AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Màni Söderström [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 7
Fonction : Médecin
MessageSujet: Màni Söderström [Terminé]  Dim 12 Avr - 21:36

Màni Söderström


Nom : Sôderström
Prénom : Màni.
Âge : 30 ans.
Lieu de naissance : Il ne sait même pas où il est né après tout ses parents étaient des gens du voyage et ne faisaient pas spécialement attention au lieu de naissance de leurs gamins.
Race : Ange.
Faction / Grade : Pirate.
Métier/Rôle sur un navire : Médecin.
But : Manger les gens pour les libérer (délivrer ♫)
Surnom :
Mer de départ : Grand Line.

Capacité : Ayant été autrefois dans une compagnie de spectacles et étant également le fils du médecin il a aussi bien apprit la médecin qu'à jouer le petit singe en faisant les acrobaties. Il connait donc l'art du spectacle (danse, chant, acrobatie, lancer de couteaux, etc....) et de la guérison qui sera par la suite amélioré en art des poisons.


Description Physique :
Malheureusement on ne pense pas toujours que les personnes les plus beaux à la belle gueule d'ange puissent être des fous dangereux, surtout lorsque ce sont des anges. Peut-être parce que leurs victimes fuiraient dès qu'ils les verraient? Sans doute. Fort heureusement pour Màni il a ce physique fort plaisant qui attire du monde. Oui, c'est quelqu'un de très charmant qui réussi à faire rougir les pauvres femmes en manque d'amour. En effet, imaginez un grand blonds aux yeux bleus qui vous adresse un magnifique sourire digne d'une publicité Colgate, il y a de quoi s'embraser les jours jeunes filles, et oui. Il a la classe malgré ses cheveux coupés courts d'une façon militaire, soit au bol pour que ce ne soit pas dérangeant lors de ses parties de "chasse" et pour se battre. Aussi est-il plus hygiénique d'avoir une tête de Playmobil lorsque nous sommes médecin afin d'éviter d'avoir à mettre des cheveux sur les blessures, de les voir baigner dans du sang ou même d'en laisser traîner un dans un de ses remèdes. Même s'il est beau les patients ne seraient pas contents de trouver dans leur médicament un fil doré provenant de la tête de Màni. Peut-être le trouverez-vous sans doute niais à le voir sourire pour un rien, ne serait-ce que pour voir un chiot jouer avec sa queue, des fleurs qui commencent à éclore ou une autre niaiserie de princesse dans ce genre mais apprenez que s'il venait à ce que vous commencer à lui chercher les noises ou qu'il ne commence pas du tout à vous aimer il abandonnera ce visage gamin pour en arborer un autre : celui d'une personne violente, agressive. Oh oui, s'il ne vous aime pas il vous fait bien comprendre qu'il veut juste vous manger. Et donc si vous voyez son mauvais regard... faites bien attention à vous d'autant plus qu'il n'est pas chétif. Oh que non, notre cannibale mesure bien le mètre quatre-vingt dix pour quatre-vingt dix-huit kilogrammes de muscles qui sont bien dessinés. Oh oui, il est bien musclé comme il le faut le monsieur, il est juste dommage que sur son corps on puisse également remarquer des cicatrices par-ci par-là en grande quantité -voir dans l'histoire. Et comme pour chaque Ange nous pouvons voir sur ses omoplates deux petites ailes qui ne servent strictement à rien. Mais il essaie de les cacher du mieux qu'il peut avec ses vêtements.

Ah oui, il a aucun style vestimentaire. S'il peut parfois porter du militaire il peut également porter quelque chose de plus décontracté mais s'il y a bien un accessoire dont il ne peut pas se séparer c'est bel et bien un collier vert qu'il garde toujours autour du cou.


Description Psychologique :

Pourquoi vit-on? Pourquoi nous battons-nous pour survivre? A quoi ça sert puisque plus tard nous finirons tous un jour ou l'autre six pieds sous terre ou dans les profondeurs de l'océan? Et puis qui a décidé de qui va devenir quoi? Pourquoi est-ce que des gens vivent dans le bonheur complet tandis que d'autres meurent dans le froid, la sueur et la faim? Oui, mon petit, tu n'as pas le choix ; soit tu as la chance d'être riche et de mener une vie de rêve soit tu as le malheur de devenir celui qui va tramer toute sa vie pour assurer la survie de sa famille. Et comme si cela ne suffisait pas vous finirez par crever d'une manière fort médiocre et vous aurez été inutile toute votre vie. A quoi sert donc de vivre? C'est la question que se pose Màni ; pourquoi vit-on inutilement dans un monde rempli d'injustice? Pour rien. Alors autant se donner une raison de vivre alors et c'est pour cela qu'il s'est donné un but qui est hors du commun : celui de dévorer les pauvres âmes innocentes pour les libérer. Et pour ceux qu'ils en ont trouvés un et qui ont des problèmes il n'hésite pas à manger leurs persécuteurs. Il se voit comme un grand héros, un homme qui apporte la paix. Quoi? Lui? Avoir un grain? Non à peine.... Disons que oui monsieur aime manger la chair humaine. Est-ce qu'il en a toujours mangé? Non voyons, mais ce sera à voir plus tard dans son histoire. Il doit bien avouer qu'au début il a eu du mal à prendre le bras de son camarade pour le dévorer mais à présent il n'est plus une gêne pour lui de tuer quelqu'un pour lui arracher le cœur et le cuisiner avec une magnifique sauce au poivre accompagné de ses petits légumes. Et quand je parle de légumes, je parle bien des petits papys à qui il a abrégé les souffrances, hahahahaha..... Hum okay, j'arrête mon humour noir.

Comme vous devez le savoir le cannibalisme engendre quelques maladies mentales et bien sûr notre pauvre médecin n'a pas un grain mais complètement tout le moulin. Il est souriant, c'est vrai, mais se comporte comme un vrai gamin. Il court, saute de partout, sifflote, danse et fait le fou n'importe où et à n'importe quel moment. Certes, il s'amuse énormément mais on ne peut pas dire qu'il a l'air adulte lors de ses petits instants de folie qu'il peut toutefois contrôler lorsqu'il part en chasse ou qu'il discute sérieusement avec quelqu'un. Bon, ce n'est pas vraiment quelque chose de mauvais en soit mais la suite peut toutefois laisser n'importe qui perplexe rien qu'en le voyant. En effet, imaginez-vous vous promener tranquillement dans la rue avant de tomber sur un grand gaillard blond qui commencer à pleurer en marchant sous prétexte qu'il ferait mal au sol à chacun de ses pas. Pour lui les objets ont une âme. Son intuition? Lorsqu'il sent qu'il est en danger il ne se le dit pas dans la tête qu'il devrait faire attention : ce sera le meuble le plus proche qui lui dira d'être plus prudent. Il a même nommé sa main Colline. Comme ça, si jamais toi, petit inconscient, tu le provoques trop, il tend Colline... 0/

Histoire :

Tu te réveilles avec un gros mal de crâne. Tu te demande ce qui s'est passé, pourquoi est-ce que tu sens  l'arrière de ton crâne une insurmontable douleur. Tu es couché au sol et tu peux sentir la fraîcheur du carrelage. Tu as froid. Tu regarde autour de toi et tu peux en conclure que tu es dans une pièce où les meubles sont en piteux état. Sur l'un d'eux un homme y est assis et il te regarde avec un grand sourire que tu n'aimes pas. Il faut fuir, voilà ce que ton instinct te dit. Alors tu tente de te relever avec tes bras avant de te rendre compte que ceux-ci sont attachés et qu'il en est de même pour tes jambes. Tu te débat dans l'espoir de pouvoir te libérer des liens mais en vain. Enfin l'homme arrive prêt de toi avec un grand sourire que tu n'aimes pas. Oui. Tu devine facilement que tu vas passer une très mauvaise journée qui te montre un papier.

"C'est bon, tu es enfin réveillé(e)?"

Tu regardes le type en face de toi qui s'amuse à caresser ton visage. Grand, blond aux yeux bleus, tu es en face d'une charmante personne. Tu as même du mal à croire qu'il te veuille du mal mais bon : ce sont souvent ceux qui ont une bonne tête qui sont les plus dangereux. Le voyant prendre un couteau tu espère qu'il te libère de ces cordes. Il montre de nouveau une feuille:

"Bon alors, je commence par quoi? Par le ventre, les yeux ou les jambes?"

Tu trembles de peur : ton heure est venue et tu vas te faire tuer par un blondin qui réfléchit, l'air hésitant. Dois-tu parler? Dois-tu te taire? Non, tu n'en sais rien mais il faut essayer de faire quelque chose pour sauver ta peau. Mais finalement, que vas-tu faire? Tu es attaché(e) et l'armoire à glace en face de toi pourrait bien te briser la nuque. Bon, autant savoir au moins ce qu'il va faire de toi, n'est-ce pas?

"Que.... qu'est-ce que vous allez me faire?"

Le blond écrit de nouveau pour te répondre :

"Te manger bien évidement."

Tu te mets de trembler de plus bel : on va te manger, te dévorer que ce soit crû ou cuit. C'est vrai que ça fait bizarre lorsqu'on t'annonce que tu vas finir dans un estomac mais il y a tellement de malades mentaux dans le monde que tu te dis qu'il n'est pas improbable qu'il y ait des cannibales. Voyant cet inconnu jouer adroitement avec le couteau tu décide malgré ta peur d'engager une sorte de conversation ne serait-ce le temps de voir quelqu'un venir à ton aide.

"Vous êtes.... vous êtes cuisinier?"

L'homme aux yeux bleus te regarde et un frisson te parcourt le dos puisque tu ne sais pas s'il aurait été préférable de te taire. Tu le vois sourire légèrement et répondre de la même façon que les fois précédentes;

"Non, je suis médecin à la base, mais j'avoue qu'il ne m'aurait pas déplu d'être cuisinier."
-Mais al... alors pourquoi avoir.... avoir choisis d'être... m... médecin?

Bon sang, ce type ne sent pas non plus l'idiotie et tu sais qu'il va se rendre compte que tu essaie de gagner du temps. Mais voilà que quelque chose de surprenant arrive : le bouffeur de chair pose doucement son couteau pour écrire:

"Je n'ai pas vraiment eu le choix figure-toi. Ce sont mes parents qui ont choisi de me faire médecin puisque eux-même l'étaient. Je suis né dans une troupe de cirque et aussi bien mon père que ma mère s'occupaient de soigner les blessés. Etant le plus âgé de ma fratrie j'étais forcé de poursuivre leur voie et je dois bien avouer que ça me plaisait en soit. Je n'avais jamais goûté à ce moment-là à la chair humaine et jamais je n'avais touché à la cuisine. Mais bon, peut-être je devrais commencer par couper ta langue..."

Cet homme a l'air pipelet -muet mais pipelet, allez chercher l'erreur- et il vaut mieux en profiter pour le forcer à "parler" davantage de lui. Peut-être qu'à un moment ou un autre les secours vont arriver.

"Mais.... mais com... comment vous avez goûté à... à la chair humaine?"

En fait tu ne veux pas savoir, non, tu sais très bien qu'il va te raconter quelque chose de très glauque. Oh et puis, tant que ça te sauve ne serait-ce qu'un peu la mise tu ne vas pas non plus en pleurer. Le cannibale laisse échapper un soupire.

"Ha lalala, les enfants, vous êtes si curieux. Mais soit, je vais te raconter ma vie tiens ♥"marque-t-il.
-Mais je... je ne suis pas un enf....

 Il pose son doigt sur ta bouche et s'assied vers toi. Il écrit sur plusieurs feuilles qu'il te présente, abîmant son calepin pour raconter sa vie.

"Alors.... comme je te l'ai déjà dis, je suis fils de médecins et j'ai du suivre la voie de mes parents, pratiquer le même métier qu'eux. Mais ce que je ne t'ai pas dis était que j'aidais également les autres membres de la troupe lors de leur spectacle. J'ai appris alors dès mon plus jeune âge à jouer l'acrobate rien que pour aider mes camarades. Mais bon, on voyageait de partout et tout allait pour le bien dans le meilleur des mondes. J'étais heureux si on peut le dire même si parfois j'avais quelques soucis avec mes sœurs qui s'amusaient à me travestir rien que pour leur petit bonheur. Quand même c'est peste une sœur, tu ne trouves pas?"
-Et bien... c'est que....
-Oui tu es d'accord avec moi. De toute façon tout le monde est d'accord avec moi. Ah lala, mais voilà Dominique....
-Je.... je m'appelle....

Il te frappe doucement.

"Oh ton prénom n'est qu'un détail! Bon où en était-je? Ah oui, voilà.... Je passa mon adolescence puis devint un jeune homme, un vrai gaillard tu vois. Ouh on me remarquait de loin avec ma grande taille et mes cadettes avaient proposés à la troupe de faire de moi une bête de foire, ce qui fut refusé bien sûr. Ha les petites pestes. Un jour nous nous sommes faits remarquer par les nobles d'une île de North Blue et ceux-ci nous ont conviés à une fête donnée chez leur seigneur pour nous puissions nous représenter. Hélas la maladie s'est abattue sur notre troupe et seuls mes sœurs et quelques-uns d'entre nous ont été épargnés. Du coup nous nous sommes décidés à aller tous seuls pour quand même représenter notre cirque et ce fut sans doute là une très mauvaise idée de ma part. Comme nous ne pouvions présenter ni animaux sauvages ni même monter ne serait-ce que quelque poteaux pour présenter un numéro correct nous étions décidés à présenter de la danse avec acrobaties. Qui aurait crû que j'aurai tapé dans l’œil de la fille du seigneur qui demanda alors à son père de me présenter à elle. C'est ce qu'il a fait et la jeune demoiselle m'a fait des yeux doux toute la soirée et comme j'ai toujours été honnête je lui ai clairement dit le fond de ma pensée : elle pouvait toujours courir pour s'attendre à quelque chose de ma part. Hop, elle l'a mal pris et aussi mauvais que la tarte aux pommes de la boulangère d'à côté -oh oui, je ne te conseille d'aller chez Apeul & Stive c'est dégoûtant- elle s'est donc mis à crier que j'étais en train de la tripoter. Mais tu te rends compte de la chose? Eurk, toucher à une petite fifille à son papa, une gamine pourrie gâtée, jamais je ne ferais ça. Sauf pour la manger."

Tu le vois changer de place : il s'étale devant toi en posant son calepin devant lui.

"Alors les gardes m'ont attrapés et m'ont jeté dans la cave qui servait également de cachot. Ma famille a essayé à plusieurs fois de me sauver mais jamais ils n'ont réussi et ils ont du partir, impuissant. Je suis resté là, prisonnier jusqu'à ce qu'une sorte de guerre n'éclate. Oui Dominique, c'était il y a cinq ans lorsque l'autre débile a trouvé le One Piece. N'étant pas sûrs qu'ils allaient pouvoir faire leur loi comme avant les pirates du coin ont eu l'idée d'attaquer l'île sur laquelle on me tenait prisonnier. Mais comme ils étaient aussi cons qu'un manche à balai ils ont fait de moi leur esclave comme toutes les autres personnes qu'ils avaient capturés. Mais alors qu'ils s'en allaient retourner sur leur île avec leurs prisonniers ces cons firent naufrage... avec nous ! Les plus chanceux sont arrivés à nager jusqu'à l'île la plus proche, pour les autres il en était autrement mais ça Dominique, tu ne veux pas le savoir."

Tu soupires en te demandant s'il ne pourrait pas arrêter de t'appeler Dominique. Mince ! Tu t'appelles quand même....

"C'est LA qu'enfin commence vraiment mon histoire. Nous étions sommes tombés sur une île sauvage avec des tonnes d'indigènes! Oh oh ! Nous nous sommes faits attaqués par des sauvages qui nous ont aussitôt emmené dans leur village. Hop, un mort, hop, deux morts.... Ça faisait le bon repas. Si les autres essayaient de s'enfuir en vain je restais tranquille, devinant facilement qu'il ne servait à rien de s'en aller : nous étions prisonniers de cet enfer et rien ni personne ne pouvait nous sauver. Les jours passèrent puis les semaines... J'étais déjà affaibli à cause de mon premier emprisonnement par ces sales riches et celui-ci me rendit malade. On ne me choisissait par pour ma chair, je devais avoir l'air répugnant au vue de ces cannibales qui un jour m'ont proposés de manger. Etait-ce de la pitié ou non mais leur petit cadeau ne me fit pas plaisir au départ. Oh que non. Imagine qu'on t'emmène jusqu'au corps d'un camarade qui semblait avoir été étranglé au vue des marques présents sur son cou et ses yeux exorbités, ça fait quelque chose ! Alors quand on te donne un couteau et que l'on te fait mine de manger, je peux te dire que là tu es à deux doigts de t'évanouir. Mais lorsque tu crèves de faim mais qu'en plus c'est soit tu manges soit tu finis dans la marmite, que ferais-tu? Tu te laisserais jeûner encore en risquant de décevoir tes hôtes? Et bien tu vois j'ai préféré prendre le couteau, éventrer ce type devant moi et commencer à prendre le premier organe trouvé et le porter à ma bouche, tout crû. Je ne te cache pas que je pleurais en même temps que je me remplissais la panse. C'était le bon vieux temps, maintenant des humains j'en mange comme quinze!"

Tu as envie de vomir rien qu'à t'imaginer la scène. En plus ce muet commence vraiment à te faire peur : il est tout content d'écrire ça. On dirait presque qu'il est en pleine nostalgie. Il continue son histoire :

"Je ne sais pas pourquoi, ils ont appréciés que j'ai accepté leur cadeau. Peut-être voulaient-ils m'engraisser, faire en sorte que je sois en pleine forme pour pouvoir me manger par la suite mais il s'est avéré que par la suite ils ont de moi l'un des leurs. J'ai appris leur langue ou du moins décodé ce que voulaient dire leurs claquements de langues et leurs sifflements. Je pouvais communiquer avec eux, ce qui était génial pour un muet comme moi. Je chassais avec eux et je pratiquais avec eux leurs rituels de délivrance. Les humains que nous mangions étaient de pauvres âmes perdues qu'il fallait libérer. La plupart provenaient des prisonniers d'autres clans mais parfois il y en avait qui venait du village où j'étais. Puis un jour sont venus des pirates, de grands brigands qui voulaient s'arrêter sur l'île le temps de faire des provisions. Ils se firent attaquer par mes nouveaux camarades mais comme ils étaient en plus grand nombre mais également bien armés, ils les abattirent avec facilité. Pour m'éviter la mort je me suis présenté comme était un de leurs prisonniers et les ai supplié de me venir en aide. On y accepta. Ce fut sans doute une de leurs plus grosses erreurs."

Il change de position pour se mettre en position assise.

"Après les avoir remercié je me suis décidé de retourner à la chasse à l'homme. Oui je sais j'aurai pu essayer de me faire soigner pour m'empêcher de manger de la chair humaine mais c'était plus fort que moi, il fallait que je sauve ces âmes de l'Injustice. Qu'en pense-tu Dominique?"

Tu te prépare à répondre quelque chose lorsque soudainement tu le vois toucher de nouveau le couteau.

"Allez ma pauvre âme. Je vais te donner la chance de naître dans un monde meilleur..."

Il te plante la lame dans ta cuisse ; tu cries avant de sentir cette même arme à travers la gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 368
Fonction : Capitaine et Navigateur
Localisation : sur mon magma
MessageSujet: Re: Màni Söderström [Terminé]  Ven 24 Avr - 16:30

Salut et bienvenue sur OPNO, comment ça déjà dit ? M’enfou je te le dis encore !!

Bon et bien, les descriptions manquent quelques peu de précisions, comme le physique, tu aurais sans doute pu faire un peu plus, comme décrire son visage ou autre, précisé un peu plus ce qu’il porte comme vêtement. Pour la psychologie, un cannibale encore, d’ailleurs en plus pendant un moment j’ai cru que j’allais lire un texte philosophique… « A quoi sert donc de vivre ? » Vous avez 4 heures ! Bon ok, mis à part ça et un petit jeu de mot comment dire… Nul Razz la description psychologique est pas mal.

Pour ce qui est de l’histoire, c’est très bien raconté. On n’est quand même dans le cliché de l’orphelin mais ça n’arrive pas tout de suite, c’est qu’a partir d’un certain moment à cause de cette enfant gâtée, il faudrait tuer tous ces enfants gâtés je vous le dit moi ! Le fait qu’il raconte ça sur une feuille, alourdit un peu le texte je trouve car tu es obligé de faire de gros pavé pour expliquer son histoire, mais au bout d’un moment ce n’est pas trop dérangeant, on s’y fait rapidement. Un muet ? Le second du forum, j’aimerais bien voir ce que donnerais un rp avec l’autre muet, bref je ne vais pas rester là-dessus.

Mis à part ça, je ne vois rien d’autre à dire, à si quelques tournures un peu bizarre, mais pas beaucoup. De ce fait, je t’accorde 165 PA tu aurais pu attendre le 170 PA si tu avais fait une intégration du BG plus poussé dans ton histoire, car une petit ligne ou tu en parles, ce n’est pas énorme. Pour le surnom, Le Cannibale quoi c’est nul ? J’ai pas d’imagination c’est ça ? Et bien t’en auras pas ! A voir avec celui qui va faire ta seconde validation pour ce surnom, même si tu n’en as pas forcément besoin car la marine ne te connais pas encore.

Sur ce il n’y à plus qu’a attendre la seconde validation et au plaisir de se croiser INRP !

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t260-par-la-lave-il-regnera

Messages : 340
Fonction : Médecin
Localisation : Whyskey Peak
MessageSujet: Re: Màni Söderström [Terminé]  Sam 25 Avr - 22:25

Basoir !

Bon eh bien que dire. J'ai bien aimé la fiche dans sa totalité. J'avoue que le début de l'histoire à la seconde personne m'a un peu fait peur au début. Ayant lu plusieurs histoires de ce type, je n'aime pas trop parce que les gens ont tendance à en faire trop et on n'y comprend plus rien. Heureusement ici, ce n'était pas le cas. Finalement, c'était léger. Après comme Ardwyk, je trouve que c'est un peu court. Surtout pour l'histoire. J'aurai voulu en apprendre plus sur ce personnage, on reste alors sur notre faim. Je trouve qu'il aurait été plus marrant en pas muet ! Oui oui, c'est pas français comme phrase ! Mais après c'est ton choix bien entendu. Petite intégration du background bien trouvé. Quelques petites fautes mais rien de bien méchant.

M'bref, ce sera aussi 165PA pour ma part (donc total de 165PA avec la note d'Ard) mais pas de surnom ni même de prime. On attendra un peu pour tout ça ! Le temps que le personnage se démarque un peu plus. Je ne préfère pas m'aventurer dans le surnom du cannibale si finalement le perso est plus fou que cannibale même si les deux vont bien ensemble xD.

Voilou voilou ! Bon RP mon petit Lama ♥

_______________________________

322D9775-6EAB-4A25-B51A-D2E21416789E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t214-hayley-schwartz

Messages : 7
Fonction : Médecin
MessageSujet: Re: Màni Söderström [Terminé]  Dim 26 Avr - 12:35

Merci beaucoup pour votre accueil et la validation! Very Happy
Pour le surnom je préfère en effet attendre. Mon personnage vient juste de commencer alors je vois mal les forces de l'ordre lui donner déjà un surnom.
Merci encore. ^v^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sergent
avatarSergent
Ben Grant


Messages : 84
Fonction : Navigateur
MessageSujet: Re: Màni Söderström [Terminé]  Dim 26 Avr - 17:51

Soupe aux doigts de pieds pour tout le monde!

Welcome home Manimyman °°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Màni Söderström [Terminé]  

Revenir en haut Aller en bas
 

Màni Söderström [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece New Order :: Administratif :: Espace Joueurs :: Présentations :: Présentations Validées-