AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hookers on the rocks [PV Daryl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 31
Fonction : Capitaine Cuisto
Localisation : Grand Line
MessageSujet: Hookers on the rocks [PV Daryl]  Ven 8 Mai - 11:05

Siméon plaça ses doigts crochus autour de sa choppe. Lentement il déplaça sa carcasse depuis le bar vers une table dans un coin de la petite salle. Les bruits autour de lui indiquaient un chaos dans tout le bâtiment mais il se retrouvait toujours seul. Ses oreilles ne manquaient pas de le capter, à son plus grand déplaisir. Il avait cru qu'avec quelques piécettes il aurait la chance de participer à cette étrange affliction qui prenait les hommes. Un déplacement de sang qui leurs faisaient perdre la tête. Une urge, tenant de la folie. Posant son lourd verre sur la table, il en secoua le contenu sans faire exprès. Quelques gouttes passèrent par-dessus bord, venant recouvrir la table de bois. Lorsqu'il s'assit lourdement sur la chaise du même matériau, il releva enfin les yeux sur les occupants voisins. Les cris de plaisir hautement simulé des étages s'accompagnaient du grincement des lits et des rires gras des personnes autour de lui.

Marins pour la plupart, ils étaient probablement tous étranger. Comme lui. Pas autant étranger visiblement. Le jeune homme grimaça alors que le regard dédaigneux de la serveuse lui revenait en mémoire. Il aurait dû y être habitué seulement, cédant à la passion cette nuit, confiant dans les objets sonnants qu'il avait placés devant la maîtresse de maison, il s'était trompé. Le coup de fouet social n'en avait fait que plus mal. C'était presque avec honte qu'il avait pris à boire pour aller s'installer. Pas presque. Il avait honte. Il aurait dû être fier et partir comme s'il n'y accordait que peu d'importance mais il n'avait pas pu. Pendant un soir il voulait être au plus près du contact physique entre deux êtres humains. Quitte à ce soit qu'en entendant les couples du dessus.

Son regard retomba sur la couleur jaune fade de sa boisson. La bière n'était même pas particulièrement bonne. Seul le feu brûlant à quelques mètres semblait vouloir lui accorder un réconfort. Après une grimace, ses lèvres gouttèrent à nouveau le breuvage coupé à l'eau. Un nouvel éclat de rire d'un énorme marchand attira son attention. Comme un papillon attiré par les flammes, il ne pouvait s'empêcher de regarder, d'imaginer ce contact qui lui était refusé. Les habits assez riches de l'inconnu à la petite moustache étaient un témoignage de son large porte-monnaie. Son tour de ceinture aussi. Pas sûrs que la fille gloussant sur ses genoux lui aurait donnés l'heure en dehors de cet établissement.

-Même à l’intérieur, on ne la donne pas.

Les mots étaient sortis des lèvres de l’archevêque sans qu'il ne s'en rende compte. Il avait juste pensé à boire une nouvelle gorgée et alors que sa tête se baissait vers le verre levé, il s'était mis à parler. Une énonciation de sa situation qui ne la rendait que bien trop réelle. Cela l'avait même empêché de boire, trop surpris par son propre corps. C'est ainsi, le coude levé et le bord du verre dessinant une mince ligne dans son champ de vision qu'il aperçut le nouvel arrivant. Son attitude ne manqua pas d'interpeller le bossu alors que les indices sociaux laissaient à penser qu'il était un habitué des lieux. Une ombre passa sur le visage de Siméon tandis que le grand brun venait passer sa main dans le bas du dos de la serveuse derrière son bar. Le futur pirate finit alors sa bière reposant le verre sans grande attention, manquant de le faire tomber. Il s’apprêtait même à enfin partir dans cet endroit quand il croisa le regard de l'inconnu et son bandeau rouge. Sûrement que l'ignominie faisait tache dans les décors. On n'avait pas l'habitude de ce genre d'horreur.

_______________________________
Evil isn't born.





It's made.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine
avatarCapitaine
Daryl Drake


Messages : 735
Fonction : Capitaine
Localisation : Sparthienna
MessageSujet: Re: Hookers on the rocks [PV Daryl]  Mar 12 Mai - 14:33

Cela faisait dix jours que Daryl n'était pas sorti de chez le vieil Edward. L'homme habitait une maison à la périphérie de la ville avec un petit terrain clos par de haut mur, c'était parfait pour se cacher des autres et s'entrainer en toute tranquillité. Cette battisse bien grande, trop grande même pour le vieux pirate et son jeune apprenti avait été payé grâce à sa partie du trésor des Silver Beards, de l'argent reconverti en pierre en somme, une valeur un peu prêt sur. Daryl avait donc gagné sa permission de la soirée, il n'avait pas été puni comme la semaine dernière. Daryl avait fait croire à son mentor qu'il l'avait mal pris, chose qui était vraie au départ mais qui dans le fond n'était pas la stricte vérité. Le jeune loup avait bien remarqué la fatigue qui gagnait de plus en plus l'ancien nakama de son père. Bahl'Addur était malade, Daryl le savait même si le pirate faisait tout pour le cacher. Et même si le fils de Jirack l'avait remarqué, il n'avait rien montré. Edward avait sa fierté, s'il devait lui dire quelque chose, il lui dirait le moment venu.

Une fois le repas du vieux pirate préparé, Daryl avait pu alors quitté sa bâtisse d'entrainement, ce lieu ou depuis presque deux ans, il avait forgé son corps et son mental à l'aventure qu'il allait vivre ensuite. Le petit gars avait pris pas mal de masse musculaire, chose fortement utile. Il avait beau avoir les pouvoirs d'un fruit du démon, il devait posséder un corps capable de survivre aux eaux de Grand Line sans ce pouvoir, il devait savoir se débrouiller sans utiliser son logia et c'était pour cela que Bahl'Addur avait privilégié le physique en premier. Il avait donc servit le repas du pirate et avait quitté la maison sans même manger, ramassant une pomme dans la corbeille à fruits de la cuisine, il la croqua tout en marchant vers la ville. Il remonta plusieurs rue, il savait clairement où il allait. Le jeune loup avait chaud. Pas chaud dans le sens premier, il fallait dire qu'il était fait de glace et donc de ce coté... Non, Daryl avait chaud le bas ventre, il avait envie de luxure, il voulait du sexe clairement. Point de drague et de ramassage de fille dans un bar ou un club, il voulait quelque chose de plus cru, plus bestial et aussi plus facile. Envie de baiser toute la nuit? Oui ou presque alors autant aller voir une spécialiste et quoi de mieux qu'un bon vieux bordel pour cela?

Sans vraiment le savoir, Daryl avait les mêmes gouts que son père, voir les mêmes tares, comme si cela avait été génétique, l'hérédité de la perversion cela serait possible? Tout comme Jack, Daryl avait été brisé du coté affectif. Jirack avait perdu son épouse et avait quitté la mère de Daryl pour ne pas vivre cela une deuxième fois, cela engendra l'histoire que l'on connait. Daryl lui tomba amoureux de la personne qu'il ne pouvait pas aimer même si le même sang ne coulait pas dans leurs veines. Tout comme son père, il privilégiait les relations courtes ou les coups d'un soir, voir les prostituées le choix facile... Hérédité du destin?

Il arriva enfin au bordel, autant appelé un chat un chat non? Cela ne sert à rien de dire un bar à hôtesses ou un club réservé non? Il rentra donc dans ce lieu de boisson et de sexe. Il connaissait assez bien l'établissement pour y avoir été plusieurs fois déjà. Il salua les deux ou trois habitués qu'il connaissait d'un simple signe de la tête, et déposa un baiser sur la joue d'une des serveuses à la jupe lui rasant la moule. Sa main droite vint se coller sur les fesses d'une blonde qui se mit à rire lorsqu'elle le reconnut. Daryl se dirigeait vers le bar lorsqu'il vit un drôle d’énergumène. Bossu et laid comme un pou, le pauvre homme semblait ne pas avoir de chance dans la vie. Il avait le physique d'un étron autant être claire, il lui manquait plus qu'un pied bot et on aurait pu croire qu'il s'agissait de l'hideux personnage d'un conte qui répondait au nom du Kwasi le Modérateur. Il aurait pu lui rire à la gueule, mais quelque chose le retint, peut être de la pitié? Edward lui avait appris à se défaire de l'apparence surtout concernant quelqu'un qui pourrait être un adversaire ou un allié d'importance. Il imagina ce qui pouvait être ce type si son coeur était aussi horrible que son enveloppe charnelle ou si son intelligence était aussi grosse que sa laideur. Daryl se posa alors sur une chaise à une table vide à moins d'une dizaine de pas de l'étrange homme qui semblait comment dire? Gêné? Peiné? Il claqua des doigts, une petite brune au short qui laissait voir carrément son cul s'approcha pour prendre sa commande.

_ Un litre de bière, mais pas de la pisse d'âne hein! De la brune comme toi ma belle. Un double whisky aussi mais pas de l'allume feu chérie. Puis quand tu reviendras tu pourrais peut être venir me faire des petites caresses en sirotant un cocktail t'en dis quoi?

La pintade gloussa et Daryl se réjouit du spectacle des tétons pointant sous le débardeur pendant que ses monts de vénus s'agitaient en rebondissant. Elle lui plaisait déjà.

_______________________________
Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant de l’histoire.


0D6EED2A-CD50-436E-8963-C30A0F5090E2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t121-daryl-drake#384
 

Hookers on the rocks [PV Daryl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DARYL MANDRYK
» LA 81 Rocks
» Daryl Dixon - You better watch your mouth, sunshine.
» Les 100 plus beaux Solos de tout les temps
» (daryl) ☇ je marche nu sur les torrents.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece New Order :: Zone RP :: Les Blues :: South Blue :: Baterilla-