AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le guerrier et l'enfant [PV Carls]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caribou
avatarCaribou
Yambara


Messages : 45
MessageSujet: Le guerrier et l'enfant [PV Carls]  Lun 12 Jan - 23:50



L'activité menait déjà bon train dans le château en cette heure matinale. Les servantes s'attelaient aux préparations, les cuisiniers allumaient leurs fourneaux pour préparer les repas, et les jardiniers avaient sorti tout leur matériel dans la cour pour la coupe de printemps. Tous étaient d'anciens indigènes, comme moi, et avaient offerts leur vie pour le service des quatre fondateurs et leur famille.

Cela faisait une saison que j'avais été nommé grand protecteur des Fantasia. Mon intégration se passait à merveille. A la tête d'une partie de la garde, j'avais sous ma responsabilité la surveillance rapprochée du seigneur et sa famille. Ce matin, il m'avait d'ailleurs fait demandé à son bureau. Un de mes hommes me voyant arriver dans le long corridor, frappa à la porte du maître des lieux et m'annonça. Le seigneur Fantasia m’accueillit, comme d'accoutumée, avec beaucoup de respect et de chaleur.

« Yambara ! Comment vas-tu par cette belle journée ? »

Je m'agenouillais devant lui pour lui présenter mes respects.

« Je me porte très bien mon seigneur. Je suis à votre service. Que puis-je pour vous ? »

« Comme tu t'en doute, j'ai besoin de toi Yambara. Je suis ennuyé aujourd'hui. Comme tu le sais sûrement, mon fils aîné, Carls , n'est pas le fils légitime de ma femme, et je ne peux te cacher que cela créer quelques tensions entre elle et moi. »

« Carls est votre héritier mon seigneur. Et cela fait de lui mon seigneur également. »

« Je sais Yambara, tu prouves ta valeur chaque jour et je crois en ta fidélité. Cependant ce n'est pas ça le problème. Aujourd'hui, je dois envoyer Carls chez le tailleur, afin qu'il prenne les mesures pour la tenue qu'il portera à l'occasion du festival du Grand Caribou. Le souci qui se présente est que je n'ai pas le temps de l'y accompagner et ma reine n'acceptera pas de le faire. De plus, la ville peut-être dangereuse parfois comme tu le sais. »

« Souhaitez-vous que j'aille chercher le tailleur pour qu'il vienne au château mon seigneur ? »

« Tssss ! Ce satané bougre est handicapé, on perdrait un temps fou à le faire se déplacer. Non je souhaite que tu escortes Carls jusqu'à sa boutique et que tu le ramènes une fois fini. »

« Comme il vous plaira mon seigneur. Je suis à votre service. »

« Alors va le chercher. Mais Yambara, fais attention, ne le lâche pas des yeux, mon fils est quelque peu dissipé. Aller file, j'ai des affaires importantes à régler maintenant. »


Je sortis alors en saluant une nouvelle fois le seigneur Fantasia. Cette mission de garde d'enfant ne me ravissait pas tellement, j'étais un guerrier, pas une nounou. Enfin mon respect pour cette famille était tout pour moi, j'obéirai et mènerai cette responsabilité à bien.

Le jeune héritier ne devait pas avoir plus de dix ans à cette époque. Je ne l'avais croisé qu'une fois auparavant, lorsque le seigneur m'avait remis mon fruit du pouvoir. Arrivée devant la chambre de l'enfant, je frappais trois coups sec sur l'épaisse porte en bois qui me séparait de lui.

« Mon seigneur ! Je suis Yambara! Ouvrez s'il vous plaît. »


_______________________________
BA8D6AD4-A016-4D11-B771-592E2D4B912E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t311-yambara-vous-engloutira

Messages : 182
Fonction : Capitaine/Roi
Localisation : Grandline
MessageSujet: Re: Le guerrier et l'enfant [PV Carls]  Mar 20 Jan - 0:07

Être né d'une concubine n'était pas nécessairement qu'une mauvaise chose, bien que la "vraie" lignée royale voyait un tel enfant comme un simple nuisance ayant un droit légitime au trône alors qu'il n'était qu'à moitié Fantasia, Carls lui voyait plutôt le sang des indigènes qui coulait dans ses veines et sa proximité avec la Grand Caribou. Dé son plus jeune âge, il avait du apprendre à vivre avec le fait qu'il n'aurait jamais rien de facile, sa mère était introuvable, ayant fuit le château après avoir mit au monde le prince et son père n'avait pas le temps de s'occuper de lui. La reine le détestait, elle ne pouvait imaginer un enfant n'étant pas sorti de ses entrailles jalouse comme roi de ces terres et tout ses enfants partageaient ce sentiment. Mais ceci n'affectait par Carls comme ils le croyaient, eux qui souhaitaient le détruire et le forcer à l’exil, voir pire. Lui refuser l'accès au trône et le ridiculiser devant la population entière... Lui qui n'était qu'un demi-Fantasia.

Le jeune blondinet avait apprit à se battre contre ces stupidités, alors que bébé il ne pouvait que regarder la reine le traiter comme un déchet et les nourrisses l'élever du mieux qu'elles le pouvaient, lorsque celles-ci avaient étés pendues pour diverses fausses raisons lorsqu'il avait 5 ans, il dut agir. Bien que très jeune et encore faible face aux machinations de la reine, ses frères, eux, étaient encore plus jeunes. Ne croyez pas que le comportement de Carls date d'hier, déjà à ce jeune âge il avait apprit à menacer la reine de représailles sur ses frères, s'assurant ainsi une certaine protection... Jusqu'à ce qu'elle l'envoi dans une chambre fermée d'où il ne sortirait que pour les repas et les rencontre officielles. Il passât deux ans dans cette prison, maudissant chaque jour la reine et ses frères, rêvant de son trône et du pouvoir que son sang d'indigène lui conférait.

Carls ne détestait pas son côté indigène, il n'y avait jamais vraiment porté grande attention, il ne voyait là qu'une connexion avec son Dieu et celui du peuple, une preuve de sa lignée royale. Ce fut lorsqu'il rencontrât pour le première fois un indigène, pas dans une arène ou derrière des barreaux, mais face à lui. Il n'était rien de ce qu'il avait imaginé, rien des marchands et des nobles qu'il croisait durant ses rares sorties, rien de sa famille faible et jalouse, il avait devant lui la vraie puissance des hommes du Nord... Yamabra, le champion du grand Caribou... Et celui qui lui donnerait la puissance nécessaire pour prouver sa supériorité, une bonne fois pour toute. Souriant, en retrait derrière ses frères et sœurs alors que l'indigène se présentait à la famille royale, il ne s'attendait pas à le revoir quelques mois plus tard, pour se faire escorter en ville. L'homme cognât à la porte et s’annonçât, demandant au prince de lui ouvrir la porte, notre jeune blondinet se levât de sa chaise, laissant ses plans machiavéliques sur son bureau avant d'aller répondre au demande de Yambara.

- Vous remarquerez, cher Yambara, que le verrous est de votre côté... C'est malheureusement vous qui devez m'ouvrir, la reine ne vous a pas informé sa ma situation?

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t228-fiche-technique-de-carls
Caribou
avatarCaribou
Yambara


Messages : 45
MessageSujet: Re: Le guerrier et l'enfant [PV Carls]  Mar 20 Jan - 16:18

« Vous remarquerez, cher Yambara, que le verrou est de votre côté... C’est malheureusement vous qui devez m’ouvrir, la reine ne vous a pas informé de ma situation ? »

Le jeune était enfermé dans sa chambre ? Un verrou à l’extérieur l’empêchant de sortir ? Mais pourquoi ? S’agit-il là d’une pratique des quatre fondateurs ? Et quelle est cette histoire avec la reine ? Cela me laissa sans réaction durant quelques secondes. J’avais passé mon enfance à vivre des aventures dans les bois ou à me battre avec mes amis. Drôle de vie pour un enfant d’être enfermé seul dans une pièce. Enfin bref, cela ne me concernait en rien, mon seigneur m’avait confié une mission et je la mènerai à bien, au nom du Grand Caribou !

Je tournais donc le crochet qui verrouillait la porte, puis tira cette dernière vers moi. Durant les premières secondes, je ne distinguais rien de l’intérieur, la différence de luminosité demanda à mes yeux un temps d’adaptation. Mais une silhouette se détacha rapidement de l’obscurité du lieu. Un jeune garçon à la tête blonde, déjà très grand pour son âge, il me regardait avec un air curieux. Il possédait une carrure et un regard bien différent de ses frères. Bien plus fort, aucun doute, et ses yeux dégageaient une intensité incroyable. Posant un genou à terre, je me présentais à lui.

« Jeune prince, je suis Yambara, fils d’Ambara. Serviteur du Grand Caribou et grand protecteur de la famille Fantasia. Votre seigneur père m’envoi afin de vous accompagner en ville. Pour votre rendez-vous avec le tailleur. »

Après cette mettre agenouillé et présenté, je me remis debout pour signifier au prince Carls que j’étais à sa disposition. J’espérais de tout mon être qu’il ne me fasse pas passer un sale moment, c’était un gamin mais surtout mon seigneur. En cas de débordement, je ne pourrais pas me permettre de le corriger ou d’être trop virulent. Pour cette escorte, il faudrait que je sois patient et diplomate, qualités pour lesquels je n’ai pas une grande affinité.

« Mon seigneur, si vous le souhaitez et si vous êtes prêt, je propose que nous partions sans tarder. D’après votre seigneur père, il y a une longue marche pour atteindre le tailleur, et ce dernier n’est pas très rapide dans son travail. De plus, il faudrait que nous soyons rentrés pour le déjeuner. »

Tout en inclinant la tête en signe de respect, je m’écartais donc de l’encadrure de la porte pour laisser le chemin ouvert au prince.
Spoiler:
 

_______________________________
BA8D6AD4-A016-4D11-B771-592E2D4B912E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t311-yambara-vous-engloutira

Messages : 182
Fonction : Capitaine/Roi
Localisation : Grandline
MessageSujet: Re: Le guerrier et l'enfant [PV Carls]  Lun 26 Jan - 3:27

Spoiler:
 

La porte s'ouvrit tranquillement, clairement l'homme qui l'ouvrait devait avoir une peur bleue de la royauté ou un respect sans bornes, Calrs devait avouer qu'il préférait de loin la deuxième options, les peureux ne méritaient pas son attention. La lumière l'aveuglât quelques secondes, considérant que la reine ne lui laissait jamais suffisamment de chandelles pour survivre toute une journée, il calculait généralement son temps d'études et les allumait que quand nécessaire. Plaçant sa main devant ses yeux, il laissât sa vue s'habituer au changement soudain de luminosité avant de s'avancer vers l'homme. Yambara était vraiment beaucoup plus impressionnant de près... Carls ne l'avait vu que de loin, préférant garder ses distance avec ses frères car la reine pourrait croire que ses menaces allaient bientôt être exécutées. Grand, aux membres disproportionnés, Yambara était un très beau spécimen. Le plus impressionnant était ses yeux, d'un blanc immaculé, causé sûrement par une de ces traditions des tribus plus éloignées. Bouche-bée quelques instants alors qu'il s’avançait, le prince affichât un grand sourire à la vue de celui qui représentait ses origines maternelles. Est-ce que Carl pourrait un jour avoir cette aura de puissance brute? Cet air de guerrier habitué aux affrontements où l'avantage n'était clairement pas en sa faveur?

Le fixant de ses yeux rougeoyants, il lui fit rapidement signe de se relever, un tel guerrier ne devait pas perdre l'avantage de sa hauteur en se baissant devant un prince, s'il devait le protéger, alors qu'il le fasse la tête haute. Il devait l'accompagner chez le tailleur pour sa tenue, Cars grandissait à une allure incroyable et ses rendez-vous chez le tailleur étaient de plus en plus fréquents... Devait-il vraiment porter de beaux vêtements constamment? Il passait la majorité de son temps dans sa chambre sombre, il pourrait aussi bien le faire en sous-vêtements, ainsi il passerait moins de temps avec la vermine de la ville. Le prince ne dit rien, il n'allait tout de même pas se guider seul et Yambara semblait attendre des ordres... Celui-ci fit finalement une proposition, offrant que le duo prenne la route immédiatement pour s'assurer d'être revenu rapidement, pas que Carls s'attendait à avoir son déjeuner avec les autres, mais il semblerait qu'une occasion nécessitant sa présence se présente aujourd'hui.

- Je te laisse nous guider, cher Yamabara. Nous allons généralement chez le tailleur en chariot, mais cette fois-ci j'aimerais bien visiter le ville un peu en chemin si tu crois que nous avons le temps, je souhaiterais rencontrer mes futurs sujets.

Il laissait la route entre les mains du sauvage, il était vrai que notre Prince souhaitait visiter les gens de la ville, mais pas pour les raisons que tous auraient cru. Il ne voulait pas socialiser avec ces rats prêts à suivre des débiles tel que la révolution, non il voulait se faire une bonne idée de ceux qu'il enverrait à la guillotine au premier faux mouvement. Sortant de la chambre et empruntant le couloir vers l'entrée principale, le duo devait malgré tout passer par le hall principal menant aux quartiers royaux et à la sale du trône, là où les petits nobles se rassemblaient pour tenter de se faire offrir quelques privilèges. Il semblerait aujourd'hui que la reine de Caribou Island souhaitait elle-même s'occuper de dignitaires étrangers, sûrement pour les préparer au repas qui se préparait. Celle-ci se tournât vers le duo qui descendait des grands escaliers du hall, se dirigeant vers l'entrée pour aller à leur rencontrer, ayant terminé avec les derniers nobles. N'offrant jamais un seul regard au jeune prince, elle dit quelques mots à Yamabara, un regard assez neutre au visage. Son ton, cependant, ne pouvait cacher son dégout face au bâtard qui se trouvait en sa présence, elle aurait sûrement souhaiter pouvoir éviter de le présenter à qui que ce soit, mais en tant qu'héritier, elle devait au moins reconnaître son existence.

- Bonjour Yamabara, je vois que vous conduisez le Dauphin à son rendez-vous. Faites attention en ville, les citoyens commencent à devenir plus imprévisibles, vos services sont plus qu'appréciés, tentez de revenir un morceau.

Carls envoyât à la femme un regard furieux, mais celle-ci ne le regardât même pas avant d’attacher un petit bout de tissus affichant les armoiries royales au bras de Yambara pour rappeler qu'il était au service de la royauté. Ce que la reine ne laissait pas paraître était que, ayant passer une bonne somme d'argent sans son petit plan machiavélique, elle s'était assurée que le charrette royale aurait un petit accident en chemin. Heureusement pour Carls, il avait décidé ce matin de visiter la ville, malheureusement pour eux, les mercenaires déguisés en soldats royaux qui le accompagnaient maintenant vers la sortie à la demande de la reine s’assuraient qu'ils se dirigent vers la charrette ou termineraient le travail eux-même.

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t228-fiche-technique-de-carls
Caribou
avatarCaribou
Yambara


Messages : 45
MessageSujet: Re: Le guerrier et l'enfant [PV Carls]  Lun 26 Jan - 13:54

Les étranges circonstances de notre rencontre me laissaient un goût étrange. Voir l’héritier des Fantasia ainsi enfermé dans sa propre chambre me fit me poser de nombreuses questions. Mais mon rôle ici n’étant pas de m’occuper des pratiques royales, plutôt d’assurer la protection de la famille. Et aujourd’hui c’est de celle de Carls dont j’étais responsable. Le jeune prince apparu plus nettement à mes yeux, il me regardait la bouche ouverte comme s’il venait de voir une chose hors du commun. Il finit par prendre la parole, m’ordonnant de prendre les devants, et qu’il souhaitait y aller à pied.

« Soit, si vous le désirez mon seigneur. Nous ferons comme vous le souhaitez. »

Nous nous mirent donc en route. Traversant les long couloirs du château, nous arrivions sur le grand hall principal, un lieu où toute la richesse et le statut des Fantasia était exposé. La reine était présente au bas des marches. Elle me fit signe afin de m’interpeller. Arrivé à se hauteur, je mis donc genou à terre, lui présentant tout mon respect. Sans me toucher, mais d’un geste de la main, elle me demanda de me relever. Me chuchotant à l’oreille, elle me mit en garde sur la dangerosité d’une escapade en ville pour les membres de la royauté. Me remerciant ensuite pour la fidélité que je vouais à sa famille. Elle m’attacha sur le bras un brassard aux couleurs des Fantasia. La remerciant avec beaucoup de respect, elle tourna les talons et s’écarta de nous sans un mot de plus, même pour Carls. Le jeune prince avait d’ailleurs un regard très froid envers la reine. Sortant par la porte massive du château, un groupe de garde vint à notre rencontre.

« A la demande de la reine, votre charrette a été préparée seigneur. »

« Le prince ne souhaite y aller à pied aujourd’hui. Vous pouvez la ramener à l’étable, et retourner à vos postes. »

« Sauf votre respect, garde Yambara, les ordres de notre souveraine sont fermes. Nous devons escorter le prince à son rendez-vous. La ville est dangereuse et nous avons obligation de protéger le prince Carls. »

« Soit vous venez avec nous mais sans cette charrette. Passez devant pour ouvrir la voie. Si vous constatez quelque chose d’étrange, faites moi signe. » Me retournant vers Carls. « Si vous le voulez bien, mon prince, nous pouvons reprendre notre route. »


Une fois traversée la cour centrale du château, et passé les remparts, un long chemin pavé s’ouvrait devant nous. Les bois longeaient la route, il nous faudrait marcher plusieurs kilomètres avant d’arriver en ville. Mais c’était le vœu du prince, nous marcherons donc. Ce bois pouvait être dangereux sans monture. N’importe quel individu mal intention pouvait s’y cacher dans l’attente d’une embuscade. Je commençais seulement à appréhender le pouvoir offert par le Grand Caribou, il me faudrait encore quelques temps avant d’en faire un usage efficace. C’est donc la main sur ma hache que je marchais aux côtés de Carls.

Et sans surprise, alors que nous avions pénétré au cœur de la forêt, des bruits se firent entendre de chaque côté de la voie royale. Mon instinct de chasseur savait qu’il ne s’agissait pas de bruits d’animaux. Quelque chose se cachait là, dans l’obscurité. Je chuchotais alors au jeune prince.

« Mon prince, il y a une présence dans ces bois, restez près de moi et surtout ne me perdez pas de vue »

_______________________________
BA8D6AD4-A016-4D11-B771-592E2D4B912E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t311-yambara-vous-engloutira

Messages : 182
Fonction : Capitaine/Roi
Localisation : Grandline
MessageSujet: Re: Le guerrier et l'enfant [PV Carls]  Mer 28 Jan - 22:16

Carls était dur genre assez inconscient des choses qui l’entouraient. Autant parfois il était parfaitement alter,e préparant des années à l'avances des plans machiavéliques afin de s'attirer profits et appréciation, autant parfois, même quand l'évident était devant lui, il ne se préoccupait pas de le voir. Alors que Yambara semblait avoir des soupçons face à cette charrette préparée par la reine, Calrs lui n'y voyait que les manières habituelles des gardes. Il ne sortait pas souvent de sa chambre et encore moins souvent du château, ce genre de chose lui semblait plus qu’anodine. Pourtant, les gardes refusaient de laisser le duo passer, ils demandaient à ce que l'on utilise la charrette, pour des raisons légèrement évidentes considérant le chemin à parcourir. Mais Carls voulait marcher, il voulait profiter de ces quelques heures passés dehors au grand air, il voulait rencontrer ses sujets et finalement découvrir pourquoi on lui rappelait constamment les dangers de la ville.

Si cette ville était si dangereuse, pourquoi personne n'avait encore rien fait? Pourquoi le roi, son père, restait tranquillement assit dans son château plutôt que d'aller vaincre ces criminels comme il devait le faire? Ceux qui s'opposaient au règne divin des Fantasia et du Grand Caribou devaient périr, tel qu'écrit dans les livres divins. C'était le genre de choses qu'on apprenait tout petit, le courroux du Grand Caribou est sans limites, être un fidèle est un privilège car il nous permet de rester en vie. Pourtant, la famille royale s'était relâchée, elle préférait vivre bien tranquille dans les murs du palais, en amassant l'or des citoyens pour le plaisir. Bien que Carls était parfaitement d'accord avec le fait d'amasser de l'or, il comptait bien châtier tout ceux qui avaient cru pouvoir faire leur important lors du règne de son père lorsqu'il monterait sur le trône. Il imaginait déjà tout ces hommes de prosterner devant lui et implorer pardon alors qu'il les pousse de son pied sous la guillotine, il en avait l'eau à la bouche.

Le Prince reprit ses esprits alors que l'indigène à ses côtés lui demandât de la suivre. Apparemment les gardes les laissaient partir, assez étrange considérant qu'ils semblaient vraiment vouloir que les deux hommes utilisent cette charrette offerte par la reine alors qu'aucune demande n'avait été faite. Carls emboitât le pas à la suite du sauvage en tirant la langue aux gardes qui attendaient près de la charrette, peut-être était-il un prince, mais il n'était pas pour tant un adulte. Les gardes avaient un air de fureur dans les yeux, le genre d'air qu'un meurtrier envoyait à sa victime avant de l'entraîner dans une ruelle sombre. Le blondinet ne prit pas trop de temps pour analyser la réaction de gardes et suivit son garde du corps avec un air heureux. Il pouvait enfin profiter de sa liberté conditionnelle sans son père pour contrôler ses moindres faits et gestes, c'était très apprécié.

- Dites Yamba, êtes vous déjà allé au cœur de la forêt? Là où même les légendes ne s'aventurent pas? J'aimerais bien y aller un jour...

Carls divaguait à haute voix, la forêt l'attirait, il voulait rencontrer ses origines, voir le monde que Yambara a vu... Plutôt que d’être bloqué dans cette chambre. Cependant, le sauvage ne le laissât pas parler longtemps car rapidement il l'averti d'un présence dans les bois. Ils devaient être à mi chemin, le prince pouvait encore voir le palais au loin, au travers des arbres géants, bien perché sur sa colline. Se retournant derrière eux, exécutant les ordre de son allié sans broncher, ce qui était rare pour le garçon, Yambara pouvait se considérer chanceux. Les hommes qui semblaient en vouloir à leur vies se cachaient dans la forêt, pourquoi attendaient-ils? Carls voulait les voir périr! Cependant, avant que la rage guerrière du garçon puisse avoir le dessus, il se mit à entendre un drôle de bruis de fracas accompagné par la vue d'une quantité impressionnante de grosses buches qui leut fonçaient dessus, dévalant la colline en suivant la route.

- Derrière nous! Ils nous envoient des arbres!

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t228-fiche-technique-de-carls
Caribou
avatarCaribou
Yambara


Messages : 45
MessageSujet: Re: Le guerrier et l'enfant [PV Carls]  Ven 30 Jan - 17:55



Les présences que je ressentais dans l’obscurité des bois qui nous entouraient ne bougeaient pas. Qu’attendaient-ils ? Et qui était-ce ? Je me doutais qu’accompagner le prince dans une escapade en ville ne serait pas de tout repos, mais se faire ainsi encercler dès les premiers instants, ça je ne mis attendais pas. Ce qui était certain, c’est qu’il ne s’agissait pas d’animaux, avec toutes ces années passées au fond des bois à chasser, je n’avais jamais vu un tel comportement de prédateurs. Il s’agissait d’humains, mais qui ? Probablement de sales brigands, venus pour pour essayer de nous dépouiller ou enlever Carls en échange d’une rançon. Une dernière question me traversa l’esprit, comment pouvaient-ils savoir que le jeune héritier serait hors du château aujourd’hui ? Alors que j’allais interpeller les formes tapies dans l’ombre, un bruit brutal et violent vint me couper dans mon élan. Carls criait, voulant me prévenir de ce qui arrivait dans notre dos.

Des troncs d’arbres dévalaient la pente à une vitesse folle dans notre direction. Emportés par cette foutue gravité, ils allaient nous aplatir comme des crêpes dans quelques secondes à peine. Il fallait réagir vite, j’aurais pu me changer en sable et passer au travers de la menace mais le prince aurait été broyé sous l’impact. Pas d’autre solution que d’utiliser le pouvoir du Suna.

SUNA DIVARA


Mes avants bras se changèrent en sable, plaquant mes mains au sol, je fis surgir un mur d’une tonne, dur comme la pierre, entre nous et les troncs. Le rempart créé ne résisterait probablement pas très longtemps sous la puissance du choc, mais il nous laisserait assez de temps pour nous mettre hors de la trajectoire de cette avalanche de bois. Aussitôt le mur dressé, j’attrapais le prince sous mon bras et couru nous mettre à l’abri à l’orée du bois. Juste à temps, sous les multiples assauts, le mur finit par éclater, retombant en un tas de sable. Les troncs finirent de dévaler la pente, s’arrêtant dans un choc violent contre les pins plus bas.

Reposant Carls au sol, je m’excusais pour la façon dont je l’avais touché. Avoir un contact physique avec un Fantasia était passible de la guillotine, mais j’étais prêt à l’assumer, je me devais de le protéger au prix de ma vie. Ainsi je l’avais juré devant le Grand Caribou.

« Mon prince. Veuillez me pardonner pour ce geste impardonnable. J’espère que vous allez bien. Vous pourrez me châtier comme bon vous semblera lorsque nous serons à l’abri. »

Ce qui venait de se passer n’était pas naturel. Quelqu’un avait déclenché la chute des troncs. Et cet homme devait être un sacrée gaillard. Mais à nouveau je sentais les présences cachées, elles se déplaçaient tout autour de nous. Tout à coup un homme apparu sous nos yeux. Grand et aux muscles disproportionnés, il avait une allure étrangère aux gens d'ici. Sa peau était d'un blanc glacier, et ses cheveux longs regroupés en une natte qui lui retombait sur le torse.

Spoiler:
 

Il ne tarda d'ailleurs pas à prendre la parole. D'une voix grave et sans même se présenter, il nous menaça.

« Quel dommage, je pensais que vous étiez assez bêtes pour vous faire avoir par ce piège... mais finalement vous avez quelques ressources... gwahahaha. Bon si c'est comme ça, je vais faire le boulot moi même alors ! Soyez gentils, laissez vous faire, j'ai pas envie de me fâcher sur vous. »

Un sourire en coin s'affichait sur son visage alors qu'il avançait vers nous, une masse à pointes à la main, qu'il laissait négligemment traîner au sol.

_______________________________
BA8D6AD4-A016-4D11-B771-592E2D4B912E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t311-yambara-vous-engloutira

Messages : 182
Fonction : Capitaine/Roi
Localisation : Grandline
MessageSujet: Re: Le guerrier et l'enfant [PV Carls]  Lun 2 Fév - 3:29

C'était bien la première fois que Carls avait vu le pouvoir d'un fruit du démon d'aussi prêt, il pouvait enfin voir le résultat du don offert par le Grand Caribou aux hommes, utilisé par un des plus puissant indigènes qu'il avait vu. Bien que le spectacle n'ait pas duré très longtemps considérant que Yambara l'avait attrapé sous son bras pour se sauver du rouleau compresseur qui fonçait sur eux, notre blondinet avait malgré tout été plus qu’impressionné par la puissance du Suna Suna. Voilà donc la force du fruit que son père avait offert durant le tournois du Grand Caribou... Il était rare que ce genre de prix soient offerts durant les festivités, considérant la difficulté qu'ils pourraient avoir à obtenir une aussi grande quantité de fruits chaque année. Yambara avait été plus que chanceux d'avoir participé au tournois cette année spéciale et il prouvait chaque jour qu'il méritait sa position en tant que garde Royal. Déposant le prince à la lisère de la forêt, le sauvage s'excusât du mieux qu'il pouvait d'avoir osé toucher un membre de la race royale, Carls n'en avait rien à faire, cet homme l'avait sauvé et par conséquent il ne pouvait se préoccuper de ce genre de futilités. Époussetant ses vêtements rapidement en regardant son garde, il lui offrit un petit sourire avant de se tourner vers les billots de bois qui dévalaient le long de la route.

- Ne vous en faites pas Yambara, je ne suis pas la reine, votre geste était pour mon bien et je le comprends parfaitement. Nous discuterons de tout ceci quand ceux qui me veulent du mal seront six pieds sous terre.

On décrivait souvent le petit Carls de cette époque comme un mégalomane, incapable de rien faire en réalité, il se croyait malgré tout sur-puissant et donc, face à cet homme à la peau blanche qui s'avançait vers lui avec une grande masse à la main, notre jeune homme ne peut faire autre choses que faire honte à son garde du corps en sortant rapidement de sa cachette. Faisant face à l'homme de sa petit taille de prince, sans arme, les bras simplement croisés face à cette menace qui risquait de l'envoyer au paradis des Caribous sous peu. Malgré tout, Carls ne se laissait pas affecté, il n'y avait aucune peur dans sa voix, seulement de l'honneur et du courage, parfaitement sûr que son petit discours allait faire reculer ces hommes.

- Savez-vous seulement qui je suis? Je suis le défenseur de la Foi, le futur maître de ces terres et de celles au-delà. Baissez votre arme barbare et agenouillez-vous devant ma grandeur et je pourrais possiblement vous offrir une mort rapide.

Malheureusement pour notre Prince, le vilain qui se présentait devant lui n'était pas un méchant classique qui allait discuter pendant qu'il pouvait tuer, alors celui-ci poussât simplement un grand rire avant de lever sa masse vers le petit Prince. Heureusement, Carls avait un plan et se lançant au sol en envoyant une poignée de terre qu'il avait attrapé plus tôt au visage de l'homme et, sans regarder si le tout avait eu un quelconque effet, se jeta au travers de se jambes pour fuir derrière lui. Cependant, il était bien rare que ce genre de personne se laisse avoir par ce genre de plans stupides et se retournât simplement pour attraper le Prince par la jambe et le soulever devant lui.

- Qu'est-ce que tu pensais faire petit débile? Ton héro? Tu n'est qu'un gamin gâté par une famille qui vas bientôt mourir, aller, vas voir au paradis si j'y suis. Gwahahahahaha!

Le criminel lançant le gamin dans les airs devant lui sans attendre que celui-ci puisse se défendre verbalement et attrapât sa masse a deux mains, prêt à lui envoyer en plein torse au moment où le gamin se retrouverait sous l'effet de la gravité et redescendrait devant lui. Tel un homme pratique ses talents de batteurs au baseball, le criminel allait bientôt frapper une petit balle de chaire qui, pour probablement la première fois de son existence, ressentait cette étrange émotion qu'était la peur.

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t228-fiche-technique-de-carls
Caribou
avatarCaribou
Yambara


Messages : 45
MessageSujet: Re: Le guerrier et l'enfant [PV Carls]  Lun 2 Fév - 23:01



Malgré le fait que nous ayons tout juste échappé à la mort sous ses troncs de pins, Carls ne put s'empêcher d'aller exposer au nez et à la barbe de tout le monde qu'il était l'héritier des Fantasia. Se présentant devant l'homme à la masse, bras croisés et sûr de lui, il lui sortit une réplique qui aurait s'agenouiller tout le peuple de Caribou Island. Mais visiblement, l'homme qui nous faisait face n'en avait strictement rien à cirer.

Le jeune prince tenta une « attaque » qu'il pensait efficace, mais ça n'est pas dans les livres que l'on apprend à se battre. Et inconscient du danger, il se retrouva rapidement dans une position extrêmement désavantageuse. Notre adversaire le tenait par le pieds tel un vulgaire poulet qu'il s'apprêterait à égorger pour en faire son petit déjeuner.

Mais c'était oublier ma présence. Il jeta vulgairement Carls dans les airs, prévoyant de le briser en deux avec sa masse. Mais trop négligent, il me tournait le dos et me laissait le temps d'intervenir. Je me précipitais alors vers la scène. Mon but attraper Carls, et si jamais le coup me touchait, le Suna me changerait en sable et le coup me traverserait sans dégâts. Je réussis donc à saisir le prince en plein vol, le tenant par les hanches à bout de bras. Mais j'étais bien trop confiant, je ne maîtrisais pas encore mon pouvoir, et la masse du blanc bec vint me frapper de plein fouet dans le flanc. Je me retrouvais quelques mètres plus loin avec une douleur atroce.

« Gwaahaha ! L 'esclave qui sauve son maître, comme c'est touchant ! Soit pas trop pressé le chauve, ton tour viendra, une fois que j'aurais séparé la tête du corps de ce nabot. »

Me relevant avec quelques difficultés, la rage montait en moi.

« Écoute moi bien gros sac ! Je ne sais pas si tu as bien entendu le prince ! Mais il s'agit de Carls Fantasia ! L'héritier de la plus grande famille et être élu par le Grand Caribou ! Ce que tu fais est un outrage à l'être supérieur ! Tu risques ta vie ici !

« Rien à foutre de vos conneries ! On m'a promis une belle récompense, et sans la tête de ce morveux, j'aurais rien, alors vous allez être gentils et vous laisser butter ! »


Sans était assez. S'il ne vouait pas comprendre, il allait périr, et vu les propos qu'il tenait, ni le Grand Caribou, ni les Fantasia ne m'en voudraient.

SUNA KOHARA


Levant les deux mains droit devant moi, je faisait s'élever un brouillard de sable pour aveugler l'individu. Il serait désorienté et j'aurais le temps de lui asséner un coup létal. L'atmosphère autour de nous s'emplissait rapidement de sable, en quelques secondes, la visibilité était nulle. Je perdais Carls de vu, mais je pouvais atteindre l'enfoiré qui voulait sa mort. En quelques pas, j'étais dans le dos de l'individu.

SUNA DHAMSA


Saisissant l'homme par la taille et le cou, je m'arrangeais pour l'immobiliser au maximum. Le sable mouvant sous nos pieds nous engloutirait en quelques secondes. Je croisais les doigts pour que le prince n'est rien fait d'insensé dans l'obscurité. Nous descendions, absorbés par le sol, une mort lente et douloureuse attendait celui qui avait osé menacer celui que je servais. Le sable dans l'air autour de nous se dissipait, la lumière perçait à nouveau. La visibilité faisait enfin son retour, mais l'enfoiré de meurtrier, par un stratagème inconnu, avait échangé sa place, ce n'était pas lui que je serais entre mes bras, mais un tronc. Et lorsque finalement tout le sable était retombé au sol, c'est dans le dos de Carls que je vis l'assassin, masse levée, il s'apprêtait à la laisser retomber sur le crâne du jeune garçon.

_______________________________
BA8D6AD4-A016-4D11-B771-592E2D4B912E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t311-yambara-vous-engloutira

Messages : 182
Fonction : Capitaine/Roi
Localisation : Grandline
MessageSujet: Re: Le guerrier et l'enfant [PV Carls]  Mar 10 Fév - 2:59

Le petit homme ouvrit les yeux quelques secondes plus tard, totalement sonné par l'impact dont il ne connaissait toujours pas l'origine, il prit quelques nouvelles secondes pour s'assurer qu'il ne lui manquait rien. Après s'être essuyé un peu et avoir tassé le sable dans ses yeux, Carls relevât les yeux vers le combat pour n'y voir qu'un nuage de sable qui cachait l'action... Cependant, notre royale personnage savait parfaitement que derrière ce nuage se trouvait son garde du corps qui devait probablement faire vivre un enfer à la hauteur de la fureur du Grand Caribou. Ces hommes avaient osés lever la main contre l’héritier du trône, fils du Roi et celui qui dirigerait un jour ces terres et celles au delà... Fronçant les sourcils pour tenter de comprendre ce qui se passait dans le nuage, le gamin ne vit ps arriver un des assassin qui s'avançait silencieusement derrière le Prince, caché par le vacarme de l,affrontement entre le garde et le brigand. Cependant, cet homme ne ferait pas la même erreur que son supérieur en souhaitant jouer avec le petit gamin avant de le tuer sauvagement, il préférait plutôt sauter directement à la tuerie et leva sa masse au dessus de la tête du gamin, bien prêt à lui enfoncer les clous qui en sortaient dans le crâne.

Durant ces quelques dixièmes de secondes où la masse se dirigeait rapidement vers la tête du gamin, celui-ci put heureusement voir l'ombre de l'homme derrière lui sur le sol, probablement un cadeau du Grand Caribou qui ne souhaitait pas voir son futur représentant mourir dans des circonstances aussi stupides. Apercevant l'ombre menaçante derrière lui, le garçon se lança sur le côté, évitant de peu la masse qui s'écrasât plutôt sur le sol. Se cognant la tête sur un drôle d'objet dur lors de sa petite cascade, il levât la tête vers le haut pour voir un second brigand qui levait un grand couteau vers lui, prêt à lui trancher la gorge. Faisant un petit mouvement vers le côté, il put éviter le coup du brigand en envoyant par la suite un gros coup de pied sur le coude de l'homme qui échappât alors l'arme, prête à être ramassée par le Prince. Se relevant quelques pas plus loin, ayant déjà éviter une bonne partie des attaques portée vers lui, le gamin ne vu cependant pas arriver l'homme à la masse qui donnât un puissant coup de pied dans le dos du garçon qui s'était retrouvé devant lui après ses quelques acrobaties. Se retrouvant au sol avec un grosse douleur au dos, le garçon serra l'arme qu'il avait en main pour se donner du courage et fit face aux deux assassins qui ricanaient, sachant parfaitement qu'ils avaient l'avantage.

- Pensez-vous pouvoir tuer un Prince? Je fais parti de la race supérieure, bien plus important que vous...

- Ta gueule le gamin! J'en ai assez d'entendre ton petit complexe de supériorité, viens ici et lâche ce truc que je puisse te refaire une beauté.

Reculant de quelques pas, sa stratégie avait toutefois fonctionné et il savait parfaitement que cette minute qu'il avait fait économiser à son garde lui aurait probablement permit de se mettre en position pour tuer ces deux types rapidement. Alors que les hommes s'avançaient, le gamin laçant le couteau aux hommes qui, il l’espérait, irait probablement leur érafler le bras ou un truc du genre. Cependant, cette distraction pourrait être utile au sauvage, si on ignorait le fait que Carls décidât de donner un "signal" à son garde au passage.

- Yamabara! Fait en de la pâté pour chien!

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t228-fiche-technique-de-carls
Caribou
avatarCaribou
Yambara


Messages : 45
MessageSujet: Re: Le guerrier et l'enfant [PV Carls]  Mer 11 Fév - 11:18



Cet enfoiré de blanc bec m’avait bien eu. Remplacer ainsi son corps par un tronc était une technique obscure, mais drôlement efficace. Du temps que je comprenne ce qu’il se passe, je m’aperçus que le jeune prince était déjà aux prises avec l’homme qui avait fui mon attaque, mais cette fois rejoins par l’un de ses acolytes. Par la volonté du Grand Caribou, Carls évita deux coups successifs, roulant sur lui même. Frappant le bras de l’un d’eux, il réussit à se saisir d’un couteau avant de se relever.

Comme toute la famille Fantasia, c’était un garçon fier et courageux. Il se tenait désormais debout, menaçant avec beaucoup d’aplomb les assassins venus pour lui faire la peau. Mais ces deux là étaient mal tombés, mal choisis leur cible. Impossible d’entendre leur conversation, mais c’est les mots de Carl qui finirent par m’atteindre.

« Yambara! Fais-en de la pâté pour chien! »

Mon maître avait besoin de moi. Mon devoir, de le protéger, au nom du Grand Caribou ! Je me jetais alors à nouveau dans la bataille. Le coup de masse, que j’avais pris au flanc, me faisait un mal de chien. Mais j’avais pris l’habitude de faire abstraction de la douleur. Je terrasserai ces enfoirés comme le veut Carls, même si je dois y laisser la vie.

J’attrapais donc le tronc laissé par l’un des individus plus tôt et le mis sous mon bras. Je comptais bien les envoyer valser. Me précipitant donc par le côté vers mes ennemis, je frappais l’assassin au couteau de toutes mes forces avec le rondin. Le choc fut très violent, et le brigand, s’envola quelques mètres plus loin au son de ses côtes qui se brisaient. Je jetais alors un coup d’œil rapide au prince. Tenant toujours dignement son couteau devant lui, il était toujours sous la menace du blanc bec. Ce dernier, ayant entendu mon retour, ne tarda pas à se retourner. Avec son air suffisant et machiavélique, il me toisa du regard après avoir constaté que son compère gisait inconscient un peu plus loin.

« Te revoilà toi ? Coriace le primate ! Cette fois je vais en finir vite. Marre de vos têtes, je vais les détacher une bonne fois pour toute du reste de votre corps. »

Levant une nouvelle fois sa masse au dans le ciel, il comptait m’asséner un coup afin de me briser le crâne. Son attaque était trop prévisible, et lorsque son arme amorçait sa retombée, je n’eus juste qu’à esquiver d’un pas sur le côté. Mais l’assassin n’était si bête qu’il en avait l’air. Il lâcha sa masse plantée profondément dans le sol, et se jeta sur moi. Frappant violemment avec sa jambe dans mes côtes, il relança la douleur du coup précédent. Je ne pus retenir un cri de douleur qui me fit mettre genou au sol. Je n’arrivais plus à me dématérialiser en sable, fichu pouvoir, je ne le maitrisais pas encore suffisamment.

L’homme me saisit par la gorge de ses deux mains. Voulant m’étouffer, je tentais tant bien que mal de me libérer de son emprise. Mais la douleur était forte et mon bras gauche était endolori par les coups portés. Au nom du Grand Caribou, je devais réagir, sauver le prince. Je ne pouvais pas le lancer à la merci de ces infidèles. Ma respiration devenait de plus en plus compliquer, j’allais perdre conscience. Bordel concentre toi Yambara !

Mais probablement grâce à l’intervention du Grand Caribou, mon corps se changea enfin en sable. L’assassin n’avait alors plus aucune emprise sur moi. SUNA TEGA. Je fis surgir des pics du sol, tranchants et mesurant un bon mètre, ils vinrent transpercer les jambes du blanc bec qui lâcha un cri mélangeant surprise et douleur. Reprenant ma forme humaine, je me glissais dans son dos, le saisissant afin de l’immobiliser, je criais à Carls.

« Mon prince, plantez lui le couteau dans le cœur pendant que je l’immobilise ! C’est notre chance ! »
tech utilisée:
 

_______________________________
BA8D6AD4-A016-4D11-B771-592E2D4B912E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t311-yambara-vous-engloutira

Messages : 182
Fonction : Capitaine/Roi
Localisation : Grandline
MessageSujet: Re: Le guerrier et l'enfant [PV Carls]  Lun 23 Fév - 3:46

Les enfants classiques aurait probablement chier dans leurs culottes et retourner vivre chez leurs parents après un évènement aussi frappant, mais Carls était différent. Après avoir fait ses petites pirouettes pour distraire les homes qui souhaitaient du mal aux deux hommes royaux, le gamin s'était lancé sur le côté pour laisser les pouvoirs ultimes du fruits divin que Yambara avait mangé faire son œuvre. Le sauvage s'occupât premièrement du sous-fifre qui avait menacé le gamin plus tôt avec un couteau puis se tournât vers le chef des brigands qui se sentait encore le droit de conjurer quelques insultes et menaces envers un homme clairement supérieur que lui. Carls se demandait bien ce que les adultes trouvaient dans cette pratique étrange qui ne leur offraient que quelques secondes de bonheur personnel avant de se faire exploser le visage par la puissance divin du grand Caribou. Le prince avait l'habitude de se prendre pour un autre, d'être clairement supérieur aux autres dans son discours et son non-verbal, cependant, il savait aussi reconnaître une situation où il n'avait aucune chance de survivre et ainsi modifier son texte en conséquence.

Bien placé sur son postérieur en regardant son garde du corps utiliser ses pouvoirs de sable afin de bloquer les mouvements du brigand, il envoyât ensuite un signal au garçon d'utiliser son couteau obtenu plus tôt contre la gorge du méchant. Bien qu'il avait malgré tout participé au combat, le Prince ne s'attendait pas à devoir ainsi s'occuper d'un des criminels personnellement et salir ses petites mains propre du sang d'un inconnu. Carls n'avait pas peur de la mort ou de tuer quelqu'un, mais il y avait une grande différence entre penser à tuer et effectivement tuer quelqu'un. Possiblement que le sauvage voyait en cet acte un sens d'égalité, il voulait considérer le Prince capable de faire tout ce que lui-même savait faire dans ses temps libre. Malheureusement, Carls ne pouvait se dire préparer à commettre ainsi l'acte de tuer, hésitant avec son couteau dans les mains, tremblotant de toute part, le garçon regardait Yambara qui semblait assez pressé à en finir. Malgré ses grands discours et ses plans machiavéliques qui forçaient la reine à le traiter correctement dans le château, c'était là la première fois qu'il tenait réellement une arme en combat et c'était la première fois depuis des années qu'il avait ressenti une telle peur. Mais était-ce vraiment de la peur? Carls vivait dans un monde où meurtre et mort étaient légions, il s'y était préparé depuis qu'il avait comprit un tel concept et il se demandait si, en ce moment même, ce n'était pas plutôt le stress du moment que de la peur. Il attendait le moment de prouver sa valeur en tant que guerrier depuis si longtemps, voilà que Yambara lui offrait cette chance.

- Oui... Oui! J'arrive!

Le gamin se relevât rapidement, le couteau en main et, sentant son bras trembler comme une petit fillette, il sut qu'il devait forcer son corps à faire le geste. Collant son couteau sur son torse, la lame en avant afin de pouvoir transpercer tout personne qui lui foncerait dessus, il se relevât et se jetât sur le brigand qui commençait à se débattre. Il ne combattit pas très longtemps, la lame l'ayant traverser jusqu'au cœur, mettant fin à sa vie en un instant. Le gamin se reculât rapidement, regardant ses mains couvertes de sang et de sueur, un homme mort devant lui. Cependant, alors qu'un enfant normal aurait probablement pleuré jusqu’à ce qu'il tombe dans les pommes, je garçon se relevât, un air supérieur au visage et un grand sourire alors qu'il s'essuyait les mains sur ses pantalons.

- Je crois qu'on en a terminé avec eux... Je crois que dans mon état, le rendez-vous pourra attendre, j,ai besoin d'un bain.

Croisant ses bras ensanglantés, il remarquât cependant que son épaule droite était étrangement couverte de sang, celui semblant gicler d'une... Plaie ouverte? Le gamin tournât les yeux vers le brigand au sol qui tenait un second couteau à la main, bien que mort à la suite de l'attaque, il semblait avoir été capable de frapper la garçon à l'épaule durant la mêlée, causant cette blessure qui se mit soudainement à faire extrêmement mal. Attrapant son épaule avec une larme aux yeux, même lui ne pouvait ignorer une telle douleurs, il se remit en route vers le château, en ayant eu assez pour la journée.

- Et des soins d'un bon médecin aussi...

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t228-fiche-technique-de-carls
Caribou
avatarCaribou
Yambara


Messages : 45
MessageSujet: Re: Le guerrier et l'enfant [PV Carls]  Sam 28 Fév - 19:00



Le couteau pénétra le torse de l'assassin avec une facilité déconcertante. Ce que venait d'accomplir le prince prouvait sa grande force d'esprit et son courage. Il était bien l'élu du Grand Caribou et digne du trône qui lui était promis. L'homme perdit la vie dans un dernier souffle et son corps glissa lentement vers le sol, inanimé. Et devant ce cadavre, se tenait fièrement Carls, les mains désormais vides mais recouvertes de sang. Il eut un temps d'arrêt à la vue de toute l'hémoglobine qui le recouvrait. Il finit par relever la tête et en me souriant dignement, il suggéra logiquement d'annuler le rendez-vous et de rentrer au château. Mais le sang sur son bras ne venait pas de notre adversaire, le jeune prince avait dû être touché durant le combat, et il perdait beaucoup de sang.

Notre chemin vers le château dût être par conséquent plus rapide que l'aller. Je gardais constamment un œil sur mon jeune maître. J'aurais aimé lui proposer mon aide pour marcher, mais cela aurait certainement été un affront pour sa fierté et son rang. Je m'abstenais donc de toute proposition, mais restais aux aguets de toute perte d'équilibre. Le prince était encore un jeune garçon, et ce qu'il venait de vivre aujourd'hui devait tourner sans relâche dans son esprit. Lui souriant d'un air inquiet, je me permettais tout de même de savoir comment il se sentait.

« Mon prince, est-ce que tout va bien ? Votre blessure ne vous fait pas trop souffrir ? »

Nous approchions des premières habitations qui entouraient le château, et nous pouvions déjà apercevoir les premiers gardes aux portes. Les évènements du jour même me faisaient me poser nombre de questions. Ces hommes savaient que le prince était de sortie ce jour, mais comment. Il y avait eu ces gardes à l'entrée qui avaient insisté pour nous escorter, puis cet assassin qui avait parlé du fait qu'ils allaient être payés pour la tête de Carls. Il allait falloir que je tire tout ça au clair lorsque nous serions de retour.

« Mon seigneur, pour ce qu'il s'est passé aujourd'hui, il ne s'agissait probablement que d'une petite bande de brigands qui voulaient nous faire les poches. Allez en paix, le Grand Caribou veille sur vous, je vais demander aux gardes d'aller patrouiller dans les bois pour sécuriser les alentours du château. »

Arrivant au pied du château, j'attrapais un garde pour qu'il aille chercher en urgence le médecin de la cour. Les hommes présents nous regardaient, certains surpris, d'autres inquiets. L'un d'eux, croisant mon regard se mit à détaler comme un lapin. Mon sang ne fit qu'un tour, et mon instinct m'ordonna de me lancer à sa poursuite. A peine quelques mètres plus loin, j'attrapais le fuyard par le col avant de le soulever du sol.

« Pourquoi est-ce que tu fuis ainsi toi ? La vue du prince te fait peur ? »

« Nooon non, on m'a juste demander de prévenir de votre retour... »

« Et à qui allais-tu annoncer cette bonne nouvelle ? »

« Je ne peux pas vous dire ou je me ferais trancher la tête ... »


Chuchotant à l'oreille de l'homme pour éviter que les curieux entendent.

« La vie des Fantasia est notre raison de vivre, ainsi la décidé le Grand Caribou, je vais te briser la nuque si tu ne me dis pas qui lui veut du mal. »

« Non.. s'il vous plaît... c'est... c'est la reine qui me l'a ordonné.. »

_______________________________
BA8D6AD4-A016-4D11-B771-592E2D4B912E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t311-yambara-vous-engloutira

Messages : 182
Fonction : Capitaine/Roi
Localisation : Grandline
MessageSujet: Re: Le guerrier et l'enfant [PV Carls]  Dim 15 Mar - 2:11

La route vers la château fut rapide et silencieuse, Yambara était un très bon serviteur, il savait ne pas embêter son maître avec les petits problèmes du bas peuple, comme les blessures au bras par-exemple. Carls souffrait, beaucoup, son visage le montrait et sa marche chancelante à cause de tout ce stress démontrait une certaine faiblesse du prince qui avait pourtant sorti un discours si triomphal quelques minutes auparavant. Maintenant qu'il avait du prendre directement part au combat et être blessé par sa présence entre les différentes armes durant la combat. Son épaule était douloureuse et son égo était en piteux état, Yambara savait qu'il ne devait pas remettre la force mentale du gamin en jeu et posât donc quelques questions sur son état, sans jamais proposer de l'aider avec sa marche pour tout autre choses. Le garçon lui affichât un petit sourire sincère et agitât la tête pour confirmer que tout allait bien.

- Merci, ça vas... Je m'y habitue.

Grimaçant à la sensation de pincement dans son épaule blessée au moment où il s’arrêtât quelques instant pour respirer, le gamin reprit la route en suivant le sauvage qui n'avait rien dit avant d’arriver au château. Dé qu'ils arrivèrent dans la cours du palais, le sauvage offrit au Prince d'aller se faire soigner alors qu'il s'occuperait de surveiller la forêt pour l'éventuelle présence alors qu'il commençât à rassembler les gardes. Ces hommes de loi étaient totalement stupides, incapable de réagir après avoir entendu autant d'action à quelques kilomètres du château. Certains essayèrent d'aider le prince à marcher, lui offrant vêtements et serviettes pour se nettoyer, mais le gamin les envoyât promener d'un signe de la main avant de se diriger vers l'entrée du palais où un garde était entré plus tôt afin d'y trouver un médecin. Le garçon put voir du coin de l’œil que Yambara était parti à la poursuite d'un garde... Que pensait-il? Carls doutait que ces brigands aient étés là que pour avoir un peu d'argent de poche, ces hommes étaient des assassins entraînés et bien équipés, il ne s'agissait pas ici de simple voleurs.

Fronçant les sourcils, un médecin apparut rapidement pour emporter le garçon dans un endroit sécuritaire et propre pour le soigner. Carls perdit rapidement de vue le garde qui fuyait avec un sauvage géant derrière lui, allant plutôt de faire soigner avec un douleur et une quantité de sang plus qu'important sur le bras. La Reine était là avec certains des invités de ce soir qui étaient arrivés très tôt, bien que les gardes s'assurèrent que le garçon suive un chemin différent pour ne pas être vu des invités, il était difficile de manque ce gamin aux cheveux blonds qui passait dans le couloir, la moitié du corps rouge sang. La reine ne réagit pas immédiatement, préférant offrir quelques salutations aux invités avant de les envoyer au chevet du roi, prétextant qu'elle devait aller s’occuper de ses enfants avant la soirée. Elle arrêtât aussi les gardes qui souhaitaient aller avertir le Roi de ces terres que son héritier avait été blesse en chemin pour son rendez-vous, mais celle-ci les envoyât plutôt surveiller la forêt, expliquant qu'elle l'avertirait elle-même avant de disparaître dans le labyrinthe de couloir du palais pour réapparaître dans le cours intérieure, près du garde et de Yambara qui étaient encore en train de "discuter".

- Ne faites pas peur ainsi à nos pauvre gardes, Yambara. Les médecins ont emportés le Dauphin à sa chambre, je vous invite à laisser ce pauvre homme et à retourner le voir, je vais aller aviser sa Majesté que son héritier ne pourra être présent ce soir.

Souriant d'un sourire plus que faux, elle fit signe aux deux hommes de retourner à leurs affaire, retournant dans le palais en considérant que Yambara le suivait. La Reine était une femme plus que manipulatrice et elle se doutait que le garde des Fantasia savait ce fait et qu'il obéirais, pour ce qui est du garde, elle ignorait s'il avait tout dit, mais elle aurait la chance de l'entendre directement de la bouche du sauvage lorsqu'il l'accompagnerait dans le palais vers la chambre du Prince. Elle pourrait ensuite faire tuer le garde, qu'il ai parlé ou non, il devait apprendre à être plus discret et il n'y a rien de plus discret qu'un homme mort.

_______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t228-fiche-technique-de-carls
Caribou
avatarCaribou
Yambara


Messages : 45
MessageSujet: Re: Le guerrier et l'enfant [PV Carls]  Jeu 9 Avr - 11:39



« Ne faites pas peur ainsi à nos pauvre gardes, Yambara. Les médecins ont emportés le Dauphin à sa chambre, je vous invite à laisser ce pauvre homme et à retourner le voir, je vais aller aviser sa Majesté que son héritier ne pourra être présent ce soir. »

Au son de la voix de ma reine, je relâchais immédiatement mon emprise sur le garde qui chuta au sol avant de se relever et de prendre ses jambes à son coup. Ce qu'il venait de me dire me brisa le cœur. Pourquoi la reine souhaiterait du mal à l'héritier du royaume ? Pourquoi aurait-elle été envoyer ces sales brigands prendre la tête du prince ? Cela n'avait aucun sens. Elle était une Fantasia elle aussi, et elle avait cet honneur d'être sous la vigilance du Grand Caribou. Je ne comprenais pas toujours les plans de mes seigneurs, je n'étais qu'un homme du peuple, pas un Fantasia, mais celui là me dépassait, pour le coup, complètement.

La reine m'ordonnait donc de rejoindre Carls, et c'était de mon devoir de lui obéir. Je suivis donc la femme du roi qui retournait au palais, elle devait rejoindre ses invités. Mais elle ne perdit pas un instant pour me demander la raison de cette altercation avec le garde.

« Cher Yambara, qu'est-ce qu'à bien pu vous faire ce pauvre homme pour que vous le maltraitiez ainsi ? »

« Ma reine, ce garde a fuit quand il nous a vu rentrer, le prince et moi-même. J'ai trouvé cela très étrange et j'ai voulu lui demander la raison de sa fuite. »

Souriant d'un large sourire, la reine semblait amusée par mon intervention. Elle ne ratait pas un mot de ce que je lui racontais.

« Étonnant comportement effectivement... Et lorsque vous l'avez attrapé ? Que vous a-t-il dit ? »

Dire à la reine se qu'il m'avait raconté était de mon devoir, mais j'avais cet étrange pressentiment que je devais me taire, garder ses aveux pour moi, en tout cas pour le moment.

« Rien de bien important ma reine. L'homme voulait vous prévenir, le roi et vous, de notre retour. J'ai simplement fait une erreur d'appréciation. Je m'en excuse devant le Grand Caribou ma reine. »

La reine ria timidement, ce sourire typique toujours affiché sur ses lèvres.

« Ne vous en faite pas mon brave. Nous avons confiance en vous, et le Grand Caribou ne vous en voudra pas pour si peu... Vous pouvez rejoindre Carls pour le moment. Je vais rejoindre nos invités. »

Saluant avec tout le respect possible, je quittais donc la compagnie de la maîtresse de notre royaume. Mais elle saisit par le bras à peine quelques marches gravis, me murmurant à l'oreille.

« Yambara, j'aimerais que vous gardiez le silence sur toute cette histoire. J'aimerais en parler moi-même au roi, je crains que certaines personnes mal intentionnées en veulent à Carls... »

Je fus saisi sur place. Je n'y comprenais plus rien. Qui est-ce que je devais croire ? Devais-je parler de tout ça au prince ? Ce qui était sûr c'est que je devais donner tout mon temps à la protection de Carls. Que cela soit par la reine ou quelqu'un d'autre, le prince était menacé. Je ne devais plus le quitter une seconde jusqu'à temps que cette histoire soit éclaircie. Je finis par arriver devant la porte de l'officine où Carls devait se trouver.

« Mon prince ? Vous êtes là ? »


_______________________________
BA8D6AD4-A016-4D11-B771-592E2D4B912E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opneworder.forumactif.org/t311-yambara-vous-engloutira
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le guerrier et l'enfant [PV Carls]  

Revenir en haut Aller en bas
 

Le guerrier et l'enfant [PV Carls]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)
» Thornac, le Nain guerrier
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Le Retour du Guerrier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece New Order :: Zone RP :: Grand Line :: Autres Iles :: Caribou Island-