AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les jeux d'enfants ne pas toujours drôles (FB 1592-Mika Taylor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 138
Fonction : Bouclier félin
Localisation : Little Garden
MessageSujet: Les jeux d'enfants ne pas toujours drôles (FB 1592-Mika Taylor)  Lun 16 Fév - 21:06

Iconic Island. Une des îles les plus paisibles de tout South Blue. Un simple bout de terre, déposé au beau milieu de l'étendue bleutée de l'océan, présentant des meilleures conditions de vie possibles. Des plages de sable fin, se jetant dans les vagues turquoises, couvertes de cocotiers parasols. Une île aux aspects de carte postale. A l'est de l'île, sur le sable d'une grande plage, quelques enfants, d'une dizaine d'année jouaient à un drôle de sport. Cela consistait à frapper dans une balle aussi fort et haut que possible et de voir qui était le premier à la rattraper. Une sorte de test physique quoi. Mais c'était toujours le même garçon qui remportait la partie. Le plus vieux de la bande, âgé de 13 ans, mesurant plus d'1 mètre 90 déjà. Alors forcément, ses amis avaient beau sauter, ce premier arrivait toujours sur la balle avant eux. Ce jeu se déroulait dans le plus grand des calmes, comme tout ce qui se passait sur cette île paradisiaque, et, malgré les cris des enfants, personne ne semblait dérangé...

– Oh bande de sales gosses, vous avez pas bientôt fini de gueuler comme ça ? C'est l'heure de la sieste, on aimerait bien un peu de calme, c'est trop demander ? Toi, le fils des Kentarô ! Arrête de brailler comme un goret. T'étais moins dérangeant cloitré dans ta baraque !

Et oui. Vous l'aviez peut-être déjà deviner, mais le plus grand des joueurs n'était autre que notre excentrique protagoniste, qui n'avait pas encore atteint l'âge de sa loufoquerie, mais qui possédait déjà la verve linguistique qu'on lui connaît à ce jour.

– Hé vieux bigorneau démodé ! Rentre chez toi, t'as dû oublier ton dentier, j'ai rien compris à ce que tu m'as baragouiné ! On n'as pas besoin de tes conseils de vieille loutre défraichie ! On est la jeunesse, le monde est à nous, on fait ce qu'on veut !

Cette tirade fut suivi par le claquement de volets du vieil homme et par les applaudissements de ses camarades de jeu. Comme quoi, à une époque, Yohoshi avait un véritable caractère de leader. Il faut dire que, de par sa taille et sa prestance, aucun de ses camarades ne pouvait lui contester le titre de chef de la bande. Et en plus il avait vu la mort de ses yeux et ça, ça en jetait un max ! Toujours est-il que leur jeu put reprendre de plus belle, les enfants continuant à lancer la balle et à se battre jusqu'au coucher du soleil. C'est à cette heure là qu'elle apparut pour la première fois, sous les rayons du crépuscule.

Le gamin blond n'en revenait pas. Cette fillette était exceptionnelle. Habillée comme un garçon, l'air totalement sûre d'elle, une gamine qui devait avoir son âge s'approchait du groupe de garçons. Ses cheveux noirs, parfaitement accordés à sa peau mate la rendait presque spatiale. Nul besoin de vous dire qu'il était sous le charme. Totalement scotché, c'est à peine s'il parvint à entendre un de ses amis lui parler.

– Yoh', Yoh', réveille toi un peu là ! Y'a une fille sur notre terrain, on fait quoi ? Elle as pas le droit d'être là c'est pas ce que tu as dis la dernière fois ?

Effectivement. C'est ce qu'il avait dit la dernière fois. Mais la fille en question à ce moment là c'était Margery Oswell, la fille du poissonnier, qui puait autant que les harengs de son père. Les enfants sont cruels vous savez. Cependant, bien qu'il aurait voulu nier cette affirmation, le grand bambin n'eut d'autre choix que d'acquiescer et de se diriger d'un pas décidé vers le fille. Surtout, rester concentré et caché derrière son masque. Ne pas lui montrer sa vraie nature. Ne pas casser le mythe. Arrivé à hauteur de sa nouvelle interlocutrice, il tendit sa main entre eux, pour lui signaler de ne plus avancer

– Désolé gamine, ça va pas être possible. C'est un sport de mec auquel on joue, tu risquerais de te casser un ongle ou de décoiffer tes jolis cheveux. Allez, va sur la place du village il y a plein de petites filles comme toi qui voudront jouer avec toi...

La réaction de la demoiselle allait être au delà de toutes attentes...

_______________________________

Les gens aiment voir souffrir leurs héros.
David Bowie

________________________________________________
Tout le monde veut devenir un cat:
 



9CCC2321-AF8F-4969-B6BD-4024800EB2D5


Dernière édition par Yohoshi Kentarô le Dim 29 Mar - 14:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t406-yohoshi-sabertooth-kentaro

Messages : 123
Fonction : Médecin
MessageSujet: Re: Les jeux d'enfants ne pas toujours drôles (FB 1592-Mika Taylor)  Mar 17 Fév - 10:09

Iconic Island, South Blue. Du haut de ses douze ans, Mika Taylor se souviendrait toute sa vie de l'escale familiale sur cette île...

Le récurrent problème des provisions, cette fois-ci accompagné de la nécessité de réparer un peu le navire familial, qui avait été un peu malmené lors de la dernière tempête, avait poussé la famille Taylor à faire escale sur la première île qu'ils avaient rencontrés, celle d'Iconic Island, à South Blue. Là-bas, après les routiniers contrôles de routine, les habitants étaient venus aider les parents de Mika à réparer le navire, pendant que la fillette avait quartier libre jusqu'à la nuit tombée pour découvrir l'île, et pourquoi pas se faire des amis.

La tête haute, elle marcha pendant quelques minutes dans un dédale de rues, avant d'atteindre un sentier qui la mena droit vers un terrain vague où une bande de garçons, plus ou moins de son âge, s'amusaient à se lancer une balle et à se bagarrer. Elle s'approcha, sans crainte, et fut repérée par l'un des garçons qui lança à un grand costaud - qui lui aussi la regardait, mais avec des yeux de merlan frit risibles :

Yoh', Yoh', réveille toi un peu là ! Y'a une fille sur notre terrain, on fait quoi ? Elle as pas le droit d'être là c'est pas ce que tu as dis la dernière fois ?

Le grand costaud blond se réveilla et se rapprocha de Mika en affichant un masque neutre ; une fois à sa hauteur, il tendit la main pour signifier une barrière et déclara :

Désolé gamine, ça va pas être possible. C'est un sport de mec auquel on joue, tu risquerais de te casser un ongle ou de décoiffer tes jolis cheveux. Allez, va sur la place du village il y a plein de petites filles comme toi qui voudront jouer avec toi...

Mika lui lança un regard entendu, puis sauta par-dessus lui avec la légèreté du chat avant de se retourner et de lui lancer un grand sourire innocent et moqueur à la fois :

C'est pas une bande de gosses immatures qui vont m'empêcher de me balader et de jouer... Venez donc vous battre si vous en avez !

Et elle se tourna vers le reste du groupe avec un air de défi ; allaient-ils relever le sien, ou s'enfuir la queue entre les jambes ?

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t223-fiche-technique-de-l-alchi

Messages : 138
Fonction : Bouclier félin
Localisation : Little Garden
MessageSujet: Re: Les jeux d'enfants ne pas toujours drôles (FB 1592-Mika Taylor)  Mer 18 Fév - 15:36

Ange ou démon, les apparences sont souvent trompeuses.

A l'instant précis ou la fillette avait prononcé cette offense verbale, toute sorte d'admiration avait disparue des yeux de Yohoshi. S'il y avait bien une chose qu'il détestait par dessus tout à cet âge, c'était l'arrogance et la prétention d'un individu de sexe femelle. Qu'une femme puisse croire qu'elle pouvait commander à ses enfants, pourquoi pas. Mais qu'une toute petite fille puisse prétendre tenir tête à tout un groupe de jeunes garçons sportifs, ça surement pas. En plus, il y avait quelque chose d'agaçant dans sa façon d'agir. Comme une espèce d'insupportable garçon manqué aux fausses allures de rebelle. Réellement détestable.

Mais il y avait quelque chose d'encore plus énervant. Tout les compagnons du gigantesque enfant semblaient amusés par la gamine. Certains donnaient même l'impression de vouloir réellement se battre avec elle. En tout cas, ils étaient tous entrés dans un état d'excitation maximal. Comme des ours autour d'un pot de miel. Comment ça on dit comme des mouches ? Mais Winnie, c'est pas une mouche, ça n'a aucun sens ! Enfin bref, désolé je m'égare. Toujours est-il qu'un petit garçon, qui devait avoir une douzaine d'année, s'était élancé hors du groupe, le poing levé bien haut, pour se débarrasser de l'inconnue. D'un bond, le blondin se retrouva entre lui et la fillette, le repoussant d'un grand geste de la main, les yeux pleins de fureur.

– N'as tu aucun honneur, Wasashi ? Ne t'as t'on donc jamais appris qu'aucun homme n'était en droit de frapper une femme, aussi insolente qu'elle soit ? Allez, rentre chez toi, va réfléchir un peu dans un endroit frais avant d'agir comme une tête brûlée.

Autour de la scène, tous ses compagnons semblaient étonnés. Le fameux code d'honneur des Kentarô. Une ligne de conduite à suivre en toute circonstances. Une ligne de conduite que l'enfant avait rapidement interprété à sa manière. Sa vision des femmes était pour le moins particulière, ce que vous n'alliez pas tarder à découvrir. Il se retourna avec gentillesse vers la jeune fille, l'air à la fois désolé et heureux.

– Faut l'excuser, il est un peu idiot quand il s'y met. Il n'a jamais compris mes enseignements. C'est vrai quoi finalement. On ne frappe pas les femmes, elles sont bien trop fragiles pour ça. Cela serait inadmissible. Et qui plus est une frêle petite fille comme toi, d'à peine dix ans. Non, sérieusement c'était bien rigolo ton numéro de cirque mais maintenant va t'en, c'est mieux pour toi.

Affichant un large sourire, il se contenta d'attendre la réponse de la femelle, les yeux profondément plongés dans les siens. Cette réponse n'allait certainement pas être à son goût...

_______________________________

Les gens aiment voir souffrir leurs héros.
David Bowie

________________________________________________
Tout le monde veut devenir un cat:
 



9CCC2321-AF8F-4969-B6BD-4024800EB2D5


Dernière édition par Yohoshi Kentarô le Dim 29 Mar - 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t406-yohoshi-sabertooth-kentaro

Messages : 123
Fonction : Médecin
MessageSujet: Re: Les jeux d'enfants ne pas toujours drôles (FB 1592-Mika Taylor)  Jeu 19 Fév - 17:40

Mika put noter l'excitation des amis du grand gaillard après sa bravade ; certains étaient même prêts à se battre avec elle, parfait. Mais au final, elle s'en fichait, de la bagarre. Elle voulait des amis, des copains sur cette île, elle pourrait très bien s'en faire sans avoir à passer par la violence pour se fondre dans le décor.

L'un d'eux, d'une douzaine d'années, la prit au pied de la lettre et s'élança hors du groupe pour lui tomber dessus ; son chef se plaça entre lui et Mika et lança avec colère :

N'as tu aucun honneur, Wasashi ? Ne t'as t'on donc jamais appris qu'aucun homme n'était en droit de frapper une femme, aussi insolente qu'elle soit ? Allez, rentre chez toi, va réfléchir un peu dans un endroit frais avant d'agir comme une tête brûlée.

L'adolescente haussa un sourcil quand le petit gus repartit, un peu dépité par l'ordre de son chef ; si ça, c'était pas de l'autorité... Mais pourquoi le blond s'était-il interposé ?! Elle était parfaitement capable de se défendre en cas de besoin enfin !

Le blondinet se tourna vers elle et lui lança, désolé et... heureux à la fois :

Faut l'excuser, il est un peu idiot quand il s'y met. Il n'a jamais compris mes enseignements. C'est vrai quoi finalement. On ne frappe pas les femmes, elles sont bien trop fragiles pour ça. Cela serait inadmissible. Et qui plus est une frêle petite fille comme toi, d'à peine dix ans. Non, sérieusement c'était bien rigolo ton numéro de cirque mais maintenant va t'en, c'est mieux pour toi.

Trop, c'est trop. Elle le gifla, rouge de colère, et siffla :

D'une, j'ai douze ans, pas dix. De deux, je sais me défendre, je n'ai nullement besoin de toi et de ta pseudo virilité qui semble plus tenir du machisme qu'autre chose. De trois, je suis juste de passage sur cette île, tu vas pas m'empêcher de me faire des amis quand même ?!

Et elle continua de le gifler, cinq paires de claques en tout, puis elle planta son regard droit dans celui du blondinet, prête à le gifler autant de fois que ce sera nécessaire, la respiration sifflante de colère. Il ne manquait pas de souffle, ce petit con prétentieux macho ! Elle inspira plusieurs fois pour se calmer, mais cela ne fonctionna qu'à moitié ; elle était trop énervée par le comportement de ce gus pour rester raisonnable.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t223-fiche-technique-de-l-alchi

Messages : 138
Fonction : Bouclier félin
Localisation : Little Garden
MessageSujet: Re: Les jeux d'enfants ne pas toujours drôles (FB 1592-Mika Taylor)  Sam 21 Fév - 9:30

Le son avait résonné pendant un bon bout de temps dans les airs.

Un simple bruit de claque, pourtant pas si anodin que ça. La fillette venait soudainement de craquer devant la monstruosité et le machisme du gamin. Sans plus y réfléchir et dans un mouvement relevant plus du réflexe que de la violence volontaire, elle l'avait violemment frappé au visage, avec toute la force que semblait capable de déployer ses bras maigres. Et, même si elle ne payait pas de mine, l'enfant avait de quoi faire comprendre à ce mâle pseudo-dominant qu'il était allé trop loin. Elle continua de le frapper, sans relâche, cinq fois d'affilée, devant les yeux écarquillés des camarades de jeux. Ces derniers avaient dans le regard un mélange de peur, d'incompréhension et d'admiration pour la jeune fille. Elle venait, en quelque sorte, de faire preuve d'un bien plus grand courage qu'il n'avaient eux-mêmes pût en faire la démonstration au cours de la dernière année passée à subir l'autorité dévorante du plus grand d'entre eux. C'était bien la plus petite et frêle qui avait osé faire le premier pas.

Les 6 paires de claques encaissées, Yohoshi s'écroula au sol, posant son énorme main sur sa joue. Jamais encore il n'avait été frappé. Il avait toujours été le plus fort et personne n'avait jamais osé se rebeller contre lui. C'était une douloureuse première dans ce domaine pour lui. Et, bien qu'il ait d'ordinaire une réponse adaptée à chaque situation, il ne savait cette fois pas quoi faire devant cette réaction pour le moins inattendue. Mais quand il regarda autour de lui, le choc fut encore plus grand. Ceux qu'ils croyait être sous sa domination se riaient maintenant de lui. En un coup, il avait perdu toute la crédibilité qu'il avait acquis au cours de l'année précédente. En regardant ses amis partir un par un, il eut l'impression de retourner s'enfermer dans sa chambre, cloîtré entre 4 murs, à ruminer sa blessure, seul. Cela le blessa violemment et le véritable personnage, caché derrière le fantasque géant, refit surface l'espace d'un instant où, assis par terre comme en état de choc, le jeune Kentarô releva la tête et regarda la gamine dans les yeux.

– Je... pardon. Je suis désolé... Sincèrement, désolé. Je n'aurais jamais dû agir ainsi. Je n'aurais jamais du jouer à être quelqu'un d'autre. Je suis désolé.

La petite fille n'avait certainement pas plus compris le changement d'attitude du petit garçon que le véritable sens de ses mots. Peut importait. Elle avait entendu le message formulé timidement par celui qui semblait soudainement retombé en enfance. Sans un mot de plus, il se releva, époussetant lentement son short de plage, souillé par le sable. Il tendit alors sa main en direction de celle qui l'avait corrigé, le regard totalement vide d'une quelconque rancune ou d'une quelconque agressivité. Il était redevenu lui-même, choqué par la situation. D'une voix fébrile, il osa enfin s'adresser plus poliment à la fougueuse oratrice

– Je m'appelle Yohoshi Kentarô, enchanté de faire ta connaissance, ô courageuse enfant. J'ai 13 ans depuis peu. Dis, j'ai cru comprendre que tu restais pour peu de temps ici. Je peux peut-être, comment dire ça, te faire visiter l'île ? En échange, que dirais tu de m'apprendre à me battre ? Tu as l'air de savoir où porter les coups pour qu'ils aient le plus d'impact possible. Ce n'est pas mon cas. Je te le demande en tant qu'ami, si tu m'acceptes en tant que tel.

Il avait toujours la main tendue, le visage fendu d'un très large sourire, qu'on ne lui avait plus vu depuis un moment. Dans le silence le plus religieux, il attendait la réponse qu'elle allait lui apporter. Quelque chose en lui avait changé grâce à cette baffe, il en était sûr. Passer plus de temps avec cette fille ne pourrait que lui faire du bien... Enfin, du moins si elle acceptait...

_______________________________

Les gens aiment voir souffrir leurs héros.
David Bowie

________________________________________________
Tout le monde veut devenir un cat:
 



9CCC2321-AF8F-4969-B6BD-4024800EB2D5


Dernière édition par Yohoshi Kentarô le Dim 29 Mar - 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t406-yohoshi-sabertooth-kentaro

Messages : 123
Fonction : Médecin
MessageSujet: Re: Les jeux d'enfants ne pas toujours drôles (FB 1592-Mika Taylor)  Dim 22 Fév - 13:36

Mika ne broncha pas lorsque le garçon, à terre, subissait les moqueries de ses camarades ; le chef tombé de son piédestal par une étrangère de son âge, personne ne devait s'y attendre. Tout ce que Mika espérait, c'était que les claques lui serviraient de leçon, le rendant meilleur aux yeux des autres.

Et, étrangement, l'effet escompté se produisit rapidement après le départ des petits camarades du blondinet ; toujours assis sur le sol, il releva la tête et s'excusa :

Je... pardon. Je suis désolé... Sincèrement, désolé. Je n'aurais jamais dû agir ainsi. Je n'aurais jamais du jouer à être quelqu'un d'autre. Je suis désolé.

La fillette le regarda, surprise, quand il se releva et s'épousseta avant de lui tendre la main, avec un air charmant qu'il n'avait pas quelques secondes plus tôt encore. Il lui lança avec courtoisie :

Je m'appelle Yohoshi Kentarô, enchanté de faire ta connaissance, ô courageuse enfant. J'ai 13 ans depuis peu. Dis, j'ai cru comprendre que tu restais pour peu de temps ici. Je peux peut-être, comment dire ça, te faire visiter l'île ? En échange, que dirais tu de m'apprendre à me battre ? Tu as l'air de savoir où porter les coups pour qu'ils aient le plus d'impact possible. Ce n'est pas mon cas. Je te le demande en tant qu'ami, si tu m'acceptes en tant que tel.

Mika allait de surprise en surprise, mais de manière agréable ; bien, elle avait réussi là où bon nombre de personnes avaient échoué. De bonnes paires de claques, il n'y avait rien de tel pour remettre quelqu'un dans le droit chemin. Elle attendit quelques instants, délibérément, avant de sourire à son tour et de serrer la main de celui qui se faisait appeler Yohoshi Kentarô :

Contente de voir que le garçon macho d'il y a quelques instants n'est qu'un masque. Ma foi, j'accepte avec plaisir. D'être ton amie et de t'apprendre à te battre, en échange d'une visite de l'île. Je te préviens, ça ne va pas être doux et gentillet avec moi, j'ai une excellente professeure.

Son sourire s'élargit quand elle reprit :

Bon, on attend quoi ? Le déluge ?

Elle alla s'adosser à une barrière et croisa les bras, fixant Kentarô de son regard malicieux. Il était intéressant, comme garçon...

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t223-fiche-technique-de-l-alchi

Messages : 138
Fonction : Bouclier félin
Localisation : Little Garden
MessageSujet: Re: Les jeux d'enfants ne pas toujours drôles (FB 1592-Mika Taylor)  Dim 1 Mar - 2:22

Que de désinvolture et d'assurance pour une fillette de douze ans à peine.

Il semblait qu'elle n'avait jamais douté de sa capacité à faire changer de mentalité son massif opposant. Elle avait réussi, avec toute la hargne dont elle pouvait faire preuve, à rendre l'ours turbulent aussi gentil qu'un petit lapin nouveau-né. Et le sourire qui régnait en maître sur les lèvres du jeune Kentarô ne laissait aucuns doutes. Il avait trouvé l'amie qu'il lui fallait pour évoluer, pour enfin grandir. D'un geste de la main, il lui fit signe de la suivre, se dirigeant vers le village.

Iconic Town était une petite ville aux charmes nombreux. C'est ce qu'il essaya, durant deux heures de faire comprendre à la jeune femme. Il commença par lui montrer la Grand-Place, avec sa fontaine à la gloire du Dyeuz. Une magnifique statue du dieu éternel des marinistes, crachant une eau turquoise, qui allait se déposer avec grâce au fond d'un bassin bleuté et nacré. Ce monument avait quelque chose de profondément apaisant, donnant une envie de s'asseoir et de se laisser bercer au doux son de l'eau qui coule. Chose qu'ils firent, se délectant du silence d'un début d'après midi, débarrassés du son incommodant des éternelles commères ridées, à peine dérangés par le bruit de quelques oiseaux chanteurs. C'est là qu'ils entreprirent de faire un peu connaissance. Il lui parla de sa vie sur l'île et elle lui parla de son voyage autour des blues. A les voir comme ça, à rire des histoires de l'un et de l'autre, assis sur la fontaine, on aurait pu croire qu'ils étaient amis depuis quelques années.

Ce n'est qu'une petite demi-heure qu'ils se remirent en route, Yohoshi guidant l'expédition, ayant encore quelques lieux à faire découvrir à la fillette. Il commença par l'emmener à la mairie. C'était un gigantesque bâtiment par rapport aux frêles bâtisses de bois alentours. Elle semblait s'être posée là par hasard, tant elle jurait avec le reste de l'ambiance de la ville. Alors que tout l'espace était dédié à la mer et à la vie légère, l'hôtel de ville était fait de grès blanc et possédant des balcons nacrés. Un vrai luxe s'échappait de l'endroit, mais un luxe correct, pas un luxe oppressant, étouffant. Un luxe rassurant. Quoi qu'il en soit cela restait un très beau monument qu'il semblait impératif de visiter.

Le reste de l'après-midi se déroula dans la douceur, le blondinet faisant découvrir à sa camarade tous les meilleurs coins de l'île, jusqu'à ce qu'ils arrivent enfin à leur destination finale. C'était un lieu à la fois majestueux et splendide, apaisant à sa simple approche. L'herbe du plateau semblait toute fraîchement plantée, les deux cocotiers surplombant la falaise encadrant magnifiquement le point de vue, laissant tout loisir de contempler la plage et la mer. C'était un endroit fantastique pour finir une visite. Mais il n'avait pas choisi cet endroit juste pour la beauté des lieux. C'était aussi un des endroits les plus reculés de l'île et, de fait, personne ne viendrait les déranger par ici. Un environnement parfait pour se battre.

– Voilà la fin de cette visite, Mika. Tu connais l'île aussi bien que moi maintenant, ou presque. Mais tu as une part de contrat à honorer, tu t'en souviens ? Tu m'as raconté que c'est ta mère qui t'as enseigné les arts du combat. Enseigne moi aussi, je t'en prie. Cela pourrait m'éviter bien des désagréments.

Cette fois ce fut lui qui alla s'adosser contre un des palmiers, le regard amusé, irradié par la lumière du soleil couché. C'est avec un amusement non dissimulé qu'il reprit les mots de le jeune fille pour la décider à lancer la leçon.

– Bon, on attend quoi ? Le déluge ?

HRP:
 

_______________________________

Les gens aiment voir souffrir leurs héros.
David Bowie

________________________________________________
Tout le monde veut devenir un cat:
 



9CCC2321-AF8F-4969-B6BD-4024800EB2D5


Dernière édition par Yohoshi Kentarô le Dim 29 Mar - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t406-yohoshi-sabertooth-kentaro

Messages : 123
Fonction : Médecin
MessageSujet: Re: Les jeux d'enfants ne pas toujours drôles (FB 1592-Mika Taylor)  Mer 4 Mar - 21:27

Le duo improbable passa une bonne partie de l'après-midi à faire le tour de l'île, Mika découvrant les moindres coins et recoins secrets d'Iconic Island, les enregistrant dans un coin de sa mémoire pour le jour où elle reviendrait dans le coin. Parce qu'un jour, elle reviendrait ici, c'était obligé.

Ils firent ainsi le tour du propriétaire, jusqu'à arriver à une sorte de plaine située en hauteur par rapport au niveau de la mer ; la vue y était magnifique, avec deux cocotiers se faisant face et créant un cadre de vue idéal pour ceux qui étaient inspirés par les couchers de soleil. Cependant, du haut de son mètre soixante, Mika se doutait bien que Kentarô ne l'avait pas conduite jusqu'en ce lieu pour la vue. Elle n'avait pas oublié sa promesse, aussi se contenta-t-elle d'un sourire lorsqu'il lui lança :

Voilà la fin de cette visite, Mika. Tu connais l'île aussi bien que moi maintenant, ou presque. Mais tu as une part de contrat à honorer, tu t'en souviens ? Tu m'as raconté que c'est ta mère qui t'as enseigné les arts du combat. Enseigne moi aussi, je t'en prie. Cela pourrait m'éviter bien des désagréments.

Elle l'observa se caler contre l'un des cocotiers, souriant, reprenant le masque du garçon sûr de sa personne, et son sourire à elle s'accentua lorsqu'il lui lança une pique en reprenant ses propres mots :

Bon, on attend quoi ? Le déluge ?

Mika commença à faire craquer ses articulations et lança :

D'abord, on va s'échauffer tranquillement, histoire qu'on s'évite les claquages et autres vilaines blessures. Je suis d'accord avec le fait qu'on a pas forcément le temps de s'échauffer, surtout quand le combat est imprévu, mais c'est tout de même important de se réserver un moment dans la journée, tous les jours, pour s'échauffer. Comme ça, le jour où tu es pris dans un combat qui n'était pas prévu au programme, les plus grosses blessures que tu peux avoir, ce seront surtout des coups. D'ailleurs, quelles sont pour toi les zones du corps les plus sensibles, dont tu es sûr qu'un choc peut mettre à mal ton adversaire, au mieux le mettre KO pour quelques instants ?

Bien sûr, la partie théorique était loin d'être la plus passionnante, mais elle était nécessaire ; tout en continuant à s'étirer et s'échauffer, Mika attendait une réponse, qu'elle n'attendait pas forcément précise.

HRP:
 

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t223-fiche-technique-de-l-alchi

Messages : 138
Fonction : Bouclier félin
Localisation : Little Garden
MessageSujet: Re: Les jeux d'enfants ne pas toujours drôles (FB 1592-Mika Taylor)  Lun 16 Mar - 0:59

Finalement, ce n'était aussi excitant qu'il avait pu l'imaginer.

La seule chose qu'ils se contentaient de faire pour le moment, c'était de faire craquer leurs articulations et d'échauffer leurs muscles. Une étape qui semblait nécessaire mais ô combien ennuyante pour un jeune homme au caractère aussi explosif que Yohoshi. Mais il y avait bien plus ennuyant que les échauffements. Il y avait la théorie du combat, celle là même qu'il avait entendue des dizaines de fois, celle qu'on lui imposait de maîtriser avant d'être autorisé à se battre. Celle qu'il n'avait jamais réussi à maîtriser. Il avait pensé qu'avait un maître de combat aussi jeune, il aurait le droit à un cours dynamique, explosif, plein d'entrain. Mais non. Il avait le droit à la même soupe que d'habitude. Alors, à la question de la jeune fille, il arrêta ses mouvements d'échauffements. Il la regarda dans le blanc des yeux un court instant, avant de déclarer sur un ton ferme et presque hautain :

- Et voilà. Moi qui pensais qu'avec toi je serais exempté de tout ça, que je pourrais enfin apprendre à me battre dans la pratique et pas dans la théorie... Alors je vais répondre à ta question, mais ce sera la seule à laquelle je répondrais. Je veux me battre. Si je devais éliminer rapidement un adversaire je choisirais trois zones préférentielles. Les temps, la carotide et le plexus solaire.

Sans prononcer un mot de plus, il activa de nouveau ses muscles et commença à tourner autour de la fillette, lançant un ou deux jabs de défi, pour lui montrer qu'il était motivé. Mais ce n'était pas à lui de faire la leçon, il le savait. Alors il devrait au moins l'aider, qu'elle sache comment travailler avec lui, quels étaient ses points forts. Il s'arrêta entre les deux cocotiers, illuminé dans le dos par le soleil qui commençait à décliner, donnant un effet d'ombre très intéressant.

– Je sais que ça va être compliqué de bosser avec quelqu'un que tu ne connaissais même pas il y a de cela quelques heures. Alors je vais t'aider. J'ai deux points forts. Le premier est évident. J'ai 13 ans, je mesure 1 mètre 90, ma force brute est mon atout mais...

Alors qu'il continuait de parler, une mouette survola de près son épaule droite. D'un geste fluide et rapide, il saisit l'oiseau par le coup et le tendit à bout de bras, devant les yeux de Mika.

– Ma véritable force, ce sont mes réflexes. J'ai passé quelques années dans le noir, à ruminer sur mon existence. Pendant ces années j'ai appris à être attentif aux détails de mon environnement. Si ensemble, on réussit à allier ma force à mes réflexes alors...

Il resserra son étreinte sur le coup de l'oiseau, le laissant retomber de sa main, raide mort.

– Alors seulement je serais fort. Fais de moi un homme fort et je t'en serais éternellement reconnaissant, quelque soit le chemin que nos vies emprunteront après ton départ. Si tu réussis cela, je n'oublierais pas ton nom.

_______________________________

Les gens aiment voir souffrir leurs héros.
David Bowie

________________________________________________
Tout le monde veut devenir un cat:
 



9CCC2321-AF8F-4969-B6BD-4024800EB2D5


Dernière édition par Yohoshi Kentarô le Dim 29 Mar - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t406-yohoshi-sabertooth-kentaro

Messages : 123
Fonction : Médecin
MessageSujet: Re: Les jeux d'enfants ne pas toujours drôles (FB 1592-Mika Taylor)  Mer 18 Mar - 17:47

— Les jeux d'enfants ne sont pas toujours drôles —



« Première leçon »
Yohoshi Kentarô × Mika Taylor


Hum, Mika sentit assez rapidement que l'échauffement, étape essentielle dans l'entraînement au combat, ne plaisait pas du tout à Kentarô, qui voulait entrer de suite dans le vif du sujet. Bon, il accepta quand même de répondre à sa question, mais ce serait la première et dernière question qu'elle pourrait poser de toute la séance. Très bien, puisqu'il voulait jouer à ça, elle allait lui apprendre à se battre, mais à sa manière.

Après qu'il lui eût faire part de ses atouts - force physique et réflexes très développés - il laissa retomber la mouette qu'il avait attrapée quelques instants plus tôt pour lui montrer ses réflexes et lança :

Alors seulement je serais fort. Fais de moi un homme fort et je t'en serais éternellement reconnaissant, quelque soit le chemin que nos vies emprunteront après ton départ. Si tu réussis cela, je n'oublierais pas ton nom.

Bon bon bon. Mika poussa un soupir et finit de s'étirer avant de répondre :

Tu serais gentil de me laisser me remettre dans le bain, merci. Je tiendrai ma promesse, peu importe ce qu'il adviendra ensuite.

Elle chercha deux bâtons de bois d'à peu près de la même longueur et de la même épaisseur, et en débusqua dans un bosquet tout proche. Revenant, elle en lança un à Kentarô et se plaça face à lui, tendant le bâton devant elle et déclarant :

Bon, on va commencer avec le bâton. En garde !

Elle se plaça en position de combat, puis, sans prévenir, asséna de nombreux coups de bâton à son adversaire, avant de reprendre place ; elle plaça le bâton dans son dos et lança à Kentarô en souriant :

Je crois que t'es pas assez concentré... Tu dis avoir passé quelques années dans le noir, montre-moi que tu sais ne faire qu'un avec ton environnement. Tu dois pouvoir être dur comme le roc, fort comme le chêne, tranchant comme l'épée. À moins que ce ne soit que du vent, tes prétentions ?

Bon, d'accord, elle se permettait de lui lancer une petite pique, mais c'était pour la bonne cause ; sa mère lui en lançait souvent pour la pousser au maximum de ses capacités, et Kentarô en avait à revendre. Encore fallait-il qu'il arrête de cancaner et qu'il agisse.

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t223-fiche-technique-de-l-alchi

Messages : 138
Fonction : Bouclier félin
Localisation : Little Garden
MessageSujet: Re: Les jeux d'enfants ne pas toujours drôles (FB 1592-Mika Taylor)  Dim 29 Mar - 15:43

Quand arrêteras tu de te comporter comme un enfant immature ?

Il n'avait eu que ce qu'il méritait sur ce coup là. Lui qui avait eu l'extrême audace de vanter ses qualités avec grande ferveur n'avait pas pût esquiver n'aurait-ce été qu'un seul coup de bâton. Malgré ses réflexes développés et sa force impressionnante il avait encore une fois été humilié par la fillette, incapable de répliquer. Et pourtant il était armé de la même façon qu'elle, il faisait deux fois sa taille au moins, mais il se faisait corriger de la plus belle des manières. Son cerveau n'arrivait plus à comprendre ce qui se passait. Alors qu'il avait toujours été symbole de puissance dans son groupe d'amis, une inconnue venait lui mettre la dérouillée de sa vie. Il fallait se ressaisir et vite, pour ne pas perdre la face plus qu'il ne l'avait déjà perdue. Il s'efforça alors d'appliquer les conseils qu'elle lui avait donné et de se concentrer beaucoup plus intensément. Il avait compris l'intérêt des échauffements maintenant. Plus qu'à une préparation physique, c'est à une préparation mentale qu'il devait opérer.

Il se plongea alors dans sa bulle tentant de placer son esprit dans une zone de confort, se rapprochant au plus près des moments de sa vie où il s'était enfermé. Durant ces deux longues années il avait apprit beaucoup de choses sur lui-même et sur la façon de contrôler son esprit. Alors il se plaça comme s'il était encore plongé dans ce noir insoutenable. Il ferma les yeux et éveilla ses sens à leur maximum. Il sentait le sol sous ses pieds, meuble et lourd. Il sentait le frémissement du vent dans ses cheveux, léger. L'odeur discrète de l'iode. Il était concentré au maximum.

– Allons-y Mika, commençons sérieusement la leçon.

Il s'avança alors vers elle, ouvrant progressivement les yeux, avant de tenter de lui porte un coup d'estoc, puis un coup de taille, utilisant tant bien que mal ses capacités de combattant. Il n'attendait plus qu'une seule chose. Qu'elle lui apprenne vraiment à se battre, dans les règles de l'art. Qu'elle lui pointe ses erreurs sans aucune pitié. Pour la première fois de sa vie il souhaitait profondément qu'on lui donne des ordres et qu'on le critique. Il savait qu'il devait progresser si, comme il le souhaitait, il voulait reprendre le poste de protecteur de l'île plus tard.

HRP:
 

_______________________________

Les gens aiment voir souffrir leurs héros.
David Bowie

________________________________________________
Tout le monde veut devenir un cat:
 



9CCC2321-AF8F-4969-B6BD-4024800EB2D5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t406-yohoshi-sabertooth-kentaro

Messages : 123
Fonction : Médecin
MessageSujet: Re: Les jeux d'enfants ne pas toujours drôles (FB 1592-Mika Taylor)  Mar 31 Mar - 20:28

— Les jeux d'enfants ne sont pas toujours drôles —




Yohoshi Kentarô × Mika Taylor


Comme prévu, Kentarô n'apprécia que très moyennement le fait de se faire humilier une seconde fois par Mika, mais là, c'était uniquement dans le but de le remettre dans le droit chemin. Et la fillette y arriverait, coûte que coûte, dût-elle y passer des heures.

Au fil des heures, Mika put voir que son vis-à-vis était vraiment motivé à apprendre. Il prit la poussière une bonne dizaine de fois, mais la fillette était contente de voir qu'il mettait de plus en plus de ses tripes pour progresser, et allongeait le temps entre deux morsures de sol. Mika décida de continuer jusqu'à ce qu'il ne morde plus la poussière, et y mettrait le temps qu'il faudrait.

La nuit allait tomber quand, pour la première fois, Kentarô réussit à parer tous les coups que lui portait la fillette et la fit trébucher et tomber assez inélégamment sur les fesses, plus surprise que vexée. Et vu la tête qu'il faisait, il n'en revenait pas non plus... Elle éclata de rire et lui lança un sourire éclatant tout en se relevant :

Je crois que je n'ai plus rien à t'apprendre, bravo. Continue à t'entraîner tous les jours, et à faire attention à ce que tu manges, et plus tard tu deviendras un grand guerrier.

Elle s'épousseta, puis regarda les lumières de la ville s'allumer doucement, au même rythme que le soleil était avalé par l'horizon. Bientôt, elle devrait repartir pour de nouvelles aventures sur les Blues, mais pour le moment, elle n'était pas spécialement pressée de rentrer au bateau familial. Rester tranquillement assise à regarder le soleil finir sa course derrière la ligne d'horizon lui convenait parfaitement.

Mais il fallait se rendre à l'évidence : il était l'heure de rentrer, et peut-être que le lendemain, elle pourrait revenir pour dire au revoir. Elle se tourna vers Kentarô et lui lança en souriant :

Je vais devoir y aller, si tu veux, on peut se retrouver ici demain, ou alors tu viens sur le quai à côté du petit bateau de plaisance, que je te dise au revoir en bonne et due forme.

Elle entendit les voix de ses parents l'appeler, et elle s'empressa de filer les rejoindre en faisant un signe de la main au garçon. Ils se reverraient, elle en était certaine.


_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t223-fiche-technique-de-l-alchi

Messages : 138
Fonction : Bouclier félin
Localisation : Little Garden
MessageSujet: Re: Les jeux d'enfants ne pas toujours drôles (FB 1592-Mika Taylor)  Mar 7 Avr - 12:42

Il avait progressé comme jamais ces dernières heures.

Ces deux jeunes personnes que tout opposait, du sexe à la mentalité en passant par le talent inné, avait finalement fini par s'accorder et par donner ce qu'ils avaient de meilleur l'un pour l'autre. Et cela avait fonctionné. Yohoshi n'avait pas seulement appris à se battre cette après-midi. Il avait gagné une amie et avait appris à ne plus constamment prendre les gens de haut. Il avait compris que sa grande taille ne faisait pas forcément de lui un être supérieur. Et c'était une grande opportunité pour lui d'avancer enfin dans sa vie. Il était reconnaissant, très reconnaissant envers Mika. Il lui serait toujours redevable, pour sûr.

Malheureusement elle devait partir. Il s'y attendait depuis le début mais il fallait qu'elle reparte. Le soleil était couché depuis quelques minutes quand elle se décida, visiblement à contre-coeur, à repartir en direction du petit bateau de ses parents. Dans le même mouvement les deux enfants repartirent dos à dos, chacun en direction de chez soi, accompagnant leur déplacement d'un amical geste de la main. Mais notre protagoniste exténué prit un léger temps de repos, se retournant sur son chemin pour observer Mika embrasser ses parents au loin. Un sourire illumina alors son visage, le premier sincère depuis des années.

– Je viendrais Mika, je viendrais. Je ne manquerais ça pour rien au monde.

Il rentra chez lui mais ne dormit pas beaucoup cette nuit là, restant pensif à table avec ses parents, éveillé la moitié de la nuit, assailli de pensées. Pour elle ce n'était sûrement qu'une séance d'entraînements avec quelqu'un, rien de bien spécial. Mais pour lui cela avait été beaucoup plus que ça. Un réveil, une sorte d'électrochoc qui lui avait fait comprendre qu'il était toujours aussi faible et qu'il ne parviendrait jamais à s'élever en se reposant sur ses capacités physiques de base.

Ce n'est qu'au petit matin qu'il se décida à se lever, se surprenant lui-même de tant de volonté. Surprenant encore plus ses parents il avala rapidement un petit-déjeuner sain et se dirigea vers le jardin, seulement vêtu d'un jogging lâche. Il entreprit alors d'appliquer avec respect l'échauffement que Mika lui avait montré la veille. Il ne savait même pas pour quelle raison il le faisait, mais il était sorti et avait commencé à faire cela par pur réflexe.

Une fois qu'il eut fini ce rituel, qu'il referait tous les jours désormais, il se dirigea d'un pas assuré en direction du petit port de l'île, tentant de repérer le bateau de Mika. Il la repéra bien vite sur le pont, répétant le même échauffement qu'il avait fait, suivant avec précision les mouvements de sa mère. Un sourire illumina sa figure et il vint frapper contre la coque du bateau pour se faire repérer.

– Tu m'as demandé de passer dire au revoir, je suis venu fillette ! Quand pars tu ? Bonjour Madame. Pas trop fatiguée ?

Ok. Ses paroles étaient plus que confuses et il mélangeait un peu tout à la fois. Mais l'idée était passé, du moins c'est ce qu'il pensait.

_______________________________

Les gens aiment voir souffrir leurs héros.
David Bowie

________________________________________________
Tout le monde veut devenir un cat:
 



9CCC2321-AF8F-4969-B6BD-4024800EB2D5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t406-yohoshi-sabertooth-kentaro

Messages : 123
Fonction : Médecin
MessageSujet: Re: Les jeux d'enfants ne pas toujours drôles (FB 1592-Mika Taylor)  Mer 8 Avr - 14:47

— Les jeux d'enfants ne sont pas toujours drôles —




Yohoshi Kentarô × Mika Taylor


La nuit précédant le départ de la famille Taylor pour d'autres îles des Blues, la petite Mika avait fait un rêve assez étrange. Elle avait rêvé d'elle et de Kentarô, plus grands, adultes même, se regarder avant de se tourner le dos. Qu'est-ce que cela pouvait bien dire ? N'étant pas devineresse, elle était loin de se douter qu'il s'agissait d'une vision du futur de la fillette et du garçon...

Le reste de la nuit se passa sans encombre, et la fillette se leva avec le soleil et sa mère pour leur séance de décrassage journalière. Toutes deux concentrées dans leur entraînement, elles n'entendirent pas, après quelques heures, le petit bruit sur la coque et la voix de Kentarô qui les interpella :

Tu m'as demandé de passer dire au revoir, je suis venu fillette ! Quand pars tu ? Bonjour Madame. Pas trop fatiguée ?

La mère de Mika adressa un sourire au jeune garçon et hocha la tête en regardant sa fille avant de disparaître ; la fillette, un grand sourire aux lèvres, vint jusqu'au bastingage et s'y accouda avant de répondre :

Ma mère a tendance à être méfiante, excuse-la... Et je pars d'ici quelques heures, je pense, quand mon père sera prêt.

Ils discutèrent ensuite de tout et de rien, jusqu'à ce que le père de Mika annonce le largage des amarres, deux bonnes heures plus tard. La fillette se pencha et déposa un léger baiser sur la joue du garçon avant de se redresser et de déclarer :

Il est temps pour moi de repartir... J'espère qu'on se croisera à nouveau d'ici quelques années !

Et elle fit de grands gestes de la main à Kentarô, au fur et à mesure que le bateau avançait vers la haute mer, jusqu'à ce que le garçon disparaisse de sa vue. Rien ne laissait présager qu'ils se retrouveraient, en effet, quelques années plus tard...



HRP:
 

_______________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t223-fiche-technique-de-l-alchi
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les jeux d'enfants ne pas toujours drôles (FB 1592-Mika Taylor)  

Revenir en haut Aller en bas
 

Les jeux d'enfants ne pas toujours drôles (FB 1592-Mika Taylor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» l'etudiant haitien typique est une honte nationale:
» Transition et S6 : faits, fées et effets
» JEUX D'ENFANTS ∇ NAKO
» LES DEUX DERNIERS BEBES DE PREVAL NE SONT PAS DES ENFANTS NATURELS......
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece New Order :: Zone RP :: Les Blues :: South Blue :: Autres iles-