AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La violence et la bêtise ne font pas bon ménage (FB 1 semaine, feat. Colton D. Ardwyk)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 138
Fonction : Bouclier félin
Localisation : Little Garden
MessageSujet: La violence et la bêtise ne font pas bon ménage (FB 1 semaine, feat. Colton D. Ardwyk)  Dim 15 Fév - 15:04

Ô voyageur suspends un instant ton épopée et viens, pour un moment, sur Wheel Island t’arrêter.

Voici les quelques mots simples gravés dans le bois d'une pancarte recouverte de poussière, qui annonçait à notre extravagant blondinet sa localisation actuelle. Wheel Island. Une petite île se situant à une dizaine de kilomètres du Cap des Jumeaux, sur laquelle il avait échoué par le pur fruit du hasard. Probablement la dernière terre qu'il croiserait avant d'arriver à sa destination finale. Parce que oui, aussi bizarre que cela puisse paraître, il avait consciemment fait le choix de rebrousser chemin, afin de remettre les pendules à zéro. Recommencer tout, depuis le départ. Sûrement pas la meilleure idée qu'il ait eu de toute sa vie, j'en conviens volontiers. Et les faits qui n'allaient pas tarder à se dérouler sur cette île allaient rapidement me conforter dans cet avis.

Détaillons rapidement la topologie des lieux. C'était une île naturellement ronde. Je veux dire, parfaitement ronde. Et comme cet univers est d'une logique sans faille, c'est sur cette île qu'étaient fabriquées toutes les roues du monde. Absolument toutes, sauf celles que votre grand-père René a monté lui-même dans son garage miteux en buvant du vin rouge périmé et bouchonné, tandis que sa femme, frustrée par les ravages du temps, lui gueulait dessus. Oups... Je me suis peut-être légèrement emporté... Revenons en à nos brebis galeuses si vous le voulez bien. Or donc, Wheel Island était une île prospère, accueillant en son centre une magnifique petite ville peuplée d'un bon millier d'habitants, quasiment tous embauchés ou reliés à l'industrie de la roue. Des bucherons engagés pour trancher la forêt à la gérance du port pour l'export de la marchandise, tout le monde semblait passionné par la roue. Mais, quoi qu'il puisse en ressortir, ce n'était pas pour acheter des roues que notre protagoniste hilarant avait débarqué sur cette île.

Il était plutôt venu pour se délecter de mets délicats et raffinés, ou bien même de petits plats mijotés par une cuisinière aguerrie ou encore pour manger les restes de sandwichs jetés par les passants dans les poubelles publiques tellement il avait la dalle. Il n'avait débarqué sur cette île que pour la bouffe, aussi grasse et illégale pouvait elle être. Alors il se mit en quête de ce pourquoi il était venu, usant de son odorat de Smilodon pour localiser les éventuelles sources de nourriture. Ses pas, guidés naturellement par son nez, le conduisirent rapidement dans une rue bien sympathique, où s’amassaient des tonnes de poubelles alimentaires. Une décharge quoi, au beau milieu de la ville. C'est alors à l'instar d'une bête sauvage que le plus pauvre des soldats se jeta sur les ordures comme s'il s'agissait du plus grand des banquets. Il commença à déchirer les sacs plastiques avec violence, sous le regard ébahi des passants. Et comme je les comprends. Qui aurait pût un jour imaginer voir un homme de presque 3 mètres, habillé de la façon la plus colorée et absurde qui soit, fouiller dans les poubelles comme un enfant des rues ? Avouez que c'est presque dur à croire. Et pourtant c'était la triste réalité.

Son repas enfin terminé, Yohoshi se releva, son regard reflétant la plus grande des innocences. Maintenant qu'il avait repris des forces, il était temps de penser de nouveau à son image. Il fallait d'abord s'éloigner de cet endroit sordide, histoire de ne pas se tailler une réputation encore plus glauque. D'un pas rapide mais imposant il marcha le long des rues, son odeur faisant fuir les quelques promeneurs qui passaient par là. Il lui fallait un point d'eau. Pour s'hydrater et également pour se laver. Il en trouva un énorme, contenant une eau limpide et claire, près d'un gros bâtiment de construction de roues. Sans plus attendre et bien qu'il se trouvait au beau milieu d'une rue bondée, il se déshabilla et plongea dans l'eau. La douceur de l'eau sur sa peau faisait un bien fou. Comme un sentiment de se ressourcer, de régénérer son énergie vitale. Alors, pris dans un élan de joie et certain de ses capacités, le grand excentrique se mit à chanter, aussi fort que ses poumons lui permettaient de le faire.

- ♪ Qui vit sur un gros bateau d'enfer ? C'est moi l'Smilodon !
Qui compte bien y faire la guerre ? C'est moi l'Smilodon !
Qui aurait pût être pépère ? C'est moi...♪ ?


Il s'était soudainement stoppé dans sa chanson car une voix venait de s'élever dans les airs, derrière lui, afin de lui signifier avec autant de courtoisie qu'un lama en rut pourrait le faire, qu'il chantait beaucoup trop fort.

– Qui est le quart de guignol qui a osé ouvrir ce qui lui sert de bouche ? Allez, dénonce-toi, premier prix de suicide cérébral !

_______________________________

Les gens aiment voir souffrir leurs héros.
David Bowie

________________________________________________
Tout le monde veut devenir un cat:
 



9CCC2321-AF8F-4969-B6BD-4024800EB2D5


Dernière édition par Yohoshi Kentarô le Dim 29 Mar - 15:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t406-yohoshi-sabertooth-kentaro

Messages : 368
Fonction : Capitaine et Navigateur
Localisation : sur mon magma
MessageSujet: Re: La violence et la bêtise ne font pas bon ménage (FB 1 semaine, feat. Colton D. Ardwyk)  Lun 16 Fév - 10:05

Je suis arrivé y’a pas longtemps sur Grand Line. Une semaine après, je ne savais toujours pas où aller. Je naviguais au gré du vent, le log pose que j’avais était ranger dans ma cabine, il va falloir que je le sorte et qu’ensuite je m’en sers. Bon pour le moment, je voyais une île en vue… Cette île est bizarre. Elle est ronde, toute ronde. La première fois que je voyais une île comme ça. Les rumeurs étaient donc vraies. L’île ou tous les trucs ronds, comme le gouvernail de mon navire, les tables, les roues de carrosse et autre chose ronde sont construit ici. Je sens que cette île va être drôle à voir.

J’accoste donc sur cette île, je voulais voir à quoi ressemblaient les gens. Si ca se trouve, leur tête aussi est ronde ou non. Alors que je marchais dans les rues de cette ville, je voyais que leurs têtes étaient rondes, que d’autre truc étaient rond. Y’a même un gros porc, tout a fait rond, bref un mec qui n’a rien à faire ici. A voir leur tête de merde, j’avais envie de tous les tuer ici et maintenant, faire un carnage en rond serait drôle sur cette île. Genre je créer une boule de magma et je la fait exploser sur cette île, ça fait une boule et une boule c’est rond, donc bah ca serait hilarant.

Bref alors que je marchais j’entendais un mec chanter. Il chantait fort et mal. Je ne savais pas d’où ça venait, mais je m’en rapprochais, c’était un mec qui était en train de se laver. Je lui lançais bien fort.

« Ferme ta gueule tu chante trop fort ça me casse les couilles ! »

Il parlait par la suite. Il voulait savoir qui a ouvert sa bouche. Je ne vais pas me gêner, les emmerdeurs je n’aime pas ça. J’ai déjà fait fermer son clapet au l’autre pimbêche et sa chevelure blanchâtre. Je le regardais de haut !

« C’est moi t’as un problème avec ça ?! Tu veux que je vienne t’exploser la gueule et tellement que j’vais t’l’exploser tu pourras plus jamais chanter ! C’est c’que tu veux connard ? »

Tout est dit, je vais droit aux but, je ne passe pas par quatre chemin. Faut mieux être direct que de ne rien faire. Je n’aime pas les mecs qui ne font rien devant les autres. Moi j’ose, c’est ce qui fait que je suis unique et que je vais gouverner le monde et je le ferais périr dans les méandres de la lave.

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t260-par-la-lave-il-regnera

Messages : 138
Fonction : Bouclier félin
Localisation : Little Garden
MessageSujet: Re: La violence et la bêtise ne font pas bon ménage (FB 1 semaine, feat. Colton D. Ardwyk)  Lun 16 Fév - 14:37

Pédoncule de prétention.

Voilà à peu près tout le bien que Yohoshi pensait de son nouvel interlocuteur. Un rouquin, au langage aussi élaboré qu'une autruche grippée, venait de sortir de la foule. Un étranger apparemment, vu l'absence de rondeurs caractéristiques des habitants de l'île. Et ce drôle de personnage, aussi petit qu'arrogant, osait, sans aucune peur, s'opposer au plus explosif des gardiens de la paix. Et, comble de l'affront, le pompeux intrus osait le prendre de haut ! Se croyait-il supérieur ? Pensait-il mériter ne serait-ce que l'absence de dédain du blond mastodonte ? Il avait tout faux, du moins c'est ce que pensait ce dernier nommé, sûr de sa puissance et de ses capacités. Quand à moi, depuis là où je contemple la scène, je ne peux que prier pour que mon héros ne se jette pas comme une bête enragée sur ce provocateur de fortune. C'est le principal problème à être narrateur omniscient. On sait ce qui va se passer à l'avance, mais nous n'avons absolument aucun moyen de prévenir notre protégé.

Enfin, revenons en à notre héros dénudé. Oui, dénudé, puisque surpris dans son bain. Et, oui, c'est un détail que je tiens à préciser. Tout simplement parce que je veux que vous ne l'oubliez jamais, durant ce récit.

Le jeune homme, dénudé donc, fut offusqué au plus profond de sa chair, profondément blessé par un ego au moins aussi grand que le sien. Il ne supportait rien au monde moins que de se faire insulter. Cela lui avait causé bien des problèmes avec ses supérieurs de la Marine, il y a quelques temps. Tout simplement parce que ses réactions étaient légèrement surjouées. Et ça, vous n'allez pas tarder à vous en rendre compte. Choqué par les paroles agressives du rouquin, le blondinet s'empressa de bondir hors de l'eau, étendant son corps massif au yeux de tous. Tout son corps je veux dire. A ce moment des femmes se mirent à crier en cachant les yeux de leurs enfants, des hommes exprimèrent leur frustration en l'invectivant et les jeunes femmes en tombèrent d'émoi? Comment ça on avait dit stop à l'exagération? Je n'exagère absolument pas. Il s'approcha, sur un rythme très lent, de l'inconnu à la chevelure inhabituelle. Posant sa main droite sur son épaule, il s'efforça de plier les genoux, afin de venir placer ses yeux à la hauteur de ceux du flamboyant flambeur. De cette façon, il cherchait à casser le sentiment de supériorité qu'arborait ce dernier avec fierté. Car quoi de plus humiliant que quelqu'un de plus grand qui vous parle en se baissant, comme à un enfant. En plus de ça, Kentarô poussa la scène jusqu'à parler en décomposant les mots, comme pour expliquer une leçon à un petit enfant.

– Ecoute moi bien petit. Tu n'as pas l'air d'être un méchant garçon alors je vais faire comme si je n'avais rien entendu, d'accord ? Disons que, par un moment d'égarement, tu as cru bon de venir me défier. Mais que les choses soient claires, gamin. Plus jamais. Et oublie ce regard intimidant, ça ne marche pas avec moi, morve de chouette dégarnie. Allez, rentre chez toi, ta mère a surement fait de la tarte aux pommes au goûter.

Sans prononcer un seul mot de plus, le quart de géant se retourna, présentant son magnifique muscle fessier à la foule encore présente, celle qui n'avait pas fuit à la vue de face. Sans porter plus d'attention à son auditeur, il immergea de nouveau son corps dans l'eau chaude, sifflotant un air, avant de reprendre son chant.

- ♪Qui aurait pu être pépère ? C'est moi l'Smilodon ! Qui n'a pas peur des gros méchants couillons ? C'est moi l'Smilodon ! C'est moi l'Smi...♪

Cette fois ce fut une intense chaleur qui le fit s'arrêter de chanter, et le força soudainement à se retourner. Ce qu'il vit le glaça d'effroi. Que pouvait-ce être de si affreux ?

_______________________________

Les gens aiment voir souffrir leurs héros.
David Bowie

________________________________________________
Tout le monde veut devenir un cat:
 



9CCC2321-AF8F-4969-B6BD-4024800EB2D5


Dernière édition par Yohoshi Kentarô le Dim 29 Mar - 15:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t406-yohoshi-sabertooth-kentaro

Messages : 368
Fonction : Capitaine et Navigateur
Localisation : sur mon magma
MessageSujet: Re: La violence et la bêtise ne font pas bon ménage (FB 1 semaine, feat. Colton D. Ardwyk)  Mar 17 Fév - 12:42

Le mec que j’avais en face de moi ne se prenait pas au sérieux ça se voyait. Il prend un bain comme si de rien n’était alors que la foule passe à côté de lui. Il se permet de chanter haut et fort. Il casse les oreilles de tout le monde. Un mec comme ça, il faudrait juste le tuer, je n’aime pas ce genre de mec. J’ai envie de le tuer ici et maintenant. Bon il sort de l’eau à poil bien sur. Ce mec n’a aucune pudeur, en plus il fait peur à tout le monde avec son petit membre entre les jambes là.

Il est grand, même très grand. Il me dépasse, il doit faire dans les trois mètres. Mais bon, ce n’est pas ça qui va m’arrêter c’est sur et certain. Ce n’est pas parce qu’un homme est grand que ça fait de lui un homme fort. Je pense que je peux le niquer très facilement ce mec. Je vais lui envoyer de la lave et il va aller pleurer chez sa maman comme ça, il ne viendra plus me faire chier. Je commence à en avoir ras le cul des mecs comme lui. Il va falloir que je lui botte le derch. D’ailleurs il se baisse pour me parler. Lui il me prend de haut… c’est sans doute la seule chose qu’il n’aurait pas dû faire.

Les gens qui me prenne de haut ont le don de m’agacer… en plus ses paroles sont débile. Il ne connaît pas l’enfer ou quoi ? Je sens que je vais m’en donner à cœur joie. Il me parle comme si j’étais un gamin, mais il ne s’est pas vu avant de parler. Il à l’air plus jeune que moi et puis il se baigne comme ça nue et se montre à tout le monde. Il faut vraiment être immature pour faire ça. Bref il se retourne et va se replonger dans l’eau et se remet à chanter.

Je le regarde tout en commençant à reluire. Il me soule vraiment de la lave sortait de moi et sauta de mon corps pour aller toucher le sol. Cela plusieurs fois et l’air ambiant devenant de plus en plus chaud. Les civils commençaient à partir et l’autre smilodon, parce que oui il se prend pour un smilodon s’est retourné.

« Bon gamin tu me pète les couilles ! C’est pas un p’tit con comme toi qui va me dire ce que je dois faire ! Alors maintenant tu te la fermes, tu gardes ta vieille morale à deux balles et tu sors de l’eau tout de suite que je t’explose ta sale gueule !!! »

C’est bon je suis en rogne, il m’a soulé et lui il va le sentir passer. Il va comprendre ce que sait de se confronter à l’homme magma et de l’énerver surtout, il va s’en prendre plain la tronche !

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t260-par-la-lave-il-regnera

Messages : 138
Fonction : Bouclier félin
Localisation : Little Garden
MessageSujet: Re: La violence et la bêtise ne font pas bon ménage (FB 1 semaine, feat. Colton D. Ardwyk)  Jeu 19 Fév - 13:41

Mais quel foutu merdier.

Il avait fallu que l'énervant blondin ait choisi de mettre quelqu'un en rogne ce jour là et que ce fameux quelqu'un soit en possession du Logia magmatique. Quelle foutue malchance. N'empêche, la situation tournait totalement à son désavantage là. Il était nu dans un bain, son pouvoir menaçant d'être diminué par l'eau, face à un homme-volcan. On aurait difficilement pu faire pire comme situation... Et le pire dans tout ça, c'est que, malgré le fait qu'il soit totalement désemparé par l'avancée des choses, Yohoshi avait l'air...surexcité. Comme s'il avait attendu depuis longtemps de rencontrer un tel adversaire, dégageant une telle aura de destruction autour de lui. Ses instincts bestial reprenaient le dessus. Le Smilodon était frétillant de joie à l'idée de se frotter à l'un des plus puissants Logia du monde. La lave, synonyme d'annihilation totale, une force dévorante à laquelle on ne peut échapper, voilà ce qui mettait des flammes dans le regard du bestial énergumène.

Malheureusement la déception s'empara rapidement de lui. Cet adversaire qui faisait palpiter son cœur de fauve se révélait, en tant qu'humain, terriblement frustrant. Son tempérament, qu'il voulait volcanique, semblait insipide et creux à côté de son pouvoir. Il se contentait de crier dans tous les sens et de vouloir démolir tout le monde. Comme quoi, personne n'est parfait. C'était un parfait exemple de ce qu'on appelle « être dominé par son fruit ». Un cas très fréquent chez les personnes possédant des fruits puissants. C'était sûrement ce qui constituait sa faiblesse la plus importante, cette affection terrible, cette défaillance face à son pouvoir. C'est ce qui déçut Yohoshi, oui.

Dans un mouvement qu'il voulut las et passif, il se retourna dans l'eau, avant de sortir lentement de cet espace, qui ne l'avantageait absolument pas. D'un geste, il ramassa ses vêtements et les enfila avec précaution, surveillant du coin de l'oeil le bouillonnant fanfaron. Ce n'est qu'ensuite qu'il se décida à se diriger dans la direction opposée à son adversaire. Il avait remarqué, comme c'est souvent le cas dans les zones acqueuses en ville, un petit pont de bois qui enjambait le point d'eau. D'un bond fluide il se positionna au milieu de celui-ci, les deux mains sur les hanches, adressant enfin la parole à l'homme-volcan.

– Bien, bien... Je vois qu'on est partis du mauvais pied tous les deux. Recommençons depuis le début. Je m'appelle Yohoshi Kentarô, enchanté de faire ta connaissance. Tu me sembles légèrement sur les nerfs, je me trompe ? J'admets que ton pouvoir m'effraie un peu et je ne tiens pas tant que ça à me battre avec toi. Cependant j'imagine que tu ne comptes pas me laisser partir tranquillement n'est-ce pas ? Alors ne compte pas sur moi pour te fatiguer la tâche...

A ces mots, le jeune homme blond, trônant sur la mince plateforme de bois, commença lentement à se transformer. Des poils dorés commencèrent à pousser sur chaque partie de son corps, particulièrement sur sa face, effaçant la moindre trace d'humanité de son visage. Dans le même temps, sa masse musculaire se vit triplée et de longues dents de sabre poussèrent le long de ses babines. La transformation achevée, c'est toute griffes dehors que l'hybride finit d'arranguer son adversaire d'un jour.

– Tu aurais dû écouter ! Je te l'avais dit, c'est moi l'Smilodon ! Tu n'es pas le seul à posséder des pouvoirs, ne te méprends pas sur mon compte.

Aussitôt il cassa les deux extrémité du pont, le laissant flotter tranquillement sur une eau sans courant, le laissant relativement immobile mais inaccessible.

– Voici notre terrain de jeu, Barbecue-Boy. Joueras tu avec moi, au péril de ta survie ?

_______________________________

Les gens aiment voir souffrir leurs héros.
David Bowie

________________________________________________
Tout le monde veut devenir un cat:
 



9CCC2321-AF8F-4969-B6BD-4024800EB2D5


Dernière édition par Yohoshi Kentarô le Dim 29 Mar - 15:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t406-yohoshi-sabertooth-kentaro

Messages : 368
Fonction : Capitaine et Navigateur
Localisation : sur mon magma
MessageSujet: Re: La violence et la bêtise ne font pas bon ménage (FB 1 semaine, feat. Colton D. Ardwyk)  Sam 21 Fév - 10:09

Le mec que j’avais en face de moi me soulait bien là. Il mériterait une bonne correction. Je devais lui montrer que seuls ceux qui sont plus puissant que la lave peuvent se permettre de me faire chier et encore c’est quand même déconseiller car la lave c’est quand même un puissant pouvoir. Un puisant élément et donc j’ai ce puissant pouvoir entre mes doigts. Celui qui était en face de moi ne devait pas avoir un si puissant pouvoir. Même si dans ses paroles il dit que c’est un smilodon, moi j’écrase tout ce qui se trouve autour de moi sans exception. Smilodon ou non ! Je sens que je vais m’amuser à jouer avec ce petit tigre ! Bon il est sorti de l’eau, d’un mouvement las et passif. Ensuite il se rhabille, c’est mieux s’il ne veut pas que je lui crame les couilles.

Il part dans la direction opposé à moi. C’est dommage il à peut ou quoi ? A non, il me dit qu’il n’a pas peur et qu’il ne me laissera pas faire. Il ne veut pas que je lui pète la gueule gentiment, c’est encore mieux. Je préfère avoir de la résistance plutôt qu’une personne qui se laisse faire et que je dézingue en trente seconde. Ah ce moment là, je sens ma soif de combattre augmenter telle qu’il faut un bon combat pour que j’ai plus cette soif de combat. J’espère que ce mec est à la hauteur sinon je serais franchement déçu de lui !

« Je ne suis pas sur les nerfs. Mais les mecs comme toi ça m’insupporte. Non tu ne partiras pas comme ça Yohoshi Kentarô. C’est bien si tu ne vas pas me laisser faire, mais sache que je vais faire qu’une bouchée de toi ! Colton D. Ardwyk c’est mon nom, comme ça tu te souviendras de l’homme qui ta battu à plate couture ici même ! »

Il était sur un pont de bois. Il voulait qu’on se batte sur un pont. Mais je ne suis pas totalement con. Ma lave va faire fondre rapidement la passerelle de bois et je tomberais dans l’eau et j’aurais perdu le combat. Ce n’est pas une bonne chose de combattre la dessus. Il va falloir que je le fasse sortir du pont avant… Bon il a cassé le pont et s’est aussi transformer en un tigre à dent de sabre fin ce qui y ressemble. Je me suis rapprocher du bord et je l’ai regardé du haut de la rive. Toujours le même regard que j’avais eu tout à l’heure quand il prenait son bain.

« Combattre là-dessus ? Même toi tu peux en mourir regarde ce que va en faire ma lave ! »

Je le regarde toujours de haut et me concentre et lui envoie des épines de laves partout sur le ponton. Il y a encore de la lave chaude sur tout les épines que je lui ai envoyé, elle va faire fondre le ponton et ce mec va se retrouver à la flotte c’est moi qui vous le dis. J’ai plus qu’à attendre que tout fonde rapidement pour qu’il tombe à l’eau. Mais j’espère qu’il reviendra sur la terre ferme, j’ai envie de le combattre lui et son foutu pouvoir maintenant. J’attends, je suis impatient je suis en train de bouillir à l’intérieur de moi, ça va être atroce comment je vais l’exploser.

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t260-par-la-lave-il-regnera

Messages : 138
Fonction : Bouclier félin
Localisation : Little Garden
MessageSujet: Re: La violence et la bêtise ne font pas bon ménage (FB 1 semaine, feat. Colton D. Ardwyk)  Mar 24 Fév - 9:25

Quelle déception, vraiment.

Après avoir vu la lave couler du bout de ses doigts, Yohoshi avait naïvement pensé qu'il aurait affaire à un personnage plein de personnalité et de créativité. Le rouquin qu'il avait en face des yeux était tout, sauf ça. Ce n'était qu'un détenteur de pouvoir à la prétention sans nulle égale, pensant qu'il n'avait même pas besoin de se donner du mal pour écraser n'importe quelle personne. Ce genre de personne qui pense qu'il suffit de claquer des doigts pour que tout lui tombe dans le bec. Il était comme tous les Logias au final. Assuré d'être intouchable, sans aucune modestie sur sa puissance, s'appuyant pleinement sur la supériorité de ses pouvoirs. De quoi rendre complètement fou de rage le sergent inconventionnel. Il savait qu'il allait se faire étaler si jamais il engageait le combat, c'était la malheureuse et triste vérité. Mais le respect d'un adversaire vaut bien plus que la victoire en elle même. Malheureusement son ennemi du jour ne possédait pas cette notion de la victoire honorablement acquise. Il était temps de lui montrer que son pouvoir ne suffisait pas à faire s'enfuir tout le monde.

Des épines de lave, projetées sur la passerelle. Une simple façon de prouver qu'il était le dominant de ce monde. Une technique de faible niveau visant juste à faire fondre le bois. Il avait refusé le défi du blond mastodonte. Affligeant de prétention, voilà ce qui ressortait de ce genre d'action. La chaleur commençait à roussir les poils de la bête, mais ce dernier ne bougeait pas, soutenant le regard lourd du dénommé Ardwyk. Le défi était lancé. Il voulait lui montrer que la puissance d'un fruit n'assure en rien la victoire, que celle-ci soit morale ou physique. Celui qui gagne réellement un combat n'est pas toujours celui qui reste debout après. Le vrai gagnant est celui qui a su se dépasser dans la bataille, qui a su progresser en prenant ou en donnant les coups. Cela ne pouvait pas arriver ici. L'homme-magma ne pouvait pas gagner cette bataille en choisissant la facilité. Alors, même s'il savait qu'il allait finir brûlé, battu, laissé pour mort, Yohoshi avait pris sa décision. Plantant ses yeux dans ceux du brûlant maudit, il s'adressa à lui, sur un ton autrement plus méprisant que celui qu'il avait employé auparavant. Il n'avait plus aucune estime pour son adversaire.

– Ardwyk hein ? Tu veux que je te dise Ardwyk ? Je ne me souviendrais pas de toi comme l'homme qui m'a battu à plate couture, même si je dois repartir de cette île sans une once de peau intacte. Je me souviendrais de toi comme le concentré de lâcheté le plus prétentieux que j'ai rencontré. Je me souviendrais de toi comme un homme qui n'a aucun respect pour ses adversaires. Tu n'es pour moi qu'une fiente d'imbécilité. Alors bats-toi maintenant, finissons-en !!

Son regard s'illumina d'un coup et il se mit à dégager une aura dorée. Il en avait plus que marre. Il sauta du pont, ses pieds déjà légèrement brûlés à vif. Sans plus un mot, du geste le plus fluide et naturelle qui soit, il se saisit du ponton et le cassa en deux avant de projeter une partie en direction de l'eau, juste devant Barbecue-Boy. Une énorme vague d'eau se projeta en sa direction. Si l'eau était le pire ennemi du jeune tigre, c'était aussi celui du volcanique. Profitant du rideau aqueux devant lui, Yohoshi sauta sur la deuxième partie du ponton, posant ses pieds dans la chaleur du magma, ne ressentant plus la douleur. Ce surf improvisé lui permit de passer au dessus de la vague, se tenant debout sur la planche, le regard noir. Lorsqu'il eut repéré son ennemi, sans même vérifier si l'eau l'avait touché ou non, il se propulsa à grande vitesse en sa direction, les griffes en direction du visage qui le décevait tant. Une tentative désespérée, certes, mais une tentative qui prouvait qu'il ne sous-estimait pas son adversaire.

_______________________________

Les gens aiment voir souffrir leurs héros.
David Bowie

________________________________________________
Tout le monde veut devenir un cat:
 



9CCC2321-AF8F-4969-B6BD-4024800EB2D5


Dernière édition par Yohoshi Kentarô le Dim 29 Mar - 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t406-yohoshi-sabertooth-kentaro

Messages : 368
Fonction : Capitaine et Navigateur
Localisation : sur mon magma
MessageSujet: Re: La violence et la bêtise ne font pas bon ménage (FB 1 semaine, feat. Colton D. Ardwyk)  Mer 11 Mar - 18:10

Aujourd’hui c’est un beau jour pour le combat. Le mec que j’avais rencontré m’avait soulé, j’avais voulu en finir rapidement avec lui, mais ce n’était sans doute pas assez. Je me doutais bien qu’il allait y avoir des représailles, mais j’attendais que ce mec se donne à fond. Combattre sur le ponton qui avait été détruit et on se serait retrouver sur l’eau et avec mon pouvoir on aurait pu tout deux mourir directement. Je savais ça et je n’avais pas envie de combattre dessus, ça n’aurait pas donné un beau combat car j’aurais dû me retenir pour ne pas détruire le ponton un coup. Il aurait donc été déçu du combat que j’aurais mené. C’est donc pour ça que j’ai envoyé des épines de laves sur le pont. La lave allait consumer le bois et ça l’aurait obligé à revenir sur la terre ferme pour avoir un meilleur combat. Il avait planté son regard dans le mien. Ses dires étaient plus qu’amusant, il me comparait à un lâche, il ne voulait donc pas d’un véritable combat, comme c’est amusant.

Je ne lui répondais pas tout de suite. J’attendrais qu’il revienne sur la terre ferme pour pouvoir lui exprimer le fond de ma penser, je pense qu’il ne comprendra pas vu comment il est con, mais bon je vais devoir faire avec. J’attendais donc sa prochaine attaque, je restais sur mes gardes, je savais qu’il allait attaquer, mais je ne savais pas comment, je sens qu’il va se servir de l’eau pour m’attaquer, une bonne vague de lave va me permettre de me défendre contre ce mec. Il sauta sur le ponton avant de la casser en deux. Il créa donc une vague d’eau qui se dirigea vers moi. Lui je ne le voyais plus, je voyais juste la vague. Je me concentrais et je créais une vague de lave. Celle-ci entra en contact avec la vague d’eau.

Je n’allais donc pas être touché par l’eau. Mais je n’avais pas vu ce qui s’en suivait. Ce Kentarô apparu de nulle part et m’envoya un coup de griffe dans le visage. Je ne pouvais pas éviter donc j’avais le visage lacérer par ses griffes. Je me suis mis à rigoler. Je savais que j’allais me reconstituer, je me suis retourné, je le regardais droit dans les yeux pendant que je me reconstituais.

« Bon t’as fini de t’échauffer ? je pense qu’on peut commencer le vrai combat ? Parce que si j’avais dû venir sur ton ponton, je n’aurais pas pu me donner à fond et tu aurais cru que je suis un faible. Le respect pour mes adversaires tu dis ? J’en ai, tu crois que me battre sans être à fond est un respect pour mes adversaires ? Non je ne crois pas, je préfère me battre à fond que me retenir ! »

Je n’avais rien d’autre à dire, le combat allait commencer, je commençais par une petite explosion de lave au niveau de mes pieds pour me rapprocher rapidement de lui. Cette technique avait pour nom Volcano. Une irruption volcanique de mes pieds m’envoyait très rapidement vers lui. Dès que j’étais le plus près de lui je lui envoyais un coup de poing. Je ne savais pas si ça allait fonctionner, mais je commence le comabt comme ça pour augmenter en intensité.

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t260-par-la-lave-il-regnera

Messages : 138
Fonction : Bouclier félin
Localisation : Little Garden
MessageSujet: Re: La violence et la bêtise ne font pas bon ménage (FB 1 semaine, feat. Colton D. Ardwyk)  Dim 22 Mar - 3:27

Il n'avait certainement jamais imaginé qu'une telle puanteur puisse s'élever de son propre pelage.

Son coup avait porté. Il avait senti ses griffes déchirer quelque chose de solide, aussi dur qu'une peau humaine soutenue par des os massifs. Alors, confiant, il se retourna, un grand sourire aux lèvres. En face de lui, le visage lacéré mais étonnamment pas ensanglanté, il se mit à rire alors que sa face se reformait tandis que la sienne se décomposait dans le même rythme. Alors c'était donc vrai. Yohoshi se rendit soudainement compte que les légendes étaient malheureusement parfois vérifiées. Alors les détenteurs de logias étaient des combattants supérieurs, ils ne pouvaient pas être touchés dans leur enveloppe de chair. Il y avait donc bien dans ce monde des hommes naturellement invincibles. Il était livide à présent, complètement refroidi, et c'est paradoxal, par la montée en chaleur de son adversaire. Pour la première fois depuis longtemps, il était sujet à la peur, la vraie peur, celle de la mort, celle qui vous empêche de produire ne serait-ce qu'un simple effort pour se mouvoir. Et ce qui devait arriver arriva, alors que l'homme-bête resté tétanisé, en face du volcanique.

Il eut juste le réflexe purement moteur de se décaler vers la droite pour éviter au minimum le coup ce qui, à son grand regret, ne fut pas très efficace. Il sentit un intense chaleur lui gagner le bras alors  que le coup de son adversaire venait de l'atteindre pile au milieu du nerf. Ce n'était pas une chaleur brûlante, juste une impression de chaleur, produite par la peur de notre hurluberlu de sergent. Lorsque le coup fut passé, cela eut l'effet d'une claque. Il se réveilla alors soudainement, réalisant qu'il ne pouvait en aucun cas se permettre d'abandonner le combat, même si celui-ci semblait perdu d'avance. Alors il se releva dans un souffle creux, posant les poings sur ses hanches, qui se soulevaient légèrement, par sursaut. Il rigolait. Sans savoir pour quelle réelle raison il rigolait. En face de ce qui était probablement son futur meurtrier, il se mit à sourire.

–  ♫ Sur l'île maudite de Wheel Island... ♫

Il commença alors à marcher lentement en direction d'un arbre au bord de l'eau, passant avec tranquillité près de son bourreau, murmurant cette douce mélodie qu'il était en train d'improviser.

- ♫ ...J'ai rencontré la mort sous forme humaine... ♫

Il serra ses deux puissants bras autour de l'arbre, enfonçant ses doigts dans le bois qui craquait sous la pression. Son chant se fit alors de plus en plus sonore, de plus en plus envahissant.


- ♫ … Comme tout bon soldat, j'étais brave et vaillant... ♫

Il commença alors à tirer de toutes ses forces vers le haut, faisant bouger les racines du végétal, pourtant profondément ancré dans le sol. L'arme commençait à céder.

- ♫ … Dans un geste pur j'ai lancé un grand chêne ! ♫

Les mots s'accompagnèrent du geste immédiat. Il jeta de toutes ses forces le chêne vers son adversaire, lui donnant une trajectoire de parabole parfaite. Au point culminant il sauta dans son sillage et ouvrit sa machoîre avant de la refermer violemment sur le bois cinq fois de suite. Il cogna alors le tronc de toute sa hargne, propulsant une masse de bûches sur son ennemi. Il suivit le geste, espérant trouver une faille dans ce pouvoir. Il pensait qu'en occupant le pouvoir à une activité, brûler les bûches, il pourrait en profiter pour frapper le vrai Ardwyk. La naïveté de la jeunesse est si belle à voir parfois...

_______________________________

Les gens aiment voir souffrir leurs héros.
David Bowie

________________________________________________
Tout le monde veut devenir un cat:
 



9CCC2321-AF8F-4969-B6BD-4024800EB2D5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t406-yohoshi-sabertooth-kentaro

Messages : 368
Fonction : Capitaine et Navigateur
Localisation : sur mon magma
MessageSujet: Re: La violence et la bêtise ne font pas bon ménage (FB 1 semaine, feat. Colton D. Ardwyk)  Dim 5 Avr - 21:56

Le combat n’était pas visiblement des plus exceptionnels. J’aurais pensé cet homme bête plus puissant. Dès qu’il me vit me reconstituer, il passa par toutes les couleurs imaginables. Il n’avait donc jamais vu un logia en action. C’est bête pour lui, il est donc tombé sur un homme plus puissant. Il aurait peut-être mieux valut pour lui qu’il ne tombe pas sur moi. Ce n’est pas bien grave, je vais l’exploser, pour ensuite repartir comme-ci de rien n’était. Mon coup de poing avait quand même fait mouche. Il avait touché sa cible. Mais je n’avais pas compris pourquoi il s’était décaler et pas reculer, il aurait sans doute pu comme ça. M’enfin je m’en fous. Je vais le tuer. Je commence l’échauffement, mais le combat va arriver vite à son paroxysme. Il ne fallait pas me chercher et ce mec m’a chercher, tant pis pour lui. Je le regarde, il chante en murmurant une chanson. La mort sous forme humaine c’est donc moi ? Je dois être flatté d’être comparer à cette chose que l’on considère comme étant la chose la plus puissante au monde. Je le laissais partir vers l’endroit où il allait. Je voulais voir ce qu’il préparait.

Il arriva près d’un arbre et le déracina. Il le lança en l’air. De toute façon, je possède une défense sans faille, donc je n’aurais pas besoin de bouger pour ne pas me prendre des dégâts. Je le regardais faire et il sauta par la suite. Il coupa des buches avec ses dents. Il possédait une grande force dans les dents. Peut-être que un homme bête comme lui peut-être vendu sur le marcher noir. Dois-je le capturer donc ? Non ca me prendra du temps pour le revendre et je devrais faire attention à ce qu’il ne s’échappe pas. Et ça va me prendre trop de temps. Alors que je réfléchissais à ça, trois buches me traversaient le corps. Une autre plus grosse me toucha la tête et je tombais au sol. Elle venait de toucher mon vrai corps. La fatigue devait sans doute me parcourir ou bien je ne contrôle pas encore parfaitement mon fruit du démon et c’est donc pour ça que je me suis fait toucher. Je ne pouvais pas dire ce que c’était, mais par la suite, toutes les autres buches on soit atterrit à côté de moi, soit en moi. Mais celles qui ont atterrit en moi ont fondues directement sous la chaleur de mon corps. Je suis trop chaud pour elles.

Je me relavais, maintenant je dois le prendre au sérieux. Il n’Ets plus un adversaire à prendre à la légère. J’avais dans ma tête un plan, j’allais faire une double diversion, mais si mon plan ne fonctionne pas, je suis dans la merde niveau répercussion. Je commence à fatiguer, mais j’allais utiliser les pouvoirs de mon fruit du démon à leur maximum. Levant les poings vers le ciel, j’envoyais des poings de laves vers le ciel. Il n’allait pas pouvoirs esquivé ça car quelques secondes plus tard, une vingtaine de poings de laves venaient du ciel. Mais par la suite, j’envoyais deux poings de laves vers lui mais provenant de la terre fermes. Ensuite me déplaçant rapidement sur le côté gauche, je me retrouvais presque dans son angle mort. Je me concentrais et j’envoyais une vague de lave ayant la forme d’une tête de chien vers cet homme bête. Je sentais mes forces partir petit à petit. Je venais d’utiliser une très grande quantité de mon pouvoir. Je ne sais pas si c’est bon, mais si le combat dure je ne risque pas de le gagner. J’étais en train d’espérer que cette triple attaque avait fait son effet escompté, sinon je vais devoir trouver un autre stratagème. Mais pour éviter la vingtaine de poing et le chien de lave que j’ai envoyé sur lui, il faut vraiment être hyper balaise ! Maintenant il ne reste plus qu’à voir le résultat de mes attaques, s’il survit, il sera un bon adversaire pour l’avenir !

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t260-par-la-lave-il-regnera

Messages : 138
Fonction : Bouclier félin
Localisation : Little Garden
MessageSujet: Re: La violence et la bêtise ne font pas bon ménage (FB 1 semaine, feat. Colton D. Ardwyk)  Mar 7 Avr - 23:02

Touché.

Ce simple mot avait résonné pendant plusieurs minutes dans la tête de notre sergent bestial. Il avait réussi à toucher physiquement un Logia. Par quel miracle était-ce arrivé, il ne pouvait pas le savoir, mais il semblait que le niveau de contrôle que cet homme possédait sur son fruit n'était pas exceptionnel. Ce combat qui semblait perdu d'avance à peine dix minutes plus tôt semblait soudainement porter une lueur d'espoir. De plus, le fait de voir son adversaire se relever lentement lui laissa comprendre que ce personnage haut en couleur était lui-même surpris d'avoir été touché. Cela devait faire un certain temps que cela ne lui était plus arrivé. Toujours est-il qu'un large sourire s'installa sur le visage presque hilare de notre lumineux protagoniste. Si hilare qu'il en perdit un temps l'équilibre et se retrouva assis sur les fesses, complètement détendu. Fallait toujours qu'il en fasse trop. Des larmes de rire coulaient maintenant sur ses joues alors que son adversaire venait enfin de se relever et semblait décider à se venger. Il leva alors les poings vers le ciel et laissa s'envoler des énormes boules de magma en direction du ciel. Dans un sursaut de réalisme, Yohoshi se releva en sautant, choqué par une telle puissance, ses rires cessant de façon immédiate. Le danger allait arriver.

Mais à peine s'était-il reconcentré, levant les yeux vers le ciel pour surveiller la retombée certaine de ces météores, que son adversaire avait entreprit de corser encore l'offensive en envoyant deux énormes poings de lave à ras de terre. Il fallait éviter ceux-là en premier. Sans réfléchir il passa sous sa forme animale, plus rapide, plus agile, plus facile à contrôler. Il élimina avec facilité cette difficulté, mais il avait négligé son adversaire. Il pensait avoir visualisé l'entière offensive mais n'avait pas pu voir le dernier déplacement furtif de l'homme-barbecue. Une tête de chien en magma arrivait à toute vitesse à ma droite, le côté où j'avais instinctivement décidé de me déplacer, bien évidemment. Cet homme rougeoyant était plus impressionnant et plus rusé qu'il n'y paraissait. Il avait anticipé que le jeune homme, étant droitier, esquiverait par la droite. Et il allait le cueillir, le cuire de cette façon.

Le contact avec le chien de lave fut incroyablement violent. En plus d'arriver à pleine vitesse et de provoquer un choc assourdissant, la chaleur de la roche en fusion brûla totalement le côté droit de la bête humaine. Par un réflexe totalement incontrôlé, la douleur lui faisant perdre le contrôle de son pouvoir, il retourna à sa forme humaine basique, s'approchant dangereusement du point d'eau. Il eut à peine la lucidité d'attraper le bord en pierre de la flaque, ne se laissant ainsi pas couler. Mais, par conséquent, la vague lui passa au dessus des épaules, ne touchant pas sa tête qu'il avait habilement cachée sous l'eau. Il avait été brûlé sur plus de la moitié du corps et n'était pas loin de perdre conscience. Il prit alors sur lui pour se sortir de l'eau. Les rires qu'il avait quelques secondes auparavant avaient disparus en un fraction de seconde. En face de lui, son ennemi haletait, au milieu des cratères formés par ses météores, auxquels  Yohoshi avait échappé, grâce à la poussée du chien de lave. Et heureusement. Sans cela, je ne vous raconterais même pas la suite de sa vie.

Après tout cela, son adversaire avait l'air totalement exténué, comme s'il avait lancé toute sa puissance dans cette attaque. Et il avait eu raison, notre loufoque justicier avait perdu toute capacité de comprendre avant au moins une semaine. Mais il y avait encore quelque chose qu'il pouvait faire, alors que son adversaire, voyant qu'il était vaincu, se désintéressait du combat. Il se saisit d'une bûche qui avait échappé au magma et mit toute la force que ses muscles pouvaient encore déployer pour lancer cette bûche sur le crâne du rougeaud. Elle toucha encore une fois son véritable corps. Soufflant et parlant avec difficulté, il s'exprima une dernière fois à son adversaire, avant de s'écrouler sous les regards choqués des passants les plus tenaces.

– Bravo Colton D. Ardwyk. Tu m'as vaincu aujourd'hui. Mais je n'oublierais pas ton nom et bientôt viendra le jour où je te vaincrais. N'oublie jamais mon nom. Et n'oublie jamais que je suis un soldat de la Marine. Je te traquerais, où que tu sois, je finirais par te retrouver. Et ce jour là, il vaudra mieux pour toi que tu ais préparé quelque chose d'une qualité supérieure à tout ce show ridicule. Bon vent, graine de catastrophe...

Son immense corps s'écroula alors en travers du chemin, complètement vidé de force. Il avait tout donné dans cette bataille mais il avait été impuissant contre le pouvoir du Logia. Il était venu sur cette île pour se nourrir enfin. Finalement, il avait bien dégusté...

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Oui bah désolé pour ce jeu de mot moisi mais j'ai un diplôme de narrateur omniscient moi pas d'humoriste hein. Faut pas me demander n'importe quoi non plus, je suis pas omnipotent. Bon allez, salut, rendez-vous sur un certain Cap des Jumeaux pour la suite.

_______________________________

Les gens aiment voir souffrir leurs héros.
David Bowie

________________________________________________
Tout le monde veut devenir un cat:
 



9CCC2321-AF8F-4969-B6BD-4024800EB2D5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t406-yohoshi-sabertooth-kentaro

Messages : 368
Fonction : Capitaine et Navigateur
Localisation : sur mon magma
MessageSujet: Re: La violence et la bêtise ne font pas bon ménage (FB 1 semaine, feat. Colton D. Ardwyk)  Mer 8 Avr - 18:37

Je savais qu’y aller à fond était la meilleure des choses à faire. Je n’allais pas me laisser faire comme ça, j’avais un honneur à défendre. Cet homme avait bafoué mon honneur et donc je me devais de le réparer. Au moins en y allant très fort en une attaque je pouvais gagner. Même si j’aurais pu faire durer le combat, mais je n’avais pas envie de le faire durer. Au moins là, c’était clair net et précis que j’étais le plus puissant et que ce petit homme aussi grand soit-il n’allait pas pouvoir me battre. Je suis le magma lui-même ! Personne ne peut me battre ! Je suis le plus puissant ! C’est tout ! IL n’y a pas à nier cela !!!!

Il était agile, mais avec trois attaques en même temps, il va pas réussir à toutes les éviter. Je savais que même le plus agiles des hommes ne pouvaient pas esquiver toutes ces attaques. Pourquoi ? Et bien parce qu’une attaque vient des airs, puis deux qui viennent du sol, sachant qu’une est camoufler par une attaque. Alors même le plus attentionner des hommes ne peut esquiver ces trois attaques. Il esquiva donc mes deux poings de laves qui fonçaient mais il sauta directement sur mon chien de lave. Je suis très fier de cet enchaînement. Mais bon, je commence vraiment à ressentir les répercussions d’une trop grande utilisation de mon pouvoir. Je vais donc devoir m’entraîner un peu plus. Je l’avais bien amoché en plus. Il était bruler et était retourné sur sa forme humaine. Je l’avais même envoyé valser loin, presque dans l’eau… Merde s’il était tombé dans l’eau il aurait pu mourir.

De toute manière c’est la fin du combat. Je me sens épuisé. Je le regardais, désintéresser. Il m’avait amusé pendant un petit temps, mais il va falloir qu’il devienne beaucoup plus fort s’il voulait me vaincre. Il ne me vaincra pas, car la prochaine fois, je le tuerais. Je serais plus fort, je pourrais utiliser mes pouvoirs à leur paroxysme sans en être affecté. Mais alors, que je me demandais où se trouvait le port, je commençais à voir un peu flou, c’est ça d’utiliser une très grande partie de son pouvoir en un instant, ça vous vide très rapidement. Alors que j’allais partir, je sentis une buche me toucher la tête. Donc quand on est épuisé, les gens peuvent toucher nos vrais corps. Je venais d’apprendre un truc avec ce combat. Il va donc falloir que je m’entraîne, merci à ce petit sergent que je tuerais par la suite.

« Ahah, vient petit marine je t’attends. La prochaine fois, je n’attendrais pas, je te tuerais dans les cinq secondes. Tu n’es pas assez puissant. Les faiblards n’ont rien à faire dans ce monde où seuls les forts ont le droit de rester en vie. Je suis clément pour aujourd’hui car tu es digne d’être un bon adversaire ! Mais la prochaine fois que l’on va se rencontrer, la marine va essuyer une défaite et perdre l’un de leur sergent ! »

Après avoir dit cela, je suis retourné sur mon navire en titubant un peu je sais. Mais je suis allé dans mon petit navire et je suis repartie vers l’horizon. Je me suis endormit dans mon navire pour reprendre des forces. Il y avait longtemps je n’avais pas dormit car je m’étais autant épuisé.

THE END !!!!!

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t260-par-la-lave-il-regnera
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La violence et la bêtise ne font pas bon ménage (FB 1 semaine, feat. Colton D. Ardwyk)  

Revenir en haut Aller en bas
 

La violence et la bêtise ne font pas bon ménage (FB 1 semaine, feat. Colton D. Ardwyk)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'eau et l'electricité ne font pas bon ménage
» Deux femmes ne font jamais bon ménage [Terminé][+18 ans]
» La curiosité et la bêtise ne font pas très bon ménage. ~ Anna & Raf
» Les poules à dix bras et les haricots jaune fluo font toujours bon ménage
» Les chiens et les chats ne font pas bon ménage [Ft. Baldryck ♥]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece New Order :: Zone RP :: Grand Line :: Autres Iles-