AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dragonet vs Tigrou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capitaine
avatarCapitaine
Lee Shunwoo


Messages : 67
Fonction : Capitaine & Médecin
Localisation : Grand Line
MessageSujet: Dragonet vs Tigrou  Sam 14 Fév - 22:08

J'avais réussi à traverser Reverse Moutain à l'aide d'une famille qui avait décidé de s'installer sur Whyskey Peak afin de bosser là-bas, il disait qu'ils auraient plus de berrys là-bas que sur les quatre blues. J'en avais donc profité, je n'allais pas laisser l'occasion de cette manière. Mais voilà j'avais un problème majeur, pas de navire et encore moins de log-pose et n'étant pas certain de vouloir commencer sur la même voie que la sympathique famille, j'avais décidé de rester au Cap des Jumeaux, d'habitude tout pirate ayant réussi à mettre les pieds sur Grand Line est content, je devais sans doute être le seul dans un cas pareil. Tout ce que j'avais, c'était ce phare en très mauvais état, vu la gueule du truc ça devait faire un bon bout de temps que c'était planté là. J'étais assis, avec mon petit sac de provision, à la base j'avais un rafiot, mais il était tellement pourri que si j'avais tenté de m'aventurer sur Reverse Moutain avec je serais mort à cette heure-ci.

Je n'avais donc plus le choix, il fallait que je dérobe le prochain rafiot qui passait, franchement faire chier le monde ce n'était pas dans mes habitudes, mais là c'était une situation d'urgence. Le prochain navire qui passait, les personnes dessus, ça n'était pas leur jour du tout, car l'aventure m'appelait et j'en avais vraiment marre de rester planté ici sans rien faire, même pas une personne pour me tenir compagnie ou bien quoi que ce soit. Grâce à ma grande ouïe, j'avais pu entendre un bruit qui provenait du phare, quelqu'un ou quelque chose était dans les parages je pouvais en mettre ma main à couper.

Cette créature était en réalité un oiseau blessé, j'étais peut-être un pirate ou même quelqu'un sans coeur, mais j'avais envie de soigner cette bête, peut-être par ennui. J'attrapais l'animal doucement avant de sortir les bandages de mon sac. Ce piaf était blessé d'une manière bizarre, comme si quelqu'un avait volontairement voulu le laisser en vie, effectivement la coupure au niveau de son aile était pile poile pas assez profonde pour paralyser la bête. C'était une blessure réalisé par un profesionnel, je ne voyais aucune autre explication à tout ça, j'étirais donc son aile pour y placer une crème désinfectante, par la suite j'y plaçais les bandages. Dans une semaine tout au plus, cet oiseau pourrait à nouveau voler. J'avais également donné un morceau de pain au piaf qui sans cela mourrait de faim ce qui serait bête vu les soins que je lui avais administrés. Etant donné que je n'avais rien à faire, autant faire un peu de sport pour garder la forme athlétique que je possédais.

Je me mettais à donner des coups dans le vide tout en faisant le tour de la baie, je devais tout de même faire attention car si je tombais dans la flotte, ça ne serait pas l'oiseau qui me sortirait de la situation. Après cela, je passais aux pompes, je sentais mon coeur battre plus vite et mon corps produire plus de chaleur que d'habitude, quelques goûtes de sueur perlaient mon front. Chacune de mes pompes étaient de plus en plus rudes, mais je tenais le coup grâce à mon mental d'acier et aussi un peu car j'avais l'habitude d'en faire pas mal quand j'avais du temps libre. Par la suite, c'était les coups de pieds que je mettais dans le vide, une fois tout ceci terminé, je sortais ma gourde de ma poche avant de boire quelques gorgés d'eau. J'entendais soudainement un bruit qui avoisinait celui d'un navire, j'allais enfin pouvoir continuer mon aventure !

- Enfin un putain de navire dans les parages, la chance me sourit !

Par la suite j'allumais une clope avec mon briquet de poche. J'aspirais délicatement la fumée, avant de la recrachée d'un souffle lent et détendu, j'attendais la fameuse personne avec impatience, la clope à la bouche.

_______________________________