AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Codo Station, un endroit débile [PV. Le fou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 182
Fonction : Capitaine/Roi
Localisation : Grandline
MessageSujet: Codo Station, un endroit débile [PV. Le fou]  Mar 10 Fév - 2:25

Comme le titre le dit, Codo station... Vraiment un endroit débile. Codo Island était un endroit assez méconnu du monde, autrefois simplement un bout de terre où vivait un Hermite dont tout le monde se foutait et qui rendit l'âme, il y a quelques années, laissant son héritage à Ceé Sharp, son neveu. Ce cher Ceé avait, après avoir transformé cette île en un immense cube d'acier et de verre ressemblant plus à une cage qu'à une centre d'attraction, fait une bonne quantité de publicité offrant aux voyageurs de se rendre sur son île pour participer au Erlie Aqusess de son part d'attraction. Comme on peut l'imaginer en lisant les noms bizarres que sa personne et se projets portaient, Ceé était un fervent mariniste et préférait nommer ses choses en Englais, pour faire exotique. Cette publicité s'était faite à l'aide d'un petit pamphlet, distribué dans les centre urbains environnants afin d'attirer des clients potentiels, on pouvait y lire les lignes suivantes :

Citation :
Grande ouverture du parc d'attraction de Codo Island!

Venez participer à notre plus impressionnante attraction; "Temps des royaumes!", l'attraction de conquête mondiale où vos talents de roi et conquérant seront mis à rude épreuve! Saurez-vous sortir victorieux de cette âge de guerre et de traîtrise ou disparaissez-vous plutôt avec votre royaume? À vous de décider!

TdR est actuellement sous le programme Erlie Aqusess, signifiant que de nombreuses fonctionnalités sont encore à peaufinés... Cependant, comme vous testerez clairement notre attraction pour nous à votre plus grand déplaisir, nous offrons nos billets à 30$ plus cher que le prix de la version finale! Quel aubaine! Dites-vous que c'est pour encourager un travailleurs indépendant et venez essayer Temps de Royaumes maintenant!

Nous ne sommes pas responsable des morts accidentelles, membres perdus ou des folies possibles.

Bien-sûr, la majorité des habitants des îles environnantes n'avaient rien à foutre de ce genre d'attraction sentant clairement l'arnaque, cependant il y avait un homme dont l'égo était presque aussi grand que son désir de se prouver comme le plus grand conquérant qui souhaitait participer à cette attraction. Il s'agissait ici de Carls, bien-sûr. Qui d'autre? Quoi qu'il en soit, notre Roi s'était rendu sur la station navale qui faisait face au grand cube de métal. Ceé avait fait installer une entrée pour son attraction en face de l'île, à quelque kilomètre, où les gens payaient, s'offraient quelques rafraichissements et souvenirs puis prenaient un bateau au thème romain vers le cube noir. Malheureusement, considérant que Calrs avait répondu pratiquement immédiatement à l'invitation et avait embarqué dans le premier taxi marin qu'il avait trouvé pour se rendre sur cette île, il était clairement arrivé bien trop tôt. L'attraction était loin d'être prête et notre important personnage avait été accueillis par le concierge qui s'occupait de nettoyer les comptoirs déserts pour la grande ouverture. Finalement, après avoir été distrait quelques instants par les déhanchements du vieil homme, une jeune femme s'approchât de notre blondinet pour lui offrir un petit rafraichissement et le rassurer.

- Cher monsieur Fantasia, je suis allé voir Monsieur Sharp et il m'a informé qu'il vous permettra d'essayer l'attraction en avance pour un léger supplément. Souriant calmement, elle reprit. Je vais envoyer une employée en entraînement vous servir pendant que nous faisons les derniers préparatifs, j’espère que cette attente ne vous dérangera pas, vous et votre ami.

Ami?

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t228-fiche-technique-de-carls
Sergent
avatarSergent
Ben Grant


Messages : 84
Fonction : Navigateur
MessageSujet: Re: Codo Station, un endroit débile [PV. Le fou]  Mer 25 Fév - 11:19

-Salut !

Ben regarda le blondinet se retourner pour le découvrir. D'un petit signe de la main gauche, il le salua, un grand sourire affiché sur le visage. Dans la droite, un récipient en carton trônait avec une petite paille en dépassant. Paille sur laquelle, le marine n’hésita pas à tirer une gorgée de Blood Cola. Il s'agissait là d'une nouvelle version de la boisson bien connue. Les créateurs avaient rajouté un goût de tomate donnant cette étrange impression de boire du sang, tel un vampire. C'était... pas très bon. Alors le Grant prit une nouvelle gorgée.

-C'est sympa de me payer le billet. Ce n'est pas donné hein...

Le fait que le roitelet n'est jamais dit vouloir payer le billet du soldat ou tout simplement connaître ce dernier ne sembla pas le déranger. Une voix tenta bien d'évoquer le sujet mais le reste de l'assemblée imaginaire se contenta de la huer pour évoquer des sujets si chiants. C'était le souci des secrétaires, à toujours voulu évoquer des trucs comme la loi, la bienséance ou la politesse. L'homme aux cheveux argentés prit une nouvelle gorgée, bruyante au possible tandis qu'il regardait autour de lui.

-Ça a l'air sympa ici. Tu savais qu'il donnait des gaufres gratuitement au stand B44? Une histoire de compte et d'offre vihaïpit. Je n'ai pas très bien compris, probablement un régime fiscal avec des niches non imposables.

Probablement un stratagème inventé par les marinistes pour envoyer le monde en enfer. Ben avait bien identifié la menace en lisant le prospectus invitant les âmes naïves à participer à l’Armageddon. Quelques mots par-ci, par-là. Quelques mots dans la langue du diable... Langlais. On la faisait pas à lui ! Il purgerait le monde de tous ces infidèles !

-On est tous Charlie !

Mais qui était Charlie? Un membre de la marine, contre-amiral de son statut. Être ou ne pas être Charlie. Là était la question. Ou au moins trouver Charlie. Parce qu'il avait tendance à bien se cacher. Tu pourrais penser qu'habiller en rayure rouge et blanche, il serait facile à trouver mais non. Non, non, non. Il était aussi bon à se dissimuler qu'à faire des dessins humoristiques. Marineford était recouvert de ses croquis et personne n'arrivait à le griller en flagrant délit. Certains disaient qu'il avait le pouvoir d'être invisible. Peut-être. Possible. Si ça se trouvait, il était un démoniste sans le savoir !

-En tout cas, moi je le savais pas.

Une des voix précisa que personne ne connaissait réellement le contre-amiral, c'était ce qui en faisait un si bon élément de l'armée au symbole de la mouette. De fait, il avait des tendances qui le poussaient plus vers le gouvernement et les Cypher Pol mais il avait toujours refusé d'y être transféré. Dans la famille Lee, on était militaire de père en fils. Son vrai nom était Charles Lee, Charlie n'était qu'un nom de plumes, pseudonyme artistique. Un de ses ancêtres, Robert Lee avait même été fameux pour avoir été l'un des rares vice-amiraux à être resté loyal au gouvernement mondial lors de la tentative du putsch militaire effectué par ses compères il y a plus de deux cents ans. Une page noire de la marine, huit des plus prometteurs soldats en son sein annihilés du jour au lendemain.

-Les tenryubitos ne sont pas du genre à pardonner....

Le sergent tira une nouvelle gorgée de sa boisson pour que constater que celle-ci était vide. Son sourcil se leva, surprit et après l'avoir secoué pour en juger l'absence de liquide, il haussa les épaules, la jetant dans une poubelle non loin. Le jeune homme traversa la distance le séparant de son bienfaiteur, lui tendant la main pour lui serrer la sienne.

-Moi c'est Ben. Grant. Ben Grant. Ha ! Et je suis sergent dans la marine aussi mais aujourd’hui, je suis sur mon temps libre. Donc juste Ben. Si tu n'avais pas été là, je n'aurais pas pu me payer la visite de ce merveilleux parc... la dure vie d'un listé. J'aurais pu forcer mon entrée, c'est vrai, tu as raison de l'évoquer mais bon... y a mieux comme pénétration incognito. Surtout quand Boucle d'or me propose de payer pour moi !

Le soldat continua de sourire de manière bêta, comme s'il ne comprenait même pas mots qu'il prononçait. Ce n'était pas très loin de la vérité. Il sortait de sa bouche comme une cascade suivant son esprit perturbé... ce qui donnait quelques petits incidents comme le fait de ne pas prendre en compte les sentiments de l'étranger, le fait qu'il ne connaissait pas son nom, imaginer des mots venant de la part de l'autre personne ou encore le fait que blondie n'avait rien dit insinuant qu'il lui payerait l'entrée. Détails, détails... et les détails c'est chiant, tout le monde le sait, même John Snow. La voix se secrétaire voulut s'offusquer mais face à l'indifférence de Ben, elle retomba dans son mutisme, allant bouder dans un coin.

-Tu cherches les trois ours? Je les ai vu au stand de gaufres. Ils en foutaient partout, c'était dégueu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 182
Fonction : Capitaine/Roi
Localisation : Grandline
MessageSujet: Re: Codo Station, un endroit débile [PV. Le fou]  Jeu 5 Mar - 3:16

Carls ne haussât pas simplement un sourcil, il laissât celui disparaître de son visage pour se retrouver au dessus de sa tête, identifiant à quel point il était troublé ne ce moment précis. Un drôle de type, aux cheveux argent et l'air totalement perdu se tenait derrière lui, un carton de lait rempli d'une substance rouge et d’apparence plus que dégoutante, celui-ci lui disant salut comme si de rien était. Étrangement, ce personnage était si singulier que notre Roi se laissât emporter dans son petit jeu, ne se préoccupant même pas de son statut ou du fait que cet homme du bas peuple l'adressait avec un ton si familier, répondant simplement.

- Oh... Heum... Bonjour.

Il sorti ensuite quelques pièces, comme s'il était totalement hypnotisé par ce comportement étrange et le tendit à la jeune femme qui attendait pour payer leurs billets. Il lui restait encore quelques unes de ses fameuses pièces d'or blanc valant quelques milliers de berrys chacune et glissât d'autres simple berrys pour faire un peu de pour-boire et le tendit à la dame pour payer ses billets, alors qu'en temps normal il aurait probablement châtier cette dame pour avoir osé demander de payer ses billets.

- Tout le plaisir est pour moi, Je n'avais justement pas payer le miens.

La dame prit l'argent dans ses mains, considérant alors que les deux billets étaient payés et les apporteraient avant que les deux hommes puissent entrer dans le parc d'attraction. De son côté, notre blondinet observait son nouvel interlocuteur, cet homme qui, en plus de discuter principalement avec les voix narratrices dans tête, et semblait très familier avec un home du statut de notre Roi. C'était probablement la troisième fois en quelques phrase que je précisais que cet homme était totalement familier, comme s'il était le meilleur ami du blondinet royal, et cela ne semblait pas déranger notre important personnage. Son sourcil étant retombé sur son visage depuis que celui-ci ait allé faire un tour en orbite pour vérifier la température en haut, tempéré qu'il disait, et Carls croisât les bras en laissant le marine déblatérer ses idioties. Un chose qui était très étrange pour ceux n'ayant pas accès aux élans narratives des vois dans les tête de Ben était que toute ces phrases n'avaient aucun lien ensembles. Charlie? Tenryubitos? Savoir des trucs? Bientôt il allait parler de pouding.

Heureusement, celui-ci reprit un peu de sens dans son discours le temps de quelques phrases lancées a une vitesse impressionnante. Un marine pauvre? Ayant en plus entendu parlé de ce parc durant ses temps libre? Apparemment cet étrange personnage qui s'était ainsi infiltré dans le petit monde du blondinet serait de bonne compagnie pour vivre les joies et les nouveautés de ce parc d'attraction. En plus, Carls n'aurait qu'à l’exploser dans ce jeu de conquête virtuelle puis de le laisser pour mort une fois que son cerveau aurait reprit le contrôle de son esprit. Retournant son sourire de façon un peu gênée, il observât l'homme qui restait planté là avec le regard vide... Attendait-il une réponse? Oh oui, ce serait bien que Carls se présent lui aussi, pour ne pas rester étranger.

- Oh comme je disais, ça fait plaisir. Il n'avait jamais proposé de payer, mais ça c'est un détail.
Pour ma part je me nomme Carls D. Fantasia, Roi légitime de Caribou Island. Pour vous répondre, je vous verrait plutôt mal vous infiltrer dans une boite de métal comme celle-ci.

Le blondinet levât les yeux vers la grosse boite de métal qui se tenait où autrefois il y avait une île. Cet homme possédait vraiment des grands moyens pour construire une telle chose ne pleine mer... Ça où il avait prit suffisamment de prêts qu'il allait rembourser avec ses prix exorbitants. Soudainement, notre héros put entendre le mot "Gaufres"... Avait-il déjà faim? Haussant les épaules, le Roi se dirigeât vers le petit étalage qui semblait être celui où gaufres et autres viennoiseries du matin seraient vendues. Posant une pièce sur le comptoir, le Roi remarquât alors que les deux seuls employés qu'il avait croisé depuis était le vieux concierge près de mourir de vieillesses et la gentille dame qui lui avait retirer tout son or pour deux billets. Comme le concierge ne risquait de vivre assez longtemps pour faire cuire deux gaufres et que la dame était partie, il semblerait que le service soit mort.

- Faut croire qu'on vas devoir se servir nous-même dans leurs cuisines.

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t228-fiche-technique-de-carls
Sergent
avatarSergent
Ben Grant


Messages : 84
Fonction : Navigateur
MessageSujet: Re: Codo Station, un endroit débile [PV. Le fou]  Sam 4 Avr - 0:29

Mais où sont les ours? Non parce que trois ours bruns, c'est un peu... visible. Ben se gratta la tête, gêné tandis qu'il observait le blond, Carl de son prénom se diriger vers l’arrière de la boutique. Alors qu'il l'observait, il ne put s’empêcher de se demander. Monsieur Fantasia courait-il le cent mètre? Non, mieux, connaissait-il un gars qui s’appelait Spirou? Peut-être même pouvait-il parler aux écureuils? Un pouvoir bizarre mais sûrement un fruit du démon. Donc un gars bien. Content de lui, le sergent éclata de rire et suivit le presque inconnu.

-C'est bien comme situation ça « roi »?

Ben en avait jamais rencontré de roi. Devait-il y avoir un baisemain ou un truc comme ça? Peut-être n'était-ce que pour les reines. Aussi haussa-t-il les épaules et suivit le noble dans la cuisine. Une étouffante odeur sucre vint vite le prendre au nez, l’empêchant de respirer. Il eut beau appliquer sol col sur le bas de son visage. D'une étrange façon, l'odeur quai insoutenable n'était pas du tout perceptible de l’extérieur. Une puissante installation. Le genre parfait pour cacher des cadavres. Une voix qui se prenait pour un Mort s’appelant Arty explosa de rire dans le fond de l'assemblée psychique du marine avant que celui-ci n ressort pour respirer à l'air frais.

-Mais, tu sais, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres, des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi. Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée… Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l’interlocuteur en face, je dirais, le miroir qui vous aide à avancer. Alors ce n’est pas mon cas, comme je le disais là, puisque moi au contraire, j’ai pu ; et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie… Je ne suis qu’amour ! Et finalement, quand beaucoup de gens aujourd’hui me disent « Mais comment fais-tu pour avoir cette humanité ? », eh ben je leur réponds très simplement, je leur dis que c’est ce goût de l’amour, ce goût donc qui m’a poussé aujourd’hui à entreprendre une construction mécanique, mais demain, qui sait, peut-être seulement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi…


La secrétaire dans l'esprit du jeune homme hurla de joie à l'entente du serment des secrétaires & scribes. Ben lui n'en savait rien. Il l'avait lu un jour alors qu'il attendait son tour chez le dentiste et l'avait oublié tout de suite après... jusqu'à aujourd’hui. Il avait su le réciter par cœur sans vraiment s'en rendre compte qui plus est. La secrétaire tomba dans les pommes après tant d'émotion et bien sûrs, aucune voix ne se porta à son secours. Le sergent Grant quant à lui mit sa main en visière pour se protéger du soleil inexistant. Il regardait la boute de conserve avec une curiosité nouvelle.

-Tu m'as l'air de savoir pas mal de trucs toi. Je suppose que quand on est roi on s'y connaît un peu, logique. La culture tout ça. Moi j'préfère la confiture. Chacun son truc.

Et c'est bien connu, la culture moins on en a, plus on l'étale... comme la confiture. Tout s'expliquait ! Une voix déclara que c'était univoque et que la réponse était 42. Ben n'était pas vraiment sûr de comment elle en était venu à cette réponse mais il supposa qu'elle avait raison. Après tout, quoi de grave pouvait arriver si elle se trompait .

-À part des baleines qui se mettent à pleuvoir, bien entendu. Terrible rumeur de G3 alalalala...
On parlait même d'une autoroute marine qui devait passer au milieu d'île et que du coup, il fallait détruire ladite île. Encore un coup des tenryubitos probablement. Ces gens ne pardonnaient décidément rien. L'homme aux cheveux argentés enleva sa main visière, donnant un petit coup de nez vers l’édifice.

-C'est quand même vachement étrange comme parc d'attractions. Ici au sol, ça va mais en haut... où sont les grands huit? Où sont les jeux de bowlings à base de flamant rose et de chapelier fou?
La voix s'appelant Alice voulut parler mais sa toute petite taille l’empêchait à chaque fois de se faire entendre. De toute façon, son propriétaire avait déjà reporté son attention sur Carl, ce grand sprinter mais des écureuils.


-Au pire, je monte jusqu'en haut et je coupe le sommet de la tour, non? Comme ça c'est ouvert. Disons plus ouvert que d'habitude....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 182
Fonction : Capitaine/Roi
Localisation : Grandline
MessageSujet: Re: Codo Station, un endroit débile [PV. Le fou]  Sam 25 Avr - 3:04

- Oh vous savez, ça a ses avantages et des désavantages... Je suis ici principalement à cause d'un désavantage, mais je devrais régler cette situation sous peu.

En effet, toute cette aventure n'était qu'un arrêt temporaire le temps de se rendre sur Caribou Island avec assez d'alliés pour faire comprendre aux révolutionnaires qui était le vrai roi de cette île. Soupirant à la pensée que sa pauvre population devait maintenant vivre sous le joug de cette pathétique révolution et de ces adorateurs de cette ignominie qu'est la démocratie.Ceux-ci osaient remettre en doute la grandeur de notre Roi et de soi droit naturel de régner sur la monde... Carls avait traversé des défi que ces hommes ne pourraient même pas imaginés et gagner un pouvoir qui confirmait de nouveau son droit légitime au trône. Soupirant à toute ces pensées, le Roi passât par-dessus la comptoir pour se rendre dans la cuisine d'où émanait une odeur de sucre presque nauséabonde. En jetant un coup d’œil aux casseroles qui attendaient calmement d'être mélangés, il put voir une quantité assez impressionnantes de recettes en cours qui avaient, après plusieurs heures d'attente, collés au fond et maintenant le sucre se solidifiant et brulait pour dégager une forte odeur. Brassant l'air devant son nez, le roi se retournât pour tomber sur de petits sacs remplis de ce qui semblait être du pain sucré... M'ouais, ça passerait... Ce n'était pas les bonnes gaufres qui lui avaient étés offertes à l'entrée de la boutique, mais ceci ferait passé la faim que son étrange interlocuteur avait crée.

Envoyant un sac à son compagnon, il le laissât tranquillement monologuer pendant que Carls ouvrait le sac pour commencer à manger les sucreries boulangères. Ce n'était pas du grand art, mais venant d'une île où le pigeon était un plat raffiné, il avait apprit à ne pas être difficile sur ce qu'il mangeait, tant qu'il mangeait. Bien qu'il faut dire que les cuisines du palais royal savaient ne pas abandonner des plats sur un four en fonction. N’écoutant pas totalement son monologue la Roi avait tourné son attention vers la petite secrétaire qui courait un peu partout avec de l'équipement dans les mains, apparemment elle s'affairait à préparer l'attraction plutôt que de leur servir des gaufres. Sortant de la cuisine pour s'installer au milieu du chemin flottant sur la mer qui menait vers l'immense boite de métal, Carls se permit de répondre à la question du Marine. En effet, bien qu'il n'écoutait que d'une oreille, il avait quand même enregistré ce qui s'était dit après le mot "Roi", se sentant appelé.

- Je m'y connaît sur mon île, mais pas plus... Je n'avais pas à connaître plus, bien que j'aurais aimé en apprendre plus. Ne vous intéressez pas seulement à la confiture, tout comme la culture, elle est collante, mais contrairement à l'autre qui attire les foules, la confiture n'attire que les mouches... Savoir faire baver les masses inculte pourrait vous être utile qui sait, Le Grand Caribou encourage la culture.

Son Grand Dieu n'était pas le genre de dieu à demander à tous de rester dans l'ombre de la connaissance, la connaissance est le pouvoir comme on dit et le Grand Caribou récompense ceux qui possèdent le pouvoir. Bien que la noblesse était l'un des éléments les plus sacrés de la Foi du Grand Caribou, la Foi reconnaissait aussi ceux qui, étant né de basse famille, travaillaient suffisamment fort et démontraient un forte personnalités et leur proposais ainsi une place aux côtés de la noblesse mondiale, afin de les servir et de monter avec eux auprès du Grand Caribou. Soudainement, après avoir informe le Roi d'une drôle de rumeur, l'étrange personnage à ses côtés signalât un détail plutôt important à propos de ce parc emprisonné dans cette boite métallique noire.

- Je crois qu'il s’agit ici d'un parc thématique et non d'un parc d'attraction, une faible nuance, mais une nuance malgré tout. Toutefois, je suis d'accord, tout ceci manque d'explications... Ne faites rien de violent, je vais chercher cette gentille dame qui nous a accueillit plus tôt.

Levant la main, la dame de l’accueil qui transportant une bonne quantités de lame et de pièces d'armures apparut soudainement assises, une air surpris, sur une chaise faite de buches. Flottant à bonne vitesse vers les deux hommes, elle perdit quelques épées en chemin, mais s'arrêtât sans blessures tout prêt des deux hommes avec un visage qui expliquait son incompréhension... Cependant, avant que le Roi ait le temps de faire ses demandes, elle se relevât en lui tendant un bracelet métallique avec un sourire au visage.

- Ha justement! Je voulais venir vous chercher... Les autres employés s,occupent des préparations à l'intérieur, cependant, pour votre sécurité je dois vous fournir un peu d'équipement. Pourriez-vous levez les bras que je vérifie si ce que je suis allé cherché fait à votre... Hum... Imposante taille? Vous aussi monsieur Grant, j'ai trouvé une belle armure qui vas agréablement avec la couleur de vos cheveux.

Équipement? Elle devait rire... Carls ne porte que son armure royale, rien de plus rien de moins... Surtout considérant qu'il n'aurait pas besoin de futile protection, il comptait bien gagner.

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t228-fiche-technique-de-carls
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Codo Station, un endroit débile [PV. Le fou]  

Revenir en haut Aller en bas
 

Codo Station, un endroit débile [PV. Le fou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Codo Station, un endroit débile [PV. Le fou]
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]
» une station de ski dans le désert de Dubaï
» La ferme, un endroit paisible? Pas sûr... [Libre]
» [topic débile] Une histoire d'amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece New Order :: Zone RP :: Grand Line :: Les Eaux-