AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Quand le destin s'en méle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 62
Fonction : Canonnier
Localisation : Grand Line voie 2
Quand le destin s'en méle... Empty
MessageSujet: Quand le destin s'en méle...  Quand le destin s'en méle... EmptyLun 30 Mar - 21:22

Mer de Grand Line, début de soirée, ciel dégagé. Sur le fier navire qui vogue sur cet océan, trois hommes mangent en silence sur le pont. Depuis leur départ de Mutaito Island, les Bishoku ont la mine renfrognée.  Roy Marshall, le capitaine, et Lucas, le musicien, se trouvent désormais dans une chambre, mal en point. Cela fait maintenant plusieurs jours que le Garnished Pikes et son navigateur attitré, Archi, maintenait le cap indiqué par le Log Pose, et pour le moment, le temps était très clément, il n'avait eu que des journées ensoleillées, ce qui atténuait un peu le chagrin qu'éprouvait Tommy. Il s'en voulait encore énormément de n'avoir pu rien faire de plus pour sauver ses compagnons et cela se voyait sur son visage. Il passait ses journées à s’entraîner comme un forcené afin de ne plus jamais se retrouver dans une telle situation. Mais tout était sur le point de changer lorsqu'arriva par surprise, la plus grosse tempête que l'équipage ai connu.

Alors que le ciel était dégagé, des nuages noirs apparurent à une vitesse déconcertante, et avec eux, le vent et la pluie. La tempête fut si soudaine que le navire fut pris dans la tourmente. A chaque souffle , le bateau tanguait plus dangereusement et on pouvait entendre les tonneaux rouler dans la cale. Le jeune Morioka se retrouva projeté sur le coté droit du pont alors qu'il tentait de remonter la grand voile. Par chance il parvint à ne pas tomber en mer en s'agrippant sur le rebord mais son corps se retrouvait désormais du mauvais coté, et avec ses remous incessants, Morioka se retrouvait submergé par l'eau de mer, ce qui lui faisait peu à peu perdre ses forces. Il allait lâcher prise, ne parvenant plus à tenir lorsque la main d'Archi attrapa la sienne. Quelques secondes plus tard, notre héros était de nouveau sur le pont mais il n'eut que le temps de voir que c'était la fin. Un rocher de la taille du navire se dressait devant eux. Le navigateur avait lâché son poste pour le sauver, et cela allait coûter la vie à tout l'équipage. Tommy fonça vers le gouvernail, mais n'eut que le temps de mettre un grand coup qui fit virer le navire sur la droite. Ce n'était malheureusement pas suffisant pour éviter la catastrophe, le coté gauche du bateau entra en contact avec le rocher dans un grand fracas. Les dégâts ne semblaient pas gravissimes, mais c'était sans compter les vagues immenses qui firent chavirer un peu plus encore l'embarcation, ce qui eut pour effet de briser le mat et de propulser dans les airs Tommy qui parvint à s'accrocher à une corde attachée au mat. Le Garnished chavirait dans tous les sens, l'homme-magnétique avait dans la main droite une corde, sa main gauche enfonçant son chapeau au sommet de son crane et le vide sous ses pieds. Il ne savait pas du tout se que faisaient ses camarades, d'autant plus qu'il se faisait balancer dans tous les sens. Le mat se brisa complètement, et dans une tentative désespérée, Morioka donna une impulsion qui lui permit d'atteindre une planche de bois qui n'avait pas résisté au choc. Il était à présent immergé jusqu'au bassin, sonné et sentait ses forces se vidaient. La tempête faisait rage et la planche s'éloignait rapidement du navire. Le pirate ne pouvait plus rien faire pour le moment. Dans un dernier effort, il se hissa du mieux qu'il put afin de ne pas tomber à l'eau. Il n'avait pas d'autre choix, il laissait son destin agir, et du fond du cœur, il espérait que tous ses compagnons s'en sortent et se promis qu'un jour il les retrouveraient. Telles furent ses dernières pensées afin que ses yeux ne se ferment.

_______________________________
Quand le destin s'en méle... 1428574869-sign-new-1-cad-typ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t219-techniques-du-glouton-barj

Messages : 84
Fonction : Musicien
Localisation : Alambra
Quand le destin s'en méle... Empty
MessageSujet: Re: Quand le destin s'en méle...  Quand le destin s'en méle... EmptyMar 31 Mar - 15:28

Situation calme, les Bishokus ont réussis tant bien que mal à se tirer d’affaire. L’homme poisson avait été vaincu, la marine avait été semé, tout indiquait que la chance était du côté des marins. Le vent en poupe, c’est avec assurance qu’ils se dirigeaient vers la nouvelle position indiqué par le log pose. Par chance, personne de l’équipage n’eut été tué dans cette bataille incroyable. Roy respirait, mais était plongé dans un coma profond. Lucas, le petit dernier de la bande, était blessé mais se remettait tranquillement de ses blessures en se reposant. A ses côtés veillait son nouveau compagnon, le tigre récupéré sur le navire. Tout le monde était épuisé, mais la vigueur revint après quelques jours passés sur une mer calme.

Lucas se réveilla dans une chambre, le temps pour lui de s’accommoder à la lumière il se rappela de ce qu’il c’était produit. Il comprit qu’ils avaient réussi à reprendre la mer et à fuir. Il observa la pièce, le tigre était là à ses pieds et semblait dormir, aussi son instrument était soigneusement posé sur table. C’était une flûte traversière que Lucas avait pris le soin de modifié afin que le son qui en sort soit unique. Il quitta son lit et marcha lentement vers la table afin de récupérer ses effets, son bras lui faisait encore mal ainsi que son dos. Il est vrai qu’il eut été malmené durant le combat. Il marcha lentement vers la sortie, avant d’entendre quelqu’un respirer dans la pièce. Il y vit son capitaine Roy Marshall qui était encore inconscient. Ne voulant pas le réveillé et aussi pour prendre l’air, voir du monde, Lucas se redirigea vers la porte. En touchant la poigné il entendit son tigre s’agiter derrière lui, il semblait inquiet et s’approcha de Lucas rapidement. Le jeune homme ayant remarqué son changement brutal de comportement compris qu’il y avait peut-être un danger. La luminosité de la pièce avait changée, celle-ci était passé d’une couleur chaude et apaisant à froide et sombre. On pouvait sentir le bateau qui tanguait de plus en plus, les vagues se faisant de plus en plus forte et violente. Une tempête arrivait.

Le jeune homme se rappela l’une de ses mésaventures avec son ancien équipage, ou du moins son ancien équipage de tortionnaire qui le maintenait dans la calle du navire, avec qui il dût affronter de véritables typhons. D’expérience Lucas sait à quel point c’est dangereux lorsque l’on n’y ait pas préparer… Et force est de constaté que l’équipage actuel n’était pas assez nombreux pour affronter cela. Le temps que Lucas reprenne ses esprits, la pluie était déjà sur eux, le vent provenant de toute part poussait le navire dans tous les sens. Certainement que les voiles étaient encore dehors. Le courant et les vagues laissaient le pressentiment qu’ils allaient bientôt s’occuper de renverser le navire. Lucas voulait se précipiter dehors mais les balancements l’en empêchait le propulsant à l’arrière de la salle. Il ne pouvait se tenir à rien. Le tigre avait planté ses griffes sur le sol et contre le mur en bois pour s’agripper. Impossible d’être libre de ses mouvements il ne pouvait qu’attendre que les choses se calment.


*CRAC !*

Le navire venait de rentrer en collision avec un immense récif le faisant se briser en morceau. La salle où était Lucas n’y échappa pas. L’eau commençait à se faufiler dans la pièce et à son contact Lucas sentit ses forces le quitter. L’eau continuait de monter inondant totalement la salle, Lucas se faisait alors aspirer à l’extérieur du navire, coulant comme une brique. L’océan comme tombeau, il n’avait plus aucune force et ferma les yeux. C’était sans compter sur la puissance prodigieuse de son animal, qui combattit alors la tempête pour aller chercher son maître. Le tigre réussit à ramener Lucas à la surface en le maintenant dans sa gueule. L’animal courageux réussit à nager vers le rocher et pris de la hauteur pour échapper aux vagues. Leur avenir resta tout de même incertain, surtout qu’il n’y avait pas de traces des autres…

_______________________________

Quand le destin s'en méle... Signlu13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t262-el-maestro-del-silencio#10
Capitaine
Daryl DrakeCapitaine
Daryl Drake


Messages : 735
Fonction : Capitaine
Localisation : Sparthienna
Quand le destin s'en méle... Empty
MessageSujet: Re: Quand le destin s'en méle...  Quand le destin s'en méle... EmptyMer 1 Avr - 15:34

Spoiler:
 

Daryl filait sur l'eau, il surfait sur les vagues comme un véritable pro. Torse nu et en Short, il laissait son corps prendre le soleil comme le ferait un touriste en vacances. Un gros bloc de glace en guise de planche, une corde autour de son bras gauche, l'autre bout accroché à une rambarde de la poupe du navire, il suivait le Sparkling Arrow à vive allure, s'éclatant comme un gamin du dix ans qui lançait la première fois son cheval au galop. La barre était bloqué pour aller en avant mais Charles se tenait à coté au cas où. Otton lui était près de la rambarde s'égosillant de rire en voyant l'enclume qu'était Daryl flottait sur l'eau de mer grâce à la glace qu'il avait créer juste avant. C'était l'éclate.

Oublié Mutaïto Island, oublié les lourds combats contre les hommes poissons... La glace et la grotte s'était effondrées, emportant avec fracas Pikar Trek. Un commandant de la Marine était arrivé juste avant. ce dernier avait choisi de laisser libre les pirates, il leur laissait vingt minutes pour partir, mais Daryl avait parfaitement compris que c'était une façon de dire merci pour l'aide, pars avant qu'officiellement je doive t'arrêter. C'ést ainsi qu'il avait quitté la grotte, ou du moins la mine et avait retrouvé Silence dans le village d'après, il était assez bien amoché le muet. Puis il filèrent à l'endroit ou le Sparkling était amarré. Les Sea Wolves dirent alors au revoir au roi déchu. Carls leur confia alors un eternal pose, un logpose qui ne donne qu'une direction, c'était celle du royaume des Caribous. Carls souhaitait les revoir plus tard chez lui, voir l'aider à retrouver sa place. Daryl ne dit ni oui, ni non mais il sourit et serra avec franchise la main du roi. Il y avait déjà un peu plus de respect entre eux deux depuis le combat contre Pikar. Etait-ce le début d'une amitié?

Ils quittèrent l'île dés qu'ils le purent et prirent alors la direction que le logpose que Silence leur avait donné. cela faisait maintenant deux jours qu'il naviguait... Les blessures de Daryl était passé en un jour, celle de Silence mettrait bien plus longtemps. Mais le gaillard était vif et il savait outrepasser la douleur pour aider à la navigation du navire. La mer était calme, le ciel était bleu et donc Daryl faisait du surf.

Une planche, oui une planche, il venait de la briser avec son bloc de glace, puis d'autre débris, encore, et encore. Daryl appela  Otton à l'aider à remonter à bord, alors que Charles faisait les manœuvre avec silence pour réduire la vitesse de la voile. Charles hurla qu'il y avait des récifs, Daryl reprit in extrémis la barre en main, Charles et Otton repliaient les voiles pour freiner. Otton hurla qu'il venait de voir un homme accrochez à une planche, ni une ni deux, Charles s'accrocha une corde autour de la taille et sauta à la mer, il alla alors le repêcher et le fit remonter sur le pont. Daryl lui fit alors un spectacle étrange, un tigre, oui, oui un tigre sur un morceau de récif! Avec sous ses pattes un homme. Otton connaissant bien les animaux tentant de le distraire pour que Charles récupère l'homme mais le moustachu compris assez vite que le tigre protégeait l'homme. Après plusieurs minutes, il arriva à faire comprendre au tigre de le faire venir sur le navire, pendant que Charles faisait monter le corps de l'inconnu sur le Sparkling Arrow. Et voila, trois naufragés, un grand gars, un petit gars et un gros chat sauvage. Allongé sur le pont, on leur donna les premier soins à tous, Otton lui fila un poulet à becter au tigre. Après presque une bonne heure, il semblait que les inconnus sortaient enfin de leur sommeil de naufragés.

_ Et bien, il faut croire que le destin nous a guidé à vous. Il vous est arrivé quoi? Vous veniez d'où pour aller où?

Tout cela avait donné soif au capitaine des Sea Wolves, il déboucha une bouteille de rhum et se rinça le gosier avec. Il tendit la bouteille vers les inconnus.

_ Vous en voulez?

_______________________________
Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant de l’histoire.

Quand le destin s'en méle... 415160sokasign1copie

0D6EED2A-CD50-436E-8963-C30A0F5090E2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t121-daryl-drake#384
Pirate
SilencePirate
Silence


Messages : 334
Fonction : Second
Localisation : Avec ta femme
Quand le destin s'en méle... Empty
MessageSujet: Re: Quand le destin s'en méle...  Quand le destin s'en méle... EmptyMer 1 Avr - 17:31

Sortir de cette grotte s'est avéré être un véritable cauchemar. J'ai du escaladé des roches glissantes et enjambés de nombreux précipice. Le tout, complètement vidé de mon énergie et gravement blessé par mes deux combats contre deux créatures pas tout à fait humaine. Une ombre en plus dans ma collection, voilà une bien faible récompense pour tout ça. Mais j'avais fini par sortir, après avoir erré dans les ténèbres. Je n'étais pas fâché pour une fois, d'avoir ses yeux si sensibles à la lumière et si bien dans les ténèbres qu'à ce moment précis. J'ai évité de nombreux pièges que la nature avait tendu contre moi. Mais j'ai trouvé une sortie, remontant une petite rivière souterraine. Je me suis retrouvé dans un petit village du pied de la montagne, dans lequel j'ai attendu Daryl.

Le capitaine n'a pas tardé à me retrouver et nous avons pris le large, saluant le roi des caribous, qui ne serait pas de la suite de l'aventure. Nos deux compagnons ont été surpris de me revoir revenir couvert de sang et de blessure. Le logia de Daryl lui avait permis d'éviter les coups. Enfin, il n'avait pas vu Carls, lui, il avait vraiment salement mangé dans ce deuxième combat. Double D m'a parlé d'un capitaine homme-poisson très puissant, d'un laboratoire et d'officier. Ainsi, c'est ça que les pirates avaient en tête... Et l’empereur de la révolution venait donc de recevoir une arme de destruction massive. Voilà qui risque encore une fois de bousculer le précaire équilibre des forces mondiales ! Enfin, ce n'était pas notre problème...

Ainsi, Daryl joué dans l'eau tel en enfant. Moi, je m'étais allongé tranquillement sur une des poutres du navire, après avoir longtemps travaillé sur mes annales. Mon corps avait besoin de repos, d'énormément de repos pour se remettre des épreuves qu'il a traversé. Et je commençais doucement à en voir le bout, mais je garderais sur les bras de large cicatrice. J'avais aussi commencé à confectionner mon nouveau fétiche et il était terminé. L’accumulation à son nouveau corps était difficile. Mais Volesprit était content de ne plus être seule maintenant et les deux petits monstres s'entendaient plutôt bien. Alors qu'au contraire, Broie-les-os, le petit nouveau, avait tendance à mordre tout ce qui bouge !

Mais les cris de Double D et les mouvements en bas m'ont réveillé alors et j'ai alors adressé un signe de la main à Charlie pour qu'il m'explique ce qu'il se passait. On avait repéré des débris à la mer, un naufrage. J'ai répondu par un signe de tête et bougeant brusquement mon corps, m’arrachant alors une longue et lancinante douleur musculaire. Il ne voulait pas reprendre le travail mais il n'avait pas vraiment le choix. Ainsi, j'ai grimpé les cordages aussi vite que possible et décroché les câbles de la voile, pour que nous puisons ainsi ralentir. J'ai projeté une ombre sur le pont et je suis donc ainsi redescendu en me laissant tomber dans le vide changeant de place au dernier moment avec l'ombre.

J'avais aidé Otton pendant que Charlie venait de plonger pour récupérer les survivants. Ainsi, on avait retrouvé deux hommes et un gros chats. Un tigre il faut dire, dont Otton s'est immédiatement occupé mais ce dernier défendait mordicus son bifteck. Il veillé sur l'un des humains. L'ami des bêtes s'est occupé du tigre pendant qu'on avait administré les premiers soins aux baigneurs. Volesprit et Broie-les-os avait pris leur temps pour arriver. Le temps que les dormeurs reviennent du pays des rêves une petite heure ! Et Broie-les-os s'était jeté, dent en avant sur eux justement. D'un signe de la main j'ai calmé l'ombre à l'intérieur, lui provoquant de légère convulsion. Qui avait bien fait rire Volesprit. J'avais fais un signe à Double D pour qu'il me passe la bouteille avant même qu'un des dormeurs n'ait le temps de répondre. Je leur ai, après l'avoir moi même porté à les lèvres et bue de longue gorgés, proposé aux naufragés. C'est ce moment que la créature au mille voie à choisi son moment pour faire son entrée. Broie-les-os à ses côtés, singeant un gade à vous approximatif. Et elle, agitant ses bras d'une voix nasillarde et agaçante :

« - Très bien, on va pouvoir s'amuser ! On va pouvoir les envoyer dans la calles avec les autres ! Toujours plus d'esclaves. En plus, on aura de quoi nourrir les requcannibales de l'aquarium pour une fois ! »

_______________________________
Come join the murder, come fly with black ! We'll give you freedom from the human trap !

Quand le destin s'en méle... Silenc10

D1E4F2A2-0E81-4D6F-8ABE-0FC04A18A4F6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t133-chapitre-final-livre-de-si

Messages : 62
Fonction : Canonnier
Localisation : Grand Line voie 2
Quand le destin s'en méle... Empty
MessageSujet: Re: Quand le destin s'en méle...  Quand le destin s'en méle... EmptyJeu 2 Avr - 13:29

Comment Tommy avait pu en arriver là? Il y a moins de six mois, il n'était jamais sorti de son île, et maintenant, si la chance ne lui souriait pas rapidement, c'en était fini de lui. Pour le moment, il ne devait sa survie qu'à une planche en bois. Il avait perdu tellement de force qu'il était à présent évanoui, ne sachant aucunement ce qu'il était arrivé à son équipage.

Lorsqu'il se réveilla, il était confortablement allongé, mais sur un navire qu'il ne connaissait pas. Autour de lui, plusieurs personnes l'observait, mais il eut chaud au cœur lorsqu'il vit Lucas allongé à ses cotés. Il entendit le grand brun lui parler, mais tout était encore flou dans son esprit et il ne parvint pas à comprendre, tout ce qu'il vit, c'était une bouteille qu'on lui tendait. En regardant autour de lui, il vit arriver ce qui semblait être des peluches, contrôlée comme par magie. Il ne comprenait pas ce qu'il se passait, mais les paroles qu'employa la créature la plus proche de lui, lui glaça le sang.

 - Très bien, on va pouvoir s'amuser ! On va pouvoir les envoyer dans la calles avec les autres ! Toujours plus d'esclaves. En plus, on aura de quoi nourrir les requcannibales de l'aquarium pour une fois ! »

« -Wouhwohwohwo ! On va se calmer. Il se releva afin de se retrouver en position assise, se tournant vers le brun. Je n'ai pas compris ce que tu m'as dit, pas besoin de me mettre dans la cale, ni de faire de moi un esclave. Vous êtes des pirates ? Enchanté, je m'appelle Tommy D.Morioka, on a été pris dans une tempête et vous nous avez sauvé. Merci beaucoup, mais si vous comptez faire de nous des prisonniers, il faudra d'abord me battre. »

En lançant sa dernière phrase, il se mit debout et s'étirait. Son corps lui faisait extrêmement mal, mais il ne voulait pas en faire cas. En observant le pont, il vit que l'équipage qui venait de lui sauver la vie était composé de quatre hommes, du moins si tout le monde était là. Mais ce qui l'inquiétait était la non-présence de Roy, Archi et Jasper. Il espérait qu'il ne leur était rien arrivé de grave et que le capitaine avait été sauvé. Mais ses pensées furent contrariées par le grondement de son ventre.

« -Je sais que j'abuse un peu, mais vous auriez quelque chose à manger ? Je n'ai pas de quoi vous payer, mais je peux étre utile sur un navire, je suis canonnier ! »

Il n'avait pas le choix, il devait continuer sa route avec cet équipage s'il voulait un jour retrouver Roy.

_______________________________
Quand le destin s'en méle... 1428574869-sign-new-1-cad-typ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t219-techniques-du-glouton-barj

Messages : 84
Fonction : Musicien
Localisation : Alambra
Quand le destin s'en méle... Empty
MessageSujet: Re: Quand le destin s'en méle...  Quand le destin s'en méle... EmptyMer 8 Avr - 12:57

Lucas se réveillais encore une fois dans un navire qui lui était inconnue. La chance était peut-être encore de son côté, survivre aussi longtemps avec tout ce qui lui était arrivé relevait du miracle. L’un de ses compagnons était présent, il s’agissait de Tommy. Aux côté de Lucas. Mais ils n’étaient pas seuls dans cette chambre. Il y avait des hommes dans la salle qui les observaient. Le jeune garçon resta silencieux et se recroquevilla sur lui-même, il ne voulait pas regarder ses mystérieux individus et se contenta de fixer le sol. Le bois formait des lignes et Lucas les suivait du regard.

L’un des membres de l’autre groupe brisa le silence :


_ Et bien, il faut croire que le destin nous a guidés à vous. Il vous est arrivé quoi? Vous veniez d'où pour aller où?

Il déboucha une bouteille et en proposa aux deux naufragés, mais un autre pris l’homme de vitesse et se rinça lui aussi le gosier avant de rendre la bouteille. Il était accompagné de deux étranges créatures.

«  Très bien, on va pouvoir s'amuser ! On va pouvoir les envoyer dans la calle avec les autres ! Toujours plus d'esclaves. En plus, on aura de quoi nourrir les requcannibales de l'aquarium pour une fois ! » Exclama l’une d’elle.

Lucas saisit subtilement sa flûte traversière, inquiété par les propos du bestiau. Mais arrêta son mouvement lorsque Tommy, lui aussi, se manifesta suite à ces propos.


« -Wouhwohwohwo ! On va se calmer.  Je n'ai pas compris ce que tu m'as dit, pas besoin de me mettre dans la cale, ni de faire de moi un esclave. Vous êtes des pirates ? Enchanté, je m'appelle Tommy D.Morioka, on a été pris dans une tempête et vous nous avez sauvé. Merci beaucoup, mais si vous comptez faire de nous des prisonniers, il faudra d'abord me battre. »

Lucas se leva en même temps que son compagnon, malgré ses blessures qui le faisaient encore souffrir.

« -Je sais que j'abuse un peu, mais vous auriez quelque chose à manger ? Je n'ai pas de quoi vous payer, mais je peux être utile sur un navire, je suis canonnier ! »

Le jeune garçon tira à plusieurs reprises sur la manche de Tommy, pour lui signaler qu’il en voudrait aussi. La maladie de Lucas l’empêchait de s’exprimer clairement et devait se faire comprendre par d’autres moyens. La présence d’inconnus rajouta du stress au jeunot.

_______________________________

Quand le destin s'en méle... Signlu13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t262-el-maestro-del-silencio#10
Capitaine
Daryl DrakeCapitaine
Daryl Drake


Messages : 735
Fonction : Capitaine
Localisation : Sparthienna
Quand le destin s'en méle... Empty
MessageSujet: Re: Quand le destin s'en méle...  Quand le destin s'en méle... EmptyJeu 9 Avr - 8:51


Encore une fois, Volesprit avait craqué et avait sorti une connerie plus grosse que son marionnettiste. Daryl arriva à chopper la belette moisi par la peau du cou, tiens Silence avait du la raccommodé vu qu'elle ne craqua pas cette fois-ci. Il l'approcha de son visage et appuya avec son index changé en glace son bas ventre...

_ Tu veux que je te gèle les tripes saloperies?

Il appuya un peu plus fortement et elle couina. Il la lâcha et elle partit se cacher derrière son nouveau frère, le sac de viande avec l'ombre du requin de Mutaïto.Le plus vieux des deux jeunots s'était déjà mis sur la défensive, le deuxième semblait être apparait, on aurait du un gosse de dix ans avec la morve au nez qui secouait la manche de son grand frère. Daryl se demandait bien qu'elle était l'histoire des deux petits gars.

_ N'écoutez pas cette saloperie de bestiole, c'est qu'une mauvaise langue, on est des gentils non. Je m'appelle Daryl, Daryl Drake. Je suis le capitaine des Sea Wolves et vous vous trouvez sur le Sparkling Arrow notre navire.

Il se tourna vers le grand moustachu et lui fit un signe de tête.

_ Mon brave Otton va donc cherchez du pain et et de la viande séchée pour nos nouveaux amis ainsi que nous. Tiens on va casser la croute pour se connaitre! Ramène un peu de pinard que t'as choppé à Mutaïto, le rouge aux herbes aussi. Prends aussi un peu de barbaque pour le gros chat, il doit avoir la dalle aussi. C'est quoi son petit nom?

Daryl aidé de Silence et Charles s'affairèrent à baiser les voiles pour diminuer la vitesse, Daryl bloqua ensuite la barre. La mer était calme donc il pouvait quitter son poste, mais le capitaine et ses hommes surveillaient tout de monde un peu la mer et les environs azurs. Otton arriva avec la bouffe et la boisson, il faisait beau donc Silence et lui sortirent une table et deux bancs pour un pique-nique marins improvisés. Ils commencèrent à se servir et à manger.

_ Alors Tommy et euh... C'est quoi ton nom mon petit pote? Alors il s'est passez quoi? Une attaque, un problème de navigation? Vous étiez combien? Vous voulez faire quoi? Bon comme vous l'avez entendu on est oui des pirates. Mais bon on est pas des méchants pas beau qui tuent dès qu'une mouche pète trop haut... Disons que j'ai une certaine notion de la liberté, oui c'est cela, je navigue au nom de la la liberté, de la mienne et mes compagnons ont un peu prêt cette même chose en eux. Nous avons des buts personnels aussi mais ce n'est pas au premier venu que nous allons raconter cela... Soit on fait quoi? On vous dépose à la prochaine île? Où vous tentez de rentrer dans l'aventure au sein de mon équipage?

Il leva sa coupe de vin, salua le ciel bleu avec et la liquida d'une traite.

_______________________________
Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant de l’histoire.

Quand le destin s'en méle... 415160sokasign1copie

0D6EED2A-CD50-436E-8963-C30A0F5090E2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t121-daryl-drake#384
Pirate
SilencePirate
Silence


Messages : 334
Fonction : Second
Localisation : Avec ta femme
Quand le destin s'en méle... Empty
MessageSujet: Re: Quand le destin s'en méle...  Quand le destin s'en méle... EmptyMer 29 Avr - 14:24

Volesprit avait fait, encore une fois, une intervention remarqué. Sortant d'on ne sait où, une histoire à dormir débout, d'esclaves en cale et de requcannibales ou je ne sais pas quoi. Cette dernière ne ratait pas une occasion de se faire remarquer et surtout, de s'amuser. C'était le centre de sa vie et on ne peut pas vraiment lui en vouloir. J'en ai fait une des formes de vie les plus grotesques qui soit. Un mélange putride entre un zombie et une belette. Un jour, je lui donnerai sûrement un corps à la hauteur de ce qu'elle a fait pour moi. Mais il faut avant tout que je puisse garder un contrôle sur elle...

Mais je dois dire que le marin que nous avons ramassé qui, d'après lui, s’appelait Tommy, avait régit avec un calme plutôt démesuré. Dans ce genre de situation, je pense que tout le monde aurait été pris de panique ou simplement, se serait mis à adopté une position défensive, près à engagé le combat, préférant mourir libre que vivre esclave. C'est ce que j'aurais fait, en tout cas, à sa place, si une créature aussi étrange que la mienne, m'avait annoncé ce genre de chose. Peut-être était il encore en état de choc suite au naufrage de son navire... J'espère pour lui que c'est ça, sinon, ce type est d'un calme tellement olympien que ça en devient effrayant !

Enfin, sa réaction était à l'opposé de celle de son compagnon. Si ce dernier semblait presque déjà à son aise sur le navire des loups, l'autre lui, n'avait pas dit un seul mot et n'avait pas semblé bouger plus. Le choc avait il était plus grand pour celui qui semblait être le plus jeune des deux. Ou bien simplement, était il incapable de parler également ? Décidément, nous étions tombé sur des gens plutôt étranges et qui semblait, au premier abord, plutôt amusant. Mais il fallait toujours se méfier du poisson qu'on pêche, surtout dans une mer aussi mystérieuse et dangereuse que Grand Line. Les naufragés étaient peut être des naufrageurs, qui n'attendait que la première occasion pour nous couler en pillant notre navire...

Enfin, Daryl ne faisait toujours pas attention à ce genre de problème, il était bien trop gentil et la réalité des mers ne l'avait pas encore touché. Il faudra un jour, et rapidement, qu'il se rende compte qu'il n'évolue plus dans le même monde. Ici, la moindre roche peut s'avérer mortel, même quand on possède un logia ! Ce dernier avait accepté la demande du plus vieux des deux nageurs, envoyant Otton chercher du singe pour que nous puissions tous manger et surtout boire un coup, ce qui était cher à Daryl et je dois le dire, à moi aussi. Une fois la vitesse du navire réduite et les provisions arrivés, nous avons commencé notre petit pique-nique improvisé.

Daryl les avait littéralement noyé de question, leur demandant, rien de bien compliqué ou de trop personnelle. Mais de raconter, qui ils étaient et d'où ils venait et ce qu'ils faisaient là. Appuyant d'un hochement de la tête ses questions. J'ai regardé ensuite Volesprit, une fois que Daryl eut fini. Rajoutant alors à mon tour, en utilisant mes doigts et le langage des signes pour communiquer avec la petite créature, qui avait repris avec la voix tentatrice et aguicheuse d'une fille de joie, que, on pourrait aussi les remettre à l'eau, s'il s'avère qu'ils représentent un danger pour l'équipage et le navire. Puis, j'ai à mon tour levé ma coupe, suivant le toast porté par Daryl...

C'était peut être dur comme commentaire après ce qu'il venait de vivre, mais il faut bien que quelqu'un pense pour cet équipage, quelqu'un qui connaît les risques et les dangers qu'on peut rencontrer ici. Et cette personne c'est moi, et même si je dois incarner le rôle du manger, je le fais sans problème. Personne ne peut me maudire plus que je ne le fais moi même de tout façon...

_______________________________
Come join the murder, come fly with black ! We'll give you freedom from the human trap !

Quand le destin s'en méle... Silenc10

D1E4F2A2-0E81-4D6F-8ABE-0FC04A18A4F6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t133-chapitre-final-livre-de-si

Messages : 62
Fonction : Canonnier
Localisation : Grand Line voie 2
Quand le destin s'en méle... Empty
MessageSujet: Re: Quand le destin s'en méle...  Quand le destin s'en méle... EmptyMar 19 Mai - 19:03

Un pique-nique improvisé au milieu de la mer, quelle magnifique idée ! Tommy en avait la bave aux lèvres même si ce n'était que de la viande séchée. Il n'allait pas faire la fine bouche alors qu'il mourrait de faim. Ils étaient à présent tous autour de la table et le Capitaine, Daryl ,leur posa beaucoup de questions sur leur situation, tout en expliquant qu'il était un gentil pirate. Il leva sa coupe de vin, en signe d'amitié. Le chauve qui l'accompagnait conclut le discours en bougeant les doigts, ce qui fit parler la petite créature mais avec une voix différente de tout à l'heure. Était-ce grâce à un pouvoir de fruit du démon ? Morioka trouvait cela vraiment flippant, mais il ne voulait pas le montrer. En plus de ça, les paroles prononcées étaient là pour leur  rappeler qu'en cas de menaces, ils étaient plus forts et pouvaient les virer par-dessus bord.  Notre héros sourit, et voulait se montrer amical.

« -En fait, on fait partie des Bishoku, ou plutôt, on en faisait partie. En partant de Mutaito Island je ne saurais dire comment on s'est débrouillé, mais on s'est fait avoir par une tempête qui m'a expulsé du navire lorsqu'il s'est fracassé contre le rocher où vous nous avez récupéré. A part Lucas et son tigre, je ne sais pas ce qu'il s'est passé pour mes autres compagnons... Il baissa les yeux vers le sol et sa voix se mit à trembler. Roy, notre capitaine, était entre la vie et la mort, et je ne sais pas ce qui est arrivé à mon frère d'arme, Archi. J’espère qu'ils ont pu s'en sortir... En t'entendant parler, tu leur ressemble beaucoup, donc oui, je veux bien tenter l'aventure avec vous. Sache que je ferais tout pour les retrouver, je suis sûr qu'ils s'en sont tirés. Il se tourna vers Silence. Je ne sait pas comment tu fais pour faire parler cette chose qui peut changer de voix mais c'est trop classe ! Et ne t'nquiétes pas, nous aussi on est des gentils. »

Tommy comprenait que le muet était sûrement le plus sensé de l'équipage en voulant s'assurer qu'ils n'étaient pas malintentionnés. Mais ne les connaissant finalement pas encore bien, il préférait cacher son pouvoir tant qu'il le pouvait. Pas qu'il leur fasse pas confiance mais vu la puissance qu'ils dégageaient, mieux valait s'assurer qu'ils ne mentaient pas. Il conclut son discours en levant sa coupe de vin, et fit comme les deux autres, il la but d'une traite. Puis il se jeta sur la viande séchée et croqua à pleine dents dans le premier morceau qu'il attrapa. Ça faisait un bien fou de sentir la nourriture descendre dans son estomac et il commençait déjà à se resservir. Il se rendit compte qu'il avait été impoli et voulut corriger ça tout de suite.

« -Au fait, merci pour ce repas. Il inclina la tête en parlant pour montrer du respect à ses bienfaiteurs. Je vous suis très reconnaissant de m'avoir sauvé et nourri. Sachez que je mange beaucoup donc je peux aussi m'occuper du ravitaillement dés qu'on sera arrivé sur la prochaine île. Lucas, ce serait cool que tu nous joue un peu de musique pour accompagner ce repas, bien sûr, tu n'es pas obligé, mais j'adore tes chansons ! »

Tommy était satisfait d'avoir rencontré des personnes avec qui il semblait bien s'entendre pour l'instant. Lui qui voulait vivre de grandes aventures venait peut-être de trouver un homme qui partageait ses idéaux, comme Roy quand il l'avait connu. Était-ce le destin ?

_______________________________
Quand le destin s'en méle... 1428574869-sign-new-1-cad-typ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t219-techniques-du-glouton-barj

Messages : 84
Fonction : Musicien
Localisation : Alambra
Quand le destin s'en méle... Empty
MessageSujet: Re: Quand le destin s'en méle...  Quand le destin s'en méle... EmptyMer 20 Mai - 10:33

« Et ne t'inquiètes pas, nous aussi on est des gentils. »

Lucas réagit intérieurement à cette phrase, il ne pouvait s’empêcher que celle-ci fasse vide de sens dans ce monde. Peut-être bien que le fluet était devenu cynique en fin de compte. Gentils ou méchants cela ne veut rien dire, il n’y a que des comportements positifs ou négatifs. Peut-être aurait-il fallut dire que les deux jeunes gens ne représentaient pas une menace même si cela était implicite. Lucas ressentait une étrange sensation provenant du capitaine des wolfs et du muet, il pouvait ressentir un certain charisme qui indiquait certainement  qu’il ne fallait pas les prendre pour des pommes. Mais comme à son habitude, Lucas philosophait sur quelques choses avant d’être attiré immédiatement par le décor de la pièce. Cette fois-ci il se concentra sur un tableau représentant une prairie. Une peinture médiocre pour certain mais qui évoquait quelque chose en Lucas. Il se contentait de la fixer pendant que Tommy était toujours en train d’expliquer à Daryl le fait qu’ils étaient près tous deux à rejoindre le groupe s’il fallait.

Ils mangèrent donc les plats qu’on leur apporta, la faim étant incontrôlable. Lucas mangeait lentement lui, il n’avait toujours pas pris l’habitude de se remplir la panse même au contact de Roy Marshall. Une habitude qui expliquait sans doute pourquoi le garçon restait toujours aussi frêle. Il continuait toujours de fixer le tableau avec insistance, ignorant le reste. Il buvait l’eau qu’on lui apportait d’une manière tout aussi lente. En fait comme ses premiers compagnons de route le faisaient manger qu’un jour sur deux, Lucas avait appris à apprécier la nourriture. C’était un luxe pour lui de pouvoir manger et il en appréciait chaque instant, mais pour ne pas avoir à ressentir la faim il faisait en sorte d’avoir toujours un petit creux. Paradoxal mais il s’y était habituer.

Tommy l’interpella, lui demandant de jouer un peu pour ambiancer le repas. Lucas regarda alors son ami, puis détourna le regard pour fixer à nouveau le tableau. Il ne fallait pas être psy pour comprendre le message. Il était trop tôt pour le jeune garçon. Cependant il se rappela aussi que Roy adorait sa musique, comme un dernier hommage, l’adolescent prit sa flûte et respira un grand coup. Il devait faire l’effort d’enlever ses idées noires de la tête pour jouer une musique sympathique.

Spoiler:
 

La musique lui était inspirée par le tableau qu’il n’arrêtait pas de fixer. Il tapait du pied sur le bois du navire pour faire les percussions. A cet instant Lucas n’était pas le frêle garçon, il était le musicien. Une fois qu’il eut fini de jouer le jeune garçon se mit dans un coin de la pièce, se recroquevilla en position fœtal et regarda fixement le bois à ses pieds.

_______________________________

Quand le destin s'en méle... Signlu13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t262-el-maestro-del-silencio#10
Capitaine
Daryl DrakeCapitaine
Daryl Drake


Messages : 735
Fonction : Capitaine
Localisation : Sparthienna
Quand le destin s'en méle... Empty
MessageSujet: Re: Quand le destin s'en méle...  Quand le destin s'en méle... EmptyVen 29 Mai - 9:17

L'ambiance était assez bonne et le courant semblait passer entre les anciens pirates gourmands et les loups des mers, ce qui donnera par la suite une incorporation des deux gourmands parmi les loups et le début d'une nouvelle aventure pour Tommy et Lucas. Ils avaient donc perdu leur équipage, Daryl lui les invitait donc à rejoindre le sien pour le moment, son équipage c'était sa famille et c'était une chose de rejoindre celle du fils de Jack Jirack. Il avait renoncé à la sienne en fait, il avait quitté sa mère et son beau père pour vivre l'aventure, il ne les reniait pas mais les mettait de coté, lançant juste auprès de lui le souvenir de son géniteur qu'il ne connaitra jamais. Il leva son verre et porta un toast.

_ A nos nouveaux amis! Et nouveaux loups des mers! Au fait c'est drôle on vient aussi de Mutaïto la, on s'est pas mal fait emmerdé par des enfoirés d'hommes poissons. On aurait pu se croiser ça se trouve.


Il regarda furtivement les bandages de Silence, repensant que le combat avait été vraiment dur face à Pikar Trek et qu'il avait presque pu y passer. Il avait du s'allier à des Marines dont une belle petite poulette et avait au final fait la paix avec le Roi des Caribous dans le sang du combat.

_ Pour le rationnement c'est ce brave Otton qui s'en charge le plus souvent, aidé quelque fois par Charles mais rien ne t’empêche d'acheter des trucs que tu as envie. Tu me parler d'être canonnier? Moi ca me botte bien que tu prennes cette place ici. Pour Lucas nous verrons par la suite, il pourra aidé un peu tout le monde en attendant de trouver un boulot qui lui sied.


Justement Lucas commença à jouer un morceau de musique, c'était beau, le petit homme avait du talent, ce n'était pas à renier. Tout s'annonçait bon au final, les Wolves s’agrandissait encore et allaient affronter les flots et vivre des aventures époustouflantes! Encore une fois, il repensa au Captain Jirack et à ce qu'il lui racontait dans ses lettres, il comprenait maintenant un peu plus ses mots. Il comprenait le respect, il comprenait ce qu'était le rôle d'un capitaine petit à petit. Il leva son verre et murmura quelques mots inaudibles pour la plupart : à la tienne papa...

_______________________________
Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant de l’histoire.

Quand le destin s'en méle... 415160sokasign1copie

0D6EED2A-CD50-436E-8963-C30A0F5090E2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t121-daryl-drake#384
Pirate
SilencePirate
Silence


Messages : 334
Fonction : Second
Localisation : Avec ta femme
Quand le destin s'en méle... Empty
MessageSujet: Re: Quand le destin s'en méle...  Quand le destin s'en méle... EmptyVen 29 Mai - 10:00

C’est une chose très difficile que de perdre un équipage. C’est comme se perdre soit même, il serait plus simple de ne pas leur survivre. Et je suis le mieux placé pour parler de ça. Je ne sais quelle force a fait en sorte que je sois le dernier des fossoyeurs. Celui chargé de transmettre leur histoire, mais celui aussi, incapable de la raconter. Je n’ai que ces quelques lignes, ces carnets et ma modeste plume pour ça, une voix perdu dans un immense silence. Mais je fais de mon mieux, pour faire perdurer le nom, l’histoire et la légende. Leur permettant ainsi, de vivre un petit peu plus, même dans l’au-delà.

Roy, c’était ainsi le nom de leur capitaine disparu. Ecrire ici son nom, une sorte d’hommage posthume, qui ferait plaisir aux deux naufragés, laissant ainsi leur capitaine vivre, en compagnie des nombreux noms, qui n’ont plus que l’encre comme corps et le papier comme cercueil. Mais qui, malgré tout, leur donne cette sépulture, que nous, marins, n’avons que trop peu souvent. La mer, aimant prendre possession de nos corps et les garder avec elle, comme elle nous a gardés de notre vivant. Une maîtresse des plus possessives !

En tout cas, celui qui répondait au nom de Tommy a affirmé qu’ils étaient des gentils. Mais je ne crois jamais un homme sur parole de toute façon. Nous verrons bien ce que nous réserve la suite des évènements. La petite créature qu’est Volesprit ne s’est plus vraiment sentie quand, juste après, le naufragé a ajouté qu’il la trouvait très classé. Il n’en fallait pas plus pour convaincre Broie-les-os de lui servir de monture et de se pavaner en bombant le torse. Un mot suffisait pour que la créature se lance dans son propre spectacle, mais j’avais l’habitude et je l’ignorais la plus part du temps.

Mais c’est Tommy qui menait les conversations et Lucas ne disait lui, pas un mot. Le choc semblait avoir été plus rude pour le jeune homme que pour son compagnon. Je le comprends… Il est tellement difficile de se relever après ça. Souvent, je me demande comment moi, j’ai réussi à me relever, à continuer et à vouloir chercher cette île mystérieuse, dont je n’ai trouvé trace nul part. Si ce n’est dans quelques vieux tomes des annales. De plus, les tomes marquant la formation et le début des premiers fossoyeurs ont été perdu il y a longtemps.

Mais finalement, le jeune Lucas s’est mis à son tour à prendre la parole, mais pas avec sa voix oh non ! Avec quelque chose de bien plus puissant et de bien plus parlant que ça. Il s’est exprimé avec sa musique ! Ses doigts d’agitaient dans un rythme envoutant pour exprimer ce qu’il avait sur le cœur. Daryl a son tour, s’occupait de la répartition des tâches sur le navire. Mais la musique du jeune homme l’avait interrompu. Il avait profité de cette petite interruption, pour porter un toast à son père. C’était donc le moment de l’hommage au mort ? Ainsi soit-il ! J’ai ainsi, passé en revu tout mes compagnons disparu, un par un, sans exception.

Mais à peine eu-je terminé, que Broie-les-os avait tenté de bouloté le tigre domestique qui était monté à bord avec ses maîtres. Décidément, je me demande si j’ai bien fait de lui donner une aussi grosse paire de mâchoire à celui-là. C’était son principal atout quand il était encore un homme-poisson. Ces dents ayant longuement marqué mon corps. Mais là, il était encore plus fou que de son vivant et l’influence de Volesprit n’aidant en rien. Enfin, peut être que de se faire bastonner par le tigre lui aurait remis les idées en place ! Par contre, ce qui m’a vraiment surpris, c’est que la zombelette, qui avait fini son numéro de cirque, était venu se lover contre moi. Peut-être avait elle comprit justement, les idées noirs qui me passaient par la tête…

_______________________________
Come join the murder, come fly with black ! We'll give you freedom from the human trap !

Quand le destin s'en méle... Silenc10

D1E4F2A2-0E81-4D6F-8ABE-0FC04A18A4F6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t133-chapitre-final-livre-de-si
Contenu sponsorisé


Quand le destin s'en méle... Empty
MessageSujet: Re: Quand le destin s'en méle...  Quand le destin s'en méle... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le destin s'en méle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le Destin nous file un coup de pied aux fesses, on ne lui sourit pas... - Renan
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]
» On ne contrôle pas le destin !
» Loominëi , la déesse du destin.
» Quand la Diaspora Tousse, Haïti a la Fièvre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece New Order :: Zone RP :: Grand Line :: Les Eaux-