AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pas de fumée sans feu [PV Ardwyk]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 78
Fonction : Ghost
MessageSujet: Pas de fumée sans feu [PV Ardwyk]  Lun 26 Jan - 20:09

L'arrive un moment où va falloir penser à m'confier des missions un peu plus gratifiantes que la surveillance d'une p'tite île inconnue perdue au milieu de GrandLine.

Yaburu. Saloperie d'île de petits hommes jaunes perdue au milieu de l'océan, dont j'entends parler pour la première fois, et dont je n'entendrai certainement plus jamais parler après cette mission. Quitte à m'assigner à la sécurité d'un bled, faites en sorte que ce soit un bled connu, merde ! Mais non. Non, c'est mieux de me foutre Yaburu. Le nom me sort déjà par les yeux. Yaburu. Il s'est vraiment pas fait chier celui qui a nommé cette île. Il a cherché un truc qui sonne vaguement jap', sans même chercher à savoir ce que ça veut dire, voire, sans même chercher si ça veut dire quelque chose, puis voilà. J'en suis sûr. Et s'il n'y avait que le nom pour renforcer ma haine des lieux. L'endroit est juste putain de chiant. T'as une seule ville dans le bled, et elle est grande, hein. Mais aussi grande puisse-t-elle être, je crois que j'ai jamais posé les pieds dans un endroit si vide de tout.  Et vous savez pourquoi ? Eh bien, cette île est récensée comme l'île où l'âge moyen est le plus haut de tout GrandLine. Si bien qu'elle a très vite été surnommée "l'île aux vieux", ou encore "l'île-retraite". Ouais, ils se sont pas bien emmerdé niveau surnom. Autant dire que niveau activité, on est bien vite limité. Des p'tits vieux par centaine dans les rues, un gosse tous les cinq kilomètre, et encore, j'suis gentil.

J'irais presque à me poser des questions sur l'utilité de la présence d'un détachement de la marine. Presque. Parce que si les habitants de la ville eux-mêmes ne représentent aucun danger, ils sont par contre la cible de nombreux voleurs, pirates et autres criminels. Parce que si vous voulez, les résidents de cet hospice géant sont pour la quasi totalité d'entre eux... comment dire, pétés de thunes. Voilà. C'est aussi con que ça. Et une bande de vieillards sans défense réunis en un point ne demandant qu'à être dépouillés, tu te doutes bien que ça en attire, des têtes de gland. Et c'est là qu'nous, les hommes en bleu, on intervient.

Et vu qu'on faisait une escale dans le port, le Vice-Amiral Gosuke en a profité pour envoyer quelques-uns d'entre nous préter main forte à la marine déjà sur place. Et vous l'aurez deviné, c'est tombé sur ma gueule. Youpi. J'vais pas du tout m'emmerder comme un rat mort pendant les quatre bons jours où j'vais devoir rester ici.

J'pense à tout ça, assis sur un banc, en train de fumer ma clope. En face de moi, une foule de déambulateurs. J'en viendrais presque à développer une phobie des vieux, si ça continue. Non mais sérieux. Va rien s'passer de toute façon. On va rester, maintenir la garde, et ceux qui pensaient pouvoir tenter quelque chose avant notre arrivée ont sûrement été dissuadé de faire les cons par notre arriv-...

AU SECOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUURS !

Non mais tu te fous d'ma gueule, là. V'la qu'un mouvement de foule chez les déambulateurs se créer. Ils semblent fuir quelque chose. Théorie qui se confirme par le grabuge que je peux entendre vers la direction opposée à leur "course". Bon. Bah, faut croire que je me suis trompé, y a bien des types assez cons pour foutre la merde précisèment le jour où la sécurité est renforcée. Si ça c'est pas du génie, j'sais pas c'que c'est. Tranquillement, sans me presser, mains serrés autour de ma ceinture, je me dirige vers la source du brouaha. Quelque chose me dit que je suis pas pressé de découvrir la raison de ce ramdam. Clope au bec, chapeau sur le crâne, colt à la ceinture, prêt à être dégainé si nécessaire. Et surtout, flammes prêtes à être déchainés si nécessaire. Espérons pour le bien des bâtiments encore debouts dans la zone que je n'ai pas besoin d'en arriver là.

J'continue ma marche, et me retrouve en face d'une intersection. à droite, que dalle, à gauche, du bruit. J'tourne à gauche, redresse mon chapeau afin de mieux identifier le problème.

Eh ben. Si j'm'attendais à ça.


Dernière édition par William Wesson le Ven 6 Mar - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 368
Fonction : Capitaine et Navigateur
Localisation : sur mon magma
MessageSujet: Re: Pas de fumée sans feu [PV Ardwyk]  Mar 27 Jan - 17:05

Me voilà sur Grand line. J’ai passé reverse moutain et je me suis arrêté au cap des jumeaux. Mais je ne vous dirais pas pour le moment ce que j’ai fais là-bas. Je garde quand même un peu de mystère quand même ! Sinon vous allez en savoir trop sur ma vie et je vais devoir tuer toutes la population de la terre pour que vous ne sachiez plus rien. Déjà la seule chose qu’il faut que vous sachiez c’est que maintenant j’ai une prime. Je suis primé à 25 millions de berrys. Ce qui n’est pas mal du tout je dois l’avouer, mais il va falloir que je me fasse connaître plus parce que sinon de petites frappes vont me passés devant et je n’accepte pas ça ! La marine, j’ai entendu dire qu’elle se promenait sur une île du nom de Yaburu, en plus je vais droit vers cette île quoi. Je vais me faire un grand plaisir à me faire du marine.

Cette île est bien particulière en plus. J’ai entendu dire qu’il n’y avait que des vieux pété de tunes là-bas. Je vais me faire un malin plaisir à aller dépouiller tous ça et en prime bouffer du marine, en espérant que l’un d’eux soit assez résistant pour combattre contre moi. Je veux me frotter qu’aux personnes les plus fortes. Les personnes lambda je n’en ai que faire, seules les personnes puissantes sont aptes à vivre et à gouverner le monde. Regarde le roi des pirates, lui il a de l’allure, de la force, il peut vivre. Mais le jour où je serais beaucoup plus puissant que lui et bien il sera dans la merde, parce que je vais aller lui niquer la gueule et il ne sera plus où se mettre.

Bref j’accoste avec mon petit navire sur cette île de vieux. Je sens que ça va sentir le moisit avec eux… Bon alors que je marche, les vieux devant moi n’avance pas, ceux de derrière brandissent leur cannes. Mais un à le malheur de me toucher avec sa canne. C’est la seule chose qu’il ne fallait pas faire, déjà que je suis à cran, alors avec ça, ça me met hors de moi. Je commence à faire sortir de la lave de partout, la lave sort de mes épaules, de mes jambes, de mes pieds, de ma tête. Je pense que vous avez compris. Tout le monde se barre en courant. Au moins ils ne me feront plus chier comme ça. La marine va surement rappliquer parce que vu comment les mecs se barrent en courant, je crois que je n’ai jamais vu des vieux aussi rapide que ça. Même un lièvre ou un léopard est moins rapide. Maintenant que la marine vienne je les attends !

« Aller la marine venez je vous attends de pied ferme ! »

Maintenant on va voir si elle répond à ma provocation ou non. Mais bon, la seule chose que je veux, c’est qu’un homme puissant de la marine soit là pour me combattre sinon ce n’est même pas drôle !

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t260-par-la-lave-il-regnera

Messages : 78
Fonction : Ghost
MessageSujet: Re: Pas de fumée sans feu [PV Ardwyk]  Jeu 29 Jan - 15:02

Tiens tiens, v'la l'courageux.

Saloperie. De la lave. Fruit du démon, sans aucun doute. Et pas d'chance pour ma gueule, jusqu'à preuve du contraire : Lave > Feu. Et ça tu vois, ça m'emmerde. Tu pouvais pas être un simple sabreur à la con, sans pouvoir qui fait que automatiquement j'suis condamné à perdre ? Ou tireur au pire. Ou bien fruit du plastique, paraît que ça brûle bien cette merde. Non. Le seul putain de jour où je me pointe sur cette putain d'île faut que je tombe sur le seul putain de pirate qui a le seul putain de fruit qui surclasse le mien. Et, excusez-moi de la répétition, mais putain. 'Chier. Et pas un seul connard en uniforme bleu pour venir me prêter main forte. Bah non, c'aurait été trop beau autrement. Il faut que je sois LE SEUL TYPE PRÉSENT, moi, Logia de FEU, pour me battre contre le logia de LAVE. COMME LE HASARD FAIT BIEN LES CHOSES. J'sais pas, l'destin doit avoir une dent contre moi. Ou alors ma bonne étoile a décidé de me pisser dans les bottes et me tourner le dos une bonne fois pour toute. Toujours est-il que lave ou pas lave, j'vais pas m'écarter de son passage, faire une courbette et sortir "je vous en prie, allez détrousser ces braves vieillard". Non non. Dans l'idée, ma réplique, ça va plutôt être un truc du genre ça :

Alors gamin, on fait du tourisme ? Va pas t'brûler avec ton joli coulis d'lave, ce s'rait con. Booooooooooon... J'me disais, et si tu repartais d'où tu viens, bien gentiment, sans faire de vague, pour continuer ton chemin tout en contournant cette ville, hum ? C'est pas que je suis de garde aujourd'hui mais un peu quand même. Et j'suis plutôt contre l'idée de te voir continuer à foutre la merde dans les parages. Tu m'suis ?

Durant tout le long de mon monologue, j'avais la main sur mon colt, tandis que mon regard restait neutre, sans l'once colère. Sans jamais hausser le ton durant mon p'tit discours, j'm'adresse à lui le plus calmement du monde. Un calme qui cachait une vigilance immense, mes sens en alerte, prêt à esquiver une quelconque attaque de sa part dans la seconde qui suit. Avec un peu de chance, il maîtrise pas très bien son fruit encore. Avec pas beaucoup de chance, non seulement il a un fruit naturellement plus puissant que le miens, mais non seulement il le maîtrise mieux. Ce serait quand même con pour ma gueule. Enfin, je compte sur l'arrivée plus ou moins imminente de renforts, après tout, sûrement que le bruit des déambulateurs en train de gueuler et courir, le raffut causé par monsieur lave et tout l'bordel, ça va attirer un bon paquet de collègues d'ici quelques minutes. Je l'espère du moins. Quoiqu'il en soit, j'suis prêt. S'il faut repousser c'gosse, je saurais le repousser. Pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace. C'est pas un espèce d'emo à la tignasse rouge mal peignée qui va m'apprendre la vie. Une main sur le colt, une autre qui vient empoigner mon Zippo, et allumer la clope qui pend à mon bec depuis tout à l'heure. La flamme du briquet change étonnement d'intensité, sans qu'aucun facteur logique ne puisse causer ça. Elle change d'intensité, danse un peu, puis je ferme subitement le zippo, et le remet dans ma poche. Le tout sans jamais quitter des yeux l'rouge.

Et en même temps que je tire une sèche sur ma clope, j'entends cette question tourner en rond dans ma tête : Quelle va être la gueule de ce bout d'la ville quand on en aura fini ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 368
Fonction : Capitaine et Navigateur
Localisation : sur mon magma
MessageSujet: Re: Pas de fumée sans feu [PV Ardwyk]  Jeu 29 Jan - 20:59

Une provocation comme je l’ai aime. La marine va rappliquer très rapidement. Je l’ai connais comme si je l’ai avait fait. Puis un homme venant de quitter les blues avec une prime avec 25 millions de berrys sur sa tête ca va faire venir du monde ça. Que ce soir chasseur de primes ou bien marine. Ça va faire de l’attraction et sans doute un combat. Les rues commencent à se vider, ca fait du bien. Je sors une clope de mon paquet. Je fais un peu de lave au bout d mon index puis se posa sur le bout de la clope. Je tirais une taffe dessus pour qu’elle s’allume mieux. Bon maintenant je peux fumer un peu. Je faisais toujours sortir de la lave d’un peu partout de mon corps. Je veux vraiment combattre et je pense que vous pouvez le voir. Aujourd’hui le seul marine que j’allais rencontrer était avec un chapeau de cowboy et une dégaine de cowboy.

Il voulait se la raconter ou quoi lui ? Je pense que je peux le latter en deux temps trois mouvements. Je l’écoute parler. J’avais envie de me fendre la poire en écoutant ça. Il veut que je parte. Mais il s’est cru devant qui lui ? Il ne doit pas me connaître, et c’est con pour lui. Je le vois prêt à dégainer son minable fusil, je m’en fous de toute façon ses balles me passeront au travers. J’attends toujours, je le vis allumer une clope. Avec un zippo en plus. On dirait qu’il est comme moi avant. Amis bon, j’ai d’autre chat à fouetter.

« Euh...Non, si j’veux partir je partirais, mais bon t’es tombé sur le mauvais mec. J’crois que si tu veux que je parte, et bien il faudra que tu me battes. »

Je n’avais rien d’autres à dire. Je vais pimenter le tout, j’ai pas envie d’attendre qu’il se lance. Je me concentre et envoie Big Fist ! J’avais concentré du magma dans mon poing droit et je l’ai envoyé vers ce mec. J’allais bien voir s’il pouvait me résister ou non. C’était à lui de voir ce qu’il voulait faire !

« Rien ne peut arrêter l’homme magma, le doomsday volcano, Colton D. Ardwyk ! »

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t260-par-la-lave-il-regnera

Messages : 78
Fonction : Ghost
MessageSujet: Re: Pas de fumée sans feu [PV Ardwyk]  Mar 10 Fév - 13:50

Plus ils sont jeunes, moins il se sentent péter, faut croire. J'laisse s'échapper un long soupir, agacé.

Comme je l'avais imaginé, magmaman voulait pas gentiment se tirer. Et ça m'emmerde, tout ça. Putain, il fallait que je tombe sur le seul enfoiré à avoir un avantage indéniable sur moi, qui dépend même pas du niveau mais de la simple logique Magma>feu. Dans l'genre chanceux, on fait difficilement mieux. Et le v'la qui fait son speech du "cémoilplufor", en clamant son nom à haute voix. Sûrement que si je me tenais au fait des têtes primées du moment, ce nom m'aurait dit quelque chose. Le fait est que depuis que je suis plus chasseur de prime, j'fais plus attention à ça. J'ai sans aucun doute entendu son nom à l'occaz, au détour d'une patrouille ou autre, mais de là à le retenir... Nan. Si j'devais retenir la trogne de tous les jeunes pirates prometteurs qui peuplent GrandLine, j'en aurais toujours pas fini, et j'suis pas du genre physionomiste.

Malgré ça, j'suis quasi-persuadé que j'vais m'en rappeler de celui-là, que je le veuille ou non.

Le v'la qui ouvre les hostilités, à grand coup de poing magma. Pas question de se prendre ça dans la gueule, du coup, Poussée de flammes sous les bottes, j'me tire bien vite du point d'impact. Vu la gueule du sol là où j'étais, j'ai bien d'esquiver. Mais maintenant, il s'agissait de contre-attaquer. Et... Et putain, qu'est-ce tu veux que je blesse cet enfoiré avec du feu ? 'Chier. L'impasse avec un grand I. J'suis niqué. J'réfléchis, j'me creuse la tête, mais rien n'y fait, je vois pas quoi faire. Et de base, j'aime pas réfléchir en combat. J'aime me la jouer lance-flamme humain et cramer le type en face, sans me poser plus de questions que ça. Sauf que là, ça va pas trop être possible.

Bon, hé. Fuck it au bout d'un moment. Combat perdu d'avance ou non, j'vais t'montrer, moi.

J'secoue la tête, me fout une paire de claques histoire de me remettre dans l'esprit. J'jette un coup d’œil à l'environnement proche : lave, bâtiment, lave, ruines, lave, panneaux d'information, lave, f-... Ouais, voilà. Vous voyez l'idée. J'tire une dernière sèche sur ma clope, qui n'a jamais quitté ma bouche, pour finalement la jeter dans une marre de lave. Toujours cette colonne de feu sous mes pieds, j'en profite pour me propulser droit devant, en plein sur le pirate. Je m'apprête à faire quelque chose de très con, mais ça reste toujours mieux que de rien faire. En parallèle à ma progression, j'dégaine mon colt, commence à concentrer à la base du canon une bonne grosse quantité de flammes. La puissance de l'explosif improvisé augmente au fil de ma progression vers le logia. Arrivé à à peine un mètre de lui, j'le met en joue, à canon à bout portant. Pan. Ou plutôt devrais-je dire, BOUM. Car comme vous l'aurez deviné, c'est pas une balle qui s'est échappée du canon. Non non, c'est un pur concentré de flammes contenu en une bille pas plus grande qu'une balle standard. Et ça, quand ça se libère, bah ça fait une grosse explosion. Kamikaze style. Onde de choc, gravats, et pour finir, un cratère sur le point d'impact. Et moi quelques mètres plus loin, me relevant. Bah ouais, tirer ça à bout portant, ça se fait pas sans prendre soi-même un peu au passage. J'me dépoussière, remets mon chapeau sur le haut d'mon crâne, puis jette un œil devant moi.

Alors, l'est où Monsieur Lave, hum ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 368
Fonction : Capitaine et Navigateur
Localisation : sur mon magma
MessageSujet: Re: Pas de fumée sans feu [PV Ardwyk]  Dim 15 Fév - 13:11

Un combat, ca commence a être amusant, le feu contre la lave. Quoi de mieux pour limite débuter mon aventure sur Grand Line. Je n’aurais jamais pu penser avoir un adversaire comme lui. Le feu… C’est une chose bien faible comparé a ma lave, je me rends compte, que je suis sans doute hyper puissant. Le seul qui pourrait me causer des problèmes est un nouveaux pirates qui possède le fruit du démon de la glace, mais bon je ne me souviens plus de son nom, je sens qu’un jour quand je vais le rencontrer, ca va donner un beau combat. Mais ce jour n’est pas encore arrivé, mais s’il arrive il va se prend un homme lave sur la gueule et moi un homme glace.

Bon mon attaque n’a pas eu l’effet escompté, c’est dommage, je l’aurais bien cramé du premier coup, mais grâce à ses pieds et son impact avec son feu il a pu esquiver mon poing de lave. Ca va devenir intéressant, au moins il sait se servir de son fruit du démon, ca va rendre le combat plus imposant et plus divertissant. Je n’aurais pas aimé croiser un marine qui ne m’oppose aucune résistance, surtout avec un tel fruit du démon.

Il était en train de réfléchir je crois. J’attendais, s’il ne se dépêchait pas, je me mettrais moi-même en action, la ville sera sans doute détruite après notre combat. Alors que je faisais craquer mon cou, puis mes doigts. Je commençais à me préparer pour attaquer, c’est alors que l’homme en face de moi se propulsa, il sortit un colt. Cette attaque ne mènera à rien, mais au moins il essaye. Je peux lui dire bravo de vouloir se battre contre l’un des plus puissants nouveaux pirates qui peuplent Grand Line. Dans pas longtemps, je serais le plus puissant, même le roi des pirates n’a qu’à bien se tenir. Bref il arrive à un mètre, me met en joue et tire, je pensais qu’il allait tirer une balle, mais non… Une explosion retentit et me projeta dans un bâtiment que je traversai de long en large, puis ma course s’arrêta dans une poutre de la seconde maison… Je crachais du sang, bon je ne devais pas assez bien contrôler mon fruit du démon, mais ce pas très grave. Je tombe au sol, mais me relève rapidement.

J’avance dans les décombre, la première maison n’est pas en ruine, mais en passant j’utilise mon magma pour détruire la base de la maison qui s’écroula après mon passage. Je sortais d’un nuage de poussière, je reluisais comme pas possible, le mec en face de moi, va le sentir passer, il venait de me mettre en rogne, je vais l’exploser comme c’est pas permit. Je me concentre, je tends mes bras sur les côtés et une vague de lave se souleva. La vague de magma fonça droit vers cet homme feu.

« Je suis là et toi tu vas finir en enfer ! »

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t260-par-la-lave-il-regnera

Messages : 78
Fonction : Ghost
MessageSujet: Re: Pas de fumée sans feu [PV Ardwyk]  Dim 1 Mar - 14:55

Bingo.

Au moins, c'est pas totalement inutile. Un type lambda serait en cet instant réduit à l'état de cendres, en train de se répandre aux quatre vents après ce coup, mais lui, il saignait juste un peu. C'est toujours ça, j'ai eu peur pendant un instant que ça ne lui fasse purement et simplement pas le moindre effet. Là tu vois ça m'aurait bien fait chier. Propulsé dans le bâtiment d'en face, notre homme lave avait fait un joli strike, ne manquant pas de bousiller la moitié de la bâtisse à l'impact. Et pour ce qui est de l'autre moitié, c'est le roux qui s'occupa de finir le travail, détruisant les fondations d'une coulée de lave bien placée. Et après la maison, la prochaine cible, c'est bibi. Et là, on parle pas d'un petit blast de lave, mais d'une bonne grosse vague de magma bien balèze. Du genre de celles que je sais d'avance que je vais pas pouvoir esquiver. Ou en tout cas, pas aussi facilement que son coup précédent.

Bon, bah même technique que tout à l'heure. Sauf que là où ma propulsion avait pour objectif d'esquiver il y a de cela quelques secondes. Il voulait m'offrir un aperçu de l'enfer, hein ? Heh, c'est avec plaisir que j'accepte la visite guidée. Nouvelle colonne de flamme qui prend sa base en dessous d'mes grolles, j'fonce dans l'tas. oui oui, z'avez bien compris, je fonce droit devant moi, sans chercher à contourner l'attaque. Suicidaire ? Inconscient ? Con comme pas possible ? J'vous laisse choisir, c'est sûrement un peu de tout ça à la fois quand on y réfléchit bien. Et aussi conne puisse être la manœuvre, elle est désormais engagée. Progression, rapprochement avec la vague, distance entre moi et le mur de lave qui s’amenuise. Impact, j'traverse la substance, pour ressortir de l'autre côté, recouvert de magma. J'hurle un coup, tandis que ma peau brûle. Logia du feu, peau qui brûle, jusque là, rien d'anormal. Ce qui l'est, c'est la douleur qui accompagne le tout. Je douille, mais alors je douille salement.

Un hurlement de douleur, suivi d'une accélération. La vitesse atteinte fini par enlever petit à petit la lave de mon corps, pour laisser apercevoir une peau calcinée par endroit et des vêtements en lambeaux. ça, et mon regard, fixe, déterminé, braqué sur le type en face de moi. Nouvelle charge, et cette fois-ci, pas d'arme entre mes mains. Juste une concentration de flammes sur laquelle se referme mon poing, pour transformer ma pogne en une arme incandescente. Arrivé à portée d'impact, au lieu de connement foutre mon poing dans la trogne du pirate, je me divise en deux masses de flamme qui passent chacune d'un côté du roux, pour me rematérialiser dans son dos, poing toujours fermé. Là, je me retourne, et lui administre la plus puissante droite que j'suis capable de relâcher, effet flamme en prime.

ça ne suffira pas. Mais le temps que je tiens ici, c'est le temps gagné pour mettre les p'tits vieux en sûreté, et, soyons fous, le temps gagné jusqu'à l'arrivée de potentiels renforts. Plus que d'emporter la victoire, ici, l'objectif était de ne pas perdre, ou en tout cas, pas trop vite. Et aussi important soit l'écart entre nos puissances, j'allais pas simplifier la vie à c'jeunot, loin d'là. Tu peux cramer ma peau bonhomme, mais je la vendrais chèrement, tu m'aura pas si facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 368
Fonction : Capitaine et Navigateur
Localisation : sur mon magma
MessageSujet: Re: Pas de fumée sans feu [PV Ardwyk]  Ven 13 Mar - 14:33

Un adversaire fort, j’en avais un en face de moi. Ça faisait longtemps que j’attendais ça, en plus ce n’est pas un adversaire minable. Il possède quand même le logia du feu, ce n’est pas rien, mais je suis quand même plus fort car je suis la lave elle-même. Et la lave est par conséquent plus puissante que le feu, mais il va quand même me donner du fil à retordre. Mais bon je vais pouvoir me donner à fond contre lui, ça fait longtemps que je ne me suis pas donner à fond, je ne vais pas y aller de main morte.

Je lui avais envoyé une belle vague, mais bon, j’ai l’impression qu’il s’en foutait, pourquoi ? Et bien parce qu’il vient de foncer directement dans ma vague de lave, je ne pensais pas voir un jour un inconscient comme lui, mais au moins il veut m’arrêter, ça me fait plaisir. En plus ses hurlements sont beaux à entendre, je pense que je vais continuer à le faire hurler, je lui ai dit que je lui montrerais l’enfer, et bien je le ferais sans aucun problème. Il se jette dans ma vague et est donc par conséquent brûlé un peu partout, puis ses habits aussi. Je restais droit devant lui, je sais qu’il va attaquer. Je le regarde venir vers moi.

Je l’attendais de pied ferme son attaque, je savais qu’il allait me donner un coup de poing. Je me préparais à la recevoir, il allait sans doute m’envoyer un coup de poing enflammé pour que cela face plus de dégâts. Mais alors que j’étais prêt à recevoir son coup, il se dématérialisa devant moi et en une fraction de seconde, il passa derrière moi. Je n’eus pas le temps de me retourner qu’il m’envoya son coup. Je me pris donc de plein fouet son attaque, mais je ne bougeais pas d’un pouce.

Ma tête avait pris un sale coup quand même. Elle n’était plus à sa place, elle avait été dématérialisée par le coup puissant de ce marine. Mais bon comme je suis un logia, j’ai pu la rematérialisée quelques secondes après. Alors qu’il était toujours derrière moi, je me concentrais en j’envoyais des épines de laves sur lui depuis mon dos. Normalement avec la proximité de mon attaque il ne devrait pas pouvoir l’évité, mais je me suis retourné et j’ai armé mon poing. Je lui envoyais par la suite un gros point de lave ! J’allais voir ce que ce petit logia du feu peut faire contre le logia de la lave.

Citation :

Nom : Spike Of Lave
Description : Ardwyk envoie des épines de lave sur son/ses adversaire(s).
Nom : Big Fist/ Big Double Fist
Description : Ardwyk concentre de la lave sur ses points et envoi un ou deux gros poings en directions de son adversaire.

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t260-par-la-lave-il-regnera

Messages : 78
Fonction : Ghost
MessageSujet: Re: Pas de fumée sans feu [PV Ardwyk]  Sam 11 Avr - 13:04

Allez hop, une beigne dans ta gueule, une.

Bon, après, les choses se sont hélas passées comme je l'avais prévu. Oui, il a encaissé ma patate. Oui, il l'a senti passer. Mais oui, il n'a eu qu'à rematérialiser sa face en quelques secondes pour que ce coup ne soit plus qu'un mauvais souvenir. Pas cool. Vraiment, vraiment, vraiment pas cool. à chacun de mes assauts, cette évidence s'impose de plus en plus fortement à moi : Pas moyen que je gagne. Je le savais déjà, ça se confirmait, mais je n'attendais de toute façon plus que le coup de fil d'un officier qui m'annonce que tous les p'tits vieux ont évacué la zone pour me tirer, et fissa. Certains diront que "bouuuh, t'es un lâche" ou encore "t'as pas d'couilles", moi je répondrais "ouais, mais j'suis encore en vie". Pas assez de fierté pour me la jouer combat à mort. La fierté, ça sauve pas des vies. Ni la mienne, ne celle des types que je dois protéger. Ici, il ne s'agit que de tenir bon, non pas au nom d'un quelconque orgueil, mais bien au nom de la justice. J'ai longtemps tenu un discours contraire étant plus jeune, pensant que l'honneur, le mérite individuel et toutes ces conneries étaient à placer avant tout. Mais de nombreux retours de bâton m'ont fait me raviser sur ce point. Prendre des risques ne m'a jamais posé de problèmes, tant que la prise de risque est utile. J'vais certainement pas risquer ma peau pour savoir qui c'est qu'a la plus grosse.

Donc merde, grouillez vous les papys, c'est pas que j'ai pas envie de crever ici mais un peu quand même.

M'enfin, revenons en au combat, qui peu à peu, tourne de combat à massacre. Ce qui au début pouvait paraître un tantinet équitable se transforme en correction à sens unique, et évidemment pas le mien, de sens, ce serait trop beau. Et le v'la qui s'la joue porc-épic à me balancer des épines de lave dans la tronche. Cette merde brûle. J'aime vraiment pas la sensation d'être brûlé alors que j'ai le logia du feu. Parce qu'en plus de faire mal, ça fait vraiment bizarre. Une sensation désagréable, autre que de la simple douleur. La douleur, quand on s'y est habitué, on peut l'encaisser. Suffit de serrer les dents, prendre sur soi et ne pas céder. Là, c'était autre chose. J'me prend ses cures-dents géant, crache une gerbe de sang au sol, puis lève les yeux, pour voir le poing entouré de lave du pirate m'arriver droit sur la gencive. ça n'allait pas arriver, clairement.

Je concentre une grande quantité de flammes autour de mon poing, et viens le foutre en opposition au sien. Impact, onde de choc, projections de flammes et de laves. Les débris autours sont soufflés au loin, tandis qu'un bras de fer s'opère entre nous-deux. Quelques secondes pendants lesquels aucun de nous deux n'en démord, pour que finalement, je finisse par lâcher petit à petit prise. Mon bras qui commence à brûler, je lâche prise pour faire un pas de côté, et éviter d'en prendre plus. Même si j'ai réussi à atténuer l'impact, j'ai douillé. De petites perles de sang qui coulent de ma main droite. Dans ma main gauche, dissimulée derrière mon dos, une boule de feu qui prend de l'ampleur depuis tout à l'heure. Arrivée à une taille avoisinant celle d'une boule de Bowling, j'arme mon coup, et viens directement coller la boule de feu sur l'estomac du pirate, à bout portant. Et dans le même temps, je viens placer un dernier coup de boost. Sous mes bottes, une nouvelle colonne de flamme qui vient se former, et moi, qui me propulse droit devant, à la plus grande vitesse dont je suis capable, avec la boule de feu encore dans les mains. L'idée ? Nous amener dans le mur derrière, à très, très, très grande vitesse, avec bien évidemment le corps du pirate entre moi et la structure, le principe étant de l'envoyer bouler dans ce même mur, quitte à rentrer dedans moi aussi. Sûrement qu'après ça, j'serais plus trop en état de continuer, mais hé, quitte ou double hein, quitte ou double.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 368
Fonction : Capitaine et Navigateur
Localisation : sur mon magma
MessageSujet: Re: Pas de fumée sans feu [PV Ardwyk]  Sam 11 Avr - 19:18

Ahah, le feu ne peut rien contre la lave. Je suis le plus fort. Cherches pas petit marine, tu ne battras pas, j’ai envie que tu meurs ici, mais toi tu n’as pas l’air de le vouloir et pourtant tu te donnes à fond. Je suis trop fort mais pourtant il à l’air de vouloir sauver les petits vieux, je ne comprends pas pourquoi il fait ça. Mais bon ca doit être sa soit disant justice qui lui dit de faire ça, je ne pourrais jamais comprendre les marines. Mais bon eux non plus ne pourront pas me comprendre, je suis l’homme le plus énigmatique de cette planète. Ouais non je sais, il doit y en avoir plus que moi m’enfin je verrais bien le jour où une personne en face de moi sera assez énigmatique, mais pour le moment il n’y en a pas.

Mon attaque, avait fait mouche. Je savais que le feu ne pouvait pas faire face au magma. J’avais le dessus depuis bien longtemps et comme le magma est plus fort que le feu, j’avais comme l’impression de pouvoir toucher son vrai corps. Mais je n’en suis pas si sûr, je ne savais pas quoi penser, mais je verrais bien. Je sens la fatigue commencer à me gagner, mais lui ça doit être pire que moi, toutes les attaques qu’il à prit et toutes celles qu’il a faites ont dû l’épuiser. Mais bon comme je suis très puissant il ne pourra rien faire et s’épuisera avant moi. Vous pouvez le voir, le duel de poing entourer de lave ou de feu à été gagner par moi. Le magma est vraiment plus puissant que le feu, alors que le feu est l’une des choses la plus puissante du monde. Ce qui veut dire que le magma est encore plus puissant. Ce qui veut dire que je suis l’un des hommes les plus puissants de ce monde. La zone de combat était parsemer de cratère, flammes ou flaques de lave, on pouvait voir donc qu’il y avait eu un énorme combat quoi.

Alors que je regardais autour de moi, je n’avais pas vu ce marine se rapprocher de moi. Il avait fait une technique bizarre. Une technique assez sympa quand même, peut-être que je pourrais le faire avec ma lave et ça sera encore plus destructeur. L’homme se propulse grâce à son feu. Moi je ne peu rien faire, je n’avais pas vu son attaque. Me prenant donc son feu qui me brûler pendant qu’il me tient en étaux entre lui et le mur que l’on vient tout juste de traverser tous les deux. Je tombais par la suite au sol, il n’y avait pas que moi au sol, lui aussi l’était. Je pris quand même deux minutes pour me relever, les flammes avaient toutes disparues. Il était puissant, mais pas assez, je me relevais en premier. Je le regardais d’en haut, le toisant de toutes ma taille. J’attendais qu’il reprenne connaissance soit une bonne minute, je me mis en position d’attaque. Je commençais à rougeoyer et là, je lui envoyais une vague de lave ayant la forme d’une tête de chien, je savais qu’il allait pouvoir l’esquiver, mais s’il ne le fait pas, il va se prendre plein de dégât et peut-être mourir. Mais s’il se sert de son pouvoir il s’épuisera encore et donc au prochain tour je serais sans doute en moyen de le toucher si lui ne me touche pas avant une attaque.

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t260-par-la-lave-il-regnera

Messages : 78
Fonction : Ghost
MessageSujet: Re: Pas de fumée sans feu [PV Ardwyk]  Jeu 16 Avr - 23:03

Bam, impact. Violent, très, très, très violent. J'y suis pas allé avec le dos d'la cuillère, et j'en ressens moi-même les effets. Au moins, j'avais frappé. Quitte à tomber, autant ne pas tomber seul. Hélas, je ne m'étais pas contenté de tomber au sol. En plus de ça, j'étais tombé dans l'inconscience. Et ça, c'est pas cool. Dans un état de semi lucidité, je commence à me réveiller. J'entends le crépitement des flammes, qui petit à petit faiblit, et l'écoulement de la lave. Le bruit des ruines qui finissent de s'écrouler, les bâtiment qui crient leur douleur en une série d'éboulement, et le ciel qui se déchire en un coup de tonnerre. tout cela, puis d'un coup, une petit vibration dans ma poche gauche, puis un son dont l'intensité augmente peu à peu. J'commence à ouvrir les yeux, et je vois le rouquin, debout devant mon corps étalé au sol. Le v'la qui tourne au rouge, puis qui commence à nous r'faire le coup d'la lave. Lave qui avait la gueule d'un gros chien, pour le coup. Hey, salut Cerbère, où sont passées tes deux autres têtes, hein ? Tss.. Jamais pu blairer les gros clébards de toute. Absorbé par le danger imminent que représente ce truc, j'ai mis du temps à comprendre ce qu'était ce son, et cette vibration dans ma poche.

Peuleupeuleupeuleupeuleupeuleupeuleupeuleupeuleupeuleupeuleu,
Peuleupeuleupeuleupeuleupeuleupeuleupeuleupeuleupeuleupeuleu,
Peuleupeuleupeuleupeuleupeuleupeuleupeuleupeuleupeuleupeuleu


Oh putain. Jamais je n'ai été aussi content d'entendre la sonnerie d'un Den Den Mushi. J'ai toujours détesté le son qu’émet ces saloperies à la mine complètement ahurie, mais là, je béni ce putain de son. Pas besoin de décrocher pour savoir de quoi il s'agit. Les vieux étaient tous en sécurité, on pouvait évacuer la zone. D'autres pirates avaient profité de l'attaque originelle pour envahir l'île, qui peu à peu allait se transformer en un gigantesque champ de bataille. Aujourd'hui, Yaburu tombait. Les pierres seront délogées de leurs enfoncements, les dalles arrachées à leur sol, les bâtisses abattues, pillées et désossées. Mais ni 100, ni 10, ni ne serait-ce qu'un seul des habitants de l'île n'aura perdu la vie. Et c'était là ce qui m'importait. à partir de là, ce combat n'avait plus lieu d'être, et j'avais toutes les raisons de maintenant prendre la fuite. Un sourire qui se dessine au coin de ma lèvre tandis que le son du Den Den Mushi continuait de se faire entendre, seul rempart face au silence régnant sur les lieux. Seul ? Non. Au loin, les premiers équipages pirates marchaient, et on commençait à entendre leurs lourds pas se diriger vers la ville. Venez donc, il n' y aura personne pour vous accueillir, si ce n'est une moitié de la ville en ruines et l'autre évacuée.

    Tu m'en voudras pas gamin, mais j'vais d'voir te laisser.

Sur cette dernière pique, je pousse une dernière fois mes limites, fourni le dernier effort. Un geyser de flammes vient naître à la base de mes santiags, alors que je suis au sol. C'est dans ce vol à ras de sol, haute vitesse que je pu éviter de justesse que la mâchoire de lave du clebs' viennent se refermer sur ma carcasse affaiblie. J'augmente mon altitude pour me retrouver à hauteur du premier étage des bâtiments. J'lance deux trois boules de feu dans mon sillages, afin que les infrastructures aux bases déjà fragiles cèdent et tombent sur mon passage, et bloquent le passage d'un éventuel poursuivant tout fait de lave. Sous mes yeux, dans les rues, le carnage, les équipages pirates qui se battent entre eux pour divers butins, certains qui lèvent les yeux sur mon passage, d'autres même qui tentent de me mettre en joue, hélas sans succès. Rapide, je l'étais, pas envie de crever aujourd'hui. C'est pas le jour. le jour où je devrais crever, je le saurais, et je l'accepterais. Je partirais de ce monde sourire aux lèvres, colt dégainé, chargeur vide, à tirer sur mon bourreau, pour l’emmener dans la tombe avec moi. Et c'est certainement pas dans la main de ce jeune détrousseur de mamies que je crèverais. Non mais t'imagine la pierre tombale : "S'est sacrifié pour la protection d'une bande de vieillards qui seraient de toute façon morts dans les deux mois qui suivent pour la plupart". Non. Juste, non. J'ai encore trop à faire, trop à vivre pour passer l'arme à gauche. Ce pirate fera peut-être un adversaire face auquel je serais fier de mourir, mais pas aujourd'hui. aujourd'hui, la mort frappe à ma porte, mais je ne lui ouvre pas. Ou non. Je lui ouvre, la regarde droit dans ses yeux caves, sans vie, et lui dit sèchement de revenir demain, tout en lui claquant la porte au nez. Ce serait pas la première fois qu'elle passe de toute façon, ni la première fois que je l'envoie chier. Heh, pire qu'un témoin de Jéhovah, cette connasse.

J'rigole à ma propre connerie, toussant une gerbe de sang pour finalement perdre contrôle, cesser la propulsion et m'échouer au sol comme la dernière des merdes, à maintenant quelques mètres des côtes. J'rampe, tente de me relever, en vain. Finalement, un duo de Marines qui vient me porter et me reconduire jusqu'au bateau du Contre-Amiral Gosuke. D'habitude, je reviens directement lui faire rendre un rapport après une mission. Une fois n'est pas coutume, je vais d'abord être obligé de passer par l'infirmerie aujourd'hui, certainement pour y rester quelques jours. Colton D. Ardwyk, hum ? Je retiendrais. Encore un qu'il va falloir suivre de prés. Encore un dont le nom va figurer en rouge sur ce petit carnet que je transporte en permanence sur moi.

Encore un destiné à mourir tôt ou tard, de ma main, ou de celle d'un collègue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 368
Fonction : Capitaine et Navigateur
Localisation : sur mon magma
MessageSujet: Re: Pas de fumée sans feu [PV Ardwyk]  Ven 17 Avr - 22:07


Le combat était quand même assez dur. Je dois l’avouer, je ne contrôle toujours pas mon pouvoir à fond. C’est bien dommage et lui non plus à première vu. Il fut fort désavantager de par la nature de mon pouvoir, le magma étant plus fort que le feu. Mais bon, il est fort quand même, je dois bien l’avouer. J’aurais pensé qu’il serait beaucoup plus faible, mais non, il est quand même puissant. Il faut dire qu’il à quand même manger un fruit de type logia. Ce bruit dérangeant que faisait sa poche était un escargophone, je ne pensais pas qu’il en avait un, au moins il peut parler avec ses collègues. Ce qui voulait dire que l’île était évacuée, tant pis, je ne tuerais pas de petit vieux, de toute manière, je suis à bout de force et je n’en peux plus. Je venais de lancer ma dernières attaques, amis lui il l’esquiva encore une fois avec sa colonne de feu sous ses pieds. Il utilisait bon nombre de fois son logia, mais il avait l’air plus faible que moi. Cela voulait-il dire qu’il le contrôlait mieux que moi ? Je n’aurais pas de réponse puisqu’il s’est barré comme un lâche en volant grâce à la propulsion de son feu.

Mon attaque avait touché le sol et avait éparpillé de la lave un peu partout. Ce n’était pas spécialement mon envie, mais je fus obligé de faire en sorte que ma lave touche le sol. Parce que cet homme venait d’esquiver mon attaque. Bref, je me faisais craquer le cou. Par la suite, je me déplaçais, je retournais vers le port. Je devais y retrouver mon petit navire de pacotille. Il y avait des pirates sur mon chemin, mais en me voyant, tout le monde me laissait la place pour passer. Il savait de quoi j’étais capable et personne ne voulait se frotter au magma. J’avançais donc péniblement, j’ai mit vingt minutes pour rejoindre le port pour ensuite monter dans mon navire et partir vers l’horizon à la rencontre de mes futurs membres d’équipage.


THE END !!!!

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t260-par-la-lave-il-regnera
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pas de fumée sans feu [PV Ardwyk]  

Revenir en haut Aller en bas
 

Pas de fumée sans feu [PV Ardwyk]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il n'y a pas de fumée sans feu
» Pas de fumée sans feu [PV Ardwyk]
» Y'a pas de fumée sans flammes ! [CLOS]
» Il n'y a pas de fumée sans feu ! [Jack et Waka]
» Le cake au saumon fumé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece New Order :: Zone RP :: Grand Line :: Autres Iles-