. Rien de bien complexe, il lui arrivait aussi de manger à même le sol quand il n'avait rien de mieux pour supporter son copieux repas, le fait qu'ils faisaient pareil pourrait être un bon élément diplomatique en sa faveur. Les fameuses voix provenaient de deux être humains comme lui, bien qu'il n'étaient probablement que des sous-merdes qui ne feraient rien d'autre que lécher ses bottes. Soupirant, Carls réalisât que d'autres humains semblaient s'être enfoncé dans cette jungle, ayant sûrement divers affaires avec les indigènes. Notre Roi comprit à ce moment qu'il n'aurait pas la suprématie de cette île aussi facilement, le fait que des voyageurs se rendaient aussi creux dans cette île alors qu'ils n'avaient qu'à passer devant pour continuer leur chemin l'agaçait. Il était difficile de maintenir un protectorat sans isoler la population indigène que l'on souhaite dominer. Le but d'un tel établissement était de faire avancer technologiquement les indigènes "conquis" en s'assurant que les valeurs du protecteur s'infiltrent bien dans leur société.

Toutefois, un détail qu'il put entendre en arrivant l'arrêtât dans ses pensées politiques. Ils voulaient tuer ces créatures nobles et puissantes? Mais il était pourtant possible d'en faire des alliées, voir des montures! N'avaient-il rien dans la tête? Vouloir ainsi combattre de si puissants reptiles plutôt que de les utiliser comme arme contre ceux qui ne se doutent pas des trésors militaires que cette ile possède! S'imposant entre la masse de raptors et les deux nouveaux arrivants, ignorant la tête affamée que les dinosaures affichèrent en voyant un bon gigot de viande apparaître devant eux, Carls prit une vois puissante et autoritaire, demandant l'arrêt des hostilités.

- Vous! Pauvres voyageurs, n'attaquez pas ces indigènes! Il s'agit ici d'une culture encore inconnue et ma grandeur royale souhaite ouvrir diverses relations diplomatiques avec eux. Alors repartez vers la plage, ceci ne concerne que ma royale personne et ces adorables... Hey c'est mon bras ça!

Étrangement, Carls fut arrêter dans son discours par le vélociraptor qui prit une boucher de son beau bras royal. Il semblerait que ces créatures étaient encore plus primitives que prévu, une domination plus violente serait nécessaire... La discussion risquait d'être difficile si la seule chose qu'ils savaient dire se résumait à une morsure.

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t228-fiche-technique-de-carls
Enfant perdu
avatarEnfant perdu
Miraak Darklight


Messages : 58
MessageSujet: Re: [Arc 2] Mission 4 : Vélociraptors  Mer 17 Juin - 15:24

Une voix qui le fait sursauter, avant qu'il ne sente un petit sourire apparaître sur ses lèvres. Il reconnait cette voix légèrement nasillarde et vaguement menaçante, quoi qu'à ce moment précis, elle est légèrement en colère. L'énorme bruit qui retentit tout de suite après suivit d'un glapissement appartenant certainement à l'une des créatures lui apprend immédiatement que le destin doit avoir un sacré sens de l'humour pour avoir remis sur son chemin cette personne, même s'il ne peut pas s'empêcher d'être heureux de la revoir. Ou plutôt de l'entendre. Projeter un arbre (à en juger par le bruit) sur les ennemis, Saren n'a apparemment pas changé : toujours un char d'assaut ambulant. Cela dit, il ne se retourne pas pour saluer l'homme-raie, gardant son regard pointé vers les deux créatures, frissonnant légèrement lorsque leurs yeux jaunes fendus, teintés de malveillance continuent à le fixer. Les tigres d'Alambra chassaient uniquement pour se nourrir et n'avaient jamais vraiment d'intentions malsaines, même lorsqu'ils l'attaquaient. C'était juste qu'ils avaient faim et avaient besoin d'une proie. Ces créatures par contre ont mangées, mais ont l'air décidées à les tuer, lui et Saren par simple amusement. Cette simple vision lui gèle le coeur et il libère d'un coup une quantité d'électricité plus forte, contemplant froidement les créatures tandis que ses mains sont déjà recouvertes de gros éclairs violets... Éclairs semblant d'ailleurs s'assombrir ce qui le fait sursauter. Il n'en fallait pas plus pour que le raptor précédemment blessé ne charge brutalement dans sa direction, les crocs en avant à une telle vitesse qu'il se rend immédiatement compte qu'il ne pourra pas esquiver : il sait que son fruit lui donne une vitesse incroyable, mais il est loin de maîtriser ce talent ! Du coup, il se contente de concentrer ses éclairs, espérant que ça suffira avant de crier :

"A Contrario !"

Suite à quoi il libère brutalement les éclairs précédemment concentré tout en écartant les bras, une onde de choc émanant de son corps. Un bref instant, il peut voir le dinosaure à plumes face à lui s'illuminer presque littéralement comme un sapin de Noël, vision qui lui arrache une grimace, surtout quand le cri de souffrance de la créature lui arrive aux oreilles : on dirait presque un aigle et un rat géant blessés qui hurleraient en même temps ! Il se rend également compte que le sang coulant de la blessure qu'il a infligée un peu plus tôt à l'animal avec son Mors Certa semble conduire les éclairs directement dans le corps, mais n'a pas le temps d'y réfléchir d'avantage : la sphère protectrice formée par son pouvoir ne suffit pas à arrêter la charge de l'animal, ce dernier étant désormais un poids mort et un choc formidable le percute à la poitrine, lui coupant le souffle et le plaquant rudement par terre, si bien qu'il se retrouve écrasé par une créature dont les yeux désormais morts sont directement en face des siens, immobilisant ses jambes, son bras droit et son aile. Le problème, c'est qu'il est maintenant couvert de sang, ce qui déjà manque de le faire vomir, mais en plus, l'empêche de passer en forme électrique et donc, à travers le dinosaure ce qui l'oblige donc à repousser ce dernier par sa seule force physique. Autant dire que ce n'est pas gagné.

****Bon sang !****

C'est le cas de le dire... Sans compter qu'il est en plus à l'entière merci du second Raptor, lequel commence déjà à s'approcher de lui alors qu'il continue à essayer de repousser la carcasse. Cependant, l'animal n'a pas le temps de s'approcher d'avantage : un homme blond débarque en effet dans la clairière, s'interposant entre Saren et ses propres cibles et prononçant quelques mots qui, d'entré de jeu, font que Miraak l'apprécie à peine plus qu'il appréciait Siméon. Quel genre... D'imbécile parle ainsi de créatures qui sont prêtes à dévorer tout ce qu'elles voient et en plus, parle à deux inconnus comme s'il s'agissait d'enfants de trois ans ?! La réponse lui arrive amèrement lorsqu'il voit la tenue de l'inconnu et en plus, écoute sa façon de parler : un noble... Et son coeur se met à battre encore plus rapidement lorsqu'il se rappelle que son aile est à découvert : d'accord, Saren est là, mais les nobles ne sont jamais seuls ! Si cet homme voit clairement ce qu'il est... Les explications de l'homme-raie, puis de Maryn lui reviennent en mémoire et il redouble ses efforts pour se libérer du poids mort sur ses jambes, avant de noter d'un coup qu'apparemment, le Raptor qui allait le dévorer a décidé de tester le goût du bras gauche du noble, ce qui lui offre une fenêtre pour une attaque, si bien qu'il tend l'index gauche vers la créature, visant l'oeil jaune : après tout...

****Il faut que... Que je touche directement le cerveau. Si je frappe ailleurs, les spasmes risquent de tronçonner le bras de cet homme ! Et franchement, si ses gardes sont dans le coin, j'ai pas trop envie de leur expliquer que c'est en essayant de l'aider que je lui ai fait perdre un bras !****

Au bout d'un instant, son index crépite et avec un léger cri, il libère une fois de plus son rayon, ce dernier frappant violemment le crâne de l'animal, lequel s'immobilise, sa mâchoire toujours autours du bras gauche de l'inconnu. Malheureusement, même s'il est gaucher, sa précision avec la technique est beaucoup moins bonne que lorsqu'il se sert de son bras droit, un léger tremblement redirigeant le rayon, ce dernier cinglant le museau du dinosaure qui doit surement se retrouver avec une horrible odeur d'Ozone et une douleur abominable le privant de son odorat. La mâchoire se desserre alors, la créature reculant de plusieurs pas, complètement sonnée, Mir soupirant de soulagement : avec un peu de chance... Vu qu'il a sauvé le bras du noble, peut être que ce dernier le laissera tranquille ? D'accord, vu ce que Saren lui a expliqué, il y a peu de chance, mais au moins... Il essaye de nouveau d'éloigner le cadavre toujours sur son corps, mais en dépit de sa petite taille, la créature est toujours lourde et il ne parvient même pas à la bouger avec son bras libre, si bien qu'il se contente de fixer le ciel, soupirant profondément en comprenant d'où vient le problème : la fièvre est peut être tombée complètement, mais son corps subit toujours les effets : il n'est pas encore à 100 %, ce qui le fait soupirer. Cela dit, il peut toujours aider, même depuis cette position, si bien qu'il penche autant qu'il le peut la tête en arrière, observant Saren, puis les adversaires de ce dernier ce qui lui permet de voir que l'un des Raptors semble boiter ce qui indique qu'il a vu l'arbre balancé par l'homme-raie de près. Il ne croit pas que le "diable des mers" aura besoin d'aide, loin s'en faut, mais il observe quand même les créatures, une seule chose lui venant en tête :

****ça doit être bien... D'avoir une telle force... Je me demande si... Si je serais comme ça un jour ?****

Puis, soupirant de nouveau, il ferme les yeux, essayant de concentrer son énergie ce qui lui permet de se rendre compte qu'apparemment, le sang n'a pas tout à fait le même effet que l'eau dans la mesure où il parvient bel et bien à activer sa forme électrique, lui permettant de traverser la carcasse présente sur lui et de se relever lentement. Cependant, un craquement retentit à sa droite et il se rend compte, en se retournant que les hostilités viennent à peine de commencer dans la mesure où trois autres raptors apparaissent, portant le total à six.

"C'est une blague ?! Quand je... Quand mon l-livre disait "chasser en meute", je pensais cinq ou six individus maximum, p-pas p-plus !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate
avatarPirate
Saren Goto


Messages : 46
Fonction : Second
Localisation : Grand Line
MessageSujet: Re: [Arc 2] Mission 4 : Vélociraptors  Jeu 18 Juin - 22:38


Miraak n'avait pas réagi à mon arrivée, même si je savais pertinemment qu'il m'avait entendu. Le hasard ou le destin fait parfois bizarrement les choses. Jamais je n'aurais imaginé recroiser le petit être, enfin pas si tôt dans mon périple. Le voir ici me surprenait énormément, et j'étais impatient de savoir ce qu'il lui était arrivé depuis notre séparation. J'en oubliais presque l'objectif de ma présence ici. Mais à quoi bon me précipiter en quête d'une proie. Je pensais arriver dans cette clairière et y faire le ménage, mais finalement, c'est face à l'ange que je tombais. Et ce dernier était en mauvaise posture.

Il semblait épuisé, et l'affrontement avec ces dinosaures s'annonçait compliqué pour lui. C'est donc sans l'ombre d'une hésitation que je me précipitais aux côtés de celui qui fut un camarade. Mais comme toujours, les histoires ne sont jamais aussi simples. Et un nouveau protagoniste fit son entrée. Un homme immense, blond avec une dégaine de noble bas de gamme. Son discours puait tout autant que cette supériorité avec laquelle il était intervenu. Mais cet homme devait tout simplement alcoolisé ou fou. Et les « indigènes » comme il les nommaient avaient commencer à lui grignoter le bras. A ce moment, je ne pus retenir un fou rire. Un ricanement moqueur s'extirpa de ma bouche alors même que je voyais ce grand blond grimacer sous la douleur.

« Ces indigènes apprécient déjà ta grandeur royale visiblement ! Kyakyakya ! »

Mais Miraak et son grand cœur ne purent s'empêcher d'intervenir, libérant un éclair qui traversa le crâne du dinosaure mangeur de roi. Cependant, je devais, nous devions nous méfier de cet homme. Il se disait noble, et notre statut ne fait pas bon ménage avec cette caste.

« Petit être, fais bien attention à toi... ce mec put la noblesse... quand on se frotte à ces types là, on finit avec une dizaine de navires de la Marine sur nos talons... »

Nous avions cependant un plus gros problème que le blond à régler avant de penser à autre chose. Les lézards se multipliaient autour de nous, visiblement agacés par les éclairs de Mir. Il fallait se débarrasser d'eux. Heureusement le petit être réussi à s'extraire de son emprise avant que je l'y aide. Je lançais un regard complice à l'ange avant de me tourner vers les bestioles. Faisant craquer successivement les os de mes doigts puis de mon coup, je fixais droit dans les yeux les reptiles.

« Vous n'avez jamais goûté de l'Homme Poisson ? C'est le grand jour pour vous... venez ! »

Un premier dinosaure se jeta sur moi grâce à ses puissantes pattes. Gueule ouverte, il pensait se payer un steak de poisson, mais il ne savait pas à qui il avait à faire. D'un mouvement rapide, je pivotais sur moi-même pour esquiver ses dents acérées avant de lui asséner un coup violent dans sa mâchoire inférieure. Le reptile stoppa net sa course, chancela quelques secondes avant de chuter, complètement sonné.

« Oooook ! Au suivant ! »

Mais la douleur mit un coup de frein à ma frénésie. Deux de ses compères avaient profité de la diversion pour m'encercler et abattre leurs puissantes mâchoires sur moi. L'un saisissant ma jambe gauche, et l'autre mon flanc droit. Heureusement ma Chitine était suffisamment résistante pour stopper les dents avant qu'elles ne pénètrent ma chair. Ces enfoirés m'avaient coincé, moi, le diable des mers, à force de vice.

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t368-votre-mort-viendra-du-diab

Messages : 182
Fonction : Capitaine/Roi
Localisation : Grandline
MessageSujet: Re: [Arc 2] Mission 4 : Vélociraptors  Lun 22 Juin - 3:26

Carls poussât un léger grognement au contact des dents pointues de la créature envers on pauvre bras, créant un fou rire de la part de l'homme puant qui avait lancé son gros morceau de bois plus tôt. Cette situation l’irritait, ce gamin possédant un don plus qu’impressionnant semblait suivre les indications du démon et le Roi se devait de sauver ce pauvre apôtre des dents acérés des ces demis-hommes. Cependant, ce dit gamin avait ignoré ses demandes pourtant claires et simple demandant que lui et son chien en forme de poisson laisse les reptiles tranquille afin que notre grand diplomate puisse discuter avec eux... Pourtant, il l'avait ignoré, tuant ces indigènes comme s'il n'y avait aucun problème avec ce genre d'actes cruel. Cet affrontement l’empêcherait de discuter avec des créatures qui n'avaient maintenant plus aucun désir de régler cela de façon diplomatique, ayant vu leurs amis ou possiblement même frères exploser devant leurs yeux.

- Pauvre idiots! Je vous ai pourtant ordonné de cesser les hostilités! Vous rendez ma tâche plus compliquée... Il semblerait qu'un peu d'éducation sot nécessaire.

Soupirant en tapotant son bras blesser et couvert de sang après l'explosion de la créature qui l'avait ainsi mordu de façon amicale, Carls fronçât les sourcils à l'écoute du discours de l'homme morue. Alors cet imbécile démoniaque le prenait pour ces faibles de nobles gouvernementaux? Ces lâches qui préféraient se cacher derrières leurs amiraux plutôt que d'aller combattre eux-même sur la ligne de front... Ces homme ne méritaient pas leur statut, Carls avait rapidement comprit cela après ses quelques rencontres depuis son départ de Caribou Island, il ne faisaient que rester assit sur leurs lauriers, ne pensant même pas que leurs droit divin puisse être révoqué s'ils ne s'en montraient pas digne, tel que là faut notre héros. Croisant les bras malgré le sang, le blondinet envoyât valsé un vélociraptor qui l'attaquât par l'arrière d'une buche sous la mâchoire en s'avançant vers le gamin et son animal.

-Pour qui me prends-tu? Toi, simple saumon d'eau douce? Je n'ai que faire de la marine et de ses faiblards, si je dois régler mes problèmes, je le fais moi-même. Ces nobles mondiaux ne sont rien face à moi, alors retourne dans ton étang en laissant les hommes régler la situation.

Ses buches ne risquaient pas de tuer les indigènes, ce qu'il pourrait essayer de faire passer en sa faveur lorsqu'il rencontrerait le chef de ces reptiles agressifs. Il envoyât plusieurs volées de buches en directions de nouveaux arrivants. Son but n'était pas de les frapper avec les dites buches, mais de bloquer leur chemin avec ses objets de bois afin de créer une zone sécuritaire où le gamin pourrait massacrer les plus agressifs et les autres resteraient à l’extérieur. Pour le moment, les reptiles reculèrent devant les buches qui se plantaient dans le sol devant eux, mais ils commencèrent rapidement à sauter par dessus ou à contourner sa barrière, faisant réaliser au géant blond que ces créatures était plus malignes qu'ils ne le paraissaient. Grommelant, il envoyât quelques buches derrière lui où se trouvait le poisson et quelques raptors qui approchaient. Toutefois, ne croyez pas qu'il fit attention à son "allié", il ne voyait ses créatures que comme des monstres démoniaques qu'il devait détruire et s'assura de bloquer le monstre à écailles derrière ses buches avec les reptiles agressifs. En réalité, il n'aurait pas vraiment le choix d'être avec eux, car s'il n'évitait pas, il recevrait les buches en pleine tête. Malheureusement, Carls avait tendance à grandement sous-estimer ses adversaires et son attaque ne risquait pas d'être très dangereuse envers Saren.

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t228-fiche-technique-de-carls
Enfant perdu
avatarEnfant perdu
Miraak Darklight


Messages : 58
MessageSujet: Re: [Arc 2] Mission 4 : Vélociraptors  Lun 22 Juin - 13:04

Mir grimace légèrement : il n'a pas du tout besoin du conseil de Saren pour savoir que cet homme peut être dangereux : ce n'est pas pour rien qu'il a décidé de sauver son bras après tout, même si au final, il commence à se dire qu'il n'aurait pas du se donner la peine dans la mesure où l'homme ne semble pas du tout reconnaissant, se permettant même de les insulter ! Du coup, il se contente de grogner légèrement, puis de fixer les trois nouveaux arrivants tout en libérant de nouveaux éclairs autours de lui, essayant de les intimider, juste pour cligner des yeux quand plusieurs rondins se fichent un peu partout dans la terre autours des créatures ce qui lui apprend que le noble est en fait bien plus qu'il n'y paraît. Cette idée le fait frémir : non seulement l'homme est noble, mais en plus, il a l'un des rares pouvoirs à avoir la puissance de s'opposer au sien ? Le bois est un isolant après tout ! Cela dit...

****Il est stupide ou quoi ? Ces choses ont déjà prouvées qu'elles peuvent facilement bondir deux fois plus haut que ça !****

Presque immédiatement, l'un des raptors lui donne raison en sautant par dessus la nouvelle palissade, lui fonçant dessus, juste à temps pour qu'il l'évite de justesse, s'attendant à la charge. Un cri de douleur attire alors son attention et il voit Saren, mordu par deux des animaux ce qui lui gèle le coeur un bref instant : l'armure de chitine a apparemment stoppé les crocs cannelés avant qu'ils ne percent la chair, mais cette vision fait naître une étrange... Brûlure partout dans sa poitrine tandis que sa respiration s'accélère brutalement. Il met quelques instants à comprendre ce que c'est : la colère. Ses éclairs explosent brutalement hors de son corps et il commence à se déplacer en direction de l'homme poisson, sentant vaguement les éclairs émaner de ses joues et une étrange irritation au niveau de ses yeux ce qui lui apprend que même ces derniers sont devenus des éclairs ou plutôt, deux sphères électriques. Il n'a cependant pas le temps de s'approcher plus : le lézard à plumes évité plus tôt revient à la charge, se plaçant entre lui et ses cibles avec un léger cri de défi, ce qui le met d'autant plus en colère au point que son champ de vision tourne lentement au rouge.

"Hors... H-hors de mon chemin..."

A l'évidence, l'animal ne le prend pas au sérieux, criant une seconde fois, puis se ruant sur lui tous crocs dehors ce qui finit de le mettre en colère, les souvenirs de la semaine lui revenant en tête : être faible, dévoré par son propre pouvoir... Brûlant de fièvre sans même pouvoir faire ou dire quoi que ce soit. Ce pouvoir, si puissant... Toujours hors de sa portée à cause de la faiblesse de son corps. Et maintenant, cet animal ose le sous-estimer lui aussi ? Son "A contrario" explose brutalement hors de son corps, projetant le reptile en arrière sans le tuer, même si pendant quelques instants, la créature se convulse par terre, le mettant encore plus en colère :  comment cette chose, au début si effrayante peut avoir l'air si pitoyable désormais ?! Son regard se porte en direction de Saren, juste à temps pour voir que ce dernier est libre, quelques rondins autours de lui indiquant que le noble y est pour quelque chose, mais peu importe : ces saletés ont osés s'en prendre à un ami... Saren l'a tiré d'Alambra, lui a donné une chance de rencontrer son équipage actuel et lui a appris de quoi se méfier pour survivre sur Grandline. Et ces animaux ont osés les attaquer, non pas pour se nourrir, mais juste... Par amusement ?!

"C-comment... Osez-vous... V-vous... Vous allez payer pour ça... Je vais vous faire... Payer pour ça !"

L'animal vient de se relever, quelques éclairs tournant toujours autours de lui, mais cette fois, les yeux étincelant d'intelligence se fixent vers lui avec une légère lueur qu'il reconnaît vaguement comme de la peur. On dirait que ces animaux sont assez intelligents pour se rendre compte que quelque chose ne va pas... Mais peu importe : une seule chose lui vient en tête :

"Je t'ai... Donné une chance, monstre... Et tu as... P-préféré cracher dessus... C'est un... UN p-peu t-tard pour r-regretter, tu crois p-pas ?"

L'animal recule d'un pas, mais Mir n'a aucunement l'intention de le laisser s'enfuir : les souvenirs continuent à tourner dans sa tête : quatre ans passés à Alambra, à passer pour une stupide divinité. A se cacher derrière un rôle qu'il haïssait, à ne jamais oser être lui-même. Quatre ans passés à étouffer dans ce rôle pourri, de peur que la gentillesse et le respect des Alams se changent en rage et en soif de son sang. la culpabilité ressentie à chaque fois qu'il tuait un animal cherchant juste à se nourrir, tout ça pour à présent tomber sur des abominations qui ne tuent que pour s'amuser ! Il ne s'en rend pas compte sur le moment, mais alors que sa rage augmente de seconde en seconde à chaque souvenir, le violet de ses éclairs s'assombrit... Devenant d'un coup plus noir encore que la nuit. Peu lui importe cela dit : une bouffée de chaleur plus forte que les autres lui fait d'un coup perdre tout contrôle et plusieurs éclairs tournent violemment autours de son corps tandis qu'il charge la créature à pleine vitesse, son poing droit se repliant d'un coup près de son visage alors qu'il hurle :

"Je v-vais vous montrer que je ne s-suis pas faible ! Je vais vous envoyer AD PATRES !"

Son poing part d'un coup en direction du museau de la créature et un craquement sourd suivit d'un bruit ressemblant à un coup de tonnerre retentit dans la clairière, Mir sentant vaguement les os de sa main, mais aussi les crocs du Raptor céder sous la frappe, l'animal étant littéralement arraché au sol et volant sur à peine deux mètres... Ce qui est suffisant cependant pour l'écraser sur l'un des rondins du noble, l'embrochant dessus. La douleur à sa main le ramène légèrement à la réalité, quoi que ses os se remettent en place presque instantanément grâce à sa forme élémentaire, mais ce n'est pas suffisant pour le calmer et il regarde les autres créatures, ses yeux continuant à piquer violemment et chaque centimètres carrés de son corps exsudant des éclairs, quoi que ces derniers sont désormais retournés à une couleur violacée, juste plus sombre que d'habitude. Il penche ensuite la tête sur la droite, observant les deux raptors qui mordaient précédemment Saren, puis il sourit froidement, tendant son index droit vers l'un d'eux, les os finissant de se remettre en place dans un son affreux qui retentit dans la clairière. Alors qu'il commence à se concentrer , quelques éclairs se focalisant déjà au bout de son doigts, il ne peut pas s'empêcher de songer à quelque chose :

****Qu'est ce que... c'est que ça ? J'ai j-jamais... Ressentit cette... Rage... On d-dirait presque que... C-c'est mon élément qui a le dessus ! Est ce qu'en fait... Non, c'est impossible : Mon corps a été... P-purgé ! Je ne d-devrais pas... D'accord, je d-dois beaucoup à Saren mais... De là à me mettre dans cet état !****

Pendant, un très bref instant, il sent sa colère s'évanouir, remplacée par une sensation beaucoup plus blessante, chaque centimètres carrées de son corps se glaçant dans une peur incroyable. Mais presque immédiatement, sa rage revient et il n'a même pas le temps de s'en rendre compte que son Mors Certa part brutalement de son index, fusant directement vers le raptor qui semble comme pétrifié en voyant la mort se rapprocher à grande vitesse de sa tête...

A titre indicatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate
avatarPirate
Saren Goto


Messages : 46
Fonction : Second
Localisation : Grand Line
MessageSujet: Re: [Arc 2] Mission 4 : Vélociraptors  Mer 24 Juin - 16:24

Ces deux fichus raptors m'avaient saisi, mordu par surprise. J'étais dans une bien mauvaise posture. Mais la rage montait en moi au fur et à mesure que j'entendais résonner les paroles de ce faible humain. Ce soit disant noble était l'incarnation de tout ce que je détestais chez la race humaine. Ils connaissaient tout, se croyaient supérieurs à tout ce qui existait dans ce monde, pensaient être au dessus de toutes races, et étaient convaincus que cette terre leur appartenait. Qu'ils aillent pourrir en enfer. Je mettais juré, depuis longtemps maintenant, que je serai leur bourreau. Et aujourd'hui, j'allais faire un premier exemple avec ce blondinet de malheur. Je lui arracherai la tête, et l'accrocherai sur la proue du navire, tel un trophée que tout le monde pourra contempler.

« Sales bestioles ! Vous allez me lâcher ! »

De mon bras libre, je frappais sans relâche sur le crâne d'un des dinos, mais au fur et à mesure que je le martelais de coups, ses dents s’enfonçaient un peu plus dans mon corps. Comme tout être doué de vision, ils avaient un peu faible, c'est donc sans hésiter, que je mis toute ma force pour le frapper violemment dans l’œil, lui faisant libérer mon bras dans un cri de douleur. L'animal fit quelques pas chancelant en arrière, tandis que son acolyte, toujours accroché à mes côtes, regardait bêtement la scène se dérouler. Mes deux bras étaient désormais libre, mais j'avais toujours un pot de colle, les dents coincées dans ma chitine.

« Tu aurais mieux dû choisir ton repas... »

D'un Water Vibration, je frappais le dessus du crâne du lézard. Ses yeux se révulsèrent sous l'impact, sa mâchoire se desserra, le lançant tomber lourdement au sol. L'attaque utilisée créait un flux dans les liquides, mais là, dans un cerveau, cela avait dû faire un sacré carnage, une marmelade de caboche.

Mais lorsque je relevais la tête, j'étais comme bloqué par un mur de rondins qui n'étaient pas la quelques instants plus tôt. Absorbé par ces foutus bestioles, je ne mettais même pas aperçu de ce qu'il se passait autour de moi. Qu'est ce qui avait bien pu se passer. La seule chose que je ressentais était les pouvoirs de Mir, mais sur Alambra, je n'avais jamais senti une si forte pression. Il avait fait probablement d'énormes progrès depuis que l'on s'étaient séparés. Il allait falloir que je sois vigilant, je n'aimais pas trop fricoter avec l'électricité, j'étais plutôt du genre à être bon conducteur.

Contournant les bûches qui me bloquaient le chemin, j'avais enfin une vision de la scène. Miraak était complètement possédé, dans sa forme élémentaire. Et les dinos qui lui faisaient face avaient changé d'attitude. Ils semblaient désormais effrayés par le danger que représentait le petit être. Le blondinet était toujours là, et paraissait plus dangereux qu'auparavant. Je ne devais pas le laisser approcher Mir, et encore moins lever la main sur lui. Je n'avais aucune idée de quoi il était capable. Mais il était le candidat idéale, le trophée parfait pour ramener à Colton. Rien de tel que la tête d'un noble pour afficher la couleur.

C'est donc sans prévenir que je lançais l'offensive. Trop concentré sur Miraak, il ne verrait pas l'attaque arriver. Bras tendus, mains ouvertes dans la direction de ma cible, j'envoyais plusieurs salves de balles d'eau. Une bonne vingtaine, histoire qu'il ne puisse pas toutes les esquiver. Je fonçais droit sur lui à la suite des projectiles. S'il esquivait, je serai assez proche pour finir le boulot au corps à corps !

Spoiler:
 

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t368-votre-mort-viendra-du-diab

Messages : 182
Fonction : Capitaine/Roi
Localisation : Grandline
MessageSujet: Re: [Arc 2] Mission 4 : Vélociraptors  Jeu 25 Juin - 2:56

Carls était ici dans on élément, entouré de la jungle et des arbres qui la composaient, il savait parfaitement qu'il ne serait même pas blessé par ces futiles reptiles où les deux idiots qui l'entourait en cette journée qui avait plutôt mal tourné. Pourtant, il se faisait un plaisir malsain de ne faire qu'envoyer des buches inutilement autours du petit groupe, bloquant les dinosaures à l’extérieur au fil des volées qui se faisaient plus insistantes et plus dangereuses. Contrairement aux première qu'il avait envoyé afin de tester un peu la capacité guerrière de ces créatures à écailles, cette fois-ci les buches étaient assez hautes et bien placer pour former un cercle de hautes buches autour des guerriers, faisant converger les monstres qui n'avaient plus tant d'issues possibles pour s'infiltrer dans cette arène nouvellement créée. Souriant, les bras bien croisés alors qu'il confirmât du côté de l’œil que le poisson avait bien été laissé en dehors de tout ceci, il s’avançât vers le gamin électrique qui explosait de nombreux vélociraptors avec ses décharges électriques. Sa maîtrise du don que le Grand Caribou lui avait offert était impressionnante et sa puissance pourrait potentiellement rivaliser avec celle du Roi lui-même, cette pensée fit sourire le blondinet de plus belle. Il était toujours à la recherche de potentiels pour l'aider dans sa reprise de ses terres et ce gamin, s'il comprenait le besoin de rester loin des morues, lui serait très utile. Entre deux raptors explosés d'un coup de décharge électrique, le géant s'approchât du garçon lentement, mais en n'offrant aucune menace.

- Peut-être ton intelligence laisse-t-elle à désirée, mais tu m’impressionne gamin. Sache qu’impressionner un Roi tel que moi n'est pas une légère chose.

Alors que notre Roi blond s’apprêtait à continuer son petit discours et ainsi inviter le gamin électrique dans son entreprise de reconquête et d'abandonner le montre marin qui semblait l'accompagner, il fut dérangé par cette sensation si caractéristique. Il senti un étrange douleur dans son dos, semblable à une balle de fusil qui vous détruirait les entrailles. Se pouvait-il qu'un de dinosaures l'ait atteins malgré qu'il surveillait leur moindres actions, les dirigeant de ses murs de buches? Se retournant alors que la douleur sur son dos se multiplia, confirmant qu'il recevait plus d'un projectile, il put voir les nombreuses balles d'eau qui s'attaquaient à lui, pouvant ainsi réagir à leur arrivée. Il leva plusieurs buches, faisant un petit saut vers l'arrière pour éviter l'attaque, il aperçu le poisson qui semblait s'être défait de son mur de buches et l'avait attaqué, tel le monstre qu'il était.

- Regardez qui voilà! Le monstre marin s'attaque à bien supérieur à lui! Il semblerait que votre petit cerveau aqueux n'ait pas de biens plus grandes capacités que ces natifs à écailles. Permettez-moi de vous ramenez à la réalité, monstre.

Il semblerait que ce moment serait le moment parfait pour démontrer de se maîtrise unique du bois et de sa capacité à prendre le contrôle des arbres environnants, n'étant plus depuis bien longtemps bloqué par les préceptes du Grand Caribou. Carls transcendait sa propre Foi, démontrant à chaque jour qu'il était digne d'une position au sein du panthéon de sa Foi, aux côtés du Bucheron DuBois et des quatre prophètes. Notre blondinet n'était plus que le simple roi légitime des terres du Caribou, non il était bien plus que cela, il représentait maintenant tout sa Foi bien au delà de son île et des habitants. Tous ceux qu'il croisait se devaient de le servir et toute ces terres et au-delà serait un jour sous son emprise, tel que ce gouvernement mourant l'avait autrefois fait. Souriant, Carls fit de nouveaux sauts vers l'arrière pour se permettre d'agir et levât les bras en direction des arbres autour de lui. La Jungle se mit à frémir, étant attirer vers le Roi tel un aimant attire le métal autour de lui et les arbres les plus proches se plièrent pour venir près du Roi.

- Je suis un Roi, maître légitime de ce monde! Tout cette nature qui nous entours est sous mon emprise et elle te fera découvrir que t'attaquer à moi ne t'apportera que la mort.

Il envoyât ses main face au poison qui fonçait sur lui, si proche qu'il pouvait presque sentir son odeur putride lui attaquer les narines, forçant deux arbres qui s'étaient déraciner suite au contrôle de Carls à se fracasser sur le poisson. Notre géant s'arrêtât par la suite, reprenant son souffle en s'assurant de ne démontrer aucune faiblesse suite à cette démonstration de force. Les deux arbres retombèrent au sol après s'être fracassé l'un contre l'autre, prenant le contrôle de deux nouveaux arbres qui vinrent se placer autour de lui. Il semblait bien que les trois personnages étaient débarrassés des reptiles qui avaient fuit après avoir vu leur nombre réduit par les décharges électriques et les attaques du poisson, cette rencontre étant maintenant passé de combat contre des reptiles à un affrontement entre deux individus. Cependant, les hurlement de furie que l'on pouvait entendre dans la jungle si dérangée par les action du Roi ne laissait pas présager que les trois individus seraient encore en sécurité avant d'avoir quitté cette clairière. Malheureusement, dans l'esprit de Carls, il serait prêt à affronter tout reptile qu'il essayait si stupidement d'amadouer quelques minutes auparavant si ceci lui permettait de donner une bonne leçon à la truite morte devant lui.

Spoiler:
 

_______________________________


Dernière édition par Carls D. Fantasia le Jeu 25 Juin - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t228-fiche-technique-de-carls
Enfant perdu
avatarEnfant perdu
Miraak Darklight


Messages : 58
MessageSujet: Re: [Arc 2] Mission 4 : Vélociraptors  Jeu 25 Juin - 13:23

Alors que le dernier Raptor s'écroule sous les coups de Saren, Miraak pousse un léger soupir de soulagement, sa rage commençant à s'évanouir lentement, les éclairs disparaissant peu à peu. Cependant, les doutes et peur restent, murmurant froidement à son oreille : c'est la première fois... La toute première fois qu'il se met dans une telle rage, frappant comme un démon et ne laissant absolument aucune chance aux ennemis. Est ce que sa récente maladie y est pour quelque chose ? Après tout, la fatigue a tendance à rendre les gens plus agressifs, mais vu le temps qu'il a passé à dormir, il doute que ce soit ça. Et puis, la puissance de ses coups... C'est incroyable à quel point sa colère a rendue ses frappes plus fortes. Ce n'est pas la première fois qu'il lance l'Ad Patres : lors de sa rage provoquée par l'ivresse sur Alambra, souvenir qui d'ailleurs lui arrache une très forte sensation de chaleur dans les joues, Nambu a été victime de cette frappe, lui occasionnant une pommette et une arcade sourcilière fracturées ainsi que les brûlures définitives présentes sur tout le côté droit de son visage, sans compter l'arbre qu'il a percuté à toutes vapeurs. Mais là... Avant sa colère, son rayon ne pouvait même pas traverser la tête des raptors, chose qu'il est parvenu à faire sans difficulté. En même temps...

****Habituellement, je lance mon Mors certa à... A la moitié de ma force maximale : c'est suffisante pour qu'il puisse perforer les trois quarts des cibles... Humaines ou animales. 750 000 Volts, ça fait déjà mal. Mais là... Dans ma colère, j'ai du l'utiliser au maximum et donc, augmenter énormément sa capacité à percer. Je ne vois que ça...****

Une voix retentissant à sa droite attire son attention, l'arrachant à ses pensés et il voit le noble s'approcher de lui, commençant par l'insulter, puis continuant en lui disant qu'il l'a impressionné, chose qui provoque un fort rougissement à Mir, quoi qu'il se dépêche de baisser la tête, ramassant son manteau qu'il remet immédiatement autour de ses épaules, cachant à nouveau son aile même s'il se doute que c'est trop tard. A nouveau, il ne peut pas s'empêcher de comprendre ce que Saren lui a expliqué pendant leur bref voyage ensemble : les nobles sont en effet incroyables... Cet homme prétend être différent des autres, mais honnêtement, mise à part le fait qu'il se déplace apparemment sans garde, il n'y a aucune autre différence : il a vraiment l'air du genre à prendre ce qu'il veut et s'en moquer complètement de l'avis des autres. Cela dit, Saren en a apparemment assez de sa compagnie et frappe l'homme dans le dos avec une série de boules d'eau, ce qui arrache un léger frisson à Mir tandis qu'il se rappelle des dommages que l'attaque peut faire, quoi qu'apparemment, le Noble, soi-disant roi commence à déployer la pleine puissance de ses pouvoirs, la forêt entière commençant à frémir et se rapprocher de lui, l'homme traitant Saren de monstre. Cependant, son petit numéro semble avoir attiré l'attention des animaux alentours, plusieurs cris et rugissements se faisant entendre... Et il n'en faut pas plus pour que la colère revienne brutalement en voyant ces deux idiots les mettre tous en danger, si bien qu'il hurle avant même d'avoir pu s'en rendre compte :

"ASSEZ !"

Plusieurs éclairs émanant de ses joues frappent ensuite le sol entre les deux hommes, Mir respirant profondément pour essayer de calmer sa colère, puis dardant ses yeux turquoise... Ou plutôt violet électriques dans ceux des deux hommes avant de murmurer plus calmement :

"J-je... Je viens à p-peine d'avoir d-douze ans et... J'ai e-envie de d-dire que je s-suis trop vieux pour c-ces bêtises. Au cas où v-vous auriez oublié, on est dans... Dans une jungle infestée de créatures b-beaucoup plus dangereuses que celles qu'on vient de... De détruire. Et votre dispute est en train de t-toutes les attirer ici. Je... Je n'ai r-rien du tout c-contre l'idée de v-vous voir combattre, S-saren, au c-contraire, mais s-sil vous plait, attendez au moins qu'on s-soit dans un endroit moins... M-moins exposé."

Puis il se tourne vers le noble, grimaçant légèrement avant de continuer :

"Q-quant à v-vous, vous vous... Vous vous prétendez différent des... Des autres nobles ? P-prouvez-le ! Pour le moment, à p-part le f-fait que vous êtes venus sans... Sans gardes, v-vous agissez exactement comme eux ! Vous insultez les gens à la première o-occasion, leur parlez comme si ils étaient... Inférieurs à vous et en plus, j'ai v-vu le regard que v-vous lancez sur Saren depuis v-votre arrivée, comme s-s'il n'était même p-pas digne de c-cirer vos chaussures ! Vous vous attendiez à q-quoi ? Qu'il vous fasse un grand s-sourire ? Pas étonnant qu'il haïsse les nobles : vous lui donnez r-raison !"

Serrant alors fortement les poings, quoi que ça ne fasse pas grand chose pour le calmer vu que son corps est désormais complètement électrique et l'empêche donc de sentir quoi que ce soit, Miraak inspire et expire plusieurs fois pour essayer de se reprendre, notant de nouveau que son comportement est vraiment étrange en ce moment : il se met en colère beaucoup plus vite que d'habitude. D'accord, il est resté immobilisé plusieurs jours à cause de sa bêtise, ce qui a du le rendre un peu plus nerveux, mais là... D'un autre côté... Ces hommes sont presque une insulte à toutes les bases de la survie qu'il a apprises sur Alambra, à savoir qu'ils font plus de bruit qu'un troupeau de tigres en rut, dérangent la forêt toute entière en attirant donc l'attention de tous les animaux hostiles de la zone et en plus, mettent au final tout le groupe en danger, Saren par haine, quoi qu'il puisse lui pardonner et le soi-disant roi par excès de fierté ce qui est beaucoup moins pardonnable. Du coup, Mir en a assez et fléchi les jambes avant de brutalement sauter sur une branche d'arbre au dessus de lui, atterrissant à pieds joints dessus, puis fixe les deux hommes un instant avant de finir :

"V-vous savez q-quoi ? F-faites ce que vous voulez. M-moi, je dois retrouver mes amies avant que... Qu'il ne leur arrive quelque chose. Je... J'espère que v-vous aimez les s-serpents géants par c-contre... P-parce qu'il y a-avait un T-titanoboa de plus de q-quinze mètres de long. et assez g-gros pour que... Q-que je puisse m-m’assoir tranquillement s-sur sa tête sans que mes pieds t-touchent le sol à p-peine cent mètres d'ici. Le numéro de... D-de sa majesté a d-du le d-déranger dans sa s-sieste"

Après avoir prononcé le mot "majesté" le plus ironiquement possible, Mir bondit d'un seul coup sur une autre branche, puis commence à s'éloigner rapidement de la clairière en sautant d'arbre en arbre, se dirigeant vers le Nord tandis que ses yeux accrochent une énorme montagne un peu plus loin... Ou plutôt un Volcan à en juger par le panache de fumée. Cette idée lui arrache un fort frisson : les volcans... L'une des plus grands marques faites par la colère de la nature. Ravageurs à tous les niveaux. Cependant, ce serait aussi un bon point de vue s'il n'y passe pas trop longtemps. Le mont est plutôt éloigné : environ trois kilomètres, mais peu importe : s'il croire Zyra et Ori sur la route, tant mieux, sinon... Il pourra peut être les voir d'en haut. Du coup, il augmente un peu plus sa vitesse de saut, décidé à trouver les deux jeunes femmes et ne pensant pas une seule seconde à regarder derrière lui : après tout... Les deux adultes peuvent largement se débrouiller, même s'il espère que Saren le pardonnera pour ça et surtout, s'en sortira sans blessure...

_______________________________
Miraak is Back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate
avatarPirate
Saren Goto


Messages : 46
Fonction : Second
Localisation : Grand Line
MessageSujet: Re: [Arc 2] Mission 4 : Vélociraptors  Dim 28 Juin - 10:26


Le combat commençait parfaitement pour moi. Lancé à pleine vitesse derrière mes balles, je constatais avec plaisir qu'elles atteignirent leur cible, frappant à maintes reprises. Mais je fus pris au dépourvu. L'homme était sans aucun doute beaucoup plus puissant qu'il n'en avait l'air. Et en une fraction de secondes, il se retourna, provoquant une légère hésitation dans ma course, qui me fut fatale. Des bûches apparurent sur ma trajectoire, stoppant les projectiles restant. Puis par un pouvoir hors du commun, le blondinet fit s'abattre la forêt sur moi. Deux énormes arbres vinrent me percuter de plein fouet. Les troncs étaient beaucoup plus imposants que moi, et la panique me pris le temps d'un instant. Par réflexe, je tentais une manœuvre, tournoyant sur moi même pour briser le bois avec ma queue. Mais ces arbres, probablement centenaires, plus la vitesse qui les animaient eurent raison de ma tentative désespérée, m'écrasant tel un vulgaire insecte.

Je restais cloué au sol quelques secondes, sonné par le choc. Le regard flou, j'observais la discussion entre le noble et Mir. Le débat semblait animé, et leurs avis divergeaient. Tout ce qui m'importait était que ce foutu humain laisse le petit être tranquille. Reprenant mes esprits, je m'extirpais tant bien que mal des énormes troncs qui me maintenaient au sol. Miraak semblait dans une rage folle. Il avait sans doute vécu des choses terribles depuis notre séparation. J'avais quitté un garçon timide qui avait peur de blesser les gens. Et je le retrouvais aujourd'hui, fort et déterminé. Utilisant son pouvoir avec beaucoup plus de maîtrise et de précision. Son regard n'était plus le même, ses yeux d'enfant apeuré était désormais remplis d'un courage que je ne lui connaissais pas. Même face à ce noble, il avait un aplomb incroyable, lui tenant tête sans sourciller.

La jungle s'animait autour de nous. A juste titre, notre petit affrontement avait dû déranger. Nous allions devoir être sur nos gardes, quelque chose approchait, je le sentais. Sans demander son reste, le petit être pris la poudre d'escampette, nous laissant, le blond et moi, derrière lui. Une hésitation s'empara de moi. Je ne savais pas si je devais poursuivre Mir ou bien m'occuper de cette puanteur d'humain. Mais mes objectifs personnels prirent rapidement le dessus sur mes sentiments. Je ne pouvais pas laisser ce noble partir si facilement. Il allait payer pour son arrogance, payer pour tous ceux qui ont maltraités ma race, tués ceux que j'aimais.

« Très bien... il ne reste que nous deux... tu as un pouvoir étrange... mais sais-tu te battre pourriture ? »

Me plaçant face à mon adversaire, les pieds bien encrés dans le sol, je frappais, de mes poings et à deux reprises l'air devant moi. Le water impact était invisible à l’œil nu, il déplaçait les particules d'eau présentes dans l'atmosphère. Les particules allaient frapper la cible sans même qu'elle comprenne d'où cela provenait. Je jetais un rapide coup d’œil dans la direction de Mir. Il avait définitivement disparu dans la jungle. J'espérais le retrouver un jour. Il me restais juste à savoir ce que mon adversaire allait faire. Allait-il fuir le combat ? Allait-il oser m'affronter ? Dans tous les combats, je ne le laisserais pas partir sans m'avoir affronté.

Spoiler:
 

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t368-votre-mort-viendra-du-diab

Messages : 182
Fonction : Capitaine/Roi
Localisation : Grandline
MessageSujet: Re: [Arc 2] Mission 4 : Vélociraptors  Mar 30 Juin - 3:00

- Mais ils sont inférieurs gamin, cela est une réalité que tu devra bientôt réaliser. Les gens comme toi et moi, choisi par le Grand Caribou pour porter ses pouvoirs sur ces terres sommes des dieux pour ces débilités inutiles. L'humanité est faite pour nous servir, la seule différence entre toi moi étant qu'il le font déjà dans mon cas. Ton fruit du démon comme vous l’appelez, cela est un don unique et puissant, n'essaie pas de l’utiliser pour t'abaisser au niveau de ses faibles, prends plutôt ton destin en main et grandit pour devenir un lion!

Carls ne parlait jamais à personne de cette façon, seul ceux possédant le cadeau qui lui avait été offert par son dieu méritait de recevoir de telles sympathies de sa part. Ce pauvre gamin au manque d'estime personnelle devait arrêter de protéger cette pourriture de sous race et plutôt prendre les reines de sa destiné. Il avait la capacité de sortir du lot, de faire de grande choses, il était choisi par le Grand Caribou lui-même pour changer ce monde. Encore plus que sa nécessite de détruire les hommes poissons, Carls se faisait un honneur de diriger les élus du grand dieu vers la grandeur qu'ils méritaient. Il tournât alors son attention vers le poisson qui ressortait avec difficulté de ses deux arbre envoyés auparavant, confirmant au Roi que ses attaques étaient plus efficace qu'envers l'ancien adversaire de cette race inférieure qu'il avait affronté.

- Pour ce qui est de toi, démon, tu peux combattre tant que tu veux, un être aussi inférieur que toi ne peux que finir mort et oublié par l'histoire.

Levant la main vers son adversaire, celui-ci s'arrêtât soudainement devant lui, semblant feinter une attaque... Qu'est-ce qu'il pouvait bien avoir en tête? Malheureusement, les quelques secondes qui furent nécessaires au Roi blond pour se repasser ses souvenirs dans sa tête permirent à l'attaque du poisson de faire fruit. Il se souvenait bien de ces techniques de combat, Pikar utilisais de semblables et elle se relevaient très efficaces envers les utilisateurs du don Divin. Sur une île possédant un aussi haut taux d,humidité dans l'air, ce genre d'attaques étaient plus qu'efficaces. Projeté par la puissance de l'attaque et mouillé par l'eau contenu dans celle-ci, Carls laissât tomber son emprise sur les arbres qui retombèrent, faisant trembler le sol. Il se relevât difficilement, essuyant une partie de l'eau qui le recouvrait, l'affaiblissant bien plus qu'il ne l'aurait désiré. Cependant, notre géant blond avait un grand sourire au visage, décidément, aussi inférieurs et insignifiants étaient-ils, ces morues sur pattes se révélaient être des adversaires amusants. Il retira une partie des vêtements mouillés qu'il portait rapidement avant d'étendre la main, faisant apparaître une grande hache de bois.

- Il semblerait que je ne puisse retenir mes coups... Très bien! Tu me permettra de m'échauffer un peu!

Affichant un grand sourire, l'homme chargeât à pleine vitesse, sa hache bien placée pour couper l'être puant à écailles en deux d'un seul coup. Peut-être sa hache n'était-elle fait que de simple bois, mais la composition unique de sa création n'en faisant pas pour autant une arme sans tranchant. Au contraire, si bien aiguisée, même une simple buche peut couper la plus solide des écailles. Toutefois, le Roi utilisait le fait que la majorité de ses adversaires sous-estimaient son arme à son avantage. Ce monstre pensait possiblement pouvoir bloquer cette attaque, mais il se retrouverait trancher en deux très rapidement et cette affrontement serait terminé à temps pour que notre blondinet puisse rattraper le gamin.Cela le déprimait légèrement, il aurait malgré tout aimé que ce débile lui offre un peu plus que quelques étirements.

Spoiler:
 

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t228-fiche-technique-de-carls
Enfant perdu
avatarEnfant perdu
Miraak Darklight


Messages : 58
MessageSujet: Re: [Arc 2] Mission 4 : Vélociraptors  Mar 30 Juin - 16:11

Alors qu'il continue son "Free Running" à travers les arbres, Mir ne peut pas s'empêcher de se demander si Saren va changer d'avis ou pas, quoi qu'il se doute que ça ne risque pas d'arriver... L'homme poisson hait les nobles. C'est une triste réalité et il peut parfaitement le comprendre. Lui-même peut déjà le sentir : en moins de dix minutes, il peut déjà dire qu'il est loin d'être le plus grand fan de ce pseudo roi, à plus forte raison à cause de ce que ce dernier lui a dit juste avant qu'il ne parte. Non seulement l'homme s'estime plus haut que les autres à cause de son "rang" social, mais aussi à cause de son pouvoir et a même tenté de lui faire penser la même chose ! Mais le pire, c'est ce qu'il lui a dit : Le Grand Caribou ? Ça lui rappelle un peu trop autre chose... Le Chat Cosmique... Un "dieu" animal vénéré par ce... Monstre... Son corps se gèle un moment à ce souvenir et il manque de rater une branche, se rattrapant de justesse. Siméon reste un mauvais souvenir qui occupe pas mal de ses cauchemars depuis plus de trois semaines, même si Maryn et Zyra n'ont jamais cherché à lui indiquer clairement ce que l'homme lui voulait, il peut au moins deviner que ce n'était pas une bonne chose. Son dégoût du noble atteint son paroxysme et un bref instant, il envisage sérieusement de faire demi-tour afin de joindre Saren pour s'occuper de son cas : après tout... Se prendre pour un Dieu juste parce qu'on a un pouvoir ? Le souvenir de ce qu'il était sur Alambra lui revient et il se met presque à grincer des dents : il HAÏSSAIT cette fonction ! Alors que quelqu'un qui ne le connaît même pas l'encourage à la reprendre ! Cela dit... Ce n'est pas le moment : Zyra et Ori ont peut être besoin de lui, sans compter qu'il est civil. Même si ce n'est pas l'envie qui lui en manque, il ne peut pas retourner sur ses pas et aider à assassiner un noble. Si quelqu'un le voit ou que le blond parvient à s'enfuir...

****Saren... Vous n'avez pas intérêt à perdre. Vous pouvez le vaincre facilement, je le sais. Vous êtes dans son élément, oui, mais vous êtes plus proche de la nature que lui. Piégez-le, utilisez les animaux et je suis sur que vous pourrez le battre. Je vous attendrai...****

Tout en pensant ces mots, espérant presque que l'homme-poisson pourra les entendre, il place sa main droite sur sa poitrine, avant de finalement inspirer profondément, reprenant son "free running" tandis qu'il voit le volcan se rapprocher peu à peu. Peu importe si lui et l'homme-raie sont loin d'être amis : il doit beaucoup plus à Saren qu'à un noble trop stupide et fier pour comprendre que le monde ne tourne pas autour de lui. Après tout... Miraak a haït son pouvoir pendant des années... Il s'en rappelle parfaitement : certes, la puissance et la presque invulnérabilité étaient intéressantes, mais ne pas pouvoir jouer avec les autres enfants sans risquer de leur faire mal, devoir jouer les faux dieux pour assurer sa sécurité et être incapable d'approcher les animaux pacifiques parce que son odeur d'Ozone les repoussaient... Tout ça était un prix beaucoup trop cher. Il a Zyra, Maryn et Oriana maintenant... Et aucune des trois n'a peur de lui, n'attend quoi que ce soit de spectaculaire venant de lui ou ne le juge. Saren quant à lui lui a donné assez de renseignements pour qu'il puisse survivre un certain temps hors d'Alambra, donc, le moins qu'il puisse avoir, c'est de la reconnaissance et du respect pour le diable des mers qui lui a donné bien plus que n'importe quel imbécile de noble pourrait lui offrir. Finalement, il s'arrête au pied du Volcan, notant la hauteur considérable de ce dernier et la chaleur des lieux, beaucoup plus importante que partout ailleurs. Un bruit sourd venant de trois kilomètres derrière lui, comme si quelque chose d'énorme venait de percuter le sol, lui arrache un frisson.

****Saren a l'air de s'amuser...****

Cette pensé en tête, il sourit légèrement, puis fléchir les jambes avant d'effectuer un grand saut, atterrissant sur une corniche à quelques mètres plus haut, puis commence à escalader lentement la pente du Volcan, bien décidé à atteindre un point de vue suffisamment haut pour pouvoir surplomber toute l'île.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate
avatarPirate
Saren Goto


Messages : 46
Fonction : Second
Localisation : Grand Line
MessageSujet: Re: [Arc 2] Mission 4 : Vélociraptors  Jeu 2 Juil - 11:03

L'homme si hautain lâcha quelques invectives classiques d'un être tel que lui. Cette suffisance ne révélait rien d'original, le blondinet s'avouait être aussi insupportable que ses semblables. Et la punition à ses propos ne tarda pas à lui tomber dessus. Mon attaque porta, faisant fléchir mon adversaire. Il devait réaliser la menace que je devais être pour lui. Le pire adversaire que pouvait rencontrer un utilisateur de fruit du démon, c'était moi. Sa tête serait mon trophée, le premier d'une longue et glorieuse série. Le noble se relevait difficilement. Je l'observais avec amusement, sourire en coin, retirer les vêtements mouillés qu'il portait et devaient grandement l'affaiblir.

Mais il ne retira pas de son visage ce sourire supérieur que ce genre d'individus aimaient arborer. Faisant apparaître une hache de bois dans sa main, il semblait prendre conscience que je n'étais pas un être à négliger. J'étais prêt au combat, tout ceci n'était qu'un échauffement, une mise en bouche. Le vrai duel allait désormais commencer. Mais que comptait-il faire avec une pauvre arme de bois. Ses pouvoirs étaient probablement grandement diminués avec l'attaque qu'il venait de subir. Il semblait pourtant vouloir en découdre. Sans visiblement sans l'ombre d'une hésitation qu'il se rua sur moi, me chargeant avec sa création. Soit, il allait être reçu comme il le méritait.

Alors que la hache de mon assaillant s'abattait sur moi, les pieds bien encrés dans le sol, je plaçais mes avants bras au dessus de moi. La Chitine devrait bloquer sans problème cette fabrication de bois. Le choc fut plus violent que je ne l'avais imaginé, l'homme dégageait une aura et une force insoupçonnée. Mais le plus grave était que le tranchant de cette arme était inattendu. La puissance du coup perça ma défense. La lame pénétra mon bras jusqu'à la chair, laissant filer une giclée de sang. Sans ma Chitine qui avait dû freiner le coup, j'aurais certainement perdu mon bras, voir pire. Dans une seconde de panique, je laissais échapper un hoquet de surprise. Mes yeux rencontrèrent ceux du noble, qui semblait ravi que son attaque ait pu me blesser.

Mais je devais reprendre mes esprits. La hache toujours plantée dans mon bras, je réalisais que mon adversaire avait fait une énorme erreur. J'étais blessé, et amoindri désormais, mais le blondinet était à ma portée. Au corps à corps, j'étais clairement plus puissant, et je devais contre attaquer sans perdre une seconde. Abaissant mon bras libre, poing sur la hanche, je chargeais un coup dont il se souviendrait. Emmagasinant un maximum d'eau dans ma main, je déclenchais à mon tour l'offensive. J'envoyais de toutes mes forces mon poing vers son abdomen. Si le blondinet n'esquivait pas, les dommages lui seraient certainement fatals.

« Meurs... pourriture... »
Spoiler:
 

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t368-votre-mort-viendra-du-diab
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Arc 2] Mission 4 : Vélociraptors  

Revenir en haut Aller en bas
 

[Arc 2] Mission 4 : Vélociraptors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece New Order :: Zone RP :: Grand Line :: Voie n°1 :: Little Garden-