AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Etre un vrai pirate [FB Silence]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capitaine
avatarCapitaine
Daryl Drake


Messages : 735
Fonction : Capitaine
Localisation : Sparthienna
MessageSujet: Etre un vrai pirate [FB Silence]  Jeu 15 Jan - 11:01


Il était temps pour Daryl de se prendre véritablement en main. La vie d'un pirate de se construisait pas sur une Blue, la véritable aventure se trouvait sur Grand Line et le fils de Silver Beard se sentait enfin prêt pour rejoindre cette mer de pirate. Il avait bien sur déjà vogué pas mal sur South Blue, il avait rencontré Charly Galls puis Otton Richilde, ceux qui était devenu les deux premiers membres de son équipage. Tout comme lui, ils n'étaient pas vraiment des connaisseurs en piraterie, c'était le début de cette vie pour eux. Mais Daryl Drake connaissait quelqu'un qui avait cette expérience, celui qui avait été le déclencheur de tous les événements qui avait suivis en presque. Il n'avait été qu'un messager et pourtant il était la figure de celui qui lui amenait le testament de son défunt père. Il n'aurait du être qu'un détail mais Daryl avait retenu son nom et lui avait fait une sorte de promesse. Le jour de tenir cette promesse était arrivé.

Daryl avait dit au Fossoyeur qu'il le retrouverait quand il sera un véritable pirate et qu'il aura monté son équipage. Il lui avait dit qu'il le prendrait alors avec lui pour retourner sur Grand Line et s'y faire un nom en la mémoire de Jack Jirack. Un peu plus de deux ans était passé et Daryl Drake vaillant jeune homme de vingt deux ans arrivait sur l'un des ports de Saint Urea, et pas n’importe lequel, il avait carrément décidé d'arriver par la grande porte, le port principal. Sa tête valait déjà quinze millions et l'idée qu'il avait allait surement faire que le gouvernement augmente encore la somme. Il n'allait pas cherché midi à quatorze heure et chercher Silence durant trois jours. Il devait faire cela vite fait et bien fait.

Charles venait d'attacher la barque à voile sur une bite d’amarrage du ponton, la coque de noix avait peu fière allure, mais c'était son dernier voyage normalement. Drake savait qu'il ne pourrait pas arrivait sur Grand Line avec ce raffiot et qu'il devrait surement piquer l'un des navires présents dans le port. Pour le moment il ne pensait pas à cela, son but premier était de trouver celui qui s'appelait Silence, le chauve muet.

_ Bon les gars c'est parti! Opération Trouver Bernardo!

Planté au milieu du port,, les bras croisé, Daryl ne bougeait pas. A ses coté Charles et Otton. Si Charly faisait une petite moue, Otton souriait comme un gamin de six ans devant la vitrine d'une boulangerie rempli de croissant aux amandes. Son bras droit se transforma complétement en glace et il frappa le sol avec, son bras glacé péta la petite dalle de pierre et il y déversa son froid dans le trou. Les dalles sous lesquels lui et ses nakamas étaient se soulevèrent petit à petit. Doucement un pic de glace d'un bon mètre de diamètre se créa. Haut d'un mètre, puis de deux, de quatre, de six... bientôt les Sea Wolves se retrouvèrent perchés à plus de quinze mètres de hauteur devant les yeux ébahis des marins. C'est Alors que Otton se mit à hurler avec sa grosse voix de moustachu.

_ SSSIIIILLLLLEEEEEENNNNCCCEEEEEE!!!! Le Capitaaaaiinnneeee Draaaakkkeeeee veut te vooooaaaaarrrr!!!!!!!

Daryl se mit à ricaner tout en se titillant l'oreille que Richilde venait de lui détruire en hurlant. Charly pouffa et ne put se retenir d'apporter son grain de sel.

_ J'espère que ton muet n'est pas devenu sourd depuis votre rencontre.

Daryl espérait bien que le chauve soit bien sur l'île car sinon c'est seul avec Charles et Otton qu'il allait réglé les problèmes qui allaient bientôt venir à eux. Il fallait bien que quelqu'un le reconnaisse et aille ouvrir sa gueule auprès des mouettes...

_______________________________
Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant de l’histoire.


0D6EED2A-CD50-436E-8963-C30A0F5090E2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t121-daryl-drake#384
Pirate
avatarPirate
Silence


Messages : 334
Fonction : Second
Localisation : Avec ta femme
MessageSujet: Re: Etre un vrai pirate [FB Silence]  Mer 28 Jan - 16:29

J'avais suivit les aventures du fils de Jirack dans les journaux. Sachant que, plus le temps avançait et plus il se rapprochait de moi et surtout, à travers tout ça, l'aventure et le reste du monde ! C'était vraiment une sacrée ligné que celle là. Moi qui avait connu le père, l'avais vu combattre et mourir, il me tardait il faut le dire de voir le fils. Voir s'il me permettrai de rendre le dernier hommage à tout ceux qui sont mort dans cette bataille terrible. J'ai tout un monde à traversé pour ça et je n'ai que trop longtemps, vécu en compagnie des morts et des fantômes. Vous qui avez lu mes textes, vous savez se qui s'est passé, tout ce que j'ai fait avant cette nouvelle rencontre, ces retrouvailles étranges...

Car c'est bien le mot qui convient. J'avais du me rendre sur le port pour affaire. Et quel ne fut pas ma surprise quand j'ai vu, en plein milieu du quartier des docks, une espèce d'énorme pilier de glace se former. Je comprends maintenant pourquoi il a besoin de quelqu'un pour naviguer avec lui, pour lui éviter de faire ce genre de chose. Ça doit au bas mot, l'une des idées les plus connes que j'ai jamais vu ! L'autre, c'était peut être faire un feu sur le pont du navire une nuit où il faisait vraiment vraiment foutrement trop froid et que Gobelin et moi étions de patrouille. Autant j'avais réussi à faire changer d'avis le premier autant là... La connerie était déjà fait !

Il aurait eu plus vite fait, ce jour là, de se balader dans la ville en hurlant au marine de venir l'attraper, on aurait été plus vite et ça nous aurait évité pas mal de problème. Surtout, pourquoi avait-il besoin d'aller se percher aussi haut ? Il devait pas être très loin des vingt mètres de haut. Je doute que, même s'il surplombe largement la ville en hauteur, il soit capable de me distinguer dans la foule ou de m'entendre de là où il est. Et même si je suis le maître des ombres, je n'ai aucun moyen de le rejoindre là, mon ombre ne peut pas aller si loin et si haut. Oui, je pense que ce qui lui manque vraiment le plus, à ce jeune chien fou, c'est un collier et quelqu’un capable d'en tenir la laisse ! Quelqu'un qui peut penser à sa place !

Ainsi, je me suis dirigé donc vers le pilier de glace que Daryl avait déjà sculpté. Un nombre plutôt impressionnant de badauds s'étaient réunis à ses pieds. Rien de plus étonnant que de devenir voir pourquoi un pilier glace géant s'est formé en plein milieu du port et en pleine été qui plus est ! Les mouettes non plus ne tarderaient pas à venir et ça c'était malgré tout un peu plus problématique ! Enfin, un autre problème devait se poster dans l'immédiat... Mais celui là, il était plutôt divertissant pour moi ! Des hommes étaient allé chercher des scies à glace dans les entrepôts, des bourrins et même un marteau à vapeur. Et ils avaient attaqués le pilier de glace. De bon cœur et avec une motivation certaine ! Et il ne leur a fallu que quelques minutes, pas plus de deux, pour venir à bout de pilier et le laisser s'écrouler. Mais ils n'était pas aussi bête que ça, ils avaient scié la construction d'eau gelé pour qu'elle tombe dans la mer et non sur les gens et les bâtiments ! Quand le dernier coup de marteau-piqueur a été porté, une sorte de ferveur populaire s'est élevé de la foule !

_______________________________
Come join the murder, come fly with black ! We'll give you freedom from the human trap !


D1E4F2A2-0E81-4D6F-8ABE-0FC04A18A4F6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t133-chapitre-final-livre-de-si
Capitaine
avatarCapitaine
Daryl Drake


Messages : 735
Fonction : Capitaine
Localisation : Sparthienna
MessageSujet: Re: Etre un vrai pirate [FB Silence]  Ven 30 Jan - 9:57


Toujours pas de signe de Silence, Daryl commençait à croire que le sourd était aussi muet. Charles commençait à faire des jérémiades quand le badauds commencèrent à attaquer le pilier de glace sur lequel ils étaient perchés. Otton gueulait comme un putain qu'on laisse le monolithe de glace tranquille pour que son capitaine trouve son ami, il voulait se jeter dans la masse des gens pour aller coller des bourre-pifs mais Daryl le retint, il se demandait le temps qu'ils allaient mettre à détruire sa glace. Puis le moment fatidique arriva, le pilier fut brisé et c'est vers la mer qu'il penchait pour aller plonger dans l'eau salé. Plouf! Plouf! Et... Rien... Se tenant au niveau de l'eau Daryl marchait littéralement dessus, du moins c'était l'illusion qu'il avait créé car en fait il venait de geler la mer sous ses pieds. Charly et Otton sortirent rapidement de l'eau, Otton alla jeter son poing dans la tronche des gars avec les scies ou autres marteaux, Charly vint le retenir lorsqu'il commença à vouloir péter la gueule à ceux qui les avait encouragé. Daryl remonta sur le ponton, tranquillement, tout sourire.

_ On lève les mains et on se tient tranquille!


Tiens c'était la Marine qui venait de se ramener pour jouer. Le pirate en pouffa comme une collégienne. Cinq soldats les tenaient maintenant en joue. Derrière eux leur chef, un caporal d'après ses petits galons, du simple menu-fretin... Daryl continua à avancer, un pas, puis deux puis trois, il entendit le chien des fusils, l'ordre de tirer et... Détonation! Un cri dans la foule, tout le monde s'attendait à voir le pirate tomber et pourtant il continua a avancer avec un trou de la taille d'un abricot à la place de l'oeil droit. Il arriva au niveau du tireur, un sourire sadique sur le visage, l'homme se pissait dessus de peur. Il prit le canon du fusil dans sa main droite et le gela tout comme les bras du soldat. Charly et Otton désarmèrent les quatre autres avec plus ou moins de violence. Le capitaine s'avança vers le caporal, de la glace avait rebouché le trou dans sa tête, la glace redevint ensuite chair.

_ Bouh!

Le caporal en tomba à la renverse, certains membres de l'assemblée populaire se mirent à rire. Daryl souleva le militaire et le reposa au sol.

_ Tires-toi avec tes hommes...

C'est alors qu'il reconnut le chauve dans la foule, Silence était la, il avait répondu à son appel. Il laissa partir les soldats et s'approcha du Dernier des Fossoyeurs. Il le salua.

_ Cela fait bien longtemps mon ami. Je suis venu ici te faire tenir la promesse que tu m'avais faite. Le chevelu c'est Charly, le moustachu c'est Otton, ce sont mes deux premiers membres d'équipage. Saluez donc Silence les gars.

C'est ce qu'ils firent, timidement pour Charly, jovialement pour Otton qui criait d'aller fêter ces retrouvailles au bar le plus proche.


_______________________________
Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant de l’histoire.


0D6EED2A-CD50-436E-8963-C30A0F5090E2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t121-daryl-drake#384
Pirate
avatarPirate
Silence


Messages : 334
Fonction : Second
Localisation : Avec ta femme
MessageSujet: Re: Etre un vrai pirate [FB Silence]  Mer 18 Fév - 15:36

Les champions qui sont visiblement venu à ma rechercher ont échappé au sort tragique qui leur était destiné. Le jeune loup avait gelé la mer avant de s’abîmer dedans. Ainsi, il semblait avoir une certaine maîtrise de ses pouvoirs. Il avait ainsi sauvé sa vie et celle de son équipage. Qui pouvait, également, possédé ce genre de malédiction les privant de l'amour de la mer. Les changeants en pariât, maudit. Qui ne peuvent plus supporter le contact de l'eau. Et s'il n'avait pas réagit si rapidement, il serait mort noyé sans le moindre doute.

Mais son petit numéro, en plus d'être inutile, avait attiré l'attention des autorités. De plus, ses compagnons semblaient motivé à expliqué au gens qu'il ne faut pas faire tomber les piliers de glace des autres à coup de bourre pif. Une idée tout relative, car je maintien que construire un pilier de glace géant en plein milieu d'un port est de loin, la pire des méthodes pour retrouver quelqu'un dans une ville que l'on ne connaît pas. Il semblerait que l'ajout d'un sens pratique ne soit pas de trop dans cette équipage. Et dire que c'est là dedans que j'ai placé mes espoirs pour retrouver l'île de Kathovar...

Il avait joué l'épreuve de force avec les marins, mais c'était de la friture qui était sur place. Aucun des officiers que je connaissais de nom et de réputation. Je ne fus donc pas surpris de les voir s'évanouir à la vue de la mise en pratique du logia de la glace. Ils n'ont sûrement rien du rencontrer de plus méchant qu'un bonhomme un peu plus fort que la moyenne. Par contre, il va falloir rapidement bouger d'ici, avant que la mot ne se repende et que la cavalerie n'arrive. Ainsi, les marins avaient donc détallés et Daryl m'avait repéré.

J'ai serré la main de ses hommes, qu'il m'a donc ainsi présenté. Et hoché la tête pour les saluer. Je ne pouvais rien faire de plus, je n'avais pas amené avec moi ma voix de substitution. Volesprit, était resté faire Dieu seul sait quoi, et encore, je suis certain qu'elle arrive à se substituer à son regard. J'ai cependant fait un signe de tête négatif quand l'un des hommes de Daryl a voulu que nous allions de suite fêter ça dans un bar. Nous devions plutôt nous cacher et faire profil bas quelques temps. Au moins une journée.

Agitant les mains de façon simple, aucun d'eux ne comprenant ma langue des signes, je leur ai demandé de me suivre. Passant par les docks, longeant les entrepôts, c'était le meilleur moyen de passer inaperçu. Nombres d'entre eux appartenaient à des groupes de contre-bande, des entreprises de commerce ou simplement, servait de lieu de rendez-vous à certain gang plus ou moins organisé. Une fois arrivé devant l’entrepôt que je cherchais, la porte était fermé, de l'intérieur. Problématique. Je leur ai fait un signe simple, indiquant le chiffre deux avec mes doigts, pour tenter de leur faire comprendre qu'il me fallait deux minutes pour ouvrir.

J'ai matérialiser mon double d'ombre de l'autre côté de la porte. J'ai ensuite changé de place avec mon double. Il y avait un bar de bois qui bloquait l'accès à la porte. Je l'ai donc poussé sur le côté, suffisamment pour pouvoir ouvrir l'une des deux portes. J'ai ensuite dissipé mon double d'ombre et ouvert la porte pour faire rentrer les loups. Mais nous étions face à un problème... Un groupe rival, ou du moins quelques personnes, tentait visiblement, de dérober les marchandises cachés là. Et c'était eux qui avait fermer l'entrepôt de l'intérieur. Il faudrait d'abord se débarrasser d'eux pour rejoindre le groupe de contrebandier pour lequel je travail et le cadeau que j'ai prévu pour le fils de double J.

_______________________________
Come join the murder, come fly with black ! We'll give you freedom from the human trap !


D1E4F2A2-0E81-4D6F-8ABE-0FC04A18A4F6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t133-chapitre-final-livre-de-si
Capitaine
avatarCapitaine
Daryl Drake


Messages : 735
Fonction : Capitaine
Localisation : Sparthienna
MessageSujet: Re: Etre un vrai pirate [FB Silence]  Mer 25 Fév - 9:31


Daryl, Charly et Otton avait suivi le muet qui les emmena de l'autre coté du port vers un vieil entrepot. Après un tour de passepasse dut à ses pouvoir d'utilisateur de fruit du démon, Silence leur fit passer la porte et y entrèrent dans le vieux bâtiment poussiéreux. Mais le quatuor de pirate n'était pas seul et Silence fit alors comprendre au trio primaire qu'ils n'étaient pas avec lui et que donc c'était des ennemis. Et bien encore de l'animation pour les Sea Wolves! Otton passa le premier, feintant en jouant le poivrot.

_ Mngnéh?... Hé Ho... Le petit pont... hips... de bois au dessus de la ... rivièreuh. Le petit pont de bois ... hips... le petit pont...

Pendant que le moustachu attirait l'attention de la petite dizaine de contrebandiers, Daryl lui se faufila par la droite en longeant les hautes caisses de bois, pendant que Silence et Charles eut prirent par la gauche pour les contourner en se cachant derrière les barils et les planches qui formaient un petit corridor. Otton était maintenant devant le petit groupe qui commençait à montrer leur hargne sur l'arrivée de cette inconnu. Menaces et moqueries sifflaient mais Otton se reprit alors et sortit de son personnage en agrippant l'une des planches qui se trouvait sur une caisse.

_ De boiiiisss!!!

Et paf! Un grand coup de planche dans la gueule du grand brun qui se trouvait devant lui, le mec décolla sur place pour aller se foutre la tronche en sang contre un baril. Ses potes se ruèrent sur lui mais Daryl passa alors par dessus les caisses et vint accueillir deux assaillants à coup de de jambe de glace, les propulsa avec du givre sur le torse plusieurs mètres en arrière. C'est Alors que Charles et Silence rentrèrent dans le combat eux aussi. Daryl lui continuait à se défouler au corps à corps, maintenant c'était ses avant bras qu'il avait de glacés et il distribuant plusieurs bourre-pifs dans la tronche des deux gars devant lui réduisant leur visage en amas de sang ruisselant. Tout cela ne dura quelques secondes et pourtant ce fut un massacre pour les contrebandiers. La baston finie, les mecs au sol chaos, Daryl se tourna vers Silence. Il se demandait bien ce qu'il faisait ici.

_ C'est ton petit chez toi? C'est la que tu attendais depuis deux ans? Bon alors pourquoi on est la? Pas pour casser trois nez et deux jambes non?

Le jeune pirate se doutait bien qu'il y avait une autre raison, Silence les aurait pas amené ici pour boire du thé même s'il préférait se la jouer au calme après le coup des marines sur le port.

_______________________________
Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant de l’histoire.


0D6EED2A-CD50-436E-8963-C30A0F5090E2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t121-daryl-drake#384
Pirate
avatarPirate
Silence


Messages : 334
Fonction : Second
Localisation : Avec ta femme
MessageSujet: Re: Etre un vrai pirate [FB Silence]  Jeu 26 Fév - 19:23

L'équipage était bien rodé. Ils avaient du vivre pas mal d'aventure avant de me rejoindre, car rapidement, Daryl avait établi un plan de bataille et sans problème, chacun avait suivit les ordres du jeune loup. Peut-être que je lui demanderai de me les raconter, s'il veut que je les couches par écris, une sorte de pré quel à l'aventure des loups, au dernier chapitre des annales des fossoyeurs d'aurore. J'avais suivi Charlie sur le côté, Daryl et Otton s'occupant respectivement de la droite et de foncé droit dans le tas. Je n'avais jamais rencontré aucun des deux compagnons de Daryl et si Otton semblait avoir le contact facile. Pour Charlie, c'était légèrement différent. Il suivait les ordres de son capitaine, mais son corps tarissait son manque de sérénité.

Nous avons donc longé les caisses sur la gauche, prenant soin à faire le moins de bruit possible. Après quelques secondes, le bruit d'un combat pouvait déjà se faire entendre précédé par un grand cri de l'un des deux hommes de confiances de Daryl. Ingales et moi avons donc continué notre chemin en pressant le pas et avons fini par rentrer dans le combat. C'est ainsi qu'a commencé le concert de mornifle. Distribuant avoine sur bourre-pif, les contrebandiers qui voulaient voler les voleurs, s'étaient retrouvé à rapidement ramasser leur dent. J'avais au passage, trancher la gorge d'un type qui avait tenté de poignarder Charlie dans le dos, se dernier me remerciant d'un rapide signe de tête.

Puis, une fois la vermine éliminé nous nous sommes retrouvé, les loups et moi. Daryl voulait savoir pourquoi je l'avais amené ici. Pendant ce temps, j'ai rapidement inspecté les pourritures que nous venions d'envoyer dormir. Un groupe d'importance mineur. Quelque chose devait les avoir aidé à se décidé à attaquer cet endroit en particulier. Mais les choses allaient sûrement devenir un peu plus musclé après ça. Heureusement que nous serrons très loin quand tout ce bordel éclatera... Si tout se passe comme je l'avais prévu bien entendu.

Une fois la petite inspection terminé, je me suis retourné et je lui ai fait comprendre qu'il fallait qu'il se attende un peu. Puis, je me suis mis à chercher quelque chose par terre. Tapotant ça et là le sol, à la recherche d'un bruit particulier. Quand j'ai trouvé ce que je cherchais. Je me suis mis à frotter le sol. Arrivant à trouver les contours d'une large trappe. Les dégageant avec mes dagues, j'ai ensuite tiré sur la poignée et ouvert la porte, qui donnait sur un sous-terrain, sombre et qui sentait le renfermé. J'ai invitais mes compagnon à me suivre et allumant des torches, je les ai guidés à travers ses tunnels traversant la cité.

Ainsi, en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, nous avons traversé la ville, pour nous retrouvé dans un quartier plutôt mal famé. Mais c'était là que je m'étais établi pendant les années que j'ai passé ici. Remontant les rues, nous avons fini par arrivé devant un large immeuble, plutôt grand mais assez vétuste. Saluant d'un petit clin d'oeil la jolie rouquine qui se tenait à l'entré. J'ai du donner un coup de coude à Daryl pour l’empêcher d'aller lui parler. C'était chasse garder non mais haut. Je l'ai emmené chez moi. Montant les marches quatre à quatre. Je leur ai demandé de s'arrêter devant une prote au troisième étage que j'ai ouverte.

J'avais réussi à récupérer l'étage entier, ce qui fait que l'appartement que j'avais était plutôt grand et tranquille. Il y avait aussi une espèce de furet un peu moisi endormi en plein milieu qui a levé des yeux encore embrumé de sommeil vers nous. Puis qui c'est étiré et s'est assise vers nous. J'ai rapidement agité mes doigts pour lui faire traduire ce que j'avais à dire aux autres. Et sans fioriture. J'ai bien insisté sur ce point, la petite créature vicelarde ayant facilement tendance à extrapoler et à partir dans la licence poétique ou la blague personnel. Adoptant la voix sobre et solennel, d'un souverain président un conseil de guerre, elle a donc traduit, fidèlement et sans râler, pour une fois, ce que j'avais à dire.

« - Bienvenu chez moi. Nous sommes tranquille là, à l'abri. J'ai prévu quelques trucs pour votre arrivé. Dont un navire, le « sparkling arrow », un navire de contrebandier, utilisé par le groupe pour lequel j'ai bossé en vous attendant. Mais va falloir attendre la nuit pour bouger et le voler. Et surtout, je vais avoir besoin d'aide pour transporter quelques affaires, qui DOIVENT absolument partir avec moi. Sur ce, vous pouvez vous reposer, vous êtes ici chez vous mes amis ! »

Pendant que la petite créature s'était mise à parler j'étais allé dans le réfrigérateur, sortir des bières, que j'ai alors posé sur la table, invitant chacun à se servir et à trinquer à cette nouvelle aventure.

_______________________________
Come join the murder, come fly with black ! We'll give you freedom from the human trap !


D1E4F2A2-0E81-4D6F-8ABE-0FC04A18A4F6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t133-chapitre-final-livre-de-si
Capitaine
avatarCapitaine
Daryl Drake


Messages : 735
Fonction : Capitaine
Localisation : Sparthienna
MessageSujet: Re: Etre un vrai pirate [FB Silence]  Lun 2 Mar - 11:20


Il était malin le Père Silence, il avait trainer les deux dernières années avec des contrebandiers et avait fait sienne leur moyen de circulation. C'est ainsi que les Sea Wolves se retrouvèrent dans des souterrains pour traverser la ville de part en part. Ils arrivèrent jusqu'aux spacieux appartements du chauve. Bien qu'il était grand, l'appartement du muet était assez simple, rien de superflu, un lieu de vie normal pour un pirate. Daryl soupçonna qu'il ne vivait qu'ici que dans l'attente qu'il vienne le tirer de sa retraite pour reprendre son voyage sur les mers. Une drôle de belette attira l'attention du capitaine et il tiqua lorsqu'il la vit de plus près. Il aurait presque cru voir un animal bizarre empaillé mais qui était en vie.

_ C'est quoi ce truc? Ca sent pire que le caniche mouillé, baaarrg!!


Spoiler:
 

Otton lui se pointa devant la créature avec des gros yeux tout en se tournicotant la moustache, il éclata de rire, les animaux c'était sa grande passion.

_ C'est un Ferbeavet non? Je suis sur non?


Il s'avéra ensuite que l'animal était la voix de Silence, une créature qu'il avait réanimé en lui glissant des ombres dedans grâce au pouvoir de son fruit du démon, une belette zombie en gros. Silence offrit à boire, les bières tournèrent et se vidèrent plusieurs fois puis vint le temps de partir. Ce fut Charles et Otton qui furent chargé de transporter le gros coffre de Silence. Le coffre contenant plein de livre, des journaux de bord en fait, les fameux Annales des Fossoyeurs. Sortant du bâtiment, il reprirent la direction du passage vers les souterrain mais à la première bifurcation, il partirent dans l'autre sens, il marchèrent durant un bon moment en silence suivant Silence. Seule la belette ouvrait sa gueule en chantant une chanson paillarde avec la voix d'un vieux beauf, la chanson parlait de sexe qu'on faisait tourner en l'air comme des girouettes, un truc amusant qui fit sourire le jeune capitaine pirate.

Il finirent par ressortir dans une petite cabane, le truc genre machin de chasseur. Elle se trouvait au milieu d'un bois, il le traversèrent pour se retrouver près d'une crique. Il y avait une sorte de vieille entrepôt en contrebas, Silence leur indiqua de le suivre pour s'y rendre.

_______________________________
Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant de l’histoire.


0D6EED2A-CD50-436E-8963-C30A0F5090E2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t121-daryl-drake#384
Pirate
avatarPirate
Silence


Messages : 334
Fonction : Second
Localisation : Avec ta femme
MessageSujet: Re: Etre un vrai pirate [FB Silence]  Jeu 5 Mar - 11:21

L'origine de Volesprit et surtout, sa nature, ont rapidement siccité quelques questions de la meute, surtout de la part d'Otton qui visiblement avait des connaissances plutôt poussés en matière de zoologie. Mais j'ai du lui faire expliquer par la créature elle même son origine. Il s'agissait d'un simple fétiche, une créature crée de tout forme, avec autant de reste d'autres animaux que de partis artificielles. Animé par une ombre que j'avais volé... Celle d'une harpie qui il me semblait, devait être mi femme mi corbeau. D'où l'affinité particulière de la créature avec les volatiles et sa faculté à leur parler, mieux qu'aux autres oiseaux. Mais ça, ce sont des suppositions... Je n'ai pas vraiment eu le temps de tailler le bout de gras avec l'intéressé !

Une fois l'intégralité des bières éclusés, nous avons repris la route. Daryl avait demandé à ses deux compagnons de transporter mes annales. J'étais un peu inquiet de déplacer ces livres, qui sont avec le temps devenu des partis de moi... J'avais de mon côté, fait un petit baluchon avec quelques affaires dont j'aurais besoin. Je pourrais tout racheter, ce n'est pas le problème. C'est mon nécessaire d'écriture que j'ai surtout embarqué avec moi. Papiers, plumes et surtout l'encre, sont des denrées qui sont beaucoup plus rare qu'on le ne crois ! Et je préfère être trop prévoyant de ce côté que de me retrouver incapable d'écrire à cause de ça...

Nous nous sommes de nouveau enfoncé dans les ténèbres, cette fois avec la petite créature. Qui n'aimait pas trop ce genre d'endroit je pense, car à chaque fois elle chantait à tu-tête des chansons qui ne lui ressembles pas vraiment. Il s'agissait là de chanson paillarde, prononcé avec une vois assez irritante et plutôt primitive... Nous n'avons heureusement croisé personne et sommes arrivés à notre première destination. Le milieu de nul part. Nous avons donc traversé les bois, j'avais indiqué aux autres de faire profil bas. Puis nous sommes descendu vers la crique. La lumière qui filtrait à travers les fenêtres vieille entrepôt qu'on pouvait distingué encore malgré le soleil sur le couchant. Il nous faudra donc ferrailler...

Nous avons donc suivit un petit chemin dérobé que j'avais repéré. Pour ne pas nous faire repérer par les guetteurs posés sur la route. Je savais plus ou moins où ils devaient se trouver théoriquement. Mais nous ne sommes jamais à l’abri d'une surprise... Et c'est ce qui est arrivé, j'ai entendu des branches craqués et la sécurité d'une arme déclenché. Et merde... Volesprit s'était retourné et m'avais d'un rapide signe indiqué où se trouvait le garde. Tout est allé vite, j'ai placé mon ombre dans son dos et laissé cette dernière lui enfoncer une lame dans la gorge avant même qu'il n'est le temps de crier. Le laissant alors s'écrouler par terre.

Bon, il était temps de faire un petit point sur la tactique à aborder. Depuis le temps que j'attends Daryl, j'avais eu l'occasion de préparer ce plan maint et maint fois. Vérifiant et réfutant tactiques sur tactiques. Ainsi, agitant mes doigts, utilisant Volesprit pour la traduction, qui avait cette fois, adopté la voix éraillé de quelques à qui on aurait enfoncé la trachée. Otton et Charlie devrait attendre le signal pour avancé. Daryl devrait passé par derrière et prendre par surprise le gros des troupes des contrebandiers, qui devaient vu l'heure, être plutôt nombreux. Pendant que moi j'arriverais avec Volesprit et tiendrait la jambe aux fumiers, puis on aurait juste à faire le ménage. J'ai cependant mis en garde les loups sur deux personnes. Le chef et son second.

Le chef était un escrimeur émérite et très puissant. Mais le vrai problème, c'était son second qui avait mangé un fruit du démon de type zoan, qui faisait de lui un obstacle en combat, il était devenu un homme-écrevisse et son armure était aussi dur que ses pinces pouvaient broyer les os facilement. Une fois tout ce petit monde éliminé, purement et simplement, nous prendrons leur bateau et nous partirons. Le seul risque, c'était qu'ils soient en pleine transaction à ce moment et qu'il se trouve là, un autre groupe de contrebandiers...

J'ai dis à Daryl d'attendre environ cinq minutes avant de se mettre en route et indiqué un petit recoin de terre au deux autres loup pour qu'il s'y cache. J'ai ensuite descendu le chemin de terre qui menait à l'entrepôt. Frappé selon le code convenu et attendu un peu avant de le répété. On m'a donc ensuite ouvert la porte et salué... Et merde... Ils étaient en pleines conversation avec quelques officiers de la marine, venu voir s'il avait eu des nouvelles de moi...

_______________________________
Come join the murder, come fly with black ! We'll give you freedom from the human trap !


D1E4F2A2-0E81-4D6F-8ABE-0FC04A18A4F6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t133-chapitre-final-livre-de-si
Capitaine
avatarCapitaine
Daryl Drake


Messages : 735
Fonction : Capitaine
Localisation : Sparthienna
MessageSujet: Re: Etre un vrai pirate [FB Silence]  Lun 9 Mar - 16:30


Le plan de Silence était simple, Daryl devait passer par derrière pour attirer le gros des troupes vers lui. La Silence aurait assomait le peu de personne qui restait et ainsi ils auraient été pris en tenaille, laissant Otton et Charles arriver et ramener tranquillement les précieux livres de Silence. Le capitaine, partit et commença sa petite course en se cachant dans les hautes herbes. Il arriva rapidement aux abords de l’entrepôt et le longea. Il y trouva le début d'un petit ponton qu'il grimpa. Lorsqu’il fut enfin à l'arrière de l’entrepôt des contrebandiers, il y vu une large ouverte. C'était l'entré d'un hall marin, c'était la que le navire rentrait pour décharger sa cargaison à l'abri des regards étrangers. Il s'y posta alors. Il vit ainsi qu'un beau navire était amarré à l'intérieur du bâtiment. Etait-ce cela le plan du chauve? Partir avec ce joli petit navire? Il fallait dire que le bateau plaisait bien à Daryl, il se voyait déjà naviguer avec. Il sourit et pouffa comme un gamin de dix ans. Il toussa ensuite, se gratta la gorge. Personne ne bougeait. Il se la joua alors à l'Otton.

_ HHEEYYYY BANDE DE MACAQUEEEESS!!! YOUHOOOUUUU!!!


La réaction ne se fit pas attendre, une demi douzaine de gars arrivèrent alors. Il se mirent à gueuler tout en avançant vers Daryl. Une autre demi douzaine arriva aussi. Il s'attaqua au six premiers, coups de poing, coups de pieds, coups de boule, manchettes, coups de coudes... En moins de deux minutes, les six contrebandiers se retrouvèrent allongé sur le seul, la gueule en sang pour certains, gémissant pour d'autres. Le fils de Jirack ricana, il entendit alors que les dix autres armaient fusils et pistolets.

_ Dégommez leeee!!!

Les tirs ne se firent pas attendre et les balles fusèrent sur le corps de Daryl qui se laissa alors trouer comme un gruyère. Une balle, deux balles, trois, quatre, dix, treize balles... Treize balles venaient de traverser son corps. Il avait laissé les puissances des balles, le faire reculer et tomber. Puis d'un coup sec alors que les mecs rigolait de sa mère, il se releva tel un zombie. Il lui manquait l'avant bras droit et la partie droite du visage de l'oeil à l'oreille ainsi qu'un bout du front. Il avait aussi un énorme trou comme un melon dans le torse, on voyait clairement le paysage à travers. Il se mit à rire, un rire gras et démoniaque et fit quelques pas en avant. Puis tout en marchant, il reconstruisit son corps avec de la glace, l'un des types tomba dans les pommes et un autre se pissa dessus. Il frappa du pied le sol de bois et il étala alors une couche de glace qui le recouvrit et qui alla geler les jambes des types.

_ Sii you laiteur zpaisse koboye...


Il laissa la glace les recouvrir et les transformer en statue de glace. Pour le moment, il était en vie et si leurs compagnons à terre se réveillaient assez vite, il pouvait les sauver en leur sortant de la glace. Mais pour le moment, Daryl lui s’avança un peu plus. Encore un groupe, cette fois-ci de huit, arriva. Double D transforma ses deux bras en glace et donna plusieurs coup de poing. Il ramassa un manche à balai qu'il recouvrit de glace, formant une grosse épée avec. Il donna plusieurs coups et en quatre brassés, trois mouvements, les types était à terre. Mais devant lui se dressait un gars, son regard était bien plus dangereux que tous les types à terre. C'est alors qu'il vit par dessus son épaule Silence et? Et des Marines!

_______________________________
Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant de l’histoire.


0D6EED2A-CD50-436E-8963-C30A0F5090E2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t121-daryl-drake#384
Pirate
avatarPirate
Silence


Messages : 334
Fonction : Second
Localisation : Avec ta femme
MessageSujet: Re: Etre un vrai pirate [FB Silence]  Ven 3 Avr - 15:15

Les hurlements de Daryl arrivait décidément, au parfait moment. Quand les regards de tout les marins se sont tourné vers moi, ainsi qu'une bonne partie des contrebandiers. Il savait que notre association n'était que provisoire et que bientôt, je partirais, il voulait retarder ce moment, d'une façon plus ou moins permanente ! Un problème insoluble pour les deux partis. Les cinq millions toujours sur ma tête leur faisait de l'oeil depuis longtemps... Trop longtemps et il voyait là une occasion parfaite pour récupérer un magot considérable sans trop d'effort. Mais ça, c'était la théorie...

En pratique, c'était autre chose. Ainsi, il restait quelques minutes avant que Double D n'arrive ici, même s'il pensait s'en débarrasser rapidement. Tomber sur un logia, devrait déjà leur poser quelques problèmes. Le reste, c'était à moi de gérer. Le chef des contrebandiers c'est donc adressé à moi, de sa voix rauque de fumeur, confirmant les pensées que j'ai exposé plus haut. J'avais interrompu une de ses transactions, un coup avec les marins, qui étaient sensé récupérer les objets que les autres contrebandiers avaient volés, les envoyant ainsi en prison. Une pierre deux coups pour tout le monde. Mais c'était sans compter le petit grain de sel que j'avais glissé dans cet engrenage, malgré moi, je dois l'avouer.

Mais c'est surtout la petite entrée de Daryl et le petit numéro qu'il avait fait avec les officiers de la marine qui les avaient poussés à bouger aussi vite contre moi. Surtout, il ne pensait pas me trouver ici ce soir. Je dois encore une fois souligné le manque de jugeote de l'intervention de l'équipage des loups. Une meute sauvage et avide d'aventure. Mais qu'il faudrait canaliser... J'ai bien peur que ça soit le rôle qui m’incombe maintenant dans cet équipage. Et ça ne sera pas de tout repos, je peux facilement le pré sentir ça. Enfin, c'est toujours mieux que de finir une balle dans la tête dans un entrepôt sinistre !

J'ai répondu alors au chef, qui avec le temps, était le seul à avoir appris à me parler vraiment. Le plus malin du lot en somme. Je lui avais répondu que ma présence ici n'était que temporaire. Que le mec qu'il entende crier derrière est mon taxi vers le nouveau monde et la tombe de ma famille. Il n'avait pas tout compris, mais moi, je voyais très bien ce que je voulais dire et c'était le principal. Pendant ce temps, le chef des marins, un petit bonhomme frêle et dont le visage trahissait une panique évidente. Avait sorti son pistolet et l'avait pointé vers moi et pressé la détente. J'avais, dans le même mouvement, changé de place avec mon ombre que j'avais fait apparaître derrière une pile de caisse.

C'était le signal de la mêlé générale. Sous les jurons du chef des brigands. Je n'ai pas perdu mon temps et je me suis rapidement déplacé le long des caisses de l'entrepôt. Arrivant à un point où je pourrais facilement les escalader. Je ne me suis donc pas fait prier, envoyant mon ombre de l'autre côté. Puis, une fois à une caisse du haut, je l'ai jeté à découvert pour qu'elle attire sur elle tout les tirs qui m'était destiné. Ce qui n'a pas manqué. Puis, je me suis jeté à mon tour, me hissant rapidement sur la dernière boite de bois et sautant ainsi dans une même mouvement rapide et fluide. Profitant ainsi de l'élan je me suis jeté sur le chef des marins, lame en avant. Sous mon poids et l'impact il s'est retrouvé au sol. Puis, voulant planter ma lame dans sa gorge... J'ai rencontré un obstacle, la pince d'une écrevisse géante. Puis un violent coup dans les côtes qui me dégage de là...

J'ai réussi à me relever et me mettre en garde malgré le souffle que j'avais cours à cause du coup que je venais de prendre. Un des soldats s'est jeté sur moi. J'ai fauché ses jambes d'un mouvement rapidement et circulaire de mon pied, me baissant pour éviter son coup de taille. Puis, roulant vers lui et en profitant au passage pour lui trancher la gorge. Je me suis de nouveau relevé, en garde, près à faire face à l'homme-écrevisse, qui commençait déjà à ses hommes de reculer. Le petit officier l'imitant ! Ainsi, le chef des contrebandiers était parti voir Daryl... Ils allaient bien s'amuser tout les deux !

_______________________________
Come join the murder, come fly with black ! We'll give you freedom from the human trap !


D1E4F2A2-0E81-4D6F-8ABE-0FC04A18A4F6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t133-chapitre-final-livre-de-si
Capitaine
avatarCapitaine
Daryl Drake


Messages : 735
Fonction : Capitaine
Localisation : Sparthienna
MessageSujet: Re: Etre un vrai pirate [FB Silence]  Lun 13 Avr - 14:54


L'homme se dressait fièrement devant l'homme de glace, un petit rictus de colère se dessina sur son visage lorsqu'il vit ses hommes à terre. Il pesta contre eux et leur inefficacité ce qui fit ricaner le jeune loup qu'était Daryl. Sur de sa force, de son pouvoir de logia, il s'avança vers l'homme habillé d'un long pardessus noir. Torse nu en dessous, un pantalon gris. Il était chauve, non, il avait les cheveux rasé de près en fait. Un teint mate, des yeux aux reflets orangers, Daryl y voyait nettement dedans les envies de sang de leur propriétaires.

_ Qui es-tu donc pour venir nous attaquer ainsi? Vu la synchronisation de ton arrivée avec celle de Silence, je suppose que tu es avec lui. Mais que viens-tu faire? Nous voler?

_ Effectivement, je crois que oui. Je crois que je viens vous prendre quelque chose. Qui je suis? Je suis son futur capitaine Daryl Drake!

_ Tu t'es attaqué à la mauvaise bande, au mauvais homme jeune freluquet!

Le crane rasé se jeta sur Daryl qui sur le moment se mit à penser qu'il fallait surement ne ps avoir de cheveux pour faire parti de la bande vu du manque capillaire de Silence. Le capitaine, pirate évita le premier coup de lame puis le deuxième. Il para avec son épée de glace le troisième et le quatrième mais au cinquième coup, son manche glacé se retrouva coupé en deux et la lame d'acier vient entailler son flan gauche puis d'un dernier coup son épaule droite. Le chef des contrebandier avait un gros sourire sur le tronche, sourire qui s’effaça lorsqu'il vit que Daryl ne saignait pas.

_ Présomptueux non?

Le fils de Jack Jirack crée alors une lame de glace dans sa main droite, puis une autre dans sa main gauche. Les entailles que le chef venait de lui créer s'était rebouché avec de la glace. Drake s'élança en avant et tenta de donner plusieurs coups d'épée à son adversaire mais ce dernier était un véritable épéiste et avait un certain talent, il réussit à blesser Daryl plusieurs fois pendant son assaut à travers ses parades, dommage pour lui qu'aucune des entailles ne faisait le moindre mal au logia.

_ Qui sera le premier fatigué? Car ce sera lui le perdant.

Il brandit son sabre en avant, le pointa vers Daryl, puis il le passa au dessus de lui en faisant un moulinet. Enfin il tendit la pointe de la lame de son sabre vers l'arrière et le sol, en le tenant des deux mains. Sèchement il rabattu l'arme blanche en avant dans un geste en arc de cercle en diagonal. Une lame d'air s'échappa alors du sabre et frappa daryl en un instant. L'impact fut rapide et net et voila que le pauvre capitaine pirate se prenait pour Freezer, coupé en biseau. Les deux parties de son corps tombèrent au sol, il semblait inanimé. Le contrebandier éclata de rire et rangea son sabre dans son fourreau. Si Silence pensait que le jeune Daryl était trop sur de lui, voila que Daryl venait de trouver pire que lui. L'homme tourna des talons. Daryl se mit à toussoter et leva son corps avec ses mains, il agrippa ses jambes et vint les recoller maladroitement à son tronc. Il se releva et tint redevint normal, sauf le fait que son corps était à moitié fait de glace pour le moment.

_ Le premier fatigué? Je ne pense pas... Le plus puissant surtout!

Transformant ses bras en glace, il sauta sur le chef des contrebandiers pour lui assener deux patates à la suite en pleine gueule, le sang giclant, le nez était brisé et des dents avaient sautées. Il créa un pique de glace qu'il enfonça alors entre le cœur et l'épaule du gars et le transperça avec. Il gueulait comme un goret de douleur et pour le faire terre, il retira son pique pour que le sang se mettent à couler et qu'il perdent connaissance en quelques secondes. Il jeta son arme sur le corps de celui qui allait être sa victime et s'avança dans l’entrepôt où Silence et un drôle de mec crustacé se battait, il décida de ne pas intervenir pour le moment, préférant regarder celui qui allait devenir son nakama et second se battre.

_______________________________
Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant de l’histoire.


0D6EED2A-CD50-436E-8963-C30A0F5090E2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t121-daryl-drake#384
Pirate
avatarPirate
Silence


Messages : 334
Fonction : Second
Localisation : Avec ta femme
MessageSujet: Re: Etre un vrai pirate [FB Silence]  Mer 29 Avr - 14:23

L'homme-écrevisse s'est retrouvé sur moi plus rapidement que je ne l'avais prévu mais j'ai néanmoins réussi à faire un pas en arrière au moment où il voulait abattre sa pince sur moi. Ainsi, son excroissance n'avait rencontré sur le parquet de l'entrepôt qu'elle venait de fracasser comme si de rien était. Un coup direct de cette puissance aurait été dangereux à encaissé. J'avais profité de ce petit interlude, ralentissant le rythme du combat pour reprendre mon souffle. Le coup qu'il m'avait porté alors que je voulais égorger le marin me laisserait un beau bleu.

Un de ces hommes de main avait profité des pas en arrière que j'ai fait pour tenter de me frapper dans le dos. Mais l'ombre qu'il avait projeté m'avait donné les informations sur ce qu'il s’apprêtait à faire. J'ai simplement demandé à la mienne de se glisser dans la sienne et de le retenir. Je me suis alors retourné rapidement et tranché sa gorge d'un geste net et précis. Il s'agissait du petit Tommy, un mec avait qui j'avais bossé, plutôt sympa au premier abord. Voilà pourquoi j'ai des problèmes de confiance... Enfin, d'un geste sec du poignet j'avais enlevé le sang qui coulait de ma lame et fait quelques pas de côtés, le second des contrebandier ne s'attardant pas sur la mort de son homme et venait de fait, porter un nouveau coup !

Il s'apprêtait alors à me frapper d'un direct avec ses pinces. Glissant mon ombre dans la sienne, comme je venais de faire, j'ai réussi à ralentir son coup de quelques précieuses secondes. J'ai donc pu alors frapper de ma lame l'intérieur de son coude, y plantant ainsi ma lame, entre les plaques de sa carapaces. Lui arrachant ainsi un cri de douleur, qui était plus grotesque qu'autre chose, dû à sa transformation. Son bras pendait maintenant lamentablement. Voilà qui devrait me permettre de respirer un peu. Mais la rage semblait avait pris le dessus sur lui ses pinces claquèrent à quelques millimètres de ma tête.

Il s'était donc jeté sur moi, pince en avant, visant ma tête. Si je n'avais pas réussi à me baisser à tant, ma tête aurait été tranché et si j'avais eu des cheveux, je pense que je serais sûrement rester accrocher à sa pince, ce qui aurait sûrement signé mon arrêt de mort ! Enfin presque... J'ai donc demandé à mon ombre de se lever se plaçant derrière mon adversaire et j'ai changé de place avec elle quand il s'est de nouveau jeté sur moi. Frappant ainsi de ma lame, en me baissant rapidement, l'intérieur de son genou. Il n'avait pas transformé le bas de son corps. Seulement ses bras.

J'ai senti un regard alors se poser sur moi et d'un rapide coup d'oeil, une vois relevé après avoir planté la jambe de l'homme crustacé. C'était Daryl qui en avait fini avec le chef des contrebandiers. Faisait un nouveau petit bond en arrière pour éviter une nouvelle tentative d'écrasement à coup de masse. Sa jambe n'arrivait presque plus à le porter, l'un de ses bras était inutilisable. Bref, le combat était sur le point d'être réglé. L'occasion de faire ça de façon spectaculaire. J'avais donc fait revenir mon ombre et l'avais matérialisé en hauteur, changeant de place instantanément avec elle. Je me suis donc retrouvé perché sur la tête de mon adversaire. Enserrant sa nuque de mes genoux, j'ai fais un mouvement de côté avec tout mon corps, enclenché par mon bassin. S'en est alors suivi un craquement écœurant. La nuque de l'homme-écrevisse qui, en mourant, avait repris son apparence normal.

J'ai alors regardé Daryl et je lui ai fait un petit clin-d’œil. Nous avions encore quelques petits problèmes devant nous. Les contrebandiers restant et surtout, les marins. Une derrière étape à régler avant de pouvoir tranquillement prendre la mer. J'essayais de rien laissé paraître, mais ce combat m'avait relativement épuisé. J'avais dépensé beaucoup de ressource physique dans ce combat et dans ma tentative de meurtre sur l'officier de la marine... Qu'il ne faudrait absolument pas laissé partir. J'ai donc indiqué sa position d'un mouvement du menton à Daryl, espérant qu'il ne s'était pas fait la malle !

_______________________________
Come join the murder, come fly with black ! We'll give you freedom from the human trap !


D1E4F2A2-0E81-4D6F-8ABE-0FC04A18A4F6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t133-chapitre-final-livre-de-si
Capitaine
avatarCapitaine
Daryl Drake


Messages : 735
Fonction : Capitaine
Localisation : Sparthienna
MessageSujet: Re: Etre un vrai pirate [FB Silence]  Mer 6 Mai - 10:27

Daryl devait reconnaitre que le chauve avait un niveau physique impressionnant, il bougeait tel le vent, tranchant la chair de l'adversaire à des endroits précis pour lui causer des blessures qui l’empêchait de combattre. Le jeune capitaine pirate se dit que cela pourrait lui servir pour plus tard et se dit alors qu'il devrait observer un peu plus l'expérimenté par la suite lorsqu'ils vivront leurs aventures sur les flots. Silence avait l'air d'avoir utilisé pas mal de sa force, quelques blessures superficielles. Le chauve devait souffler un peu et il indiqua d'un signe la direction qu'avait pris l'un des ennemis et peut être le plus dangereux par sa position, l'officier. Ce dernier semblait avoir fuit comme un rat, Daryl se devait de l'arrêter. Il entendit du bruit venant de derrière, c'était les derniers membres des contrebandiers qui donnaient le dernier assaut. Drake allait les arrêter mais Charles et Otton débarquèrent et s'interposèrent, Daryl put alors aller de l'avant pour rattraper ce maudit rat.

Il laissa donc ses hommes s'occuper du reste et pris la direction de la sortie de l'entrepôt. Il passa la porte du hangar et commença à remonter le chemin qui aller sur la forêt. Il s'arrêta en chemin. L'homme ne voyait aucune trace de pas, bizarre pour quelqu'un qui semblait paniquer comme une fillette devant un clown tueur. Daryl décida de revenir sur ses pas. Le nabot ne pouvait pas courir aussi vite que cela ou s'il l'avait fait, il aurait forcément laissé des traces. Il repassa la porte de l’entrepôt et se figea quelques instants. Où était donc ce nabot? Ce rat? Les rats se terrent, les rats se cachent!

Il renversa l'une des caisses sur sa droite, puis une autre et une troisième. Un bruit sourd dans celle-ci, il l'éclata à grand coup de pied pour y trouver cette saleté d'officier, il le choppa par le col et l'amena à son visage. L'homme prit son revolver et tira sur Daryl en plein coeur, ce qui n'eut pour effet de juste trouer son corps de glace et le faire éclater de rire.

_ Ce que j'aime encore moins que les mouettes, c'est les mouettes pourries jusqu'à la moelle!

Il commença à recouvrir son corps de glace, givra son torse et ses épaules sous une couche de quelques centimètres. Il alla retrouver Silence et les deux autres qui en avaient fini avec les contrebandiers. Il jeta le corps du membre de la marine aux pieds du muet.

_ Tiens! Une offrande de bienvenue. Fais ce qu'il te plait avec.

Daryl s'écarta alors et commença à fouiller les caisses de l’entrepôt pour y trouver une bouteille. C'est sur du whisky qu'il tomba et après avoir fait sauté le bouchon, il s'en rinça le gosier bien sec après tant d'agitation. Il regarda le chatiment du muet sur l'officier et pris ensuite auprès de lui, les dernières directives qui annonçait le départ en mer...

_______________________________
Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant de l’histoire.


0D6EED2A-CD50-436E-8963-C30A0F5090E2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t121-daryl-drake#384
Pirate
avatarPirate
Silence


Messages : 334
Fonction : Second
Localisation : Avec ta femme
MessageSujet: Re: Etre un vrai pirate [FB Silence]  Lun 25 Mai - 19:39

Il faut toujours faire attention à une meute de loup. Ce n'est pas parce qu’on a réussi à coincer un certain nombre d'individu, qu'on est en sécurité. Et c'est exactement ce qui s'est passé, les deux autres loups, qui étaient resté en arrière durant cette petite escapade, venait de, faire leur entrée au meilleur des moments possibles ! Je m'étais déjà remis en garde pour continuer le combat, mais la chasse était donné et que j'ai même pas eu besoin de bouger pour finir ce travail. J'ai eu le temps de reprendre mon souffle et d'un peu récupérer du combat que je venais de livrer contre le zoan de l'écrevisse. Je ne comptais pas mourir aussi facilement que ça de tout façon.

Le jeune loup lui, s'était lancé à la poursuite de l'officier, aidant Charlie et Otton a terminé le travail, il m'avait gentiment laissé un ou deux soldats à taper, très aimable de leur part n'est-ce pas ? J'allais me mettre en route, suivant le chemin qu'avait pris Daryl & j'ai indiqué, avant de partir, la direction à suivre pour les deux autres membres d'équipage, qu'ils puissent atteindre tranquillement le navire qui, maintenant, était devenu le notre ! Peut-être y avait il encore quelques contrebandiers à délogé de tout façon et les deux hommes semblaient un peu vexé que nous ayons choisi de les laisser de côté ! Une mission comme ça leur avait redonné du baume au cœur et ils étaient parti, emportant, mes précieuses ouvrages...

Mais tout ça avait pris du temps et à peine, les contrebandiers et les soldats ayant été plus nombreux que prévus, Charlie et Otton allait partir, que Daryl venait à son tour, de revenir ! M'évitant malgré tout le tracas de lui courir après ! Il venait de déposer l'officier à mes pieds. Et c'est ce moment qu'a choisi Volesprit pour revenir. Dieu sait où elle était passé et ce qu'elle avait fait durant tout ce temps, elle avait ses propres affaires, et je ne préfère pas me mêler de ce qui se passe dans la tête de cette petite créature, qui logiquement, est sensé devoir m'obéir, mais passe souvent le plus clair de son temps à n'en faire qu'à sa tête. Juste au moment où j'avais besoin d'elle.

Je me suis donc penché sur le petit officier, qui avait le visage déformé par le peur. Il savait qu'il allait mourir. Et ça le terrifiant, tout son être, tremblant au même rythme, celui de la peur et de la mort. Je l'ai alors relevé, le faisant se tenir sur ses genoux, un minimum assis, qu'il conserve le peu qu'il lui reste de dignité. Mais il n'en avait pas décidé ainsi et s'était littéralement pissé dessus. Faisant un peu sur le côté, pour éviter que le tout me coule dessus. Je me suis baissé pour me mettre en face de lui et j'ai agité mes doigts, à l'attention de Volesprit, pour qu'elle s'occupe de la traduction. Elle a donc transcrit, avec la voix chevrotante, d'un vieux maréchal, s'adressant à son armée défaite :

« - Ceci n'est que le premier pas d'un nouveau voyage. Je suis le dernier voyageur, le dernier, qui veille sur les crépuscules et fait en sorte que le soleil se couche, je suis celui qui ne voit jamais l'aurore. Je suis le dernier fils de la mort, le dernier fossoyeur d'aurore. Dit bonjour à Dame la mort, et rappel lui mon bon souvenir ! »

Puis, j'ai planté ma lame dans sa gorge et je l'ai regardé, se vider de son sang, là, devant moi, sur ce sol, couvert de sa propre urine. J'ai donc essuyer ma lame sur le revers de son col, et je me suis redressé, me tournant vers mon nouveau capitaine. Transmettant les dernières inscrutions pour que nous puissions partir. Où trouver les vivres nécessaires à notre voyage, par exemple, pendant que je me suis chargé d'ouvrir les portes de l'entrepôt. Nous étions près, pour une nouvelle aventure, une nouvelle vie... Le jour ne se lève jamais pour les morts....

_______________________________
Come join the murder, come fly with black ! We'll give you freedom from the human trap !


D1E4F2A2-0E81-4D6F-8ABE-0FC04A18A4F6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t133-chapitre-final-livre-de-si
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Etre un vrai pirate [FB Silence]  

Revenir en haut Aller en bas
 

Etre un vrai pirate [FB Silence]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le virus ebola haitien de la démission
» Hermy: Un vrai panier percé.
» Les chansons de pirate !
» Et un, et deux, et trois ! C'est l'histoire du pirate de l'îleuuuuuuuuuuuh ♫
» Le vrai masta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece New Order :: Zone RP :: Les Blues :: South Blue :: Autres iles-