AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réminiscence d'une luciole (Fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 25
Fonction : Membre du CP-8
MessageSujet: Réminiscence d'une luciole (Fini)  Jeu 23 Avr - 20:09

MASHIRO HOTARU


Nom : Mashiro
Prénom : Hotaru
Âge : 94 ans mais on dirait qu'il en a 25.
Lieu de naissance : Skypiea
Race : Ange albinos à la croissance ralentie.
Faction / Grade : Cipher Pol 8
Métier/Rôle sur un navire : Espion/Cuisinier
But : Apporter la paix grâce au contrôle de l’information et éradiquer la moindre forme d'injustice.
Surnom : ex-Luciole, le Métronome.
Mer de départ : Mer Blanche.

Capacité : Rokushiki (+ Horo Horo no Mi [Réservé])


Description Psychologique :

Hotaru est une âme implacable. Tout ce qu’il fait est minutieusement chronométré. On le compare souvent à un Métronome. Chaque pas, chaque regard, chaque respiration se fait en temps voulu, chacune de ses actions étant en phase avec son rythme interne qu’un cœur aurait orchestré s’il en avait un. C’est surement pour donner l’illusion qu’il en possède un qu’il s’amuse à cadencer le moindre de ses faits et gestes. Comme s’il désirait au fond de lui que son cœur de glace soit réchauffé par la recherche d'un bonheur chaleureux, pour ressentir une sorte de réconfort. Pour ressentir à nouveau, tout court.

Son apparence entière est soignée à la perfection. Malgré toute la violence qu’il perpétue quelques fois et même si ses vêtements sont maculés de sang, il se dit qu’une fois à nouveau propre et bien sur lui, il n’a plus rien à se reprocher. En vérité, sa conscience s’est énormément atrophiée avec le temps. Voila pourquoi il se laisser aller à cette soif insatiable de puissance qui l’habite, bien qu’en apparence il semble n’éprouver aucune émotion. Cette avidité se manifeste de façon visible par le biais de son œil gauche qui brillera d’une lueur écarlate de plus en plus vive en fonction de son excitation, lueur ensanglantée entourée de ténèbres. Sa pupille droite est grise claire, entourée de blanc, comme si elle était le parfait opposé de l'autre, comme si l’une représentait l’ange glorieux et l’autre le déchu. Vestiges d’un accident passé, oublié et enterré.

Depuis un « léger » incident, il est devenu le strict et immuable Hotaru que l’on connait. Assez taciturne, il passe le plus clair de son temps à mettre son nez dans ce qui ne le regarde pas. Impossible à atteindre, son regard est toujours porté vers l’horizon, comme s’il observait des choses que lui seul puisse voir. Distant, il recherche plus souvent la solitude que la compagnie d’autrui. Néanmoins, une part de son être est facilement fascinée par tout ce qui est symétrique et bien ordonné. Son caractère s’adoucira alors et, bien que toujours droits et cadencés, ses faits et gestes pourraient se parer de charme. Au contraire, il sera dégouté par tout ce qui ne l’est pas, se montrant pointilleux sur les détails et condescendant à l’excès. Une autre facette de sa personnalité qui avoisine les extrêmes, son sexisme. Ayant l’habitude d’ignorer les hommes, il a tendance à mettre les femmes sur un piédestal. Mais cela dépend des situations. Bien qu’il soit assez prévisible, il peut également nous surprendre avec une certaine originalité. Repousser les frontières de son horizon est son but, après tout.

Calculateur, discipliné, ponctuel, stratège dans l’âme, il est le stéréotype du bon soldat avec un balai dans le cul. Pourtant, c’est un homme d’action qui préfère s’attarder sur son entrainement au Rokushiki plutôt que sur les frivolités administratives dues à son rang. Parce qu’il bride ses émotions, il est accro aux sensations fortes. L’adrénaline est une drogue à consommer avec modération, il le sait bien, mais il sait également qu’il faut parfois braver les interdits pour se sentir vivant. C’est pourquoi on ne peut pas vraiment se fier à lui, il est très attaché à sa liberté. Même s'il n'a jamais su voler, même s'il n'a plus ses ailes, s’il subit des défaites, il se relèvera encore et encore jusqu’à ce qu’il obtienne les clés du ciel.

Ce ciel qui lui rappelle où se situe sa maison. Ce ciel qui lui rappelle son péché, celui d’avoir été trop faible… Sa quête de puissance liée à son passé lui permet en même temps d’atteindre son but, celui de toujours mieux contrôler l’information dans le monde pour éviter que des conflits inutiles n'éclatent, que la paix perdurent et que la vérité soit distillée bien que diffusée tout de même, bien entendu.


Description Physique :

Ces cheveux blancs immaculés, cette peau pale comme le cristal et ces vêtements tout aussi clairs, tout concorde avec l’idée qu’on se fait de lui comme étant un homme de lumière. Dégageant une étrange sensation, certes, mais tout de même. Il parait évident que même s’il a l’allure d’un ange, ce n’est pas entièrement le cas. Parce que derrière ces lunettes noires qu’il porte constamment la journée, se cache une lueur macabre, une pupille pourpre aussi sinistre que l’ombre ténébreuse qui reflète sa silhouette.

N’étant pas gâté par la nature, Hotaru a maintenant des yeux vayrons en plus d’être né albinos. C’est le cas depuis qu’il a subi son traumatisme sur l’ile de ses ancêtres, lorsqu'il est descendu vers les mers Bleues. Blessure psychologique qui ne cicatrisera jamais. Son caractère a changé du tout au tout depuis. Et son œil grisâtre est la seule preuve de l’existence de son ancienne personnalité. C’est une facette de lui-même qu’il n’assume pas, voila pourquoi il masque toujours cet œil avec ses mèches de cheveux.  Ou bien il met des lunettes de soleil. Etant albinos, il est bien obligé d’en porter la journée puisqu’il est très sensible à la lumière, autant ses yeux que sa peau. Quand il fait trop chaud, il est forcé de rester à l’abri pour ne pas cramer littéralement. A cause de cela, on pourrait le comparer à un fantôme plus qu’à un ange…

Mais en vérité, il est bel et bien un ange. Seulement, personne ne peut le deviner parce qu’il a sauvagement retiré ses ailes. A leur place dans son dos, se trouvent dorénavant deux longues cicatrices verticales. De toute façon, elles n’étaient pas tellement utiles puisqu’il ne pouvait voler même en leur possession. Maintenant, il est ce qu’on appelle un ange déchu, il n'est plus qu'un fantôme du passé. Apparence lumineuse qui vit parmi les ombres. Existence qui vieillit beaucoup plus lentement que les autres, accentuant ses airs de spectre. Encore un mystère lié à son lieu de naissance...

Mais ce n’est pas pour autant qu’il a honte. Au contraire, il reste le Métronome, cet homme qui se tient bien droit du haut de son mètre 92, même au cœur des ténèbres, fier de suivre un sentier de lumière au milieu de la déchéance générale. Il sera toujours malgré lui cette luciole qui guide les pauvres âmes perdues vers un lieu plus paisible. Il aura beau ne jamais tendre sa main pour aider autrui, il pourra se montrer insensible et froid, violent parfois, au final ce sera toujours pour la bonne cause. Parce qu’au fond de lui brûle la flamme de la justice, qui ne réclame qu’une chose : purifier le monde.


Histoire :

Il y a presque cent ans maintenant, un enfant fut trouvé par une jeune Skypienne dans un panier sur les rivages de la mer d'Opale. Suivant ses instincts maternelles, cette demoiselle décida d'élever Hotaru seule malgré la difficulté que cela représentait. Malgré son apparence peu commune et ses ailes différentes des leurs, elle l'aima comme son propre fils. Son enfance fut heureuse malgré la guerre qui sévissait depuis des siècles...

Peu de temps après l'avoir trouvé, la mère d'Hotaru se mit à flirter avec un Shandia. Rapidement, ils tombèrent amoureux l'un de l'autre et se marièrent en secret. L'albinos s'entendit tout de suite avec son père adoptif. Grâce à lui, il eut pas mal de privilèges. Un des rares avantages notamment, c’était qu’il avait l’autorisation de pénétrer à l’intérieur d’Upper Yard, la terre sacrée de Dieu. Grâce à cela, il aidait les Skypiens qui se perdaient à retrouver leur chemin avant d’attirer sur eux le courroux de leur souverain Veeraco. C’est pour cette raison qu'il fut surnommé la Luciole.

De caractère, il était aussi doux et bon que sa mère et aussi téméraire et têtu que son père. Malgré ce coté bienveillant qui l’habitait, les parents Skypiens le considéraient comme un monstre. Bizarrerie venue d'on ne sait où. Et selon eux, le fait qu’il soit albinos confirmait leurs dires. Certains disaient également que son père avait kidnappé sa mère, la forçant à venir sur Upper Yard contre sa volonté. Alors que ce n’était pas le cas. Hotaru savait très bien que sa mère avait suivi son père par amour tout en connaissant les risques. Malheureusement, elle fut tuée par accident lors d’une confrontation entre les Shandia et les Skypiens. Depuis ce scandale, tous ceux qui les connaissaient s’étaient mis à blâmer l’autre camp… A partir de ce jour, la famille du mari endeuillé prit le jeune albinos sous leurs ailes.

Hotaru savait que ce n’était la faute ni de l’un ni de l’autre, sa mère avait veillé à l’éduquer pour qu’il n’ait pas de préjugés. Pour lui, le réel fautif, c’était le mystère qui planait autour de l’ile. Pourquoi Upper Yard était-elle si spéciale ? Etait-ce réellement une bénédiction divine? Cela suffisait-il pour générer une guerre aussi sanglante ? Son père lui répétait sans cesse qu’il s’agissait de la terre de ses ancêtres, là où se trouvait auparavant la cité mythique de Shandora ! Et qu’ils étaient vraiment les héritiers légitimes ! Il aurait bien voulu y croire mais il sentait qu’il manquait des pièces au puzzle. Notamment, à cause du culte des Skypiens vis-à-vis de Vearth. S’ils connaissaient l’existence de cette terre sacrée eux aussi et qu’elle était liée à leur Dieu, il y avait forcément une explication derrière… Peut être qu’à l’époque, les Shandia et les Skypiens vivaient en paix sur cette fameuse terre mais que pour une raison inconnue ils auraient été séparés ! Ce qui expliquerait le contraste flagrant qui existe entre les deux terrains…

Autant dire que plein de questions demeuraient sans réponses. Et même si les gens considéraient Hotaru comme un monstre, il voulait arrêter les bains de sang… Alors il décida de tout faire pour se rapprocher de leur fameux Dieu. Il se disait que si un jour il pouvait monter tout en haut du haricot géant, il pourrait avoir des réponses. Parce que selon lui, avoir un souverain aussi strict et impitoyable ça ne faisait que prouver que celui-ci cachait quelque chose ! Donc, à partir du jour où il prit cette décision, il s’entraina avec son père pour devenir plus fort !! Bien sur, il ne négligeait pas pour autant sa tâche en tant que Luciole, qu’il estimait tout aussi importante.

Seulement, quelques uns des Shandias n’appréciaient pas cette initiative, ils la considéraient comme une traitrise. Estimant qu’il y aurait plus de risques qu’Hotaru dévoile des infos sur eux que Veeraco n’en dévoile sur leur passé. Même si l’albinos était digne de confiance, ils n’avaient pas tord mais bon, ce n’était pas une raison pour ne pas tenter l’expérience ! L’enjeu était tout de même la fin d’une guerre aux proportions trop importantes !! Quoiqu’il en soit, en voyant les compétences de combat rapproché d’Hotaru, les sbires des Prélats l’acceptèrent rapidement dans leurs rangs. Et au vu de la tête de certains de ses nouveaux collègues, au moins il ne sentait plus de mal-être par rapport à son apparence. Etre albinos, c’était limite être un beau gosse comparé à certains soldats, qui ressemblaient à moitié à des chèvres par exemple…

Pendant plusieurs mois, tout se passait bien. La roue de la fortune était même de son coté puisqu’il fut rapidement pris sous l’aile d’un Prélat en personne ! Jour après jour, il devint plus fort, entrainé par un nouveau maitre qui était de loin le plus fort qu’Hotaru n’avait jamais connu en ce qui concerne le combat au corps à corps. Il lui apprit notamment à être un parfait assassin, se fondant dans les ombres pour avancer vers sa proie en silence et la neutraliser en un coup.

Sa tache principale était de garder l’entrée de la résidence du palais. Puis, il y avait ses entrainements avec le Prélat et enfin, dès qu’il était libéré de son service, il retournait dans la forêt pour servir de Luciole. Personne ne lui demandait jamais des informations concernant les Shandias. Tant et si bien qu’il commençait à se sentir bien dans l’armée du Dieu de Skypiea. Jusqu’au jour de sa première mission en tant que disciple du Prélat…

Il devait éradiquer un village Shandia. Et pas n’importe lequel… Le sien !! Quand Hotaru leva les yeux, bouleversé, pour chercher le regard de son maitre en espérant que tout cela n’était qu’une mauvaise plaisanterie, il fut choqué de trouver un sourire sadique sur les lèvres du Prélat qui l’avait formé. Alors il comprit. Il sut qu’il avait trahi son peuple en se laissant pister par celui qui cachait sa présence mieux que personne… Il avait mené les sbires du tyran jusque chez lui… Et maintenant, il devait exécuter sa mission ou ce serait lui qui se ferait exécuter… Les larmes aux yeux, il supplia le Prélat :

« Vous… Vous ne pouvez pas me demander de faire ça… Vous ne voulez tout de même pas que je tue ma famille!!! »

Prenant un air compatissant peu convaincant, le Prélat fit mine de le consoler :

« Mais non voyons, nous ne ferions jamais une chose pareille ! Pour te remercier de tes loyaux services, ils seront épargnés ! Mais cela n’est valable que pour ta famille… Et seulement si tu mènes les troupes vers ce village comme le stipule ta mission ! Afin d’éradiquer ces vermines. Hihihi »

Choqué, il était perdu… Il ne pouvait pas faire ca… C’était impensable. Il fallait qu’il aille les prévenir ! Mais en faisant cela, il allait trahir l’armée, il serait pourchassé et tué ! Mais bon, Hotaru se disait qu’en partant en exil après, il pourrait peut être survivre.

« Par contre, je ne te conseille pas de nous trahir. En vérité, les troupes sont déjà sur place, elles n’attendent que ton ordre pour attaquer ! Si tu tentes quoi que ce soit, ta famille sera exécutée avec le reste !! »

Piégé… Il était complètement piégé. Il n’avait d’autres choix que d’obéir… Pour le bien des siens. Enfin… de sa famille. Les siens allaient être massacrés. Par sa faute. Tous ses amis qui se sont montrés bons envers lui, jeunes et vieux, ils allaient tous mourir. Comme ils l’avaient pressenti quand il s’est enrôlé… Il aurait dû les écouter. Il aurait dû renoncer à cette utopie inaccessible. La guerre ne connaitrait jamais de fin… A moins que tout son peuple ne soit supprimé. Et même si aujourd’hui il ne s’agissait que d’un village Shandia parmi tant d’autres, c’était déjà trop. Ce qu’il allait faire était horrible…

Et quand il donna l’ordre aux troupes d’attaquer, Hotaru ne pouvait plus discerner ce qui était le plus horrible. Voir les cadavres de tous ceux qu’il connaissait s’entasser au milieu de son village en train de périr par les flammes ou bien le regard menaçant de sa propre famille… De son père…

Le soir, alors qu’il s’était isolé dans sa chambre dans la résidence du Prélat, trop faible pour affronter le regard de ses ainées plus longtemps, trop lâche pour aller les aider à enterrer ses amis, il restait là, traumatisé. Le souvenir du massacre de son village passait en boucle dans son esprit, devant ses yeux, comme si l’effusion de sang ne pouvait s’arrêter… Il transpirait à grosses gouttes. Il voulait crier mais aucun son ne sortait de sa bouche. Il en devenait fou. C’était plus fort que lui, son cerveau ne faisait que rembobiner sa mémoire pour revivre ce moment horrible. Il ne désirait plus qu’une chose, se tirer une balle dans la tête pour arrêter cette torture…

Il prit son pistolet et le plaça contre sa tempe, prêt à en finir. Mais il n'arrivait pas à activer la gâchette... Malgré ses souffrances, il ne parvenait pas à rassembler le courage de s’ôter la vie. C'était un lâche après tout. Au bout d'une longue hésitation qui semblait durer un éternité, il se résigna. Baissant son arme, il dût faire avec ce choix forcé. A partir de cet instant, sa vie ne fut que quotidien creux et monotonie permanente. Ajouté à cela, une culpabilité indélébile qui ne s'effaçait pas malgré le temps qui passait. Le pire, ce fut de voir mourir de vieillesse cette même famille qu'il avait "sauvé" par son geste lors de ce fameux jour... Heureusement, la paix s'était installée, et un nouveau souverain était monté sur le trône. Du coup, il n'avait même plus besoin de servir de Luciole. C'était comme si on lui avait enlevé le peu qui lui donnait encore goût à la vie, comme si on avait écrasé jusqu'au dernier petit espoir qui lui restait. Il tenta néanmoins de trouver un moyen de se divertir en poursuivant son ancienne quête de la vérité. Grâce à ses compétences acquises avec l'ancien Prélat, il pouvait se faufiler dans le palais et jouer les espions. En faisant cela, il put mettre la main sur de nombreux documents intéressants. Principalement, ceux qui parlaient d'une terre légendaire, lointaine et mystérieuse. Synonyme de nouveau départ.  

Alors un jour il se décida. Même si jamais personne n’était revenu pour confirmer la véracité de ces légendes, Hotaru se disait que c’était une bonne façon de tester son destin. Il pouvait mourir en suivant cette fable alors autant tenter le tout pour le tout ! Et s’il y survivait, ce serait parce que le monde avait encore besoin de lui vivant… Mais dans son esprit, il n’envisageait même pas cette possibilité.

Sans autres affaires pour le voyage qu’une barque, l’ancien soldat de Dieu prit les flots en direction de la mer Blanche, pour commencer. Il ne rencontra aucune difficulté sur le chemin. Rapidement, il se trouva au milieu de cette immense étendue nuageuse sur laquelle il devait naviguer. La consistance de l’« eau » était différente de celle qu’il connaissait. Malgré la singularité de cette découverte, cela ne retint que quelques secondes son attention. Il n’avait plus vraiment le gout pour la vie. Tout ce qui l’intéressait, c’était de mourir. Alors il lança son bateau dans une direction au hasard avec malgré tout au fin fond de son cœur ce mince espoir qui lui disait que la mort n’était pas la solution. C’était sa voix de lâche qui parlait. Parce qu’il fallait du courage pour mourir. Pour l’instant, il allait bien alors ce n’était pas si difficile d’entreprendre cette quête suicidaire. Mais quand il commencera à être rongé par la faim et la soif, il savait que ses recherches seraient beaucoup plus intenses, ses efforts plus conséquents, parce qu’il tenait à la vie. Malgré ses péchés.

Il ne savait plus depuis combien de temps son Breath-Dial était épuisé mais maintenant il pagayait. Cela lui paraissait une éternité qu’il avait quitté son ile natale. Et le décor n’avait pas changé d’un poil. Comme il l’avait anticipé, il était en train de pagayer plus vite, nerveusement. La faim et la soif commençait à se faire ressentir alors il ne voulait pas se laisser abattre. L’idée de se suicider de cette façon lui apparaissait maintenant comme une terrible idée. Il allait agoniser pendant des jours avant de finalement trouver la mort, c’était horrible ! Et plus il avançait, plus il avait l’impression de s’éloigner de son but. Et s’il se dirigeait dans la direction opposée à celle qu’il devait prendre ? De toute façon, il n’avait aucun moyen de le savoir… Pourquoi avoir décidé de tout miser sur une légende ? C’était complètement idiot ! Personne ne fait ça !! D’un autre coté, mourir ainsi c’était une juste punition pour ce qu’il avait fait… Pour avoir tué autant de ses proches, il devait au moins agoniser pendant plusieurs heures…

Son cerveau était vide. Il n’avait même plus la force de penser à quoi que ce soit. Cela devait faire au moins plus d’une semaine qu’il était parti, assurément. Tout espoir en lui s’était évaporé. Il avait arrêté de pagayer. Pourtant, une flamme ardente en lui le secouait de temps en temps, pour qu’il reprenne ses efforts et qu’il tente de survivre, même si ces fameux efforts semblaient vains. Un combat intérieur faisait alors rage dans ces moments là. Sa rage de vivre contre son dépit, sa volonté d’une juste punition contre une autre volonté, celle de vivre pour se racheter. Mais la violence exacerbée de ce débat intellectuel était trop forte pour son corps en manque de ressources, il était trop faible physiquement pour supporter tant de véhémence mentale. Tant et si bien que son cerveau disjoncta ! Rupture d’anévrisme.

Quand il se réveilla, il se trouvait dans un lit, dans une maison qu’il ne connaissait pas. Il ignorait que sa barque avait finalement atteint l’extrémité Est de la mer Blanche, au lieu appelé Heaven’s Gate et que lors de sa descente vers les mers Bleues, une sorte de Ballon Poulpe avait ralenti sa chute pour qu’il atterrisse en douceur dans ce tout nouveau monde. Balloté par les vagues, il avait dérivé jusqu’à l’ile la plus proche, où une bonne âme l’avait recueilli.

« Ca y est, tu te réveilles enfin ? »

Ne voyant pas qui lui parlait, il se redressa, difficilement. Il aperçut alors une jeune femme aux longs cheveux blancs, debout non loin de lui. Portant une main à son front, il faillit tomber dans les pommes mais la demoiselle d’à coté l’aida à s’adosser contre le montant du lit.

« Il faut que tu manges, pour reprendre des forces. Je t’ai déjà fait boire beaucoup d’eau mais ca ne suffit pas. Tiens, j’ai récupéré ça pour toi. J’espère que tu me rendras bien cette faveur que je te fais ! »

Lorsqu’il essaya de lever son bras pour amener la nourriture jusqu’à sa bouche, il eut l’impression que celui-ci était vidé de toute force, comme si le sang ne parcourait plus ses veines…

« Ah non hein, je t’ai déjà sauvé la vie, je t’ai amené ici et je t’ai trouvé de la bouffe mais compte pas sur moi pour te donner la becquée ! »

Parvenant à tendre le bras vers elle pour lui montrer qu’il ne comptait pas du tout lui demander ça, il rassembla toute son énergie et lentement, il parvint à avaler les denrées offertes. Cela lui procura tellement de bien qu’il avait l’impression de sentir son corps revivre au fur et à mesure que les aliments digérés descendaient le long de son œsophage. Il réussit à ingurgiter son plat de plus en plus vite.

« Tiens, je me disais bien qu’un plat ne te suffirait pas… Pas la peine de faire le chien battu, mange ! »

Mais Hotaru ne faisait pas le chien battu. Depuis qu’il s’était réveillé, il n’avait pas dit un mot et son visage n’exprimait aucune émotion. Et pour les jours qui suivirent, il en fut de même. Malgré le manque de réactivité de l’albinos, la jeune femme lui apportait à manger trois fois par jour. Même si elle avait cette façade nonchalante, elle prenait quand même soin de lui, à sa façon. Avec le temps, il se mit à lui parler, un peu, les rares fois où elle venait dans sa chambre. C’est comme ça qu’il sut qu’elle s’appelait Hayley, que ce n’était pas chez elle mais qu’elle lui payait la location de la chambre à l’auberge et qu’elle faisait partie de la Marine. Lui-même se présenta en lui donnant son prénom. Mais c’est tout ce qu’il daigna lui offrir comme information.

Elle put en savoir un peu plus sur lui au moment où il se charcuta les ailes ! Heureusement, elle était douée en médecine. Elle stoppa l’hémorragie et put limiter la casse. Mais il avait réussi à se débarrasser de ses plumes pour de bon. Elle n’arrivait pas à comprendre son comportement mais elle ne lui posait pas non plus de questions. Au final, c’est lui qui se confia en elle, tandis qu’elle le recousait. Parce qu’il sentait que c’était la moindre des choses.

« Si tu te demandes, je suis bien un ange. Je viens de Skypiea, je ne sais pas si tu connais mais c’est très loin d’ici. Preuve en est que j’ai failli mourir pour venir jusqu’ici. Non, on peut dire que je suis mort en cours de route. Mais pour une raison que j’ignore, je suis toujours là, à moitié… dit-il en portant la main à son œil gris… Je te remercie pour tout ce que tu as fait pour moi, sache que je te rembourserais jusqu’au dernier extol tout ce que je te dois. J’ai également une dette de sang envers toi. Je compte rejoindre les rangs de la Marine, comme toi. Je suis très intéressé par les postes proposés par le Cipher Pol. Je compte suivre la formation et te rejoindre ensuite au plus vite pour respecter ma promesse, celle de te protéger au péril de ma vie ! »




Dernière édition par Mashiro Hotaru le Mer 29 Avr - 12:05, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 340
Fonction : Médecin
Localisation : Whyskey Peak
MessageSujet: Re: Réminiscence d'une luciole (Fini)  Lun 27 Avr - 16:02

Salut salut ! ^^

320PA Parce que je suis dedans !!! Et CAY TOUT ! *Se fait tabasser par les autres*

Bon d'accord, je dois tout de même rester impartiale. J'aime beaucoup le personnage autant physiquement que mentalement. Déjà, je suis amoureuse des albinos, c'est un goût personnel donc ça ne pourra pas entrer dans ma note mais je le dis. Tes descriptions sont cependant très intéressantes et j'aime bien. J'aurai juste aimer en savoir un peu plus sur sa corpulence et sa taille.

Pour ce qui est de l'histoire, je la trouve très originale. J'aime beaucoup la façon dont tu introduis la déprime de ton personnage. Tu as également très bien cerné le mien et les dialogues lui vont bien. C'est vrai que c'est un peu une profiteuse et une crevure, mais elle a tout de même une petite part d'humanité et je pense qu'on pourra être très coupain tous les deux. En revanche, je pense qu'un petit paragraphe qui nous parle de ton intégration dans le CP n'aurait pas été de trop. C'est peut-être mon seul petit regret concernant l'histoire. Sinon le reste, j'aime beaucoup puis c'est très bien écrit. Je n'ai vu aucune faute en tout cas, peut-être une petite bien rien de bien méchant.

Pour ma part ce sera 165PA, pas de surnom pour le moment. Attendons déjà que tu te fasses une petite réputation dans le gouvernement. J'accepte également la réservation du Horo que tu débloqueras en seconde capa' dès 400PA (avec une quête bien entendu). Pour le grade, ce sera agent tout simplement.

Voilou voilou, en attente d'une seconde validation et hâte de pouvoir RP avec toi !

_______________________________

322D9775-6EAB-4A25-B51A-D2E21416789E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t214-hayley-schwartz

Messages : 25
Fonction : Membre du CP-8
MessageSujet: Re: Réminiscence d'une luciole (Fini)  Lun 27 Avr - 16:27

Merci beaucoup pour ce commentaire qui me fait plaisir et me rassure, j'avais peur de ne pas avoir bien géré ton perso x) (et je suis ravi que tu sois amoureuse des albinos haha).

En ce qui concerne mon intégration au CP, je voulais rédiger ça en rp pour faire ça bien.
Notamment pour l'apprentissage du Roku ^^

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirate
avatarPirate
Silence


Messages : 334
Fonction : Second
Localisation : Avec ta femme
MessageSujet: Re: Réminiscence d'une luciole (Fini)  Mer 29 Avr - 14:41

Je suis beaucoup moins fan que ma collègue des albinos, qui sont assez clichés au final je trouve. Même si les yeux verrons ici font une petite originalité agréable au final. Peut être un peu trop lisse au niveau de la psyché, oui, il est tourmenté, mais malgré, il tout pour faire un soldat parfait et puissant. Manque un petit truc qui serait venu contrasté avec tout ça, l'incapacité de donner des ordres ou bien simplement un problème avec les armes à feu. Ce genre chose aurait rajouté pas mal poids au perso' je pense.

Enfin, l'histoire elle est très bonne, et le BG de l'île bien intégré. Tu as fais quelque chose de complet et ça c'est vraiment bien. Par contre, petit détail encore sur la fin. Tu pars "un jour", donc bon, c'est vague et ça peut passer, mais la paix arrive en 1527, donc si ton perso' ne la voit pas venir, il doit partir avant, sachant qu'on est en 1600, y'a un gros blanc quand même à combler, donc voir si tu ne veux pas rajouter un peu de chose là ou simplement rester avec ça XD

Petit truc qui coince, comme t'as dit Hay, aucune trace de ton incorporation dans le CP ni de ton entraînement au Roku ou quoi que ce soit, ce qui est extrêmement dommage et manque vraiment pour rendre ta fiche plus complète. Même si tu vas le faire en rp, ça aurait été bien de le faire figurer ici, même de façon très résumé.

Te voilà donc avec 165 PA de ma part, ce qui te fait le même total vu que c'est la note que t'as mise Hay. Pas de surnom aussi. Et on verra de tout façon en pratique pour le fruit avec la fiche technique.


_______________________________
Come join the murder, come fly with black ! We'll give you freedom from the human trap !


D1E4F2A2-0E81-4D6F-8ABE-0FC04A18A4F6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t133-chapitre-final-livre-de-si

Messages : 25
Fonction : Membre du CP-8
MessageSujet: Re: Réminiscence d'une luciole (Fini)  Mer 29 Avr - 15:05

Oui je ne pense pas que je vais maitriser mon perso dès les premières lignes donc je compte bien lui rajouter des défauts au fur et à mesure. J'ai déjà lancé quelques petites idées à ce propos en disant que tant qu'il est propre, il ne culpabilise pas, donc s'il commence à se salir les mains de façon conséquente, il pourrait perdre les pédales. Que tout ce qui n'est pas symétrique et ordonné le mettrait hors de lui du coup il aurait un comportement irrationnel dans ces moments là et puis l'addiction à l'adrénaline aussi ca le rendra plus impulsif qu'il ne l'est, créant ainsi un conflit entre ses pulsions et sa retenue habituelle. Enfin voila, j'avais l'intention de rajouter des aspects plus comiques de toute façon avec le temps oui =)

J'ai bien précisé pourtant qu'il voit la paix s'installer et qu'un nouveau souverain prenait les rennes du pouvoir ^^ C'est à ce moment là qu'il s'"amuse" à faire l'espion !

Pour le CP, oui... Je rajouterais peut être un petit paragraphe à l'occasion ! (si les prez ne sont pas verrouillée)

En tout cas merci pour la validation !!! =)

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Réminiscence d'une luciole (Fini)  

Revenir en haut Aller en bas
 

Réminiscence d'une luciole (Fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece New Order :: Administratif :: Espace Joueurs :: Présentations :: Présentations Validées-